Protéines : la fin d’un mythe et le début d’une nouvelle ère alimentaire !…

À quoi servent les protéines ? C’est ce que nous explique Jimmy, toujours aussi impliqué dans le bien être, avec une bonne nutrition. Il attend vos avis. Partagez ! Volti

***********

Auteur Jimmy pour Terraponia

Depuis quelques années, la mode des protéines a fait son bout de chemin jusqu’à en devenir un phénomène d’hystérie collective. Partout, on entend qu’il faut en manger. Le refrain est désormais bien rodé. Alors que les ventes de suppléments protéinés et autres barres céréalières crèvent les plafonds, il est bon de comprendre que cette surconsommation protéinique est scientifiquement infondée. Explications…

A quoi servent-elles ?

Les protéines sont au cœur de la croissance des tissus. De même, elles permettent leur renouvellement (afin de réparer leur usure normale). En revanche, elles ne figurent qu’au troisième plan du point de vue énergétique. En effet, leur utilisation comme apport énergétique ne peut s’opérer qu’en cas de carence à la fois en glucides et lipides.

Une composition chimique assez particulière

Très simplement, les protéines sont un agencement, plus ou moins long, de structures simples appelées « acides aminés ». La tâche principale de ces derniers consiste à assurer le transport optimal ainsi que le stockage optimisé des substances nutritives (macro- et micro-nutriments).

Au cours de la digestion, les protéines sont fragmentées en ces acides aminés. Une fois isolés, ces derniers sont assimilables et s’introduisent ensuite dans les processus métaboliques.

En d’autres termes, la vie ne serait nullement possible sans acides aminés. Comme vous l’avez compris, ils gèrent l’ensemble du métabolisme de base. Pour rappel, le métabolisme désigne l’ensemble des réactions chimiques permettant à un être vivant de se maintenir en vit, de croître et de perdurer.

Le corps recycle 90% de ses protéines

Bilan récapitulatif : pas d’acides aminés = pas de vie.

Or, il serait fou de penser que le corps laisse à la charge de l’être vivant d’apporter quotidiennement l’ensemble des éléments nécessaires à sa survie. Non, le corps se suffit à lui-même. Il recycle, effectivement, la quasi-totalité de ses protéines … comme en attestent deux articles de deux grandes universités américaines : Harvard (USA) & McGill (Canada)

Dans un article intitulé « Votre corps se recycle lui-même – moment capturé en vidéo », l’Université McGill explique que « Nos corps recyclent les protéines, éléments fondamentaux qui permettent la croissance et le développement des cellules. Les protéines sont constituées d’une chaîne d’acides aminés, et les scientifiques savent depuis les années 1980 que le premier dans la chaîne détermine la durée de vie d’une protéine. Des chercheurs de McGill ont finalement découvert comment la cellule identifie ce premier acide aminé – et l’ont capturé en vidéo.

‘Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles les cellules recyclent les protéines – le jeûne, qui cause une perte musculaire, la croissance et les modifications inhérentes au développement [du corps], et un renouvellement naturel visant à remplacer les anciennes protéines par des nouvelles’, a expliqué le chercheur principal, le Dr Kalle Gehring, du Département de biochimie de McGill. »

En complément de cet article, l’Université Harvard a fait paraître un article intitulé « Aperçu du recyclage des protéines » dans lequel il est expliqué que « Le bon maintien des niveaux de protéines dans les cellules repose très largement sur un composant cellulaire appelé protéasome, qui dégrade les protéines non-nécessaires ou déficientes afin de recycler leurs composants pour un éventuel assemblage de nouvelles protéines ».

Enfin, un article de Pour La Science intitulé « Recyclage des protéines – Magazine Pour La Science N°281 Mars 2001 » explique avec brio que « Les protéasomes contiennent de nombreuses protéases, des enzymes qui découpent les protéines en morceaux. Toutefois, les protéasomes sont 100 fois plus grands et plus complexes que les autres protéases. Quand une protéine s’approche du seuil d’un protéasome, elle est aspirée et déchiquetée en acides aminés, lesquels seront réassemblés pour former de nouvelles protéines. La durée de vie de la plupart des protéines n’excède pas quelques jours, même dans des cellules qui se divisent peu, telles les cellules du foie ou du système nerveux. Les vitesses de dégradation varient : certaines ont une demi-vie d’une vingtaine de minutes, d’autres dans la même cellule subsistent pendant des jours, voire des semaines (la demi-vie représente le temps qu’il faut pour que la moitié de la quantité initiale de protéines soit dégradée). Qui plus est, les vitesses de dégradation peuvent varier notablement selon l’état de l’organisme ».

La santé, c’est droit devant vous grâce à Terraponia !

…/….

Lire l’article complet

Auteur Jimmy pour Terraponia

Voir tous les articles de Jimmy

17 commentaires

  • gnafron

    on ne dit pas « acide aminé » mais « ecstasy du chat »

    http://www.finallyover.com/article-calembours-on-ne-dit-pas-68338892.html

  • Bonjour,
    Sertes notre organisme est capable de recycler une partie des acides aminés essentielles (les non essentielles étant apporté par la nourriture), mais ce n’est valable que pour les sédentaires (comprendre un individus qui travaille en bureaux et non sportif). Un sportif aura besoin d’une consommation de protéine plus élevée ainsi que d’acide aminés de surcroits.

    Les compléments alimentaires en protéines est réservé aux sportifs, c’est ce qu’il faut bien comprendre, un sédentaire n’en aura pas besoin, c’est assez claire.

    Orné

  • manguetsou

    Les meilleurs protéines sont les vers de terre à Ponia!

    • Billou223

      Les meilleures protéines, contenant tous les acides aminées essentielles, se situent du côté de certaines plantes sauvages et domestiquées, comme l’engrain (petit épeautre, notre plus vieille variété de « blé »), le quinoa, l’amarante, et l’ortie. (Cette dernière est un petit miracle à elle seule tellement elle renferme de vitamines et minéraux en sus des protéïnes, vous pourriez principalement vous nourrir toute votre vie de petit épeautre et orties en jus/sorbets/salades/cuisinées/pains, que vous n’auriez pas de carences si ce n’est en b12 si vous aseptisez tout, et en iode.)

  • LaoTseu

    « Et oui, Terraponia vient de frapper très fort ! »

    D’où tu vient de frapper très fort ? Encore un article pas approfondi de Terraponia… qui n’apporte strictement rien, avec des informations partielles, lui qui dit tous savoir sur le corps et l’alimentation qui guérit toute les maladies…, « un savoir plus grand que celui de quelque profession de santé que ce soit… »
    Après cette article on en ai ou sérieusement ? quelle clé avez vous après avoir lu ses articles ? sérieusement ? j’en ai regardé des articles ou vidéos sur la surconsommation protéique mais lui n’approfondis pas, comme d’habitude…

    « Je-suis en mesure de vous apporter plus que quiconque, de l’asthmatique au cancéreux, je suis capable de prendre en charge n’importe qui. La santé des gens est un putain de business qui sert uniquement les professionnels mais certainement pas les patients »

    L’humanité est dans la détresse physique, mais bordel avec un telle joyau comment peut-on faire payer ces pauvres gens ou de brider l’information pour avoir accès à ce miracle de guérison ? sérieusement ? on appelle tout ce méli-mélo le BSA (Business de la Santé Alternative) ? si cela marche les gens le sauront et te feront des dons pour que tu vive et que tu puisse créer des Sanatoriums…c’est sûr et certain!!

    Soit t’es fou et tu te persuade d’être le génie de la santé comme un illuminé, soit un charlatant en pleine conscience, soit tu t’y prend vraiment mal en terme de communication et de partage ou soit tes le plus gros égoïste que la terre n’est jamais porté

  • Ned

    Ou bien un, qui s’est fait (sans s’en rendre compte bien sûr) « pirater » par les mondes occultes ! ce qui est facile à vérifier maintenant qu’il a mis sa photo sur son site !
    Dommage il avait commencé à dire des choses sympa !
    Il est temps de se désabonner de son site !

  • engel

    Le respirianisme, il n’y a que ça de vrai!
    Le reste c’est du poison ….et c’est moi qui vous le dit.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • Je pense que les protéines nous sont indispensables, sédentaires ou non, tout dépendant de leur origine, et de la quantité ingérée. Les végétaux en contiennent et notamment, comme il est dit, l’ortie (très riche en minéraux aussi donc… ne pas abuser si on a les reins sensibles).
    Encore une fois, manger de tout un peu, me parait raisonnable.

    Ce que Jimmy semble vouloir faire passer, c’est le fait qu’il n’est pas obligatoire de se demander, à chaque repas: je vais manger ceci et cela… et… en protéines ?
    Je me trompe peut-être sur la traduction…https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif
    Bref, ne pas faire des protéines… tout un plat ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif