«Les ruines de Notre Dame sont à l’image de notre pays en ruine » L’édito de Charles SANNAT..

La métaphore est parlante, la descente continuera. Partagez ! Volti

******

Charles Sannat pour Insolentiae

Pourra t-on la revoir comme ça ?

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Les voies du Seigneur sont impénétrables.

Je sais ce que va me dire ma tendre épouse… « ha non, pas tes symboles !!! ». Pourtant l’histoire, pardon, l’Histoire, c’est une fiction imaginaire. Une histoire, ou les petites histoires font les grandes et où les grands hommes (et les petits aussi) manipulent les symboles pour construire leurs épopées, leurs histoires.

L’économie n’est rien dans l’Histoire. Elle n’est que de l’intendance et du « matériel ».

L’Histoire, elle, est transcendante et les symboles, transportent, mobilisent, ou divisent et parfois tuent.

Saviez-vous qu’il existait à l’emplacement de Notre-Dame un temple païen gallo-romain dédié à Jupiter (comme en atteste la découverte du pilier des Nautes, découvert en 1711), ensuite remplacé par une grande basilique paléochrétienne similaire aux basiliques civiles antiques ?

Le jour même de l’allocution prévue de Jupiter…

Notre-Drame de Paris, comme a titré hier le journal Libération, nous renvoie évidemment à tout ce que nous avons raté collectivement.

Les générations actuelles qui peuplent notre pays, en dehors de nos enfants encore bien innocents, portent une bien lourde responsabilité sur l’état de ruine fumante dans lequel se trouve notre nation toute entière.

Notre orgueil.
Notre arrogance.
Notre « science ».
Notre « modernisme ».
Sans même parler de tous ces « progressismes » nous ont mené là où nous sommes aujourd’hui.

Un pays dont il ne reste plus que les murs porteurs mais qui est tout en ruine, tout fumant.

Un pays détruit et ravagé de l’intérieur.

Cette cathédrale vieille de plusieurs siècles a pu survivre à des guerres, des épidémies, des famines, des grandes inondations, et même aux nazis !!

Cette cathédrale a survécu à tout, sauf à notre génération.

Cette génération de nihilistes, d’individualistes, de consommateurs, de « technophiles».

Pas un i-pad, un i-phone ou une console de jeux pour sauver la cathédrale, mais des millions pour immortaliser impuissants le moment.

Nous avons toutes les technologies, nous n’en avons jamais eu autant, mais nous sommes, au mieux, infichu de ne pas mettre le feu à nos bâtiments quand on y fait des travaux.

A tous les niveaux, parce que tout se vaut, qu’il ne faut plus ni punir, ni noter, parce qu’il faut être égalitariste en tout et pour chacun, il n’y a plus d’exigence, de recherche d’ambition et d’excellence.

Les générations actuelles cachent leur médiocrité dans l’orgueil et l’arrogance du politiquement correct étouffant.

Les pertes de savoir-faire sont multiples et généralisées. Nous ne savons plus construire de centrales nucléaires. Nous saurons encore moins les démanteler.
Vous découvrirez effaré, que nous n’avons évidemment presque plus de tailleurs de pierres.
Vous découvrirez effaré, que nous n’avons plus assez de chênes pour refaire une seule grande charpente, ce qui est logique, vu que c’est les Chinois qui achètent tous nos chênes (comme nos terres agricoles). Il faut dire que nous sommes gouvernés par des glands.

Nous sommes en réalité incapables de faire aujourd’hui ce qu’ont fait ceux qui construisaient les cathédrales il y a plus de 850 ans…

Nous sommes incapables de prendre soin de ce que nous avons reçu en héritage.

Ils étaient des bâtisseurs, nous sommes des pilleurs, les fossoyeurs.

Nous détruisons tout.

De l’environnement à notre patrimoine, de notre culture à notre langue, de nos institutions à nos écoles, tout.

Nous détruisons consciencieusement tout ce qui architecturait notre pays et le faisait tenir debout.

Nous pillons tout et laissons tout le monde piller.

C’est un grand saccage.

Ceux qui ont sauvé Notre-Dame sont 400 gueux appelés sapeur-pompier et gagnants moins de 2000 euros par mois et qui subissent les restrictions budgétaires parce que nous avons « trop » de fonctionnaires, et que partout en France les pompiers coûtent trop chers.

Les nations sont vendues par les riches, et sauvées par les gueux.

Ce n’est pas uniquement Notre-Dame qu’il faut reconstruire, c’est l’ensemble de notre pays et de notre nation.

Comme toute œuvre d’ampleur, une telle reconstruction ne peut être que collective.

Comme toute œuvre collective elle n’a comme objectif que le bien commun.

L’incendie de Notre-Dame, est un symbole. Une allégorie, presque un message.

Réparons notre pays tant que nous le pouvons encore.

Après il sera trop tard.

Pourquoi ?

Parce que pour réparer, pour construire, il faut des savoir-faire, des connaissances, des compétences. En dessous d’une certaine perte de savoir, il est trop tard. La perte est irrémédiable et il est impossible de pouvoir former en nombre suffisant faute de professeurs, d’enseignants, de maîtres.

Nous sommes exactement à ce point de bascule.

C’est à nous de savoir quel chemin nous prenons.

Celui de l’ambition collective, du travail, et de la reconstruction de la nation, ou alors celui de la déliquescence totale pour être fusionner dans ce grand ensemble européen et mondialiste sans aucun sens où l’on ne veut pas de gens brillants mais des crétins décérébrés pour en faire des consommateurs sans cervelle.

Dieu ne nous demande pas tant de construire de somptueux édifices que de bâtir notre temple intérieur.

Tout le reste n’est que vanité, et la vanité termine toujours en drames et en cendres.

Puisse la reconstruction de notre cathédrale servir de symbole pour une reconstruction bien plus importante qui est celle de notre nation.

Il est venu le temps des cathédrales.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT

Voir :

Et maintenant ce sont les prix du cochon qui s’envolent…
Faire des études est-il encore rentable?
L’Île-de-France est-elle encore attractive se demande La Tribune!
13% de bénéfice en plus pour les entreprises publiques chinoises!

25 commentaires

  • Avatar GROS

    Castaner :
    « – J’avais dit qu’il fallait bruler des les constructions en bois à Notre-Dame DES LANDES ! »

  • JBL1960 JBL1960

    Je ne sais si elle est déjà passée, mais cette fort intéressante vidéo mettra un gros bémol, au discours lénifiant ambiant style « NOUS SOMME TOUS NDDP » ► https://www.youtube.com/watch?v=A3Kj7aOPKqg

    Surtout moi, non moi, mais non MOI…

  • Thibaultraa Thibaultraa

    L’Incendie de Notre Dame de Paris – « Vous savez ce que vos yeux ont vu » – Perceval le Lorrain
    Radio Lorraine Enragée
    https://www.youtube.com/watch?v=-yB7fFr1Umg
    Une sorte d’appel œcuménique.
    Ces gens là existe et refuse, eux aussi, qu’on les extermines.

  • Avatar An_selme

    Beaucoup de raffut pour une attraction touristique.
    Macron a sauté sur la diversion comme la chtouille sur le bas clergé.
    Voilà les curetons tripoteurs pardonnés pour deux ou trois semaines.

    Un constat : même aujourd’hui il est risqué de ne pas chouiner de concert avec la Nation Endeuillée sur le sort de ce monument élevé par une institution qui a tant raffolé des bûchers.

    • Thibaultraa Thibaultraa

      C’est très simpliste et peu respectueux de ceux qui croient ou ne croient plus, de ceux qui éprouve une profonde tristesse, quelque soit leur religions.

      Malgré vous, vous vous placé du coté des bourreaux de ce monde, du cotés de ceux que vous croyez dénoncer.

    • Avatar hathor

      Une attraction touristique… Ah oui « une cathédrale c’est de la pierre et du bois » comme on entend, hein on ne va pas pleurer. Une mosquée de 1000 ans à Jérusalem, pareil. Les bouddhas géants détruits par les talibans ? Un vieux bout de montagne ! La Cène de Léonard de Vinci ? pfff, des pigments sur une toile. Une symphonie de Mozart? un peu d’air qui vibre, arrêtez… Un gosse qui passe sous un camion ? Un tas d’os et de sang dans un sac de peau. Vous faites partie de ces nihilistes abrutis qui abrutissent le monde aujourd’hui, qui l’enlaidissent chaque jour. Encore que le terme nihiliste me paraisse un tant soit peu élaboré pour des êtres qui n’ont pas de cerveaux, ni d’âme. Vous ne m’en voudrez pas pour ce constat hein : un cerveau c’est juste un tas de matière spongieuse et de neurones. Quand à l’âme, toutes les grandes écoles modernes qui vont ont modelé savent bien qu’en réalité elle n’existe pas, puisque le bistouri n’a pas pu la trouver.

    • lily lily

      attraction touristique ,, y’a 900 d’histoire tout de même et les bâtisseurs qui méritent respect..

  • Thibaultraa Thibaultraa

    L’incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris
    Aldo Sterone
    Published on Apr 16, 2019
    https://www.youtube.com/watch?v=PSuvAYyA6yU

  • Passetec Passetec

    Je sais ce que va me dire ma tendre épouse… « ha non, pas tes seins bols !!! ».

  • Thibaultraa Thibaultraa

    Visite à Notre-Dame de Paris (1992)
    Les archives de la RTS
    Published on Apr 16, 2019
    https://www.youtube.com/watch?v=APpMzi5Ai2Y

  • Avatar mianne

    Je ne suis pas d’accord avec votre « NOUS » . Tous les gens que je connais sont en colère contre ce que leur impose le 1% des très riches , le mépris de la Culture, de l’Histoire, et des savoir-faire des anciens. Avec l’immigration de masse imposée chez nous, loin du 16e arrondissement parisien , nos écoles maternelles et primaires des petites villes du centre de la France à l’immense patrimoine historique (gallo-romain, mérovingien, roman, gothique ) sont devenues presque entièrement africaines et musulmanes, (pas plus de 3 visages blancs par classe) et il y a fort à parier qu’une fois adultes ( dans moins de 15 ans) et nécessairement ultra-majoritaires au Conseil Municipal, ils ne se préoccuperont pas d’entretenir et de restaurer le baptistère St Jean construit par Clotaire, fils de Clovis, pour nos premiers chrétiens, de l’Hypogée des Martyrs ( chapelle souterraine unique en Europe datant aussi des premiers chrétiens) de la merveilleuse église romane, dentelle de pierre, du palais des ducs d’Aquitaine, de la cathédrale à l’emplacement de l’endroit où Aliénor a épousé le futur roi d’Angleterre Philippe Plantagenet, des 40 églises, abbayes, couvents datant pour certains du septième-huitième siècles ( fondés par Radegonde, épouse de Clotaire ), etc … Patrimoine bien menacé par les décisions politiques de décideurs qui s’en fichent .

  • Thibaultraa Thibaultraa

    Là encore, c’était 14 avril 2019, « Dimanche des Rameaux : colis suspect, l’église Saint-Nizier évacuée à Lyon ».

    L’église Saint Nizier est une très ancienne église Lyonnaise, je la connais bien, non pas par bigoterie mais parce que mes grand parents habitaient place Saint Nizier.

    Je la visitais donc tout les mercredi, bref. Un intérêt pour les peintures, les sculptures, l’architecture, la pierre, le fer forgé, les dallages, la menuiserie, extraordinaire construction.

    Je l’ai appris plus tard, cette église recèle les plus beaux vitraux de France que l’on peut observer dans les coursives supérieures.
    Re- découvertes pendant les journées du patrimoine, grâce aux échafaudages.

    Les vitraux, c’est l’ancêtre de la bande dessinés!

    Et voilà, ce qui ce passe! :
    https://www.lyoncapitale.fr/actualite/dimanche-des-rameaux-colis-suspect-l-eglise-saint-nizier-evacuee-a-lyon/

  • Lilith Lilith

    Voici le retour des indulgences…pour les riches encore un moyen de rapatrier des fonds ou déduire du peu d’impôts qu’ils payent (je parle des multi- nationales)et les gueux eux paieront l’addition (la vraie)
    car sur près de 1 milliard de dons combien vont aller a la reconstruction?

  • Avatar paulau

    Notre-Dame: circulez, y’a rien à penser!Une tribune de Philippe Karsenty
    https://www.causeur.fr/notre-dame-karsenty-accident-attentat-160733

  • Mouais !

    Comme (trop) souvent, Charles fait dans l’outrance, et là, encore une fois, sombre dans le French-bashing…

    J’en suis désolé, mais notre pays se porte bien, puisque en 48h, nous avons mobilisé pour 1 milliard d’euros…

    Voilà qui relativise les scores du Téléthon, ou des Enfoirés…

    En fait, il y a là de quoi transformer Stéphane Bern en pyromane.

    La France, n’en déplaise à Charles, se porte pas trop mal dans le bordel de la mondialisation.

    Car, en fait, ce n’est pas la France qui va mal.

    C’est le système économique et financier mondial libéral qui est mort.

    Bon, il est sous perfs, poumon d’acier, monitoring complet, gavage stomacal, etc, pour le maintenir encore à coup de milliers de milliards de dollars, de yen, et d’euros, issus ex-nihilo.

    Ce n’est pas le déclin, ni la fin de la France.

    C’est la mort du capitalisme libéral.