Centrales nucléaires démantèlement impossible …

Tout y est musique flippante, questions sans réponses, enfumage (jolies les vaches poilues), la totale. Tout ça pour dire que nous sommes dans la mouise avec le nucléaire. Les milliards investis, n’ont pas été employés pour les énergies alternatives. (qui ne permettent pas de faire des bombes) J’ai lu les commentaires sous la vidéo et, tout le monde est plus ou moins d’accord sur le fait que l’on ait construit ces monstres, sans au préalable avoir réfléchi à comment les démanteler, et le plus, nous sommes incapables de gérer les déchets dont les plus actifs. Avec le débit des fleuves qui baisse, comment gérer le refroidissement des réacteurs à l’avenir ?

Avec nos 59 centrales, 58 réacteurs et la petite surface de la France, autant dire que les endroits pour se mettre à l’abri au cas où.. sont inexistants. Alors, comment gérer tout ça sachant que 6 EPR (dont certains disent qu’ils ne fonctionneront pas) sont en projet.  En tenant compte des multiples déboires à répétition, sur les tuyauteries, cuves, etc… Ça ne rassure pas. Une phrase m’a interpellée dans ce reportage. EDF a joué en bourse l’argent prévu pour le démantèlement, et bien entendu, il n’y a plus de sous. Faut-il être taré au dernier degré quand même.. Que faire ? On envoie tout dans l’espace, comme préconisé par certains ? En Afrique pour d’autres ? (les pauvres leur manquent plus que ça). Par quoi remplacer cette énergie indispensable ? Il faut former plus de personnel de maintenance, car les multiples sous traitants n’ont pas le savoir. Nous laissons aux générations futures, un bien dangereux héritage.

En souhaitant que le suivi de ces « bombes » à retardement, que sont les déchets à longue durée de vie soient, répertoriés et sous haute surveillance. On devrait refuser ces six centrales qui vont voir le jour, se rajoutant au danger déjà existant. Exiger d’avoir notre mot à dire, serait la moindre des choses, puisque nous sommes les premiers con-cernés au cas où…

ctx007

Je parlais du manque de connaissances, c’est ce qui ressort de l’analyse de l’IRSN pour la catastrophe de Fukushima. Ça change des documentaires plus ou moins orientés sur le nucléaire, c’est pédagogique.

L’analyse de l’IRSN du déroulement de l’accident de Fukushima

Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire – IRSN

42 commentaires

  • GROS

    6 EPR (dont certains disent qu’ils ne fonctionneront pas) sont en projet

    Pas tout à fait. Depuis quelques mois, les EPR de Taishan sont en service.

    On envoie tout dans l’espace, comme préconisé par certains

    Mauvaise idée depuis longtemps abandonnée. D’une part pour des questions de coûts, et surtout d’autre part à cause des risques encourus : si le lanceur explose en vol (le cas n’est pas si rare), notamment dans la haute atmosphère, alors c’est une contamination mondiale avec en plus de multiples et fins débris disséminés un peu partout.

    L’utilisation des fonds de démantèlement (déjà largement insuffisants) ont aussi beaucoup servi à des « investissements » foireux alors que EDF avait pour ambition de conquérir le monde : Constellation aux USA, rachat de British Energy et son parc de centrales en fin de vie, etc. Et effectivement, le démantèlement final n’a pas été pris en compte lors de la conception et la fabrication du parc actuel.

    Très lourd sujet que celui du démantèlement… https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

  • Lilith Lilith

    En Belgique l’état des centrales n’est pas triste, sur 6 centrales 1 seule fonctionne toute les autres sont a l’arrêt dans certain cas le béton du plafond s’effondre, le plus grave est que toute ces centrales sont actuelement en maintenance pour plusieurs mois et la seule encore dans un état correcte va fermer pour son entretiens annuelle pendant quelques semaines, de ce fait on risque le black – out

    https://www.rtbf.be/info/economie/detail_selon-un-de-ses-collaborateurs-engie-electrabel-a-laisse-ses-centrales-nucleaires-se-degrader-la-societe-dement?id=10030743

    https://www.rtbf.be/auvio/detail_reacteurs-nucleaires-de-nouvelles-anomalies?id=2404341

    Notre pays est vraiment surréaliste on y manque d’eau en été et d’électricité en hiver…

  • Pimpin

    Je cite : « EDF a joué en bourse l’argent prévu pour le démantèlement, et bien entendu, il n’y a plus de sous ».
    Non, EDF n’a pas vraiment joué en bourse, mais a appliqué l’idéologie mondialiste en allant acheter des compagnies ou des parts de compagnies à l’étranger au dépend des investissements en France. Décision politique. L’ennui c’est que ceux qui ont géré ces affaires étaient des politiques incompétents, irresponsables et se sont fait rouler dans la farine avec des investissement pourris où ils ont perdu des milliards d’euros.
    Avant cela EDF était dirigée par des ingénieurs qui travaillaient sur des installations en France avec des industriels français. Les politiques se contentaient de donner les axes de travail comme par exemple le lancement du nucléaire. Puis les politiques on pris le pouvoir, ont appliqué les directives européennes de casse d’EDF, et tout a commencé à se dégrader (je suis un ancien d’EDF).
    C’est pour cela qu’EDF qui avait réussi à mettre en service 54 réacteurs nucléaires en 25 ans se trouve incapable d’en mettre un seul en service en 15 ans, et avec des dettes record.

    • GROS

      Il y aurait beaucoup à dire sur le sujet.
      Je suis complètement d’accord avec ce constat. En fait ce sont tous les gros acteurs de la filière qui ont subi cette surpolitisation, pas seulement EDF.

      Il faut remettre les choses dans le contexte : 1986 Tchernobyl = arrêt de tous les programmes de nouvelle construction (sauf ceux déjà engagés), suivi de 20 ans sans aucune construction. Cette période a correspondu à des départs massifs en retraite, qu’on encourageaient même (pré-retraites), d’où une perte de savoir-faire évidente. Quand il a fallu reprendre, on n’a pas eu conscience qu’il fallait tout ré-apprendre, et on a promis monts et merveilles sur les marchés internationaux. Devant ces lacunes techniques ignorées et ces nouveaux enjeux internationaux, le politique a naturellement pris sa place et comblé le vide.

      Ensuite, je ne suis pas sûr qu’on ait vraiment jamais maîtrisé complètement la technologie. Pour rappel, le parc REP français a été construit sur la base d’une licence américaine Westinghouse (note au passage : on râle quand on constate que la Chine récupère nos technologies, mais c’est exactement ce qu’on a fait avec les américains dans les années 60… bref…). Il y a bien eu des évolutions de paliers, mais on a eu aussi de sacrés déboires sur certains éléments qu’on pensait pouvoir optimiser par rapport à la licence (je pense aux fissures des couvercles de cuve, qu’il a fallu remplacer rapidement).
      Ca a surtout marché parce qu’on était dans notre petit monde franco-français, avec un électricien français (EDF), un fournisseur d’études et d’équipements français (Framatome / Areva NP), une autorité de sûreté française (ASN et son ancêtre dont j’ai oublié le nom), des normes françaises (RCC-M / RCC-E), le tout chapeauté par un pouvoir politique français fort dans ce domaine voulant pouvoir produire les matériaux nécessaires à sa filière militaire.
      Mais 30 ans après, on voit ce que ça donne quand il faut songer à démanteler… De même, quand on se confronte au marché international, avec des clients étrangers, des autorités de sûreté étrangères, des normes internationales demandant des méthodes d’ingénierie système et de fabrication au goût du jour, là c’est une autre paire de manches… (petite pensée courtoise pour nos amis finlandais de Stuk et TVO…).

      Bref, il y a eu beaucoup de communication (et d’arrogance !) sur l’expertise française, nous nous proclamions les leaders mondiaux du nucléaire. Ca n’a pourtant pas empêché Areva de sombrer, et EDF lui emboite maintenant le pas.
      Le parc en fin de vie et les capacités de production à venir sont de vrais sujets de préoccupation. Contrairement à l’économie et la monnaie, là il n’y a aucun moyen de faire un « reset ». Allons nous voir bientôt s’ériger des sarcophages, faute de moyens et de savoir-faire pour démanteler les installations ? L’avenir nous le dira…

      • Pimpin

        Areva a sombré parce que cela faisait partie du démantèlement d’EDF. L’explosion d’EDF en multiples sociétés était un but de l’UE.
        J’ai passé ma carrière à EDF, j’ai eu tout le temps de constater cette entreprise de démolition.

        • GROS

          Non, là je ne te suis pas.
          Areva a sombré parce que, historiquement, Framatome (devenu Areva NP) était un fournisseur d’études et d’équipements à EDF qui était l’exploitant et l’architecte ensemblier. Ces deux dernières compétences opérationnelles et architecturales sont fondamentales dans l’ingénierie et la construction d’une centrale, et Areva NP ne les avait pas.
          Or, malgré cela et les 20 ans d’inactivité déjà évoqués, Lauvergeon a pensé qu’Areva NP était capable d’aborder seul, sans EDF, des marchés internationaux : clients inconnus (donc habitudes d’exploitation inconnues), normes inconnues, autorités de sûreté inconnues, pouvoir politique inconnu. Et ils sont ainsi partis, fleur au fusil, dire à TVO en Finlande qu’ils pourraient lui construire un EPR tête de série en un temps record auquel personne ne croyait.

          Et en même temps, ils ont fusionné avec Siemens KWU : dans l’accord il fallait utiliser des technologies et méthodologies de Siemens, qui en France étaient complètement inconnues (et parfois spécifiquement allemandes). Bah… ça n’a pas loupé, ça a été un beau plantage. L’EPR finlandais devait contractuellement être démarré en 2009, il ne l’est toujours pas en 2018.

          Les déboires qui ont suivi dans les autres EPR de Flamanville et Taishan (délais, défauts de l’acier de la cuve, mauvaises soudures, etc.) ont achevé de pulvériser les finances.

          Areva a très bien su se planter tout seul sans l’aide d’EDF.

          Bon, après, par contrainte politique, EDF s’est récupéré la patate chaude Areva NP, devenue une de ses filiales et renommée Framatome : c’est clair que c’est pas ce qu’on a fait de mieux pour les finances de l’exploitant déjà mal en point pour les raisons qu’on a déjà évoquées.

      • engel

        Enfin!
        Quelle évolution dans le discours!
        Mille fois d’accord avec tout (technique et sociétal).https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif
        La trahison politique a vraiment fait du bon boulot!
        …Comme il l’a fait dans tous les autres secteurs de pointes français.

        Bientôt Airbus-group…

        • Bonsoir tout le monde !

          Hier en proposant le reportage du sujet sur le forum dont j’ai la charge, en complément j’ai proposé; « Areva, de fiasco en scandale d’Etat – Pièces à conviction ». Et c’est assez cohérent avec ce que Gros argumente, il sait manifestement de quoi il parle ! Pour ceux que cela intéresse, voici le dit reportage :

          Areva

          Cliquez sur l’image pour voir la vidéo

          Akasha.

  • M.G. M.G.

    J’ai entendu dire (je ne sais plus où, ni par qui) qu’avec l’accumulation de problèmes rencontrés dans les centrales nucléaires, si l’hiver 2018/19 devait être froid, il y aurait certainement des difficultés pour satisfaire la demande globale, voire la nécessité de délestages qui impacteraient les populations à une période où cette énergie est vitale pour beaucoup. Qu’en pensez-vous ?

    M.G.

    • engel

      …Que c’est bien de se réveiller d’une longue hibernation intellectuelle…dans le noir.

      • M.G. M.G.

        Je posais juste la question pour tester le mouton, voir s’il avait prévu une petite laine et quelques bougies au cas où, mais visiblement l’éventualité d’un black-out ne semble préoccuper personne. Après tout, comme disais Maria, j’en ai rien à carrer puisque je suis autonome en électricité depuis plus de 2 ans …

        M.G.

        • supermouton supermouton

          On parle des centrales de production électriques, mais il ne faut pas oublier non plus l’état du réseau de distribution…
          Plus on sera en crise financière, et plus le réseau va dérouiller…
          Ceci ne fait que militer pour plus d’autonomie individuelle… face aux pannes multiples croissantes auxquelles il faudra faire face avec un réseau partant de plus en plus en couille… De la même manière que le réseau ferroviaire a été laissé à l’abandon a tous les niveaux (et fermé pour un nombre très élevé de lignes « non rentables »…) mais également comme le réseau routier secondaire, carrément en ruines, le réseau électrique « non rentable » dans les petits patelins finira pareil… c’est juste pour demain…

    • Salut,
      On a exactement le même soucis en Belgique, on a 2 centrales qui tournent, plusieurs sont à l’arrêt.

      Ce qui est étonnant c’est que notre ministre de l’énergie prétend acheter l’électricité manquant aux pays voisins, dont en France. Apparemment c’est mal barré pour vous en acheter si déjà vous risquer d’être à court vous-même.

      A notre petit niveau on est mal préparé face à cette éventualité pour être franc, on a qu’une chose à faire, croiser les doigts (sourires).

      Orné

      • M.G. M.G.

        Salut Orné. Le minimum à avoir chez soi est un chauffage d’appoint au gaz (environ 100€) avec si possible quelques bouteilles de butane 13 kg d’avance. C’est une prévision à la portée de tout le monde, malheureusement les gens n’y songent que le jour où la coupure survient !

        M.G.

        • J’ai un feu ouvert au bois qui est suffisant lorsqu’il ne fait pas trop froid vu que l’isolation est bonne et quelques bougies pour s’éclairer.

          Mais c’est vrai qu’un chauffage au gaz (qui plus est permettrait de cuisiner), ne serait pas du luxe, je vais aller en acheter un ce w-e.

          Bonne soirée à toutes et à tous.

          Orné

          • marabout marabout

            https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif
            niveau securité,on aime ou aime pas le gaz
            un feu de poêle pétrole se maitrisera mieux qu’une explosion,
            au niveau conso,tu chauffes peut etre plus longtemps?
            je reste sur le vieux cube à gaz,que j’ai pu avoir à une époque dans un mobile home (sous abri en hiver,faut pas déconner) ça bouffait sérieux!

            dans ce genre et puis sur le poele petrole tu faire de la bouffe,testé approuvé,idéal pour faire mijoter
            après si c’est pour un dépannage

            • Oui bien sûr c’est pour dépanner en cas de blackout, cela me semble pas mal non plus comme solution, merci pour le partage, mais ce ne serait pas du genre odorant ?

              Orné

              • marabout marabout

                le pétrole,à l’allumage et le gaz,assez peu,dans les deux cas,c’est surtout du rejet de combustion,dans la pièce
                depuis le temps ,ils doivent être amélioré au niveau du catalyseur
                avec le nombre de mouton en PACA,ils doivent connaitre,ils chauffent à ça, souvent

  • Lilith Lilith

    en voici un qui ne risque pas le Black-out, bon ce n’est pas à la portée de tout le monde mais dans un village pourquoi pas! et au moins c’est 100% écolo.

    À l’heure d’un éventuel black-out, nous rencontrons Pierre. Cet architecte a rénové le vieux moulin seigneurial d’Hollogne-sur-Geer pour y habiter et s’en servir pour produire son électricité. Véritable chevalier du renouvelable, il est désormais autonome en énergie. Mais pour y arriver, il a travaillé dur durant de longues années et a investi des milliers d’euros. Un bel exemple et une source d’inspiration pour beaucoup d’autres…

    https://www.rtbf.be/auvio/detail_mon-moulin-ne-connait-pas-le-black-out?id=2405883

    • supermouton supermouton

      Encore un site de m…. qui veut qu’on se connecte…
      .
      .
      .
      désolé :-)

      On estime qu’en France il y a entre 50 et 100.000 lieux ré-aménageable en hydraulique… ca fait donc 200 a 400.000 habitants (à 4 par foyer) qui ont le droit à l’indépendance énergétique… les 66 millions restants peuvent crever, pas de place pour eux…

  • engel

    C’est quand même un peu tard pour se réveiller.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif
    Cela vous crève les yeux depuis des décennies, quand même…zut alors!!!
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Site_nucl%C3%A9aire_de_Brennilis

    Faut être vraiment stupide pour ne pas comprendre le problème. Trente ans!!!!!!!!……!!!!!!!………!!!….!!…!

    • Voltigeur Voltigeur

      Réacteur Iter: les premiers composants sur place, les prochains d’ici 2021
      Objet d’un traité international signé à l’automne 2006, Iter a pour ambition de reproduire l’énergie illimitée qui alimente le soleil et les étoiles. Grâce au « tokamak », une immense chambre de confinement magnétique entourée d’aimants où se produira l’expérience de fusion nucléaire, les promoteurs du projet espèrent faire de la fusion nucléaire l’une des énergies de demain.
      https://www.romandie.com/news/R-acteur-Iter-les-premiers-composants-sur-place-les-prochains-d-ici-2021/960989.rom

      • M.G. M.G.

        l’énergie illimitée qui alimente le soleil et les étoiles

        Ah bon ! Ben ça alors https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

        Moi j’attends que quelqu’un annonce maîtriser la fusion à froid …

        M.G.

        • Voltigeur Voltigeur

          On est pas rendu hein ?? :(

          • M.G. M.G.

            L’hydrogène qui alimente les réactions nucléaires au cœur du soleil n’est pas illimité. Bon, il en reste encore un peu puisqu’on estime qu’il reste au soleil environ 5 milliards d’années à vivre. D’ici là l’humanité se sera peut-être assagie https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif

            M.G.

            • marco marco

              d’apres JP Petit iter est pas pres de fonctionner

              comment cela fonctionne
              https://www.youtube.com/watch?v=Fi_uurHZY-g

              • supermouton supermouton

                ITER est clairement défini comme un matos d’expérimentation, absolument pas comme une centrale opérationnelle…
                Le site précise lui même que « ITER sera la première installation de fusion capable de produire une quantité d’énergie nette. La machine réalisera des décharges de plasma de longue durée et testera également, pour la première fois, les technologies, les matériaux, ainsi que les régimes de plasma requis pour produire de l’électricité dans une perspective commerciale. »
                On parle de tests… c’est juste du labo
                Entre labo et premier réacteur opérationnel, il se passera…. 50 ans ? plus ? mais pas moins…
                La seule option crédible avant la fusion, c’est la surgé… ca marche à peu près, et on a des milliers d’années de réserve déjà chez nous…
                Sinon, pour la fusion qui marche, les capteur photovoltaïques sont des bonnes démonstrations au quotidien…

      • logic

        reproduire l’énergie du soleil !!!! l’humain est vraiment de plus en plus con…. c’est du même acabit que d’aller sur Mars et d’essayer d’y construire un écosystème…
        on a une planète, sur laquelle le soleil nous envoie de l’énergie a profusion 24h/24 et 7j/7 et comme la terre tourne, ben il suffit de mettre des panneaux photovoltaique partout et de relier les réseaux, et l’énergie libre serait là (le tout sans stockage sur batterie, et il faudrait seulement l’équivalent d’un quart du sahara)…..sans compter l’hydraulique et le vent, deux autres sources d’énergie à profusion….mais il est plus intéressant de vendre de l’energie pour certains, alors on tue des humains partout sur la planète….
        c’est marrant, pour la croissance et l’émancipation des peuples, ils ne voient que part le mondialisme, mais mondialiser l’énergie, ça n’intéresse personne….

  • blackh

    S’éclairer et se chauffer à la bougie mais ça pollue aussi…

    Sérieusement, si les maisons d’ici étaient construites comme certaines en Suède, il n’y aurait pratiquement pas besoin de se chauffer. Là-bas, dans ces maisons-là, ils se chauffent vraiment avec qq bougies et pourtant, il fait plus froid qu’en France !

    Je crois au chauffage individuel à l’hydrogène (avec une recharge et pas en passant par une connerie de distributeur) mais ce n’est pas encore là.

    • C’est intéressant ce que tu dis sur les maisons suédoises. Quelles particularités ont-elles. Est-ce ce qu’on appelle ici des maisons passives?

      • engel

        bonsoir laurence,
        Non elles ne sont pas passives. Elles ont malgré tout besoin d’un apport extérieur de calories.

        Du temps où j’étais chauffagiste, il se disait qu’une maison suédoise consommait en moyenne quatre stères de bois, à l’hiver suedois(…à gla-gla.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif)
        …Donc, des petites maisons avec sur-isolation et possédant un mode de chauffage à très haut rendement.

      • Nimbus.

        La construction d’un puit canadien n’est pas compliqué, mais demande de jouer de la pelle et de la pioche.
        Air plus frais l’été, mais plus chaud l’hiver. un appoint qui devient assez important. :)