Etats-Unis : Les troupes de sécurité d’une base de missiles nucléaires du Wyoming ont consommé du LSD…

Ça paraît fou une nouvelle pareille, dans un contexte géopolitique dangereux. Les militaires étaient hors service, est ce une excuse ? Il faut décompresser et s’évader de la pression quotidienne, vivent-ils à ce point l’enfer, pour chercher un paradis artificiel ? Et ils ont en charge.. des missiles nucléaires…

© SputnikNews

Délire paranoïde, attaques de panique, peur de mourir… Ce sont certains des effets du LSD et d’autres drogues illégales que des militaires d’une base américaine dans le Wyoming chargés de veiller sur des missiles nucléaires ont consommés, a relaté The AP au terme d’une enquête.

Au moins 14 soldats américains chargés de garder une base de missiles nucléaires intercontinentaux dans le Wyoming, dans l’ouest des États-Unis, ont discrètement acheté, distribué et consommé du LSD et d’autres drogues psychotropes illégales en 2015 et 2016, affirme The AP à l’issue d’une enquête.

 « En dépit du fait que cela ressemble à une histoire de cinéma, ce n’est pas le cas. », a indiqué au média Charles Grimsley, procureur militaire en chef d’une cours martiale.

Les militaires impliqués dans cette affaire étaient de la 90e unité aérienne de missiles. Comme l’a indiqué à AP le porte-parole des forces aériennes américaines, Uriah L. Orland, les faits reprochés aux 14 soldats se sont produits hors service.

« Il y a de nombreuses vérifications pour assurer que des militaires qui prennent leur service ne sont pas sous l’influence de l’alcool ou de drogues et qu’ils sont capables d’accomplir leur mission en toute sécurité et avec efficacité. »

Le pilote Tommy N. Ashworth était parmi ceux qui ont consommé du LSD fourni par ses collègues. Selon lui, il a pris trois fois de cette drogue hors service.

« J’ai senti un délire paranoïde, de la panique. Je ne savais pas si j’allais mourir cette nuit-là ou pas. », a-t-il raconté.

D’autres soldats ont, eux, avoué avoir apprécié les effets de cette drogue, précise le média.

 « J’ai adoré l’altération complète de mon esprit tout simplement. », a souligné l’un d’entre eux.

Source et voir vidéo Aphadolie via :

https://fr.sputniknews.com/international/201805241036516956-soldats-base-armes-lsd/

https://abcnews.go.com/Politics/wireStory/security-troops-us-nuclear-missile-base-lsd-55402974

https://apnews.com/98f903367b50404cb3c9695bcabefa5a/Security-troops-on-US-nuclear-missile-base-took-LSD

Voir aussi:

 

 

6 commentaires

  • jacko46

    il faut forcément souffrir pour prendre des acides? que c’est triste

  • M.G. M.G.

    Avec le LSD, environ 30% de consommateurs connaissent des « flash-back » (retour d’acide). Imaginez ces militaires en pleine opération, quelques semaines ou mois plus tard, lorsque se produit une réapparition des effet du LSD, surtout quand on sait que ces « flash-back » peuvent être déclenchés par le manque de sommeil, le stress, l’alcool, le cannabis ou la caféine …

    M.G.

  • Les pauvres militaires… Faut il les plaindre et les border, les bercer et les dorloter ou les réprimerr avec la plus grande fermeté?

  • « J’ai adoré l’altération complète de mon esprit tout simplement. »
    Ils auront au moins découvert une autre réalité que celle de tous les jours.
    Et manifestement aucun n’a déclenché de guerre nucléaire, n’a appuyé sur le bouton « pour voir ce que ça fait », par exemple.
    Comme quoi ils ont tous gardé l’esprit assez clair pour ne pas faire de connerie. Et ils auront ajouté une expérience à leur piètre vie (de militaire…) Excellent !https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

    • Balou

      https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif C’est pas pour rien que le LSD a été interdit : il fait voir les choses sans le filtre du mental, qui perd d’autant pied qu’il est narcissique et nombriliste. Ce produit n’est pas adapté au contrôle de la pensée..https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif