Le dernier bastion de la médecine indépendante dynamité …

Saura-t-on un jour, ce qui se trame dans le secret des labos, si ceux qui font des analyses critiques sont exclus ? Ça n’incite pas à la confiance, puisque la main mise de l’industrie pharmaceutique est régulièrement dénoncée. On sait déjà à qui profitent les dissimulations, les articles de complaisance ou bidonnés par certains « scientifiques » achetés. Partagez ! Volti

******

Source KLA.Tv proposé par Françoise G

Transcription :

Le dernier bastion de la médecine indépendante dynamité Peter C. Gøtzsche, médecin et scientifique, a été cofondateur et scientifique principal de la collaboration Cochrane, un réseau mondial de scientifiques et de médecins basé à Londres. Jusqu’à présent, Cochrane jouissait d’une excellente réputation en tant que réseau de scientifiques indépendants de l’industrie pharmaceutique. Mais en septembre 2018, l’adhésion du professeur Gøtzsche à la Collaboration Cochrane a été retirée sans que le grand public ne s’en rende compte.

Le professeur Gøtzsche est devenu internationalement connu pour son livre « Médecine mortelle et crime organisé : comment l’industrie pharmaceutique corrompt le système de soins de santé » Sur la couverture du livre, le contenu est résumé comme suit : « Ce livre parle du côté obscur de l’industrie pharmaceutique, de la façon dont les médicaments sont découverts, produits, commercialisés et contrôlés. Il montre en détail comment les scientifiques falsifient les données pour défendre leurs opinions. Lorsqu’il s’agit de structures criminelles, les groupes pharmaceutiques ne sont en rien inférieurs à la mafia. Et il n’y a probablement pas d’autre industrie qui a plus de vies humaines sur la conscience. »

Depuis sa création il y a 25 ans, la Collaboration Cochrane a garanti pour l’industrie des évaluations critiques d’une gamme de médicaments, de tests de dépistage de médicaments et de vaccins, y compris le vaccin contre le VPH, qui est censé être efficace contre le cancer du col de l’utérus.

Toutefois, au cours des dernières années, il y a eu de plus en plus d’indices que des tentatives ont été faites pour affaiblir l’indépendance et l’attitude critique de la Collaboration Cochrane à l’égard de l’industrie. En septembre 2016, on a appris que la « Fondation Bill & Melinda Gates » avait fait un don de plus d’un million de dollars à Cochrane. Selon Hans Tolzin, journaliste médical et critique en matière de vaccination, la Fondation Gates finance des campagnes de vaccination dans le monde entier et détient d’importantes parts auprès de fabricants de vaccins. Ainsi la Fondation Gates bénéficie directement de ces campagnes de vaccination !

Le professeur Gøtzsche a été licencié à la suite d’une « révision » d’une « évaluation indépendante des avantages et des risques » de la vaccination contre le cancer du col de l’utérus qu’avait faite la collaboration Cochrane. René Gräber, expert en naturopathie, a déclaré : « Là où la question commence à devenir absurde, c’est lorsque cette analyse « indépendante » implique exactement les auteurs qui ont déjà été payés par l’industrie pour les publications à évaluer.

S’opposant à cette étude de la Collaboration Cochrane, le Dr Gøtzsche et deux autres collègues ont publié dans le célèbre « British Medical Journal » une « révision » correspondante. Il a critiqué, entre autres, les points suivants :

1) Environ la moitié de tous les travaux sérieux a été dissimulée.

2) L’efficacité de la vaccination contre le VPH est évaluée sur la base de paramètres de remplacement et non sur des données actuelles qui montreraient que la vaccination permet de prévenir directement le cancer.

3) L’enquête détourne des données qui étudient les effets secondaires graves et durables de la vaccination contre le VPH.

4) Toutes les études incluses dans l’évaluation étaient des publications payées par l’industrie.

La conclusion des trois auteurs est qu’il n’y a aucune raison d`accorder du crédit à cette étude, qui classe la vaccination anti-VPH comme sûre et efficace. Cette hypothèse s’explique par le fait que toutes les études sont soutenues par l’industrie et donc unilatérales. » À travers cette contre-publication, Gøtzsche est resté fidèle à sa réputation d’avoir une attitude critique et indépendante vis-à-vis de l’industrie pharmaceutique.

Néanmoins, la collaboration Cochrane l’a exclu en tant que membre après un vote de l’organe directeur. Et cela, précisément avec le prétexte qu’il avait nui à la réputation du réseau par sa déclaration critique et indépendante ! L’industrie pharmaceutique a donc réussi à se débarrasser de l’un des critiques les plus compétents et en même temps les plus véhéments et les plus influents de la collaboration Cochrane. C’est ainsi qu’en quelque sorte ce dernier bastion d’une science médicale indépendante a été détruit et conquis par l’industrie pharmaceutique.

de ch.

Sources / Liens :

https://mezis.de/mezis-stellungnahme-zum-konflikt-cochrane-peter-gotzsche/
https://www.impfkritik.de/pressespiegel/2018091901.html
https://naturheilt.com/blog/fuehrender-medizin-wissenschaftler-wird-mundtot-gemacht/
https://www.sueddeutsche.de/gesundheit/streit-um-cochrane-collaboration-wie-sich-die-pharmaindustrie-in-die-forschung-einschleicht-1.1606760
https://www.cochranelibrary.com/cdsr/doi/10.1002/14651858.CD009069.pub3/full
https://www.cochranelibrary.com/cdsr/doi/10.1002/14651858.CD009069.pub3/information#CD009069-sec1-0014
https://ebm.bmj.com/content/23/5/165
https://www.cochrane.org/news/statement-cochranes-governing-board-26th-september-2018