Repérage de la souffrance psychique : l’enfant dit étrange…

Françoise G partage cette info assez inquiétante. Le ministère de l’éducation nationale donne des directives au personnel enseignant, pour détecter la souffrance psychique chez les enfants. Sauf qu’il n’y a aucune base scientifique, un enfant agité, « renfermé », trop sage, rêveur, pourra être orienté vers des structures censées pallier à ses soi-disant souffrances psychiques. Certains de ces enfants dits « étranges » ne sont que des enfants autistes à des degrés divers. Le danger est qu’il y a possibilité certaine, si ces directives sont appliquées à la lettre, que beaucoup d’enfants qui présentent des « troubles de comportements » sans pour autant souffrir d’autisme, soient dirigés vers ces structures.

Comment en est-on arrivé là ? Le culte de l’enfant roi, qui en a fait des « petits tyrans » capricieux, les difficultés familiales, la précarité, des abus sexuels, le harcèlement scolaire, peuvent influencer le comportement des enfants. Le rôle de l’éducation nationale n’est pas de se substituer aux psychiatres. La vidéo associée à ce sujet même partant d’un bon sentiment, est très mal faite pour défendre « l’étrangeté » de certains enfants, la musique mal appropriée, la voix off synthétique est horripilante. Complètement à côté de la plaque, les E.T et autres Scully et Mulder qui imagent la vidéo. Ce sujet sérieux est décrédibilisé par des références inopportunes. Vos avis sont les bienvenus. Partagez ! Volti

******

Pour une approche plus sérieuse voir l’article de l’Express : Vademecum sur la souffrance psychique des élèves : vers un flicage intégral ?

Le ministère de l’Education Nationale a publié en mai 2019 un vademecum Repérer et orienter les élèves en situation de souffrance psychique.

Source enfant etrange

40 commentaires

  • Restons calme.
    Les professeurs orientent déjà vers ce genre de structures.
    Ce genre de structures ont des professionnels qui ont la charge de diagnostiquer quel type de maux et quel type de prise en charge.
    Et pour y avoir bossé, beaucoup d’enfants sont renvoyés dans le cursus « normal » , et les enseignants sont souvent invités à se former ou nous appeler.

    Donc, rien d’extraordianaire.

  • Avatar Leveilleur

    Le matérialisme forcené de notre société ne permet plus aux jeunes d’être éduquées dans le sens de ce qu’elles apportent, ni de manifester leur potentiel créateur et c’est pour l’âme humaine une souffrance insoutenable.

    D’où la violence de la jeunesse qui augmente sans cesse dans les villes, les banlieues, les écoles, le suicide ou la dépression (en France, on recenserait officiellement 12 millions de personnes sous drogues médicamenteuses, psychotropes, etc.).

    Cette gigantesque dépression collective n’est rien d’autre qu’une forme de résistance passive face à « la barbarie à visage économique », une protection muette et désespérée contre la vision matérialiste de l’homme et du monde.

    Les hommes sont uniformisés et standardisés, réduits à l’état d’objets, de marchandises qu’on achète et qu’on jette quand elles ne sont plus rentables.

    Nous sommes dans une société utilitariste qui banalise l’âme humaine et qui tue les idéaux, les valeurs au bénéfice du profit financier, de l’avoir et du pouvoir de quelques-uns.

    On créé un pourrissement social dont nous observons chaque jours les effets: indifférence, méfiance, misère, violence, dans les villes, les métros, les écoles. Parce que la raison des échanges entre les hommes n’a plus pour base le culturel et le spirituel, mais uniquement l’économie, les êtres humain ont perdu ce qui fait la grandeur de leur humanité, c’est à dire leur spécificité spirituelle.

    Comment notre lumière intérieure peut rayonner dans un monde où l’intérêt financier prime au détriment de notre évolution spirituelle ? D’où le mal être qui en découle car nous perdons le sens de notre vie en tant qu’esprit créateur.

    Rien d’étonnant alors que beaucoup d’enfants perdent tout repaire et tout espoir face à cet esprit matérialiste ambiant et éducatif, rien d’étonnant à ce qu’ils développent des maladies comme l’autisme (forme de protection et de miroir face au dénie de réalité ambiant) et qu’ils perdent toutes formes de repères pour se calquer dans le moule du paraitre afin d’être aimé pour ce qu’ils font, plutôt que pour ce qu’ils sont…

    Une nation qui a perdu le sens de sa vie ne peut pas aller bien, il est temps de sortir de cette impasse en s’intéressant à la vrai connaissance, c’est la seule solution pour sortir de la souffrance et des maladies (ou mal-a-dire, qui ne peut pas s’exprimer) psychologiques de notre temps.

    • Tout à fait d’accord. Juste un point cependant: ce n’est pas la seule voie de sortie de cet enfer, bien qu’elle soit évidemment très importante.
      Il y a aussi les vaccins dont on a souvent parlé ici, soupçonnés justement de provoquer l’autisme, et bien sûr les médicaments que tu mentionnes. Plus les ondes qui perturbent l’ADN, la télé, la pollution sous toutes ses formes..
      Tu mets en lumière en quelque sorte – je traduis – le labyrinthe dans lequel nous sommes et qui ne peut pas satisfaire notre âme. Un rouleau-compresseur destiné à nous coincer dans un carcan, nous écraser pour éviter toute velléité de rébellion. Et même toute velléité de créativité. Car un esprit créateur est un esprit libre. Et ça… niet ! pas permis ! plus permis !

      Comment faire comprendre à des gamins que leur cheminement doit être à l’intérieur d’eux-mêmes en priorité, que l’extérieur n’est qu’illusion ? Comment lui apprendre à être différent sans se sentir rejeté, même s’il l’est en réalité ? Si la famille est large et solide, il peut se sentir à l’aise dans ce clan. Sinon, il n’a plus aucun refuge si ce n’est la drogue, l’alcool, le jeu, la violence…

      • Avatar sombre

        Histoire d’une petite étude qui a fait couler beaucoup d’encre

        La controverse sur l’autisme et les vaccins a pris naissance en 1998 avec la publication d’un article dans la réputée revue médicale The Lancet.
        Le Dr Andrew Wakefield, l’auteur principal de l’étude et gastro-entérologue britannique, émet alors l’hypothèse que le vaccin contre la rougeole (RRO) pourrait affecter le système immunitaire. L’étude a été menée auprès de 12 enfants dont 9 souffraient d’autisme.
        En 2004, 10 des 13 co-auteurs de l’étude se rétractent et se dissocient des conclusions de l’étude.
        En février 2010, The Lancet pose un geste rare : la revue retire l’étude de ses archives.
        En mai 2010, le Dr Wakefield est radié à vie du collège des médecins britannique. Il est notamment reconnu coupable, au terme de 148 journées d’audience, de malhonnêteté, d’irresponsabilité et de non-divulgation de conflits d’intérêts.

        Conflits d’intérêts et falsification

        Des enquêtes journalistiques ont dévoilé au fil des ans plusieurs fautes professionnelles et éthiques graves commises par Andrew Wakefield. On lui a entre autres reproché d’avoir caché agir comme expert-conseil dans le cadre d’un recours collectif intenté par un groupe antivaccin. Plusieurs des enfants de l’étude auraient d’ailleurs été recommandés par un avocat spécialisé en négligence médicale. Il a aussi été révélé que les dossiers des 12 enfants de l’étude avaient été falsifiés. De plus, au moment de la publication de l’étude, le Dr Wakefield aurait été impliqué dans la création d’une compagnie qui souhaitait développer un nouveau vaccin RRO.

        Andrew Wakefield a toujours nié ces accusations avec vigueur. Il accuse les compagnies pharmaceutiques de mener une campagne de salissage contre lui.

        • Isil Isil

          Un livre à ouvrir:  » Toxic Story » du professeur Romain Ghérardi, 2500 publiications scientifiques dans les revues spécialisées et une mise en cause prouvée scientifiquement des effets délétères de l’aluminium sur l’organisme jusqu’au cerveau.
          La mafia des autorités de santé et des labos y sont dévoilées dans toute leur malfaisance.
          L’aluminium est un biocide connu depuis 1926.
          Il n’y a que la corruption pour trouver des fautes graves dans les travaux de Wakefield et des nombreux scientifiques qui répètent ses expériences et font les mêmes constats.
          Et ouvre aussi un dictionnaire, les copié-collé ça ne fait pas tout.

    • Avatar sombre

      https://cenop.ca/troubles-comportement/tsa-trouble-spectre-autisme.php#
      https://naitreetgrandir.com/fr/mauxenfants/indexmaladiesa_z/fiche.aspx?doc=trouble-spectre-autisme

      Le dépistage du TSA (trouble du spectre autistique) se ferais, d’après ce site, entre 2 & 5 ans. Je doute qu’à cette âge là ils aient l’esprit à critiquer le matérialisme ambiant et éducatif… ni que cela suffise à créer un TSA, d’ailleurs.

      Pour le reste de ton texte par contre je trouve ça très propre.

  • Avatar Flo500

    En bref, c’est l’étau de la psychiatrie et de l’industrie pharmaco sur les enfants.
    Les cataloguer d’office comme souffrant de ceci ou cela pour mieus les « soigner » de petites pillules qui les rendront dépendant de toute leur chimie.

  • rouletabille rouletabille

    Tres interessant vos interventions,j’ajouterais « Repérage de la souffrance psychique : l’enfant dit étrange… »devrais se faire à la naissance et meme avant ,chez les parents.

  • hello, je recois ds mon cabinet des enfants catalogués hyperactifs. la plupart du temps ces enfants ont vecu des traumatismes craniens importants a la naissance sans etre détectés’ par le corps medical ou la famille car tout c’est apparemment bien passé pd l’accouchement. En general l’enfant arrive au cbt et les parents sont debordés car l’enfant n’a aucune limite. il ravage le cbt en courant, sautant et touchant a tous les objets a sa porté. recevoir un ouragan ds mon cabinet est très eprouvant pour moi. les parents sont désorientés par tant d’agitation de leur enfant. certains parents comprennent cependant la detresse de l’enfant car son hyperactivite masque les tensions auxquelles l’enfant souhaite échapper. Le plus souvent quand une consultation est possible ( 10 mn de calme ) je trouve un multi traumatisme cranien. je suis osteopathe , j’exerce a ma façon, depuis 20 ans. la premiere seance permet de calmer l’enfant dont l’activite descend d’un cran. les parents sont soulagés de trouver une solution differente de la pharmacopée traditionnelle avec son cortege de calmants tres puissants mais devastateurs. je realise en moyenne 5 a 6 seances pour neutraliser les effets sur l’enfant qui retrouve un comportement normal a l’ecole et a la maison. tres peu de confreres peuvent pratiquer de la sorte car helas cela demande une présence et une sensibilite hors normes qui ne s’acquièrent pas pendant les etudes. on a ses qualites ou on ne les a pas. tout ca pour confirmer qu’il y a d’autres voies que l’allopathie pour aider ces enfants. de la meme maniere j’aide des adultes a se debarasser de certains maux fonctionnels qu’ils pensaient incurables…. sinusites, rhinites, cephalees, troubles de l’attention et meme certaines phobies que le corps medical pense etre psychiques. parfois il n’en est rien, la phobie est l’expression du mal etre du patient suite a de multiples traumatismes crâniens cumulés et non pris en compte sur le plan osteopathique. la egalement la majorites de mes confrères ne trouvent rien en consultation et déclinent toutes possibilites de soins pour resoudre ces desordres…. donc si vous souffrez de maux qui se sont installés avec le temps et qu’on vous dit que c’est pas possible de les regler chercher le bon therapeute et vous aurez peut etre une bonne surprise. apres rien n’est magique et bcq de patients ont perdu patience et abandonnent les recherches pour guérir.

    • Salut ;)
      Très intéressant comme approche :)
      En Belgique ils associent le plus souvent l’hyperactivité au trouble déficitaire de l’attention. Et c’est recta le recours à la Ritaline qui est de la méthylphénidate, un psychostimulant proche de l’amphétamine. C’est sensé aidé le p’tit bout-chou à mieux ce concentré être attentif et donc se calmer.

      Drôle d’approche, si jeune et déjà toxico… Beaucoup de parents accepte sans broncher car dans le désarroi et ça peut ce comprendre, mais beaucoup finissent par vite déchanter car si il est vrai que ça fonctionne pas trop mal au début, les effets secondaires prennent assez vite le pas !

      Ce qui est logique, ce sont des effets de toxico.

      Seul un encadrement approprié et au cas par cas en trouvant des activités sportives et ludique est à même de recouvrer le calme du petit patient.

      Akasha.

    • Avatar SANTE

      On est avant son propre docteur.(propos d’ un chirurgien à un membre de ma famille)
      Tu as raison en disant qu’il faut chercher le bon thérapeute mais cette recherche reste longue, hasardeuse et coûteuse. Il faut de la persévérance mais aussi de la lecture accompagnés de quelques bons tuyaux.
      Par contre, il est assez simple pas trop coûteux de manger correctement. Pourtant, un grand nombre de français ne le fait pas.
      Oui la médecine classique ne peut pas tout résoudre mais beaucoup de patients sont encore persuadés du contraire.
      Je te conseille ce site :
      https://www.ecoutetesdents.com/content/4-qui-sommes-nous
      Je vais quand même devoir attendre pour essayer sa méthode.

    • Salut @schuss.

      L’ayant fait faire par un excellent ostéo (les plaques craniennes) à mes enfants, je valide et je te remercie ainsi que tes collègues. :)

    • Avatar sephiros

      une bonne alimentation guérit nombre de maladieS mentalES

      • surtout ne pas confondre maladies mentales et troubles psychologiques. 1) Le psychisme est relie a nos memoires, il est donc influencé par des souvenirs SUBCONSCIENTS d’évènements passés ; de cette vie, celles de nos parents, de nos vies anterieures ! Je sais, ca peut choquer d’evoquer les vies anterieures mais quand j’apure certaines memoires mes patients le ressentent parfaitement et s’améliorent. Mais attention, la guérison n’est jamais une partie de plaisir car il s’agit d’une évolution de l’individus. Les gachettes irritatives de ses mémoires sont piégées dans la lymphe intercellulaire grace aux fibres alimentaires qui y sont anormalement presentes ( comme des algues toxiques et non endogenes d’ un etang ). Ces fibres retiennent toutes les éléments non digérés par l’organisme. On va donc retrouver dans ces fibres les residus de médicaments, de drogues ainsi que des produits ingerés ou inocculés qui ne servent pas a la construction, au fonctionnement ou a l’évolution de l´individu. Présents en trop grande quantité ces poisons irritent, enflamment et empêchent l’organisme de fonctionner normalement. Les maladies FONCTIONNELLES sont l’aboutissement du procédé que je viens de decrire. Avant de déclarer ce type de maladies, qui est un desordre de second degré, l’individu n’est pas bien et l’exprime par des attitudes anti sociales ou auto reductrices. C’est que la psychologie appelle NEVROSES. Tant que l’individu peut gerer sa Névrose dans l’action, il ne decompense pas de Maladie inflammatoire. Tout ce que je viens de decrire est reversible et l’individu peut améliorer sa situation grâce a une hygiène de vie adaptée. La pratique d’un art energetique tel que le yoga, le tai chi ou le qigong va booster la circulation de l’energie en ameliorant la présence a soi. Une Nourriture saine et individualisée va permettre d’arreter d’encombrer l’organisme de dechets dont il ne sait plus que faire. Enfin la pratique reguliere des purges digestives ( comme les chiens et les chats le font ) va permettre a l´organisme de se debarrasser des fibres alimentaires qui sont autand de pieges a cochonneries. Tout cela demande des prises de conscience, de la perseverance, du courage, de la volonte et de la discipline. Si rien n’est entrepris par l’individu pour recouvrir une bonne sante le corps s’affaiblit et l’individu déclenche ce que le corps medical appelle une MALADIE organique avec son cortege de destructions irrévocables. C’est le troisième degré de degradation de la santé. La seule solution est alors de trancher la partie malade et irrécupérable afin de préserver ce qui est encore viable … 2) Les maladies mentales quant a elles sont l’expression d’un dérèglement a un degré superieur a ce que j’ai décrit précédemment. Le corps physique est la resultante des plans subtils situes en amont de lui. Ces plans subtils sont organises en cascades. Si les plans supérieurs sont tres intoxiqués, le plan physique sera gravement impacté. Les maladies mentales sont certainement la consequence de la presence anormale de parasites et implants dans les corps subtils de l’individus…

  • Avatar SANTE

    Le monde de l’éducation ferait bien de s’étudier lui -même avant d’étudier les enfants.
    Personnellement, je suis contre cette idée et l’obligation d’envoyer son enfant à l’école dès 3 ans. Si j’avais des enfants, je deviendrai hors la loi.

  • C’est l’absence de Vérité, l’absence de respect, l’absence de courage : c’est le règne du mensonge, de l’envie, de la lâcheté, qui créent le malaise général dont souffrent les sociétés modernes.
    Croire que telle ou telle réforme dans le gouvernement des nations peut changer la vie morale de l’homme serait une étrange illusion ; on peut lui donner des progrès matériels, des réformes économiques avantageuses aux masses, on n’atteindra pas les profondeurs de sa vie psychique.
    Or, ce sont les souffrances morales qui rendent l’existence amère. L’homme porte en lui une blessure profonde qui a été faite, dans le passé, à la tête et au cœur de l’humanité par ses criminels ancêtres. Ce sont eux qui, en étouffant la Vérité, en avilissant la Femme, en donnant à leurs descendants l’exemple de toutes les lâchetés, ont été la cause première de toutes les souffrances accumulées pendant des siècles sur la tête des générations montantes. L’homme actuel en est la victime. Il naît esclave d’un atavisme lointain qui le sollicite à refaire la terrible expérience du mal, malgré les cataclysmes sociaux qui en ont démontré les redoutables conséquences.
    Cependant, la maladie dont souffre l’humanité n’est pas fatalement mortelle ; on peut la guérir, car, si le mal a souvent triomphé, le bien aussi a évolué, et ses Victoires, quoique moins bruyantes que celles de son terrible adversaire, ont laissé une profonde empreinte dans la Nature humaine.
    Aujourd’hui, la lutte est décisive : ou l’effondrement des nations dans la dégénérescence des masses, ou la brillante renaissance depuis si longtemps annoncée ! Et que les sceptiques ne viennent pas nous dire que c’est un rêve irréalisable. Il suffit, pour en faire une réalité, de rétablir dans le monde le respect de la Vérité, le respect de la Femme et le courage moral.
    Remettre dans le monde la « Vérité », combattre toutes les erreurs, faire la guerre au mensonge, à l’hypocrisie qui le couvre, à la fausseté qui l’excuse ou le justifie ! Voilà le premier point à réaliser, car c’est de la Vérité, seulement, que peut sortir la concorde, et la Vérité manque dans l’ordre social parce qu’elle manque dans l’ordre moral. L’erreur s’est glissée partout, qu’elle soit religieuse, philosophique ou scientifique, elle règne en souveraine maîtresse, on l’impose par suggestion social, elle est dans nos mœurs, elle est dans l’enseignement donné à nos Enfants, elle est dans nos institutions.

    **MODÉRATION**
    Merci de respecter l’opportunité offerte de promouvoir vos articles, sans saturer
    l’espace commentaire, par de longs extraits envahissants

    Suite : https://livresdefemmeslivresdeverites.blogspot.com/2017/07/psychologie-et-loi-des-sexes.html

  • Comme causes de l’étrangeté:

    -la carrence affective: parents en burn out professionnel, couples insatisfaits, sollicitations numériques au detriment du temps passé avec l’enfant.

    – le sucre : « mais comment fais tu pour avoir des enfants si sages » me demande t on en versant un verre de caca cola a 22h30 à son enfant.

    – le numérique qui empêche le très éducatif ennui, que ce soit la télé, les jeux vidéos ou le tactile.
    « Papa, je peux enfin utiliser ma tablette éducative vu qu’on a 10h de route? » « bien sur , dans 5h….pendant 1h30! »

    Déjà si on s’occupe de ses enfants sans avoir besoin de baby sitter numérique avec une alimentation saine, 60℅ du taf est fait.
    Si on évite de personnifier ou déifier l’enfant, que chacun reste à sa place, 80% du taf est fait.
    Si chaque jours, chaque décision parentale fait l’objet d’une remise en question permanente, 90% du taf est fait.

    Les 10% restant incombant aux lacunes du parent non formé et à l’identité propre de l’enfant à sa naissance.

    • M.G. M.G.

      Et la grande partie de la journée passée à l’école détruit tout le taf !

      https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif M.G.

      • ça dépend de quelle école. Pour ma fille, j’ai enfin trouvé un collège qui me convient, bon c’est cher mais comme c’est vraiment bien, il me la prenne malgré que je ne sache pas payer. Si je vous avouais ce que c’est comme école, beaucoup me tomberaient dessus. Je vais donc garder mon secret mais c’est vraiment top, comme quoi il ne faut pas se fier aux apparences.

      • Je suis curieux de ce que tu entends par là?

        Je me hasarde à une réponse monologue ;)

        Déjà, il y a une terrible différence entre l’école de ville et de campagne.
        Celle de campagne fonctionne avec une plage horraire souvent plus modérée qu’en ville.
        Les profs compétant et expérimentés fuient les villes.

        Après , le plus gros du risque en France, c’est à partir du collège, réduit en campagne.
        Perso, je vais me casser en pays pays scandinave d’ici là, en finlande par exemple, il y a interdiction de toutes sortes d’écoles privées, du coup les riches font pression sur le public.

        Ensuite, si un des deux parents reste à la maison, cela donne des occasions de revenir sur ce que font les autres, au lieu de les laisser en garderie, puis cantine , puis garderie avec des personnels souvent incompétants ou bourru d’ennui.

        Enfin, si les enfants n’ont que des copains dans la norme éducative à la mode , c’est hard.
        Mais si hors de l’école ils ont des copains éduqués dans des valeurs sensiblement identiques , ça passe.

        Tout ceci en étant conscient que la crise d’adolescence, plus encore que l’école peut tout foutre en l’air.
        Mais l’âge de raison devrait dédouanner la culpabilité parentale en partie, chacun ses choix :)

        • De plus, cela leur permet de se confronter modérément(c’est pour cela qu’il faut bien choisir l’école) aux réalités de cette société. En Scandinavie fais gaffe, ils sont à fond pour le transhumanisme. C’est tout un paradoxe, un enseignement de qualité, tourné vers la nature mais très bientôt les enfants tous pucés là-bas.

        • M.G. M.G.

          Oui, c’est à ce genre de problématique que je pensais : des profs souvent incompétents qui inculquent à de futurs bon petits soldats les programmes abêtissants de l’éducation nationale, mais aussi les fréquentations d’élèves souvent néfastes qui peuvent pourrir les valeurs enseignées par les parents et même détruire un enfant ou un ado.

          Mêmes réserves que Laurence pour la Scandinavie. Quid de l’Islande :)

          M.G.

  • tobor tobor

    En Belgique, le centre psycho-médico-social (CPMS) est représenté et actif dans chaque école / lycée. Ils avaient recommandés pour mon fils, alors âgé de 13/14 ans, la prise de rilatine, comme s’il l’avaient diagnostiqué hyper-actif, ce qu’il n’était pas, c’est juste un bon-vivant ! Il n’en a jamais pris et a très bien fini sa scolarité.

    Son frère, vers ses 16 ans, plus introverti, a été trouver une psychologue dans un planning familial, pour parler de ses difficultés (rien d’extrême) à l’école et dans des conflits avec sa mère. Il est ressorti avec une ordonnance pour des anti-dépresseurs. Je lui ai proposé de lire la notice, effets secondaires et indésirables puis qu’il estime s’il devait prendre ça. Il a balancé cette ordonnance aux ordures et a par-ailleurs très bien fini sa scolarité.

    Moralité: Le pharmaceutique voudrait bien accrocher tout-le-monde à ses drogues, à la fois pour les revenus qui en découlent et pour la docilité/faiblesse d’esprit et suggestibilité que ça peut induire dans la masse.