« Complément d’enquête ». Fin du monde : et si c’était sérieux ?..

Le PBC (Plan Boîtes de Conserves) n’y suffira pas. La collapsologie (théorie de l’effondrement) est-elle l’oiseau de mauvais augures, due au constat et au rajouts successifs des catastrophes en tous genres ? Les observations devraient faire réfléchir. Tout concours à ce que cet effondrement se produise, ne serait-ce que parce que l’on ne tient compte de rien, et que l’on continue à faire comme si tout était disponible ad vitam æternam. Il n’est pas inutile d’envisager cette possibilité que tout s’arrête de s’y préparer, quant à la date….. C’est un scénario extrême qui tend surtout à faire réfléchir. Un homme averti en vaut deux. Partagez ! Volti

******

Source FranceTvInfo

Extrait de l’émission

La fin du monde n’a jamais été aussi proche… Date annoncée de « l’apocalypse » : 2030. Et cette fois-ci, ce n’est pas une prophétie qui le dit, mais des scientifiques très sérieux. On les appelle les « collapsologues », du latin collapsus, qui signifie effondrement.

A cause du réchauffement planétaire et de l’épuisement des ressources énergétiques, ils sont convaincus que nos sociétés sont condamnées à disparaître. Leur « star », c’est Pablo Servigne, un ingénieur agronome français qui multiplie les conférences. Dans ses livres vendus à plus de 100 000 exemplaires, il démontre « scientifiquement » qu’il est déjà trop tard pour lancer la transition écologique et qu’il faut réfléchir à l’ »après ». Certains disciples y croient dur comme fer et sombrent dans de profondes angoisses existentielles

Catastrophes naturelles et réfugiés climatiques

Selon les collapsologues, les catastrophes naturelles vont se multiplier et les réfugiés climatiques déferler dans nos villes et campagnes. « Complément d’enquête » s’est plongé au cœur de ce mouvement catastrophiste qui mobilise de plus en plus de citoyens, de tous horizons. En France, le magazine a rencontré des cadres supérieurs ou des fonctionnaires qui migrent dans le Cantal. Ils s’initient très sérieusement à la permaculture pour assurer leur autonomie alimentaire.  

Lire la suite et voir le reportage complet

FranceTvInfo

21 commentaires

  • Eh ben ma cher Volti adorée, t’as mis le paquet ce matin ! « Fin du monde désastre alimentaire ! » C’est pas bien folichon tout ça, détendez vous les amis, l’heure est au farniente ! C’est l’été il fait chaud, on est dimanche, no stress, faites comme moi, étendez vous sur votre transat au bord de la votre piscine avec un bon rhum avec du lait de coco glacé, faites péter de la bonne musique pour tout le quartier dans vos diffuseurs et laissez vous aller.

    Akasha.

    • M.G. M.G.

      Victime du syndrome de l’autruche ? :)

      M.G.

      • Pas du tout, je vis les yeux grands ouvert ! Mais à quoi bon vivre dans la peur du lendemain ? Je fais ma part du colibri comme on dit, végane, boycotte des grands marques et enseignes, etc… Et du reste je vis le moment présent, sinon autant se flinguer de suite, Orné & moi on s’empoisonnent multuellement et adios la compagnasse ! Ou alors, on essaye de vivre le plus épanouis possible sans pour autant devenir des monstres d’égocentrisme !

        Akasha.

    • Volti Volti

      Mets des sous de côté, pour embaucher les jardiniers qui te nourriront et t’empêcheront d’abîmer tes jolies mains et ongles.. ;)

      • Coucou ma puce :)

        Ben c’est ce qu’on fait, mais depuis que le Fisc (fist) a mis ses pognes dégueulasse dans le potage, ça a attrapé un drôle de sale gout qui laisse amer et pantois ? On est pas encore fixé là…. Ceci dit on a encore de quoi se faire les ongles lol

        Belle journée ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_heart.gif

        Le but n’est pas de « ce payer » des jardiniers », ça on peut déjà, non c’est d’ouvrir des terres pour tous, chacun sa parcelle et on récolte pour la communauté enfin tous, qui sous forme d’abonnement peut se servir dans les récoltes effectuer, et avec les sous on partage et on finance pour la suite ! C’est ça en gros l’idée.

        Akasha.

    • Graine de piaf Graine de piaf

      Miam ! Akasha tu me fais rêver, j’adore le punch-coco, le vrai de vrai, fait maison ! Pour l’instant il m’est interdit sniff !! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif

  • Avatar Leveilleur

    Le plus inquiétant dans cette histoire ce n’est pas que la société telle qu’on la connait s’effondre, mais plutôt que la biodiversité disparaisse car on peut vivre sans la première mais on ne peut pas vivre sans la biodiversité.

    C’est grâce à la biodiversité que nous pouvons nous nourrir, c’est grâce aux pollinisateurs que nous avons des plantes… or tout est fait aujourd’hui pour détruire se microcosme indispensable à notre survie et souvent pour faire toujours plus de profit.

    Il est évident que nous devons reconsidérer notre façon de vivre et que nous ne pouvons plus vivre comme avant sans respecter la Nature.

    Aujourd’hui le but de l’homme n’est plus d’amasser quantité de chose mais de protéger la vie dans son ensemble même si cela nous demande de renoncer à un certain confort.

    Nos ancêtres vivaient sans électricité, sans pesticide, sans pétrole, sans voiture, sans tout ce confort d’aujourd’hui et ils vivaient, nous pouvons nous aussi nous en passer car ce n’est pas vital pour nous, par contre ce qui est vital à l’humanité c’est sa biodiversité, sans elle nous n’avons aucune chance de survie sur cette terre et c’est ça qu’il faut protéger en toute priorité.

    Chacun va devoir faire des choix s’il veut un avenir sur terre et cette réalité va vite nous rattraper à tous, ce n’est pas vivre dans la précarité mais c’est refuser coûte que coûte ce qui détruit la Nature au nom de l’avoir.

    Il est temps de passer d’une société de profit égoïste, à une société d’amour de respect pour la Nature dés maintenant, c’est notre seule solution à notre avenir et à celle des générations futures.

  • Un prêtre, auteur d’un beau livre : « La Lettre tue », a fait une admirable peinture de cette effondrement, de cette fin du monde.
    « Une formidable épreuve se prépare pour l’humanité, dit-il. De toutes parts, la croyance à la révélation s’écroule. Jusqu’à ce jour, quand on demandait où est la Vérité, on pouvait répondre : elle est ici, dans ce livre écrit sous l’inspiration de celui qui ne peut ni tromper, ni se tromper ; et l’homme ouvrait les Lois de Manou, le Zend-Avesta, la Bible, le Coran ou l’Evangile, et pour sa foi religieuse, il trouvait une base ferme, inébranlable, positive, visible. Point de doute, car ceci est la parole de Dieu : « Hic est véritas ». Cet appui solide, qui donnait aux générations d’autrefois, la force, parce qu’elle leur donnait la conviction, est miné sans relâche. La science, non au service de la haine et de l’incrédulité, mais la science froide, impartiale, abat chaque jour quelque grande ruine du passé. Ecoutez : en Allemagne, en Angleterre, en Amérique, en Hollande, en Belgique, en France, aux quatre coins de l’horizon, n’entendez-vous pas le bruit sourd de quelque chose qui tombe ? C’est la chute du grand temple de la foi antique, dont les débris encombrent au loin le sol. La Vérité n’y réside plus, dit-on. Elle n’y a jamais résidé ; ce n’était que son reflet. Désormais qui veut la saisir doit la chercher dans sa raison, écho affaibli de la raison éternelle. L’autorité, si commode, d’un texte ou d’un homme infaillible nous échappe sans retour. Nous voilà seuls en face de l’infini. Nous sommes au bord d’une époque pleine de mystères ; un courant irrésistible nous y entraîne. Quelle étoile guidera notre course, quelle force nous poussera vers le port ? N’y a-t-il devant nous que doute, négation, ironie, désespoir ? C’en est-il fait des vertus du foyer domestique, des vertus plus fières du croyant et du citoyen ? Plus rien que l’âpre recherche des plaisirs, la soif de l’or, l’égoïsme, la brutalité, la fraude, nul rayon, nulle lueur. Le froid, la mort, vont-ils tout envahir ? Eh bien ! Oui, si entre la foi du passé et le matérialisme, il n’y a pas de milieu, alors tout est fini, dans le monde moral va s’accomplir le rêve de Byron : Darkness, L’empire des ténèbres commence. »
    Ceux qui seraient tentés de céder au découragement, nous dit René Guénon, doivent penser que rien de ce qui est accompli dans cet ordre ne peut jamais être perdu, que le désordre, l’erreur et l’obscurité ne peuvent l’emporter qu’en apparence et d’une façon toute momentanée, que tous les déséquilibres partiels et transitoires doivent nécessairement concourir au grand équilibre total, et que rien ne saurait prévaloir finalement contre la puissance de la vérité ; leur devise doit être celle qu’avaient adoptée autrefois certaines organisations initiatiques de l’Occident : Vincit omnia Veritas.
    Tôt ou tard la Vérité prend sa revanche, on a beau manœuvrer dans l’ombre, on n’empêche pas la lumière de luire.
    L’éternelle lutte de la science contre l’ignorance est le suprême effort des temps présents.
    La science féconde va instaurer d’une manière grandiose et définitive la doctrine de nos antiques Mères et former une puissante synthèse philosophique qui unira les frères et les sœurs épars sur toute la surface terrestre ; ce sera un cycle nouveau qui dépassera la démocratie et la remplacera par une aristocratie de l’Esprit.
    C’est notre génération qui doit vaincre le mauvais esprit que la dégénérescence des peuples a introduit dans nos anciennes nations, c’est le devoir de la France, c’est sa mission.
    La France s’est divisée parce que les races qui l’ont occupée dans le courant de son histoire avaient des atavismes divers.
    « Français divisés, pardonnez-vous de toute votre âme ! » sont les derniers mots de Jehanne d’Arc marchant au supplice.
    Il a fallu la longue occupation romaine, puis l’invasion du Franc et l’introduction par lui de la loi salique, il a fallu 20 siècles d’oppression et de servitude sous la monarchie masculine pour nous faire oublier les traditions glorieuses de nos aïeux.
    Cependant, c’est de la France qu’on attend la lumière nouvelle qui recommencera une civilisation.
    Dans son ouvrage sur Jehanne d’Arc (1910), Léon Denis écrivait ceci : « Sachez-le : une révolution plus grande que toutes celles qui se sont accomplies dans le monde est commencée, révolution pacifique et régénératrice ; elle arrachera les sociétés humaines aux routines et aux ornières, et élèvera le regard de l’homme vers les destinées splendides qui l’attendent.
    « Les grandes âmes qui ont vécu ici-bas reparaissent ; leurs voix retentissent ; elles exhortent l’homme à se hâter dans sa marche. Et l’âme de Jeanne est une des plus puissantes, dans la foule de celles qui agissent sur le monde, qui travaillent à préparer une ère nouvelle pour l’humanité. C’est pour cela que la vérité s’est faite à cette heure précise, sur le caractère de Jeanne et sur sa mission. Et par elle, par son appui, avec l’aide des grands Esprits qui ont aimé, servi la France et l’humanité, les espérances de ceux qui veulent le bien et cherchent la justice s’accompliront. »
    « La légion radieuse de ces Esprits, dont les noms marquent, comme des foyers de lumière, les étapes de l’histoire, les grands initiés du passé, les prophètes de tous les peuples, les messagers de vérité, tous ceux qui ont fait l’humanité avec des siècles de travail, de méditation, de sacrifice : tous sont à l’œuvre. Et au-dessus d’eux, Jeanne elle-même, Jeanne nous conviant au labeur, à l’effort. Tous nous crient : Debout ! non plus pour le choc des épées, mais pour les luttes fécondes de la pensée. Debout ! pour la lutte contre une invasion plus redoutable que celle de l’étranger, la lutte contre le matérialisme, le sensualisme et toutes leurs conséquences : l’abus des jouissances, la ruine de tout idéal ; contre tout ce qui, lentement, nous déprime, nous énerve, nous affaiblit, nous prépare à l’abaissement, à la chute. Debout ! travaillez et luttez pour le salut intellectuel et le relèvement de notre race et de l’humanité ! »
    « La France est pour la Paix, il lui faut la paix. La France, pour renaître vraiment, pour se refaire et pour s’étendre, au sens le plus noble du terme, il lui faut la Paix. Par conséquent, la France cherche la paix, cultive la paix, aide la paix, partout. » (Charles de Gaulle)
    Lien : https://livresdefemmeslivresdeverites.blogspot.com/2017/07/plus-un-enfant-connait-sa-mere-plus-il.html

    • Volti Volti

      Dans l’espace commentaire, il n’y pas place pour des chapitres de lecture, un extrait et un lien sont suffisant!

    • Un beau ramassis de conneries.

      Mais, c’est trop long à démontrer.

      A chacun de trouver les postulats, à priori, syllogismes et arguments fallacieux.

      Là, j’ai autre chose à faire…

  • Avatar Holyarch

    Selon ce que j’ai vu dans ma sortie astrale, la fin du monde, qui est annoncé depuis des milliers d’années par les livres religieuses ( bibles, coran, etc ), via les divers messages de clairvoyants, par des scientifiques, etc,
    est un Changement de Dimension vibratoire de la Planète Terre.

    Ce Changement vibratoire ne concerne pas seulement la Planète Terre, mais tout le Système Solaire et au-delà, peut-être même tout l’Univers.

    En cherchant à comprendre, j’ai lu que l’Univers est comme un gigantesque Horloge, il a des saisons comme sur la Terre ( printemps, été, automne, hiver pour l’Europe), certains le nomment « cycles cosmiques » ou « cycles du temps » :

     » C’est René Guénon qui a donné la clef chronologique de cette tradition hindouiste des cycles du temps. Le Manvantara dure donc 64 800 ans et se sud-divise ainsi:

    Le Krita Yuga, l’Âge d’Or: 25 920 ans
    Le Trêtâ Yuga, l’Âge d’Argent: 19 440 ans
    Le Dwâpara Yuga, l’Âge d’Airain: 12 960 ans
    Le Kali Yuga, l’Âge de Fer: 6480 ans
    Voici comment la Baghavata Purana ( chef-d’œuvre de la littérature sanskrite ) qualifie ces 4 Âges:

    Âge d’Or: L’organe interne et l’intelligence participent surtout de la Bonté, on se complaît dans la science de l’austérité. L’harmonie règne sur Terre.

    Âge d’Argent: Les êtres se vouent au devoir, à l’intérêt, au plaisir, et à la passion. Or, l’harmonie n’est maintenue que par des efforts individuels et collectifs.

    Âge d’Airain: C’est le règne de la cupidité, de l’insatiabilité, de l’orgueil, de l’imposture, de l’envie, au milieu d’œuvres intéressées. Cette époque mêle la passion à l’obscurité et marque le début de la désintégration des règles de vie et des consciences.

    Âge de Fer: C’est le règne de la tromperie, du mensonge, de l’inertie, du sommeil, de la malfaisance, de la consternation, du chagrin, du trouble, de la peur, de la tristesse. Cette période est exclusivement ténébreuse. Tout s’effondre et prépare l’Âge d’Or suivant.  »

    lire le texte entier sur https://www.espritsciencemetaphysiques.com/cycles-de-lhumanite-travers-temps.html

    • Décidément, l’évocation du collapse attire toujours autant les phénomènes religieux.

      Manque plus que les Témoins de Jéhovah…

      • C’est plus ésotérique que religieux, c’est assez intéressant l’approche des débuts de Guenon, je précise les débuts, les érudits comprendront…

        Et je suis aussi passionnée des voyages astraux j’y crois, malheureusement j’en suis encore incapable, du moins en pleine conscience.

        Non c’est pas du tout stupide ce qu’il dit, car on parle plus de la fin d’un cycle que du monde, du moins c’est mon approche lorsqu’on parle de la satya yuga !

        AkasHa.

      • En atttendant les témoins de Jéhova, sur bien des sites il y a les témoins de gévéor.

        • Haha ! Je vois ou tu veux en venir :) Non rien avoir avec mon goût pour le bon vin. Mais simplement que j’ai aimé aussi lire René Guenon. Et que je suis passionnée de hindouisme, on a pas assez d’une vie pour en comprendre tout les préceptes dont beaucoup dépasse notre esprit matérialisme de occidentaux !

          Akashsa.

  • Passetec Passetec

    Le monde sera confronté à un déclin démographique massif d’ici 2050, a dit Elon Musk.

    Elon Musk a une sombre prédiction pour l’avenir de l’humanité.

    Une “bombe démographique”, comme il le dit, explosera dans les décennies à venir, lorsqu’une population mondiale de plus en plus âgée se heurtera au déclin des taux de natalité dans le monde. Ce n’est pas la première fois que M. Musk parle d’un effondrement mondial de la population humaine, rapporte Business Insider, mais maintenant il élabore en disant que nous commencerons à voir les effets les plus graves d’ici 2050.
    https://www.anguillesousroche.com/futur/elon-musk-la-civilisation-pourrait-seffondrer-en-30-ans/

    • marabout marabout

      j’ai lu sur un article que la stérilité augmentait d’années en années et
      que la fertilité masculine était moindre..

      ceux qui seraient capable de les élever,ont du mal en avoir,
      et à l’inverse d’autres sont incompétents avec toute une tribu..

      si il y a un déclin,il a de multiples ramifications qui vont
      changer la face du monde,sociétal et culturel,pour faire court.
      démographique,c’est pas sur

  • marabout marabout

    fin du monde ? ouais,mais laquelle..ou lesquelles
    suivant le ou les scénarios,deux possibilités:
    – vous avez un sursis,avec une autonomie et une clandestinité

    – vos jours sont comptés,vous n’avez rien (ou peu) à manger et à
    boire,vous avez dû fuir,vous devez restez en mouvement,afin
    de gagner un jour d’existence.

    et n’attendez pas que la planète ou cette France « Potemkine »
    s’effondre,il y a encore trop de personnes à berner et par chance,
    les bernés en question ont envie d’y croire..
    les gentils gouvernants ont grand peur que leurs sujets souffrent
    de la chaleur,
    ils sont tous inquiets pour nous.??

    memento mori
    (puisque nous allons mourir, hâtons-nous de vivre et, surtout, de vivre bien ! )
    devise de la piraterie

  • Oui c’est sérieux. Je parle plus volontiers de disparition de notre monde moderne, alimenté principalement par du pétrole. Pétrole visible et pétrole caché (le plus pernicieux). Une fois que la production mondiale de pétrole atteint son maximum et commence à diminuer, notre monde moderne perd progressivement son alimentation et, à un moment donné, cesse de fonctionner. Aussi simple que cela.

    Les pronostics précédents quant à l’année du pic n’avaient pas anticipé l’arrivée du « tight oil » et c’est lui qui nous permet pour le moment d’y échapper. La production de ce pétrole léger de réservoirs étanches n’étant pas éternelle non plus, le pic global est à présent estimé à 2023-2027. Ensuite c’est la descente énergétique forcée, qui ne sera sans doute pas brusque, brutale, soudaine. Pas d’effondrement à proprement parler.

    Du pétrole caché se trouve derrière tous les objets que nous manipulons et derrière tous les services que nous utilisons. Pétrole en tant que matière première (polymères, solvants, etc.) et pétrole pour extraire les minerais, métaux, roches indispensables à la fabrication de tous les objets, particulièrement ceux qui sont censés nous sauver: véhicules électriques, panneaux solaires, éoliennes, etc.

    A cela s’ajoute bien sûr les nombreuses pollutions, massives, dans l’air, les mers, les sols, qui entraînent le chaos climatique et la destruction de l’environnement y compris les espèces animales et végétales. Comme indiqué dans le documentaire, tout cela était déjà connu en 1972 lors de la sortie du livre ‘Limits to Growth’. Les tendances des graphiques de l’époque ont été validés en 2002: nous suivons la trajectoire de la disparition.

    Enfin, il y aussi la population qui a la fâcheuse tendance à augmenter chaque année. Plus de 80 millions d’individus s’ajoutent sur la Terre chaque année. Environ 220.000 personnes chaque jour. Individus qu’il faut nourrir, abreuver, loger, habiller, transporter, etc. Et comment doit-on faire cela? Avec de l’énergie, du pétrole. Une population qui augmente et une production de pétrole qui diminue, une mise en équation impossible.

    Que faire? Pas grand-chose. Comme le préconisent Claude et Lydia Bourguignon, créer des oasis de survie (en communauté). Ne pas essayer de sauver ce monde moderne, il est perdu, il n’a pas de plan B. Il est un Titanic destiné à couler, et essayer de le sauver c’est se casser les dents à coup sûr. Personne n’est prêt à effectuer les changements nécessaires dans le court espace de temps disponible pour la sauvegarde de ce qui peut encore être sauvé.

  • Avatar Flo500

    Début de votre article : « La fin du monde n’a jamais été aussi proche… »
    Mais peut-être qu’elle a déjà eu lieu.
    Parce que si nous nous retrouvons bloqués sur cette planète , avec nos souvenirs complètement effacés, c’est qu’il a dû se passer une sacré catastrophe.

  • Avatar engel

    Nuance…
    « Fin d’un monde » n’est « pas fin du monde ».