« Cela va vraiment être très violent » : des agents de Pôle emploi réagissent aux sanctions contre les chômeurs

Voilà qui va intéresser tous les chômeurs actuels et à venir. Partagez ! Volti

******

Auteur Nolwen Weiler pour BastaMag

La loi sur « la liberté du choix de son avenir professionnel » (sic), votée en septembre dernier, avait prévenu : les contrôles sur les chômeurs allaient se durcir. Mais personne ne s’attendait à ce que les sanctions prévues contre les demandeurs d’emplois soient si rudes, y compris les agents de Pôle emploi. Annoncées fin décembre par un décret publié au journal officiel, ces sanctions prévoient de rogner, voire de supprimer les indemnités chômage pour des rendez-vous manqués, des offres d’emploi refusées, ou des connexions sur son espace personnel pas suffisamment fréquentes. Du côté des conseillers, c’est la consternation, teintée de colère et de stress.

Les nouvelles instructions sont tombées sur les bureaux des agents de Pôle emploi le 3 janvier dernier. Une dizaine de pages qui décrivent par le menu les obligations des demandeurs d’emploi et les sanctions auxquelles ils s’exposent s’ils n’y répondent pas. Et ce, dès le premier manquement. Une première absence à un rendez-vous entraîne une radiation d’une durée d’un mois. À la seconde absence, la radiation est étendue à deux mois et les indemnités sont supprimées pour une durée équivalente. À la troisième absence, on passe à quatre mois.

…/…

« Désormais, pôle emploi a tout pouvoir. Il n’y a plus de regard extérieur »

…/…

« Tout est plus dématérialisé. Les personnes un peu perdues vont l’être plus encore »

…/…

Ces conseillers qui font de la résistance

…/…

Pressions sur les conseillers pour signaler les « mauvais » chômeurs

…/…

Les chômeurs bientôt contrôlés 24h/24h ?

…/…

Lire l’article complet

Nolwen Weiler pour BastaMag

Lire aussi : « Pôle emploi, c’est vraiment devenu une machine de guerre »

Cet article vous a intéressé ? Basta ! a besoin de ses lecteurs pour poursuivre son travail, faites un don.

14 commentaires

  • bonjour

    le N.O.M en pleine action et vous n’avez encore rien vu !!!!!

  • Avatar CryptoKrom

     » voire de supprimer les indemnités chômage pour des rendez-vous manqués, des offres d’emploi refusées, ou des connexions sur son espace personnel pas suffisamment fréquentes. »

    Suis pas étonné, depuis decembre ils envoient des fausses offres, inexistantes !
    Sa ira pas en s’arrangeant, avec leurs magouilles où ils sont
    PARTENAIRES BIG-DATA avec deja AXA, et d’autres se rajoutent…

    Internet est devenu un Couteau a mettre sous la gorge des moutons !

  • Avatar mianne

    En province, les indemnités sont souvent supprimées pour des rendez-vous manqués qui sont systématiquement imposés par Pôle Emploi avant l’heure d’arrivée du car (un seul par jour) en provenance du lieu de résidence du chômeur (sous-préfecture ou village) dans la ville où se trouve le bureau de pôle emploi et encore avec une bonne demi-heure de bus à compter en plus depuis la gare routière. Les gares et les lignes SNCF ont été supprimées un peu partout dans le centre de la France . Y a-t-il toujours les fameuses primes chez Pôle Emploi pour les employés qui ont radié un grand nombre de chômeurs ( on fait semblant de croire que les gens ne figurent plus sur les listes parce qu’ils ont été bien aidés à trouver un emploi) ?. Ces malheureux chômeurs radiés mettent parfois deux mois à se faire réinscrire sur les listes pour toucher des indemnités . https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

    • JBL1960 JBL1960

      C’est tout à fait ça…
      Alors sur les primes à la radiation, c’est une bonne question.
      Je me renseigne pour le coup.
      Quel dommage que Patdu49 ne nous donne plus les vrais chiffres du chômage, les derniers sont là ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2018/04/26/avec-les-vrais-chiffres-du-chomage-de-mars-2018-pensez-printemps/

      J’espère qu’il ne lui ai rien arrivé. J’ai essayé de le contacter sans succès.

      Il rappelait à raison à chaque fois ;
      Toujours + de 11 millions de chômeurs et précaires en France.
      Le nombre de radiations, les motifs.
      1 chômeur inscrit à pôle emploi sur 2 (50,05 % derniers chiffres connus) ne perçoit AUCUNE INDEMNITÉ, ni ARE (allocation retour à l’emploi), ni allocation de solidarité (ASS, AER)

      Le + scandaleux, LE CHÔMAGE INVISIBLE, complètement en dehors des statistiques…

      Manu la déconne lui fait des tours de magie ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2018/04/macronchomagemykolas.jpg

    • Avatar CryptoKrom

       » Ces malheureux chômeurs radiés mettent parfois deux mois à se faire réinscrire sur les listes pour toucher des indemnités »
      – 6 mois, suite a une chutte et hospitalisation au Service des Urgences de la Chair-a-Business !
      – radiation automatique assistée par ordinateur au bout de 15 jours
      – personne fait les papiers/toubib/medocs/relations sociales etc… pour vous,
      – vous pouvez crever de faim et de soif en toute sérénité dans votre lit…les proches a 5 métres de vous ! …leurs intérets personnels étant prioritaires a votre vie…
      (j’ai méme par reflex ronger la peau de mes doigts pour avoir a grignoter )
      https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif

  • Avatar erautome

    En Belgique, c’est pire: des « facilitateurs »/ agent de la gestapo évaluent vos recherches d’emploi. 99 fois sur 100, ce vendu estime que le chômeur n’a pas assez cherché. Même s’il n’y a aps de boulot dans le métier du chomedu. Résultat: Sanction de 4 à 52 semaines sans allocations de chômage. 52 semaines de suspension étant la règle générale. Il ne faut pas compter sur le CPAS (aide sociale de dernier recours) : Le CPAS demandera aussi de prouver la recherche d’emploi alors que ce n’est pas son rôle.
    Par ailleurs, la chasse aux malades est également ouverte. Les malades de longue durée (plus d’un mois de maladie) sont systématiquement envoyés devant des pseudos médecins qui ont reçu des instructions pour virer le maximum de malades de la mutuelle en les déclarant aptes au travail. Même s’il s’agit d’un maçon, d’un aide soignant ou éboueur avec le dos cassé ou un bras en moins. S’il ne peut reprendre son métier, il est apte à un travail administratif. Hors, les offres d’emploi dans ce dernier secteur sont encore plus rares qu’un ministre honnête. De plus, bien souvent le malade n’est pas formé pour ce genre de travail.

    Je suis bien placé pour connaître ces inepties: je suis aide soignant, j’ai été déclaré inapte à la fonction d’aide soignant suite à une hernie discale. Mais j’ai été déclaré apte au travail administratif par la mutuelle qui m’a viré des allocations d’invalidité.
    Pourtant, j’avais été déclaré définitivement inapte chez mon précédent employeur (équivalent de l’ANPE, travail purement administratif) par la médecine du travail. Je souhaite aux Français de ne pas connaître la même chasse aux chômeurs /malades qui existe en Belgique.
    Ici, toutes les portes se ferment. Tout est fait pour vous exclure des services sociaux. Les non productifs vont finir par être envoyés dans des camps….

  • Les chômeurs, le lobby le plus pourri de France avec les mères au foyer et les personnes souffrant de leur emploi.

    Dire qu’une poignée de LGBTXYZ obtiennent plus de l’état que des millions de français…

    Et me dites pas que le gouvernement ne plierai pas .
    Sans parler des trop rares chômeurs GJ, qui tous ensemble, multipliaient par au moins 5 le nombre de GJ et blocages.

    Pourtant, qui de mieux que 11 millions de chômeurs pour tenir les rond points ?

    A croire qu’ils sont tous encartés à l’UPR :)