Oui à l’autorisation de l’herbicide OSMOBIO Z.N.A non toxique pour remplacer le Glyphosate..

Les déclarations d’intention sont ce qu’elles sont. Mr Le ministre de l’Ecologie François de Rugy a l’opportunité de passer à l’acte, en faisant pression sur l’ANSES et faire enfin, un geste significatif pour prouver la bonne foi du gouvernement pour l’écologie et surtout la santé, qui est une priorité pour de plus en plus de français. Ça fait presque cinq ans que le créateur de cet herbicide attend son AMM, alors que le glyphosate a été prolongé de ce même temps pour continuer d’empoisonner hommes et bio-diversité. Partagez ! Volti

******

Par R.Pineau. Pétition adressée à l’Agence ANSES

Une alternative heureuse au glyphosate « cancérogène » est prête à être mise sur le marché, c’est le Z.N.A de OSMOBIO 100% naturel, issu de plantes et jugé non toxique à efficacité performante au désherbage. Son créateur, Mr. Jacques Le Verger, ingénieur en biologie végétal, a créé sa PME « OSMOBIO » en 2009 à Loudéac en Côtes d’Armor, attend depuis 2014 l’autorisation de mise sur le marché de son herbicide 100% naturel.

Osmobio Z.N.A est testé avec succès sur différentes espèces de mauvaises herbes. « Il contient des actifs naturels non nocifs pour l’applicateur et les usagers, pénètre rapidement par les feuilles et détruit les racines des plantes indésirables », précise la Diro dans son rapport.

Mr. Jacques Le Verger attend avec impatience son autorisation de commercialisation du Z.N.A de la part de l’agence officielle l’ANSES qui donne les autorisations donc les objectifs l’agence doit répondre, protéger la santé humaine, animale et végétale et à prévenir les risques émergents.

Mr. Jacques Le Verger a depuis lors fait l’objet de dépôts de brevets en France et aux États-Unis en 2015, au Japon en 2016 et en Russie en 2017. Par ailleurs, il est en cours d’évaluation au Canada, au Brésil et en Argentine.

SIGNATURE

23 commentaires

  • Avatar SANTE

    Il en fallu du temps pour le tester. Il doit être parfait. Les politiques prennent vraiment les français pour des idiots.
    Tout le monde sur les rond-points le 22 juin.

  • Avatar predateur

    pour ce qui est de nous prendre pour des idiots …..c est surtout de dire qu un produit qui a pour but de détruire des plantes n est pas toxique https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gifle glyphosate avait commencé sa carrière de la même façon, avec le chien à sa mémére qui jouait avec son nonos dans l herbe traitée….
    pi le con sommateur est tellement bête que si on lui colle le terme « bio » sur l étiquette va penser d office que c est bon pour l humanité ……
    on m a dit qu un vrp avait bu à plusieurs reprises à l époque du glypho, devant ses clients pour prouver que le produit était inoffensif, le vrp serait toujours vivant et en bonne santé

  • Euh !

    C’est fait avec quoi ?

    Je veux bien donner mon opinion, mais là je manque de données, et j’ai la flemme de les chercher.

    C’est koi ce produit ?

    J’aimerai lire la fiche proposée pour indexation dans la Bible des Produits Phytosanitaires….

    Après, nous verrons…

    Un bon désherbant total, c’est le purin d’ortie pur.

    Voire, n’importe quel purin concentré.

    Alors…

    New buziness de green-washing pour les grandes cultures ?

    Ou, solution miracle pour l’agriculture industrielle ?

    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

    • J’ai fait un purin d’ortie dans une grosse poubelle noire, et puis je me suis rendue compte qu’elle fuyait. Je vais voir si toutes les mauvaises herbes qui poussent dans ce soin vont enfin crever et laisser la place propre…

      • Avatar acnielo

        Lorsque la pluie aura lessivé une partie des nitrates en excès produits par le purin ( qui vont polluer la nappe phréatique ) tu vas être envahi de plantes nitrophiles comme l’ortie , ronces, pissenlit, oseille, rumex, mouron ………..
        A l’échelle de ta petite production c’est pas un drame , à plus grande échelle c’est du suicide écologique .
        Sachant d’ailleurs que les agris ont pour obligation de semer es couverts en automne pour capter les excès d’azote et éviter les lessivages , alors en apporter pour désherber https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

        • M.G. M.G.

          tu vas être envahi de plantes nitrophiles comme l’ortie , ronces, pissenlit, oseille, rumex, mouron

          Que de bonnes plantes pour la santé humaine, c’est génial …

          M.G.

          • C’est ce que j’allais dire ! Toutes les plantes que tu cites, Acnielo, sont comestibles. J’aimerais bien les avoir dans mon jardin…

            • De plus, l’apport d’azote est dérisoire par rapport aux engrais industriels chimiques, ou même par les engrais bio.

              Tu désherbes et tu fais un apport azoté pour ce que tu veux planter après.

              Tout cela en naturel (mieux que du Bio labellisé…)

              • Avatar acnielo

                Les algues aussi sont comestibles , allez demander aux bretons si ils sont contents que leurs plages en soient envahies comme c’est le cas dans l’estuaire de la seine .

                Si votre rêve c’est d’avoir du rumex et de l’ortie et des ronces dans votre jardin alors allez y continuez de polluer en balançant des nitrates à foison . Ne vous ruinez pas dans l’achat d’une belle terre, un parc à vache bien piétiné depuis des années fera tout à fait l’affaire .
                Par contre pour ce qui sera des légumes racines ou fruits ou fleurs, vous viendrez nous donner des nouvelles de vos résultats ( pour info les feuilles de patates, tomates , cucurbitacées, fabacées ne se mangent pas ) .
                Je sais que pour certains la terre est basse, mais si vous avez un peu de conscience écologique, à l’occasion essayez le désherbage manuel , en plus ça aère le sol c’est excellent pour favoriser la pousse des plantes que vous garderez .

                Et pour finir , franchement, quel est le pourcentage de ronces, orties, rumex, mouron dans votre régime alimentaire ? Vous n’arrivez pas à subvenir à vos besoins en cueillette sauvage ? https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

                • M.G. M.G.

                  Tout ça pour une histoire de poubelle de purin qui fuit https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

                  Nous ne sommes pas des exterminateurs de sol, au contraire nous bichonnons nos terres, et s’il y a utilisation de purin d’ortie (dilué), c’est pour éventuellement fortifier les jeunes plants ou ceux qui présenteraient une carence. Et je pense ne pas me tromper en disant que pas mal d’entre-nous ici pratiquent le désherbage manuel, étant conscients de la nocivité des produits industriels et de leur inutilité quand on jardine naturellement en entretenant la biodiversité. Nous ne sommes pas des Enragés pour rien !

                  Quant aux plantes en question (ortie , ronces, pissenlit, oseille, rumex, mouron), elle font partie des nombreuses plantes qui présentent des propriétés nutritionnelles et/ou médicinales non négligeables …

                  M.G.

                  • Avatar acnielo

                    J’ai répondu à un message qui préconise le désherbage avec du purin pur !
                    Quant aux qualités médicinales des plantes citées si elles sont certes reconnues ( bien que le mouron et le rumex, bof bof , et pour la cuisine bon courage ) , elles ne justifient pas pour autant de sacrifier la biodiversité pour ne plus cultiver qu’elles, d’autant plus que ce sont des spontanées extrêmement répandues car malheureusement souvent révélatrices de sols dégradés et pollués . Faut être parisien ou (et) militant à LFI pour cultiver des orties dans une terre à potager .
                    Et pour finir , réfléchissez à votre théorie qui consiste à désherber avec du purin d’ortie pour ……………….cultiver de l’ortie…….. Personne ne voit un cycle plus simple d’utilisation de la plante là ?

                    Quant à dire que vous chouchoutez vos terres , et bien je ne vous confierais la mienne pour rien au monde ( ici c’est composts ( entre autres des adventices que je coupe ) , paillages , binage et le purin occasionnellement à 10% pour éventuellement rattraper un départ un peu bancale ) .

                    Polluez bien . Tchao .

    • Avatar papydom

      Les brevets comportent deux parties importantes : la description et les revendications.

      La description doit exposer l’invention « de façon suffisamment claire et complète pour qu’un homme du métier puisse l’exécuter ». Dans la pratique, le rédacteur en dira suffisamment pour répondre à cette exigence et tenter de convaincre l’examinateur qu’il s’agit bien d’une invention, mais laissera quelques zones d’ombre, histoire de ne pas trop faciliter le travail à la concurrence. Les revendications sont la description formelle du domaine de la technique dont l’inventeur entend se réserver l’exclusivité (on dit « monopole » quand il s’agit d’une multinationale) selon les conditions fixées par la loi.

      La revendication 1 a la teneur suivante :

      « 1 . Composition herbicide pour un désherbage total des zones non agricoles, contenant une infusion aqueuse de plante de henné naturel dans une teneur de 14 à 18% exprimée en pourcentage massique par rapport au poids total de la composition, au moins un tensio-actif non ionique, et comprenant en outre les ingrédients suivants :

      au moins un oxyde terpénique 40 à 50% au moins un monoterpénol 5 à 9% au moins un monoterpène 4 à 8% ; et

      tel que la masse de henné naturel solide utilisé pour l’infusion représente au moins 2%. »

      La revendication 4 lève le voile sur la source des oxydes terpéniques :

      « 4. Composition selon l’une des revendications qui précèdent, caractérisée en ce qu’elle est préparée, en plus de l’infusion de henné naturel, à partir d’huile essentielle d’eucalyptus radiée, d’huile essentielle d’eucalyptus globulus, et d’huile essentielle de saro. »

      Selon les revendications suivantes, on peut ajouter de 10 à 30 % d’acide salicylique, un tensioactif non ionique sélectionné parmi les esters de sucres, un agent de texture émulsifiant, de préférence la gomme arabique.

      La description précise :

      « L’infusion de henné naturel est obtenue à partir de henné solide que l’on fait infuser pendant au moins 5 minutes : 200 g de solide pour 2 L d’eau potable portée à 70 – 80°C (le volume de l’infusion obtenu est de environ 1,25 L). »

      trouvé ici : http://seppi.over-blog.com/2017/12/osmobio-le-successeur-du-glyphosate-serait-la.vraiment.html https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif

Laisser un commentaire