La Robolution, vecteur de guerre et de misère ?..

Et la course continue. Partagez ! Volti

******

Sylvain Devaux alias Nono le Robot pour Robolution

Machine de chiffrement « Enigma » à quatre rotors. On distingue : le clavier, les lampes qui donnent le résultat du message crypté ou décrypté, et les rotors./Wikipédia

Tiens, encore un jour férié. Celui-ci s’inscrit dans la mémoire « pour ne pas oublier », ne pas oublier que l’homme est fou et capable du pire. Cela ne l’empêche nullement de récidiver mais cette date du 8 mai 1945 nous ramène aussi à la Robolution, déjà en marche. Pas d’informatique mais les fondements avec la machine créée par les allemands dès 1919, destinée au chiffrement de l’information. Cette énorme machine nommé Enigma, mise au point par Arthur Scherbius sévira essentiellement pendant la seconde guerre mondiale.

Elle aura de nombreuses variantes dans de nombreux pays, elle se fera sa réputation avec les nazies entre 1939 et 1945 même si elle n’était pas si inviolable que cela. Et c’est une coopération franco-polonaise et britannique qui viendra à bout de cet engin redoutable avec le célèbre Alan Turing. Pour certains historiens et spécialistes, ce décryptage des messages allemands aurait permis de réduire le conflit de deux années !

Les guerres d’aujourd’hui et surtout celles de demain (oui, oui, il y en aura encore) font et feront largement appel à la robotique mais rien ne ressemble plus à une guerre qu’une autre guerre. En reprenant une interview d’Hubert Reeves (présente dans le générique de La Belle Histoire de Claude Lelouch) qui donnait son inquiétude face à l’homme, je me dis que les choses ne changent guère :  » ...nous sommes notablement mauvais à résoudre nos problèmes…comme la guerre, le racisme…« . Je vous laisse écouter cet extrait.

Sylvain Devaux

Voir

Le système Amazon en perdition !
La honte d’Amazon !
La fête du travail et les robots !

La Robolution, une sacrée opportunité  !***

Quand je vous dis que la Robolution peut aussi être une opportunité ! Si j’analyse chaque jour l’actualité de cette révolution robotique pour vous aider à mieux en comprendre les enjeux, les avancées et les effets pervers, c’est aussi parce que vous pouvez en profiter et non la subir !

*** Note : Lettre sur abonnement

3 commentaires

  • Chacun de ces « articles » robolution me laissent sur la faim………. On survole un concept généraliste …

    Dommage https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

  • Avatar Balou

    Concernant la machine Enigma, Alan Turing et toute l’histoire de la naissance de l’informatique, il existe un ouvrage très complet :

    La Puce et les Géants (1983)
    Eric Laurent
    De la révolution informatique à la guerre du renseignement

    http://eric-laurent.over-blog.com/pages/LA_PUCE_ET_LES_GEANTS-231470.html

  • Tout est opportunité, même les pires rencontres, les pires événements, … L’important est d’en tirer les leçons.
    Nous savons très bien où tout cela va nous conduire, car nous savons très bien que, parmi nous (je parles de l’humanité dans son ensemble), il y a la pire engeance, et que cette engeance n’a qu’un rêve…non, deux rêves: l’argent et le pouvoir.
    Tant que ces deux rêves pourrissent certains êtres humains, le monde ira de travers.

    Quand aux autres – nous – nous avons en nous ces deux rêves, mais nous savons les contenir, les enfouir, au profit – dans le meilleur des cas – d’objectifs plus élevés. Ou tout au moins, nous nous efforçons de garder la tête hors de l’eau, parant au plus pressé. Nous sommes dans la survie beaucoup plus que dans la vie. Nous savons que l’argent est utile et indispensable dans ce système, et notre puissance s’arrête souvent à nous-même, à notre famille.

    Surtout que nous avons délégué cette puissance aux individus pour lesquels nous avons voté et au corps médical.

    Mais je ne vois pas de bénéfice à la robotisation, ou plutôt le bénéfice (médical par exemple) est largement dépassé par les inconvénients, notamment le bombardement d’ondes en tous genres auxquelles nous sommes de plus en plus soumis maintenant, et la surveillance de masse. La révolution de l’IA est pour moi une catastrophe, d’autant plus qu’elle mènera très vite à la mise sous le joug de toute la population mondiale.
    Alors oui, bien sûr, on va toujours me rétorquer, à juste titre, que j’ai bien un ordinateur, … alors où s’arrêter ? Où est la limite du danger ?

Laisser un commentaire