Israël a voulu empêcher une diffusion d’«Envoyé spécial» …

Il n’est pas admissible que les représentants d’une puissance étrangère, interfère sur un média national. Envoyé Spécial, une des rares émissions avec de la vraie information. Partagez ! Volti

******

Source l’Express via Réseau-International

L’ambassadrice d’Israël à Paris a demandé à France Télévisions d’annuler la diffusion d’un reportage sur la bande de Gaza, trop « négatif » pour l’État hébreu.

La démarche serait « inédite ». L’ambassadrice d’Israël a Paris, Aliza Bin Noun, a écrit mercredi une lettre à la présidente de France Télévisions, Delphine Ernotte, afin de réclamer l’annulation de la diffusion d’un reportage d’Envoyé spécial, finalement diffusé comme prévu le lendemain.

Le reportage en question, « Gaza : une jeunesse estropiée » a été réalisé auprès de jeunes habitants de la bande de Gaza, mineurs pour la plupart, blessés et amputés des suites de tirs à balles réelles de l’armée israélienne lors des manifestations de la « marche du retour » entre les mois de mars et mai.

Dans son courrier, l’ambassadrice s’inquiète des « répercutions dommageables et dangereuses » de ce reportage sur la communauté juive de France. Selon elle, le document d’Envoyé spécial présente un « point de vue déséquilibré » et « met […] Israël en avant d’une façon très négative ». Le reportage est « susceptible d’inciter à la haine à l’encontre d’Israël et peut ainsi avoir des répercussions directes, notamment physiques, sur les Français de confession juive », insiste encore la diplomate, qui demande un droit de réponse à l’issue de la diffusion. France télévision n’a donné suite à aucune de ses réclamations.

La démarche a de quoi surprendre. D’autant plus que, comme l’a confirmé au Monde le porte-parole de l’ambassade Shimon Mercer-Woods, ni l’ambassadrice ni ses collaborateurs n’ont visionné l’intégralité du reportage avant sa diffusion.

Celui-ci filme des familles gazaouies, et de nombreux jeunes, venus protester contre Israël dans le cadre de la « Marche du retour » en 2018. La majorité n’est pas armée, mais certains viennent avec des outils pour couper les barbelés qui encerclent la bande de Gaza, des lance-pierres ou des cerfs-volants enflammés. Le reportage témoigne de ce que de nombreux médias ont déjà relayé au printemps : l’armée israélienne tirant systématiquement à balles réelles sur les manifestants, dont certains étaient non-armés et se trouvaient à plusieurs centaines de mètres de la frontière.

La parole laissée à l’armée israélienne en fin de reportage ne constitue pas, pour l’ambassade d’Israël à Paris, un contre-poids suffisant à ce reportage jugé à charges. Shimon Mercer-Wood, interrogé par Télérama, a accusé Envoyé spécial de « diffamation » pour avoir « caché qu’il y avait aussi des Palestiniens armés qui venaient pour tuer des Israéliens ». Il a, en revanche, refusé de commenter les images des manifestants blessés.

Plus de 140 Palestiniens sont morts touchés par les tirs israéliens et plus de 4 500 autres ont été blessées depuis le début de la « Marche du retour ». Côté israélien, un soldat a perdu la vie.

D’autres personnalités ont également vivement critiqué le reportage d’Envoyé spécial. Francis Kalifat, président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), a notamment dénoncé un message de « haine » envers Israël.

La Société des journalistes de la chaîne a, en revanche, tenu à saluer le reportage et sa diffusion.

La rédaction d’Envoyé spécial s’est, elle, dite peu surprise par le jugement porté par les diplomates israéliens sur le reportage. Mais Yvan Martinet, journaliste auteur du sujet, a déclaré au Monde être « consterné de voir l’ambassade d’Israël interférer dans [leur] ligne éditoriale avant même la diffusion ». Il a assuré n’avoir « pas une virgule à enlever à ce reportage » et a dénoncé une « tentative d’ingérence inédite et inquiétante ».

Interrogé par Télérama sur le caractère inquiétant d’une demande d’annulation de la diffusion d’une production journalistique par les représentants d’une puissance étrangère, le porte-parole de l’ambassade a refusé de qualifier la démarche de « censure ». Il a également affirmé au Monde que l’ambassade n’hésiterait pas à réitérer ce type de « demande » en cas de publication de contenus « posant les mêmes problèmes ».

Réseau-International

19 commentaires

  • marabout marabout

    « Depuis la butte, la ligne de tir est bien dégagée Un sniper, ça tire à 200, 300, 400, 500 mètres. Là, il tire à 60 ou 70 mètres.
    Ça veut dire que dans sa lunette, il peut choisir de tirer sur le genou, la cheville, le tibia… Il est tellement proche qu’il peut tirer où il veut.
    Ça veut dire aussi qu’il voit très clairement que cet homme n’a pas d’arme, que c’est juste un manifestant. »
    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif

    https://www.francetvinfo.fr/monde/proche-orient/israel-palestine/video-tirer-dans-les-jambes-des-manifestants-palestiniens-non-armes-une-strategie-deliberee-de-l-armee-israelienne-un-de-ses-anciens-soldats-l-affirme_2977623.html

  • Bah, « ils » ne sont pas le sommet de la pyramide?!?
    Bah, c’est pas eux qui dirigent le monde, et plus particulièrement la France ?!?

    Mince alors, ça doit être les reptiliens en fait, vu qu’on parle jamais d’eux à la TV …

    C’était gratuit et pas constructif :)

    • Non, ils ne sont pas au sommet de la pyramide, c’est une grossière erreur que les conspis commettent. Les jésuites ont bien plus de poids dans le monde que les zionist…

      Akasha.

      • suzanna

        Suffit de voir depuis quand existe les uns et les autres https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

      • Isil Isil

        L’invention du « peuple élu » par conséquent du racisme on ne la trouve pas chez les jésuites.
        L’esclavage par la monnaie-dette n’est pas une invention des jésuites.
        Tous les moyens de faire de l’argent vite, d’amasser ne sont pas détenus par les jésuites mais par des j. J’ajouterai la cerise sur l’immonde, tous les moyens de mener l’humanité à sa perdition, que ce soit par la pornographie, par le cinéma, par la stérilisation de la pensée et la stérilisation biologique effective, tous les « intérêts » des crimes contre l’humanité ne sont pas détenus par des jésuites mais par des j.
        Lis « la mafia j.  » d’Hervé Ryssen. 25 ans d’étude approfondie de leur système de pensée tordue permet de disculper les jésuites. Les j détiennent et de loin le record de perversions.

        • As-tu déjà entendu parler du pape noir ?

          La plupart de nos dirigeants on fait leur étude chez les jésuites, Macron ou Valls en tête, ou les Juncker et autre Van Rompuy…

          Si tu étudie un peu leur histoire, bien plus ancienne que celle du s.ionisme, tu te rendre compte de leur puissante influence sur le monde et la finance, modelage de la FED etc.. Le royaume d’Angleterre et son Commonwealth, La city, le V.atican, Columbia et j’en passe.

          Orné répondait sur PR à un membre ceci :

          …/…

          Relis, j’ai pas dit que les j.uifs était jésuite, je sais, je suis quand même cultiver, je les mettais en confrontations et non ensemble.

          Quand aux orthodoxes pareil, je site Poutine qui lui est j.uif orthodoxe.

          Ensuite, super tu as encore réussi à atteindre le point Godwin, intéressant, je pourrait peut être plus tard argumenter sur les n.azis et les jésuites, si se n’est déjà fait sur d’autres sujets d’ailleurs. Donc oui les jésuites ont eux aussi leurs places au seins des n.azis, donc ils étaient pas du tout contre, toi aussi tu devrais éviter les amalgames et raccourcis.

          d’ailleurs un petit extrais cela dit en passant :

          – « H.itler, G.oebbels et H.immler, ainsi que la majorité des membres de la « vieille garde » du
          parti, étaient Catholiques », écrit M. Frédéric Hoffet. Et il poursuit :
          « On ne saurait expliquer par le simple hasard le fait que le gouvernement national-socialiste ait été, par la religion de ses chefs, le plus catholique que l’Allemagne ait connu…
          « Cette parenté entre le National-Socialisme et le Catholicisme est particulièrement frappante si l’on étudie de près les méthodes de propagande et l’organisation intérieure du parti.
          Rien de plus instructif à ce sujet que les ouvrages de Joseph G.oebbels. On sait que celui-ci a été élevé dans un collège de Jésuites et qu’il fut séminariste avant de se consacrer à la littérature et de se lancer dans la politique… Chaque page, chaque ligne de ses écrits rappelle l’enseignement de ses maîtres. Ainsi l’accent mis sur l’obéissance… Ainsi le mépris de la vérité… « Il y a des mensonges utiles comme le bon pain ! » proclame-t-il en vertu d’un relativisme moral puisé dans les écrits d’Ignace de Loyola… »
          (Source: Frederic Hoffet: « l’Impérialisme protestant »
          – Flammarion, Paris 1948, p.172)

          Tu as raison et tord à la fois ils sont au fait de confession anglicane de manière officielle. Mais déjà les anglican reconnaissent le rois David (1er roi) de Jérusalem. Et d’ailleurs ils se font tous circoncire depuis le 17em siècles, c’est pas pour rien. Mais leur confession juive aura été plus marqué à partir du règne d’Élisabeth 1er. Bien que la reine Victoria avait déjà de grande sympathie envers les juifs.

          Pour la prise de pouvoir des jésuites, il faut remonté aux guerres napoléoniennes. Et c’est déjà les jésuite qui aida le roi George III. Qui désormais protège les jésuite qui fut expulser de Corse. A savoir aussi avant ça il terminait leurs rite maçonnique avec Frédéric Legrand. D’ailleurs pour les sceptiques, je leur conseil de lire « The Jesuits » de Mitchell

          Ensuite les évènements comme par hasard s’enchaineront. comme finalité nous avons qu’ après Napoléon ait accompli tout ce que les Jésuites voudront de lui.

          C’est-à-dire l’expulsion des Chevaliers de Malte, ensuite la conduite des catholiques romains sur leur trône puis ils emprisonnent le Pape pendant 5 ans, etc…

          Napoléon par la suite reçut l’ordre d’abandonner son armée en Russie, massacré tous ces patriotes français et allemand, de sorte qu’il en resta peu de leurs patriotes de gauche sur tout l’Europe.

          Bien peu d’ailleurs pour résister à la tyrannie qui arrivait sur la France avec Louis 18 que les jésuites remettaient sur le trône.

          Louis 18 qui était alors en exil en Angleterre, dans le salon du roi George, et attendait la fin des guerres napoléoniennes.
          Ainsi, les jésuites mirent Louis 18 sur le trône.
          Qui s’empressait de réadmettre les jésuites.

          Alors commença l’Inquisition (et oui encore les jésuites)… comme ils allaient le faire avec Ferdinand 7 quand ils le mirent à nouveau au pouvoir en Espagne après les guerres napoléoniennes.
          Et où ces monarques allaient pour obtenir leur protection? Au roi George 3 encore… Le roi George a été utilisé par les jésuites pour restaurer leur pouvoir en Europe, après les guerres napoléoniennes, après avoir puni le Pape et les monarques…(soupir) j’ai bon là aegis ?

          Tiens un truc qui colle un peu avec l’actualité, les anglais fut au côté des français lors de la guerre de Crimée, vous le saviez ?
          Se sera donc à partir de 1785 que les jésuites prirent le contrôle totale de l’Angleterre. Car il contrôlait non seulement le roi, mais aussi les chevaliers.

          Donc, ce fut en réalité à partir de 1795 que les jésuites ont pris le plein contrôle de l’Angleterre. Ils ont contrôlé les chevaliers, ils ont contrôlé le Roi. Tout au long du 18ème siècle jusqu’à aujourd’hui, l’Angleterre n’a plus jamais été en guerre contre la France.

          Pour l’édit de Nantes, c’est bien 1610, je viens de vérifier.
          A la base le roi Henri IV fut bien catholique romain, mais il s’est converti au protestantisme après, ensuite il est devenu un huguenot. Mais il n’était pas autorisé à prendre le trône de France tant qu’il ne renonçait pas à son protestantisme. Donc pour les intérêts du royaume, il a renoncé à son protestantisme, et c’est donc en 1610, je crois, qu’est sorti de l’Edit de Nantes.

          l’édit de Nantes garantissait la liberté religieuse à tous les Français comme je le disais plus haut.

          Cela comprenait des protestants, huguenots, calvinistes, qui bien sûr il incluait ceux qui avaient suivi l’amiral Coligny, que les jésuites avaient fait assassiner avec cette louve de Catherine de Médicis. Avec l’Edit de Nantes, nous avions donc la liberté religieuse en France. Mais cela ne pouvait être accepté ! La France était une pierre angulaire de la puissance des Jésuites, donc cela ne pouvait être. Le Concile de Trente le condamnait parce que c’était de la liberté de conscience.

          C’est pour cela qu’ils ont fait assassiner Henri IV par Ravaillac pour finir. Il le poignarda au cœur. C’est d’après Sully qu’on l’apprend d’après ses mémoires apparemment. C’est aussi pour tenter de renforcer le néerlandais. Ils ont ensuite, en 1685, à travers le roi Soleil Louis XIV qui a régné sur la France il me semble une soixantaine d’années ?

          Ensuite, oui Guillaume était bien un catholique, et là aussi j’ai pas prétendu le contraire. Mais fut assassiner sur ordre jésuite, à cause des liberté de religions qu’il avait instauré. Et pour Ravailac, c’est un certain Sully qui l’aurait écrit dans ses mémoires (donc à vérifier)

          Donc le roi Henri 4 était à la base un catholique romain, mais il s’est converti au protestantisme et enfin devenu un huguenot. Mais il n’était pas autorisé à prendre le trône de France tant qu’il ne renonçait pas à son protestantisme….Bien vu les jésuites.

          C’est lui qui maitrise surtout le sujet, si il a le temps il pourrait t’en dire plus.

          Akasha.

          • Mon message est encore bloqué… J’ai pourtant mis des points aux mots interdits, comprends pas…

            Merci de débloquer ma pusse :)

            Akasha.

          • Isil Isil

            @ Le commentaire d’Orné:
            Euh, comment dire? Que d’amalgames, que de confusions !
            Pour clarifier le rôle des jésuites auprès des rois de France, je te conseille les conférences de Marion Sigaut, historienne.
            http://re-histoire-pourtous.com/
            Les jésuites avaient pour vocation l’enseignement, avec une distinction entre élèves riches et pauvres: seuls les riches payaient l’école.
            Ce n’est pas un hasard si l’essentiel des penseurs, mathématiciens, intellectuels d’Europe avaient été formés à l’école des jésuites, c’était l’école de l’excellence, pour tous ceux qui avaient les moyens intellectuels de travailler. Après, l’usage que certains ont fait de leur formation (tel voltaire –> vole terre en langage des oiseaux) c’est un choix qui ne dépend pas des jésuites, mais de la corruption exercée par les innocents aux mains pleines.

            • Bonsoir Isil,

              J’aurais vraiment préférer que tu contre-argumente au lieu de dire que je serai dans le flou artistique et de me balancer un reportage de la Sigaut.

              Je ne vois pas en quoi le fait que les jésuites avaient le monopole dans les temps modernes.

              Les colonisations portugaises, espagnoles et britanniques étaient en sous mains jésuites et on fait leur fortunes qui à directement eut une impacte sur le nouveau monde, la Chine l’empire prussien et j’en passe. La city de Londres, le Vatican, la FED, et etc..

              Bref, sans un contre argumentaire il m’est difficile de poursuivre.

              Orné

        • Balou

          On dirait que c’est Akasha qui fait une erreur, grossière ou pas..https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

  • Сионизм и нацизм – это стороны одной и той же монеты.

Laisser un commentaire