Des scientifiques parviennent à manipuler des cellules cérébrales à l’aide d’un smartphone..

C’est le but médical qui est mis en avant. Petit à petit les manipulations du cerveau sans intervention humaine dans l’optique de soins, est un gage de fiabilité et de précision dans les traitements. Partagez ! Volti

******

Par Jonathan Paiano pour TrustMyScience

Myhealthyclick.com

Une équipe de chercheurs internationale a mis au point un appareil capable de contrôler les circuits neuronaux à l’aide d’un minuscule implant cérébral sans fil. Le dispositif est contrôlable via smartphone, simplifiant considérablement l’administration et la personnalisation des traitements.

Selon les scientifiques en charge du projet, l’appareil peut accélérer les efforts visant à détecter des maladies du cerveau telles que la maladie de Parkinson, la maladie d’Alzheimer, la dépendance aux drogues, la dépression et la douleur chronique. Composée de scientifiques coréens et américains, l’équipe de recherche présente son dispositif pour la première fois dans la revue Nature Biomedical Engineering. 

L’appareil, qui utilise des “cartouches” de médicaments remplaçables ainsi que de puissantes cartes Bluetooth à basse consommation énergétique, peut cibler des neurones spécifiques en utilisant des médicaments et de la lumière pendant de longues périodes.

« Le dispositif neuronal sans fil permet une neuromodulation optique et chimique chronique jamais réalisée auparavant », a déclaré l’auteur principal Raza Qazi, chercheur à l’Institut supérieur coréen de science et de technologie (KAIST) et à l’Université du Colorado – Boulder.

Selon Qazi, cette technologie pourrait complètement remplacer les méthodes conventionnelles utilisées par les neuroscientifiques, qui impliquent généralement des tubes métalliques rigides et des fibres optiques pour délivrer des médicaments et des impulsions lumineuses.

En plus de limiter les mouvements du sujet en raison des connexions physiques avec un équipement volumineux, la structure relativement rigide des dispositifs conventionnels provoque une lésion des tissus cérébraux mous au fil du temps, les rendant par conséquent impropres à une implantation à long terme.

Certains efforts ont été déployés pour atténuer en partie la réponse tissulaire défavorable, en incorporant des sondes souples et des plates-formes sans fil, mais les solutions précédentes étaient limitées par leur incapacité à administrer des médicaments pendant de longues périodes ainsi que par leurs configurations de contrôle volumineuses et complexes.

L’appareil, qui utilise des “cartouches” de médicaments remplaçables ainsi que de puissantes cartes Bluetooth basse énergie, peut cibler des neurones spécifiques en utilisant des médicaments et de la lumière pendant de longues périodes. Crédits : Korea Advanced Institute of Science and Technology (KAIST)

Pour parvenir à une administration chronique de médicaments sans fil, les scientifiques devaient résoudre le problème critique de l’épuisement et de l’évaporation des médicaments. Pour cela, des chercheurs du KAIST et de l’Université de Washington à Seattle ont collaboré au développement d’un dispositif neuronal doté d’une cartouche remplaçable, ce qui permettrait aux neuroscientifiques d’étudier les mêmes circuits cérébraux pendant plusieurs mois sans craindre d’être à court de médicaments. …/….

Lire l’article complet

Source TrustMyScience

Voir :

 Un bras robotique à contrôle mental fonctionnant sans implant cérébral

Une corrélation entre le surplus graisseux au niveau du ventre et un « rétrécissement du cerveau ». De quoi s’inquiéter ?

Des chercheurs ont développé des cellules artificielles qui ressentent et répondent à leur environnement

8 commentaires

Laisser un commentaire