Babylon : l’intelligence artificielle qui diagnostique des patients aussi bien que des médecins expérimentés…

Fantastique ! Bientôt plus besoin de médecins ? Pour l’instant, nous en sommes loin mais, cette IA fait mieux qu’un médecin dans ses diagnostics, la moyenne obtenue par les docteurs au CSA est de 73%. En passant l’examen pour la première fois, Babylon a obtenu un score de 81%. « Babylon » un joli nom… Partagez Volti

****************

Auteur Thomas Boisson pour Trust-my-science

L’intelligence artificielle Babylon est capable, à partir de plusieurs informations recueillies directement auprès du patient, d’établir un diagnostic différentiel avec le diagnostic le plus probable. Le diagnostic posé est tout aussi fidèle que celui donné par des médecins humains expérimentés. Crédits : Babylon

L’intelligence artificielle est un outil technologique impliqué dans des domaines toujours plus nombreux et divers. C’est notamment le cas de la médecine et de la chirurgie, où l’IA apporte déjà une aide à la prise de décision et une simplification des procédures chirurgicales. L’intelligence artificielle médicale Babylon vient de franchir une nouvelle étape en obtenant de meilleurs résultats que des médecins humains lors d’un examen final de compétences.

Hier, la société Babylon Health a annoncé depuis le Royal College de Médecine à Londres, que son intelligence artificielle Babylon, après avoir passé une série de tests rigoureux et complets, a montré sa capacité à fournir des conseils médicaux à la hauteur de ceux délivrés par des médecins cliniciens humains.

Babylon est une IA accessible en ligne sous forme de chat-bot permettant de fournir des conseils médicaux et d’établir des diagnostics sur la base d’un questionnement clinique complet et rigoureux. Lorsque le diagnostic est incertain ou que la pathologie diagnostiquée semble importante, l’IA lance d’emblée une vidéoconférence avec un véritable médecin pour poursuivre l’entretien.

Le MRCGP (Membership of the Royal College of General Practitioners) est un examen final destiné aux médecins praticiens hospitaliers organisé par le Royal College of General Practitioners (RCGP). Les candidats qui réussissent cet examen ont prouvé qu’ils possèdent un niveau de compétences et connaissances suffisant pour pratiquer de manière indépendante, sans supervision hiérarchique. Le MRCGP se divise en trois composantes : le Test de Connaissance Appliquée (AKT), l’Évaluation des Compétences Cliniques (CSA) et l’Évaluation sur le Lieu de Travail (WBA).

Babylon ne s’est penché que sur le CSA, c’est-à-dire sur l’épreuve évaluant les connaissances médicales et les capacités de diagnostic des médecins. L’IA est allée chercher elle-même un échantillon représentatif des questions testant les compétences diagnostiques depuis les annales du RCGP, ainsi qu’un ensemble d’autres questions publiées par des organismes de formation médicale indépendants, qu’elle a ensuite comparée aux standards du RCGP pour s’assurer de leur validité et conformité.

Depuis les cinq dernières années, la moyenne obtenue par les docteurs au CSA est de 73%. En passant l’examen pour la première fois, Babylon a obtenu un score de 81%. Puisque l’IA continue d’apprendre et d’accumuler des connaissances, la note obtenues lors des examens ultérieurs devrait être encore meilleure.

Cependant, comme le rappelle le Royal College, ces résultats doivent être considérés avec du recul ; en effet, le diagnostic ne repose pas que sur des listes de symptômes, il y a un important aspect humain, psychologique et social à prendre en compte.

…/…

Lire l’article complet

Source Trust-my-science

Voir aussi:

Cigarette électronique et e-liquide : études scientifiques et sevrage tabagique

Tabagisme et réduction des risques : le long apprentissage

Tabagisme : réussir un sevrage tabagique grâce à une aide médicamenteuse

10 commentaires

  • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

    comme toujours intéressant sur la papier mais dans la réalité, qui mettra cette ia sur le marché … un assureur ou un labo ? … l’un ou lautre elle sera corrompu de toute façon

  • engel

    Un diagnostique n’est qu’une synthèse de symptômes, avec éventuellement des interactions.
    Depuis très longtemps des programmes d’assistance au diagnostique auraient du fleurir dans tous les cabinets* médicaux.

    Oui mais voilà, Jusqu’à maintenant, des forces ont veillées à ce que le grand remplacement ordino-machisniste ne soit judicieux que pour impacter la plèbe d’en bas.
    Accessoirement, ceci démontre que les lobbies qui façonnent ce monde sont en concurrences.

    *) Normal, vu qu’il y a souvent une me… dedans .

  • manguetsou

    Avant on aller voir le médecin et on lui parlait de ce qui nous préoccupait, physiquement ou psychologiquement. Le médecin nous répondait et il nous auscultait.
    Vers la fin de la consultation le médecin nous demandait des nouvelles d’un tel ou d’un autre et comment allait notre relation avec tel voisin ou notre voisinage?
    Et notre travail, où en étions nous, comment ça allait avec madame et avec les enfants?
    En fait le médecin nous situait dans notre environnement et ainsi agrandissait le champs de ses recherches pour affuter son diagnostique.
    L’IA est-elle capable d’un tel savoir relationnel?

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Il suffit de consulter un médecin homéopathe ! il vous garde entre 3/4 d’heure et une heure, et de visite en visite vous connaît mieux que vous même aussi ses prescriptions sont au top de ce qui vous convient le mieux.
    Beaucoup de personnes se contentent d’une seule visite et ensuite disent  » bof, l’homéopathie ne me fait rien »… et pour cause ! en un seul rendez-vous si le cas est un peu compliqué, le médecin n’ a pas le temps de connaître parfaitement votre nature… et puis aussi c’est comme dans tout le corps médical, il y a les bons et mauvais praticiens… il faut se renseigner avant de se lancer.

  • Tom France

    L’effacement progressif du genre humain au profit du tout machine ou le genre humain faisant bien trop confiance à ses machines! Mais le jour ou le courant sera coupé, il est clair que toute ces pseudo sociétés s’écrouleront d’elles mêmes.

Laisser un commentaire