Aux hommes égaux, le salaire horaire universel !�

Vers le milieu du 20ème siècle, les humains ont commencé à combattre le racisme et les discriminations. Aujourd’hui, aucun humain évolué ne penserait sérieusement que certains seraient inférieur aux autres, cela est une très bonne chose pour l’humanité, et tant mieux, pourvu que cela dure!!

Mais je voudrais vous parler ici, d’une discrimination qui perdure depuis que l’argent existe, une discrimination qui impacte des milliards d’êtres humains sur terre, une discrimination abjecte et sans aucun fondement scientifique (puisqu’il faut toujours si référer), une discrimination présente partout dans le monde, une discrimination acceptée par les peuples, une discrimination omniprésente et pourtant invisible, aux yeux des masses laborieuse!!!

Vous l’aurez sans doute deviné, je voulais vous parler ici, de la différence de salaire horaire que perçoit un employé, suivant qu’il soit employé de base, agent de maîtrise, ou cadre, etc…

Selon la déclaration, des droits de l’homme, les hommes seraient égaux ! alors s’ils le sont, 1 heure de vie d’un humain, vaut celle d’un autre, non ? après tout, un cadre ne vit pas moins vieux qu’un employé de base ! ce serait même plutôt le contraire ..la double peine!

A l’heure de la fin des discriminations,qui ont émergé au sortir de la 2ème guerre mondiale, il y a maintenant bientôt 75 ans, il serait grand temps d’en finir avec la pire de toute !!!

Humain, lève toi!! et demande la fin de cet apartheid qui ne dit pas son nom !

Humains, vous êtes égaux, votre temps de travail disponible vaut celui des autres! Rien ne peut justifier qu’une heure de travail vaudrait plus pour untel, Cela n’a aucun sens!!! Cette discrimination descend juste tout droit de la féodalité, ou les hommes n’étaient pas jugés EGAUX!

Les employés de base de chez Carrefour ne sont rien sans leur patron, mais le patron n’est rien sans le travail de ses employés, ce qui vaut, c’est la richesse créée par leur synergie!!!

Et cela donnerait quoi, un salaire horaire universel?

Pour la France, par exemple prenons la création de richesse, c’est à dire le PIB

PIB= 2300 milliard

enlevons lui le budget de l’état (711 milliards)

2300-711= 1589 milliards

divisons cela par l’ensemble des personnes qui perçoivent un salaire ou qui sont en âge d’en percevoir (environ 40 millions)

1589 milliards / 40 millions = 39725 euros par an (net, puisque l’état est déjà payé)

et pour 1 mois = 3310 euros, ce qui en quelque sorte est le salaire moyen net des 40 millions !!! plutôt pas mal, non?

Mais dans ces 1589 milliards, il y a de l’investissement et des bénéfices pour les entreprises** (ce qui est plutôt normal), et donc le salaire moyen net calculé par l’INSEE, serait de 2250, ce qui donnerait un salaire horaire moyen net d’environ 13 euros.

Appelons le «SALAIRE HORAIRE UNIVERSEL»

Ainsi, un cadre qui travaille souvent 60 heure/semaine (ce qui est très souvent le cas, dans les bonnes conditions d’un bureau), gagnerait 3315 euros net

Ainsi, un smicard qui travaillerait 30 heure/semaine (ce qui ne ferait que 5 heures de moins), gagnerait encore 1650 euros net !!

Ainsi, tout le monde pourrait bien gagné sa vie, en faisant plus ou moins d’heure!

Mais, faut-il encore, que les humains refusent cette ignoble discrimination !!

HUMAINS REFUSEZ L’APARTHEID SALARIAL !

*** pour la différence entre les 3310 et les 2250 euros, cela représente environ 510 milliards par an, ce qui vous en conviendrez est largement suffisant en terme d’investissements et de bénéfices!!!

Logic

25 commentaires

  • bonjour et félicitation c’est LOGIC

    je rajouterais

    récupérer la banque de « france » qui nous a été volé par pompidou et la momie giscard et les rotmachins..

    récupérer tous les avoirs des pouris-tiques , des banksters et religieux volés au peuple depuis des décennies voir des siècles….entreposés dans les paradis fiscaux……

  • gneu

    Sympa le calcul…
    Malheureusement, il n’y a pas que le salaire qui participe à la « discrimination ».
    Aujourd’hui, la plupart des riches ne le sont pas par le salaire ou le travail.
    Ils le sont parce qu’ils ont des rentes (par exemple les grands propriétaires immobiliers) ou des dividendes (actionnaires de grandes entreprises) etc.
    Nous sommes déjà discriminés à la naissance selon la famille et le pays dans lequel on nait…
    Si on pousse le bouchon jusqu’au bout, alors il faut faire tomber la notion de « propriété privée »… C’est utopique… Mais c’est aussi grâce aux utopies qu’on avance !
    Mais chaque chose en son temps.
    Pour le moment, battons-nous déjà pour récupérer le pouvoir… et encore, pas trop vite, si on pouvait déjà récupérer un max de contre-pouvoirs et créer des instances de contrôle du pouvoir, ça serait déjà une belle avancée.

    • logic

      En effet, des humains égaux devraient tous avoir au moins 2000 m2 de terrain à leur naissance (vu qu’il y a 25000m2 par individu sur terre), et la propriété privée limité à celle d’usage (c’est à dire ton habitat) ainsi, elle ne pourrait plus être lucrative…

  • Leveilleur

    Oui c’est clair, à quoi juge-t-on la valeur du travail ? Toi tu fais tel métier donc tu mérites tant de l’heure ! Alors je vais vous dires, ce genre de chose est inacceptable tout simplement parce que les entreprises ont besoin de leurs employés pour vivre et il est légitime de récompenser la valeur du travail et l’importance de chacun au sein de l’entreprise, c’est pour cela que je ne travaillerais jamais à moins de 50 euros de l’heure et vu que je ne trouve pas de travail payé à ce tarif là, alors je préfère rester chez moi et donner mon temps et mon énergie pour ce qui en vaut la peine.

    Accepter d’être sous-payé, c’est accepter de s’accorder peu de valeur et par la même, peu de valeur à l’énergie que l’on met dans l’action, à force d’accepter n’importe quoi, on finit par être l’esclave du bon vouloir des autres et ça, ce n’est pas acceptable.

    Finalement, si les gens refusaient des salaires de misères, les patrons seraient bien obligés de les augmenter pour trouver de la main d’œuvre mais on dirait que c’est le contraire qui se produit de plus en plus et cela à cause de ces gens qui sont prêt à prendre n’importe quoi, sous n’importe quelle condition et cela pour quelque miette d’argent, alors que cela ne viennent pas se plaindre si certains les exploitent…

    • logic

      Le salaire horaire universel permettrait de régler ces problèmes !

    • predateur

      enfin patron c est pas du à tout le monde ….tu achétes une bétonnière et une truelle et tu te mets artisan maçon ,tu seras patron ….mais faut il encore être à la hauteur de la tâche
      il y en a un qui vient de se suicider pas trés loin de chez moi ,pendu dans son entreprise
      entreprise qui comptait 42 salariés ….
      il avait 51 ans et n arrivé plus à faire face aux impayés
      je rejoins graine de piaf sur son analyse ,on voit tout de suite le vécu de certains qui en ont bavé, et l utopie des autres, plus accrochés à l espoir que leur bonne fortune vienne des autres plutôt que de leurs compétences ou de leur volonté

  • DTC

    Merci d’écrire à ce sujet là. Car, trop souvent, sur ce blog ou ailleurs dans les « révolutions » modernes (et bourgeoises) que j’observe autour de chez moi, tendre vers l’égalité ne fais plus partie de la thématique…
    C’est pourtant une base, si on veut régler d’autres problèmes ensuite! En effet, comment un prolo pris à la gorge peut-il se soucier de l’étique de son travail, de la Nature etc s’il est dans l’urgence de la survie en permanence?
    Rien ne justifie tous ces écarts à part un système pyramidal fait par et pour les élites.

    Et comme le dit Gneu, plus haut, les rentes et écarts de base (naissance) font beaucoup et il faudrait travailler là dessus aussi. Je connais des gens au RSA qui sont riches. Maison payée par les parents, voiture etc ou encore 100000 euros d’héritage sur le compte… Et forcément, ces gens là n’auront pas la même vision de la révolution nécessaire que moi. Ils ont une sécurité.
    Donnons une sécurité à tous, autour de chez nous, impliquons-nous pour que notre entourage puisse vivre (maison, terrain) et là, nous poserons les bases de quelque chose de solide, de constructif, avec une autonomie de village, une vraie démocratie et une vraie paix (pas la fausse « paix » hypocrite bourgeoise, aveugle à la misère).

    • logic

      il faudrait bien sûr re-répartir les richesses (notamment les biens immobiliers par la propriété privée d’usage) pour reprendre sur de bonnes bases, la révolution française n’a rien répartie et n’a pas rendu les hommes égaux, c’est bien là toute l’escroquerie de cette pseudo révolution qui n’aura servit qu’a manipuler les pauvres une fois de plus…

    • M.G. M.G.

      J’ajouterais, puisque « tendre vers l’égalité » semble être une notion qui te parle, que c’est justement l’une des forces de la monnaie libre. Je n’en dirais pas plus, ceux qui voudront creuser cette opportunité pour retrouver leur indépendance monétaire feront l’effort de chercher par eux-mêmes la documentation et les vidéos sur le sujet en utilisant les « tags » https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif « monnaie libre / G1 / June / TRM »

      M.G.

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Egalité ? oui si elle tire vers le haut, mais non dans le sens contraire.
    D’autre part je ne trouverais pas normal qu’une personne qui a fait des années d’études souvent difficiles à tous points de vue notamment financier pour beaucoup, aient le même salaire qu’une autre qui a glandé toute sa jeunesse et se retrouve à balayer la rue. Je prends deux extrêmes exprès, mais on peut établir des parallèles entre d’autres professions.
    Dans le temps, pas si lointain, où les gens avaient encore de l’ambition pour leur progéniture, les paysans voulaient que leurs fils apprennent un métier et deviennent ouvriers, par exemple, parce qu’ils auraient une paie fixe et que ce serait moins dur et moins aléatoire que le travail de la terre.
    Les mêmes fils voulaient que leurs enfants fassent un peu plus d’études et deviennent employés de bureau et mieux encore instituteurs, fonctionnaires, et s’ils réussissaient ils en étaient fiers, et ainsi de suite…

    Maintenant on veut tout mélanger, cela me semble ahurissant !

    Mais je suis absolument contre les salaires faramineux touchés par ceux qui sont au pouvoir ou en-dessous, parfois même au-dessus, ainsi que ce que touchent les actionnaires de ceci ou cela qui ne se donnent même pas la peine de remuer le petit doigt. Cela doit cesser.

    Un plafond doit exister, rien au-dessus, rien en-dessous selon les catégories professionnelles.
    Il est anormal qu’un grand patron ait un salaire de plusieurs millions par an, alors qu’il pourrait toucher une somme en rapport avec ses capacités, ses responsabilités et les frais qu’entraîne sa fonction, et rien au-delà.

    Tout aussi anormal qu’un homme se tue au travail, surtout manuel et il y en a de si pénibles, qu’à 50 ans le type est fichu et doit encore continuer malgré tout pour un salaire de misère afin d’entretenir sa famille !

    Non LeVeilleur  » Accepter d’être sous-payé, c’est accepter de s’accorder peu de valeur  » c’est faux, c’est simplement avoir le couteau sous la gorge, c’est ça ou crever de misère et les siens avec soi.

    Tu écris aussi « c’est pour cela que je ne travaillerais jamais à moins de 50 euros de l’heure et vu que je ne trouve pas de travail payé à ce tarif là, alors je préfère rester chez moi »
    Alors tu vis de quoi si tu ne travailles pas ? de ce que te donnent les autres ? la société ? de tes économies ?
    50 € de l’heure correspondent environ à 350 francs, j’aurais aimé toucher cette somme quand je travaillais ! mais je n’avais que 450 pour le mois et bien contente de les avoir car les traites de ma maison se montaient justement à 350 frs, il ne me restait pas grand chose pour tout le reste.
    j’avais une très belle situation, forgée patiemment et démolie parce qu’un toubib m’a rendue paralysée d’un bras, j’ai tout perdu, j’ai dû vivre chichement sur mes économies, et quand trois ans après j’ai pu péniblement reprendre un travail j’ai été heureuse de toucher les 450 frs ! Pourtant compte tenu de mon expérience, de mes capacités etc… je pouvais prétendre à autre chose mais le physique ne suivait plus.

    Je ne me suis jamais trouvée dévalorisée pour autant. Ma valeur étant pour moi bien au-dessus d’une somme quelle qu’elle soit ! C’est la valeur morale qui compte non celle intrinsèque !

    • Leveilleur

      GDP je ne dirais pas ce que je fais ici pour vivre mais juste que j’ai un travail indépendant et je fais ce que j’aime faire, ce que je dis n’ai pas une histoire de valeur morale, on parle là de survie et je dirais que c’est justement à cause de ces gens qui ont le couteau sous la gorge, qu’on nous donne des salaires de misères et parce que ces gens-là sont les premiers à prendre n’importe quoi, à n’importe quel prix et tant pis si il n’arrive pas à joindre les deux bouts, mais ceux-là qu’est-ce qu’ils attendent pour descendre dans la rue afin de défendre leurs droits comme l’on fait nos ancêtres ?

      C’est ça qu’ils veulent et montrent à leurs enfants, qu’eux aussi acceptent des salaires de misères par manque de choix et qu’ils fassent des gosses qu’ils ne peuvent pas nourrir ? Non ça c’est l’escalade vers toujours plus de misère, il faut s’unir et se battre contre l’injustice et l’asservissement en résistant.

      Après chacun fait ce qu’il veut mais que ceux-là ne viennent pas se plaindre qu’on les exploite car pour moi on a toujours le choix, quelque soit les circonstances, c’est ce qu’on appelle le libre arbitre mais cela demande du courage de trouver d’autres solutions pour vivre sans rentrer dans la soumission de l’esclavagisme.

    • logic

      « D’autre part je ne trouverais pas normal qu’une personne qui a fait des années d’études souvent difficiles à tous points de vue notamment financier pour beaucoup, aient le même salaire qu’une autre qui a glandé toute sa jeunesse et se retrouve à balayer la rue. Je prends deux extrêmes exprès, mais on peut établir des parallèles entre d’autres professions. »

      les études doivent être financées par la communauté, c’est à dire l’état, c’est un non-problème dans le sujet évoqué ici, ton propos tend a diviser ….
      Quant a glander toute sa jeunesse, un jeune qui ne fait pas d’étude commence à travailler plus jeune, je ne vois pas ou est le problème??? quant a ceux qui font des études, surtout les hautes études, c’est plutôt fiesta à gogo !!! encore une fois tu divise!

      Le cadre qui a fait HEC à besoin du pain du boulanger autant que le boulanger a besoin du cadre pour amener du progrès dans la société, tous deux travaillent pour la communauté, ils sont donc tous deux indispensables, et le cadre ne vaut pas plus que l’apprenti boulanger, tu te laisse prendre par la vision établit de la société….

      • DTC

        Oui, et puis, comme j’en ai déjà parlé (débattu) sur ce blog, c’est encore les écarts de base qui pèsent là dedans: en effet, qui peut se permettre de faire de « grandes études »? Statistiquement, c’est assez clair que plus la famille est aisée, plus le « jeune » aura accès à ces études. Donc non, ce n’est pas une bonne justification que le labeur des années d’études.

        De même qu’on n’a pas tous les mêmes capacités et que ce n’est pas forcément de sa faute. Par exemple, quelqu’un qui naît handicapé…

        Avec ces histoires d’études etc, on est encore dans la méritocratie. C’est nul.
        Il y a une Terre, avec nous tous qui arrivons dessus sans forcément avoir demandé quoi que ce soit (ni avoir choisi le système dans lequel on tombe) alors c’est normal d’avoir accès à ce qui nous permette de vivre (au même titre que les animaux sauvages). Je ne crois pas qu’on me permette d’accéder librement aux forêts, à la chasse à la cueillette, à la modeste cabane… Non, le système à verrouillé tout ça. Alors chacun se démerde.

  • predateur

    logic ……..président !!!!! logic ……président !!!!! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • L’idée est bonne mais il est un peu hatif ce calcul. Il y manque la Sécu, l’Unedic, les collectivités…

    En gros avec ton calcul, c’est le modèle des Pays Bas, où entre l’assurance retraite et mituelle, le smicard ( 1594 €) doit se démerder a payer entre 300-500€ de sécu, géré par des intêrets privés.

    Et si on calcul, on retrouve à peu près le smic français, pour des services plus ou moins bons, comme chez nous.

    En tout cas bonne idée, qui est aussi un des objectifs sous jacents de la ML

  • Petit Monkey

    Merci logic pour cet article, je suis assez d’accord sur ta position mais pour moi nous allons vers la fin du travail en général, la situation va se dégrader de plus en plus donc pour moi le travail est voué à changer de forme, ceci pour dire que pour moi la solution se trouve ici :

    https://youtu.be/-cwdVDcm-Z0

    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

Laisser un commentaire