Ukraine – Extraction illégale d’ambre : Catastrophe environnementale en vue..

Incendies partout, extractions sauvages d’ambre en Ukraine ou d’or en Guyane, pétrole bitumineux en Alberta, terres rares en Chine, déforestation en Indonésie pour l’huile de palme. Avec la fonte des glaces qui libère le passage dans l’Arctique, c’est la course pour s’approprier le pétrole avec les conséquences sur l’environnement dans ces lieux difficiles à protéger. S’indigner des incendies en Amazonie, c’est bien mais, faire la somme des destructions en cours ou à venir ce serait mieux. Focaliser sur un évènement, permet de faire oublier pour un temps, tous les autres saccages et dissimuler les vrais problèmes. Qui voudra renoncer à sa voiture, son smartphone, sa tablette, son steak et son confort ? Il serait temps d’y penser avant que ça ne devienne une obligation, et qu’il y ait restriction pour tous. Partagez ! Volti

******

Christelle Néant pour Donbass-Insider

L’extraction illégale d’ambre dans trois régions du nord de l’Ukraine (Jitomir, Rovno et Volyn) pourrait transformer ce territoire en une zone de catastrophe environnementale. C’est ce qu’a déclaré lundi le chef de la police nationale ukrainienne Sergueï Kniazev à Jitomir lors d’une réunion sur la lutte contre l’extraction illégale d’ambre.

« Il y a des conséquences catastrophiques pour l’environnement – plus de 6 200 hectares de terres forestières et plus de 1 000 hectares de terres agricoles ont été endommagées », a-t-il déclaré.

« En l’absence d’un mécanisme de protection de l’environnement et de travaux de restauration, la situation pourrait conduire à la nécessité de reconnaître la partie nord de notre pays comme étant une zone de catastrophe environnementale extrême », a-t-il conclu.

Selon Kniazev, l’extraction illégale d’ambre, qui est pratiquée de manière ouverte, implique des résidents locaux, qui ont à plusieurs reprises résisté aux tentatives des fonctionnaires du gouvernement de mettre fin à l’extraction illégale de l’ambre. Le chef de la police a également noté que, pour la première fois, la question est remontée du niveau régional au niveau national.

La réunion sur le problème de l’extraction illégale d’ambre est menée par le président ukrainien Volodymyr Zelensky. Dans son discours d’ouverture, il a noté que l’extraction incontrôlée des pierres semi-précieuses a pris une ampleur alarmante depuis 2014.

Note de la traductrice : Cette situation catastrophique est due à plusieurs facteurs. Le premier est l’appauvrissement considérable de la population ukrainienne depuis le Maïdan de 2014. Résultat, les gens sont prêts à tout pour gagner un peu d’argent, y compris se mettre hors la loi et dévaster les forêts et les terres pour extraire illégalement de l’ambre.

L’autre facteur, c’est l’explosion de la corruption en Ukraine. La corruption endémique, qui n’a fait que se développer encore plus depuis le Maïdan, permet aux gens qui extraient l’ambre de manière illégale de pouvoir continuer leurs trafics en échange de quelques bakchichs à des fonctionnaires corrompus.

Rajoutez à cela la déforestation massive du pays pour vendre du bois afin de générer des revenus à l’export, et vous avez là une bonne recette pour une catastrophe environnementale qui ne se limitera pas au nord de l’Ukraine.

Source : TASS Traduction par Christelle Néant pour Donbass Insider

5 commentaires

  • Avatar Leveilleur

    Et oui mais c’est ça le problème, lorsque un pays est pauvre les habitants cherchent à survivre par n’importe quel moyen, on ne peut pas reprocher aux gens de vouloir vivre, quand on sait que les plus riches de cette terre ne partage pas les ressources économiques avec le reste du monde et qu’ils ne sont jamais rassasiés, comment dans ces cas-là arrêter la course folle à la destruction de la Nature.

    Cependant les plus gros pollueurs et destructeurs de notre environnement reste les multinationales avides d’argent et de pouvoir, si les gens arrêtaient de consommer les produits issues de la destruction de la nature, ils appauvriraient les multinationales responsables de ces désastres écologiques tout en donnant un espoir à notre avenir, de ça nous devons tous en prendre conscience.

    Nous devons tous êtres responsables de notre planète et nous devons nous renseigner afin de ne pas participer à ce carnage en refusant de consommer ce qui détruit notre environnement, il en va de l’avenir des enfants de cette planète et à l’heure actuelle ce ne sont pas les dirigeants qui changeront ça mais bien nous tous.

    • rouletabille rouletabille

      c’est pas nous qui produisons des produits à l’obsolescence programmée, des bagnoles,des PC etc qui tombent en panne et qu’on sait pas réparer.
      Mare que c’est à nous de pas consommer ce qui détruit notre environnement etc etc etc,c’est quoi?une nouvelle religion ?
      De toute facon c’est ce qu’on nous vend/prete qui est mortifère et sans ces produits aliénants on ne fait plus partie du troupeau et c’est un sérieux handicap pour survivre décemment dans un environnement sans contact et sans carte de payement (bientot PUCE)

      • Avatar Leveilleur

        Oui ben ce que tu dis c’est que rien n’est de notre faute nous les consommateurs et de continuer à consommer sans nous sentir responsable de quoi que ce soit, si tu crois que tout les gros destructeurs vont arrêter la course au profit tu te goures car eux ce qu’ils veulent c’est qu’on ne se pose pas de question et que l’on consomme.

        Tous ça n’est pas de moi mon cher retrouvaille, Coluche disait avant moi: Il suffirait que ça ne s’achète pas pour que cela ne ce vende pas, vous n’êtes pas raisonnable n’ont plus !

        Nous avons toujours le choix nous les consommateurs qu’on ne vienne pas nous dire le contraire, si les consommateurs préfèrent fermer les yeux pour se donner bonne conscience ça les regarde mais des solutions existes et nous, nous n’avons pas besoin de tout ce qu’on nous propose, à nous de faire des choix en conscience et d’arriver à nous défaire de tout ce confort qui plus est inutile à notre évolution et cela afin de donner un espoir à cette planète, ce n’est pas un sacrifice idiot mais un choix nécessaire et urgent de respecter et de préserver la vie sur cette terre dans son ensemble.

        • rouletabille rouletabille

          On a juste le choix des emballages.
          La pollution par les airs .ogm.glyphosate.pesticides.fluor.aspartame.hormones.G5 etc etc.
          Meme l’eau,bref on est cuit..
          Quel confort ?payement par cartes Bancaires?(déja impossible dans certaines surfaces)
          Internet ?un minimum pour etre renseigner au risques de la 5G et des tribunaux pour haine etc etc.
          Se déplacer devient un luxe.
          Vivre sur une Ile (médecins etc?)
          Bref,c’est cela le confort indispensable …
          Amicalement et merci pour votre agréable intervention

        • Avatar DTC

          Oui nous sommes responsables, par notre collaboration; c’est évident.

          A présent, si on reste consommateurs, on ne sera que dans la réforme (quand bien même ça deviendrait bio, durable etc) et le système industriel continuera de ravager, plus ou moins lentement.

          Il serait peut-être temps, alors, de ne plus être consommateur et de s’engager dans une démarche de réduction progressive de l’attitude de consommation. Si on utilise uniquement ce qu’on est capable de produire ou trouver dans un rayon de 15 km, alors on n’a plus aucun impact négatif dans des pays lointains et on prend soin de notre coin. Tout ça, bien sûr, c’est une révolution, la sortie de l’industrie, la sortie de l’argent, la sortie de l’Etat… Qui est prêt à s’y mettre? moi, mais le chemin est long. Surtout quand on n’est pas nombreux.

Laisser un commentaire