La rupture du plus grand projet de barrage hydroélectrique de Colombie a provoqué l’évacuation de dizaines de milliers de personnes…

Catastrophe en cours en Colombie, pour des milliers de gens évacués. Ne manquez pas les commentaires d’Émilio qui semble être sur place, et informe sur la situation. Merci Émilio..

Illustration

Le barrage Hidroituango sur la rivière Cauca était en phase finale de construction lorsqu’un tunnel bloqué a été dégagé samedi soir, provoquant des inondations en aval qui ont balayé un hameau riverain. Six cents personnes se sont retrouvées sans abri et deux ponts, deux écoles et un centre de santé ont été détruits.

Mercredi, les autorités ont émis des ordres d’évacuation pour huit municipalités en aval du barrage, en raison des craintes d’une nouvelle vague d’inondations alors que de fortes pluies continuent de frapper le méga-projet.

Le nombre total d’habitants dans les huit municipalités est estimé à 120 000. Jusqu’à présent, aucun décès ou personne disparue n’a été signalé.

« Dans les prochaines minutes, le débit d’eau de la rivière Cauca sera augmenté, en aval du barrage », disait un message envoyé par EPM, l’entreprise qui construit le barrage, peu après midi. « Les gens devraient aller immédiatement aux points de rencontre. »

La dernière urgence a été déclenchée après l’effondrement d’une salle des machines au barrage. L’armée colombienne, la police et l’agence de gestion des catastrophes ont été dépêchées sur le site dans la province d’Antioquia, au nord-ouest du pays. Le personnel de la Croix-Rouge est sur place depuis samedi.

« Nous parlons de personnes déplacées toutes les heures « , a déclaré Isabel Cristina Zuleta, militante de Ríos Vivos, une organisation environnementale locale opposée au méga-projet, à Sabanalarga, une ville en amont touchée par les inondations ce week-end. » La forte pression de l’eau provoque des glissements de terrain et des inondations en amont maintenant. »

« Les communautés perdent leur mode de vie », a- t-elle déclaré. « Il n’y a pas d’aide humanitaire ici, c’est un abandon total – il n’y a pas d’abris, pas de nourriture, rien. »

La cause précise de la catastrophe est controversée. Le directeur d’EPM, Jorge Londoño, a déclaré aux médias locaux que des  » conditions géologiques imprévisibles  » avaient provoqué le remplissage et l’effondrement du tunnel pendant le week-end, alors que les activistes soutenaient qu’il était dû à une accumulation de matériel végétal non récupéré.

La crise couvait depuis la fin d’avril, lorsque le tunnel de dérivation a été bloqué, provoquant une augmentation des niveaux d’eau en amont et en aval. Plusieurs glissements de terrain, causés en partie par de fortes pluies, ont entraîné de nouveaux blocages au début du mois de mai.

De nombreux habitants de la région se sont longtemps opposés au projet, qui a perturbé l’agriculture et la pêche depuis que la licence a été accordée à EPM en 2009.

Malgré les controverses, le barrage de Hidroituango est présenté comme un projet phare par le gouvernement et EPM – qui appartient à la ville de Medellín, à 106 miles de là. À pleine capacité, le barrage devrait être capable de générer une moyenne annuelle de 13 930 gigawattheures grâce à ses huit turbines massives. Le projet a été financé par IDB Invest, la branche privée de la Banque

interaméricaine de développement.

 


Source: Conscience du peuple via
https://www.theguardian.com/world/2018/may/16/colombia-tens-of-thousands-of-ordered-to-evacuate-after-floods-at-dam

Émilio en commentaire:

1 – Oui 600 familles ( et pas personnes ) ont été évacuées la semaine dernière . Ce qui s’est passé la nuit de mardi à mercredi a été terrible d’où l’évacuation générale .

le dernier point d’actualité est le suivant et TRÈS pessimiste ,et sur l’avenir de ce méga-projet , et sur les conséquences de rupture , jusqu’à la mer . Les villages sont abandonnés , évacués et les réfugiés sous les tentes de la croix rouge . 5000 personnes ont été évacués la nuit dernière. Beaucoup de hameaux sont isolés , les routes et ponts emportés par les eaux..EPM demande l’aide d’experts internationaux ,parce que le responsable et tous répètent que la situation est  » hors de tout contrôle « . Les sirènes hurlent sans arrêt , et haut parleur ordonnant évacuation immédiate .. les villages les premiers à risque sont désormais vides ..

Le dernier tunnel d’évacuation du barrage en partie construit , peut évacuer 2000m3 d’eau à la seconde, et les eaux du río apportent 3500m3 d’eau/s . Le niveau monte inexorablement . Le mur de contention en terre et roc fait 400 mètres de hauteur . Les autorités ont décidé de le surmonter en urgence de 7 mètres . Juste pour gagner du temps en fait. Il est très probable que ce dernier tunnel, du barrage en partie terminée se trouve bloqués par les débris et rocs , ce qui accélèrerait la montée des eaux . On serait alors dans le même cas que la deuxième vidéo , mais avec chute de 400 mètres d’eau , et la terre qui se lézarderait et finalement en peu de temps , tout ce mur de contention s’écroulerait , libérant des eaux en furie et tout l’aval serait touché sur des centaines de kms . C’est le pire scénario , mais comme il continue de pleuvoir énormément , c’est le scénario le plus probable .. 120 000 personnes seraient touchées , plus d’habitations cultures etc.. désastre total .

2 Ce barrage est en construction , et beaucoup de scandales politiques sortent en cascades . Pour gagner 1 an ,l’ex gouverneur a fait boucher 2 tunnels de rentrées des eaux avec béton ( brillant dans des périodes hivernales de pluies diluviennes de plus en plus intenses chaque saison ..)

Restait donc un tunnel , qui s’est bouché , d’où vidéo 2 . Les ingénieurs civils d’EPM avaient proposés de mettre des portes à ces 3 tunnels , trop long ( 1 an de retard) refusé par les politocards ! On aurait évité la catastrophe..

Autre point dont il est fait mention dans l’article au sujet des débris .. 100 millions de US $ furent octroyés à une entreprise multinationale pour les tailles des arbres de bordure du barrage. Ce qui fut fait , mais les arbres laissés sur les bords ! Du coup le courant a tout emporté et boucher les tunnels .

Il semble aussi que l’endroit n’était pas sûr pour ce barrage , la roche étant faible . Ce que montre les infiltrations d’eau non contrôlées dans la montagne . Et ce qui s’est passé aussi la nuit dernière avec une fuite d’eau qui a duré 7 heures , d’une galerie en hauteur , signe que l’eau s’est aussi infiltrée sous le barrage lui même et partout en fait. Là , c’est la reconstruction possible du barrage qui va être remis en cause .

Bref , comme dans toutes catastrophes , une successions d’événements en cascades , non prises en compte parce que jugées comme impossible ou peu probable et coûte trop cher etc.. et puis les faits montrent que si , c’étaient possible . Et les économies ou gains de temps d’une année ..qu’est ce que ça vaut aujourd’hui ?

3 Des sommes astronomiques perdues , un endettement du pays anéanti , c’était le plus grand méga-projet colombien et le plus coûteux. Du coup , comme le développement économique dépendait en grande partie là dessus .. les conséquences économiques et sociales vont être énorme .

Je ne suis pas mécontent non plus que ce projet tombe à l’eau ^^ . Parce que ce qui était au programme , pour des projets demandant beaucoup d’électricité, c’était 40% du pays en mines d’or à ciel ouvert pour les multinationales, et 10 000 puits de gaz de schiste pour Chevron .. Fin de la superbe nature de Colombie ! Alors , s’il n’y a pas de victimes , ce coup du sort sera peut-être une Grâce de Dieu !

Entre autre , le gouverneur , Luis Pérez , a fait remarqué que la destruction du barrage , ferait en sorte qu’ {{une vague de 26 mètres de hauteur}} , arriverait à Puerto Valdivia , dans une durée de 1 heure 20 minutes .

Une semaine de délai , guère plus ! Tout dépend de l’obstruction de la salle des machines et du dernier tunnel de dérivation .. les coupes d’arbres laissés sur les bords du barrage, par Pérez (!) feront ou ne feront pas, de cette catastrophe un drame national ! A noter le trajet de cette vague tsunami , tout le long du rio Cauca , qui se jette dans le rio Magdalena , d’immenses zones basses de marécages et au final , la ville de Barranquilla … ! Principal port de l’Atlantique colombien et toutes ses zones portuaires et pétrolifères .. La dette colombienne va EXPLOSER si ce scénario se réalise !

{{Dernier rapport de situation sur la catastrophe en cours d’ Ituango, Colombie :}}

1500 travailleurs sont actuellement mobilisés en extrême urgence, dans une course contre la montre, sur 2 points essentiels .

1- La remontée de 7 mètres en hauteur du mur en terre de contention . Les camions font la navette en permanence jour et nuit ..

2- Sur les travaux , de terminer la partie du barrage en chantier , qui permettrait d’ éviter le scénario du pire , cad la perte total du barrage .
{{NOTE}} : Il y a des infiltrations dans la base même du barrage . Confirmée mercredi 16 mai , par la venue impromptue des eaux par une galerie de dérivation , celle empruntée comme accès pour les camions du chantier . Plusieurs ingénieurs civils ont dénonçé de nombreuses fois , que cette zone de construction du barrage n’était pas sûr , dû aux failles géologiques de ce lieu . Confirmé par les infiltrations observées ces derniers semaines et absolument incontrôlables !

EPM , maintenant se veut réconfortant , l’eau du rio semble canalisée , le mur de retenue est surélevé , le bassin sera rempli d’eau , MAIS , il n’est absolument plus fait aucune mention des incidents de mouvements de montagne qui ont obstrué les tunnels ces derniers jours par 3 fois . Que se passera t-il lors du remplissage du bassin de 200 mètres de profondeur , et de l’énorme pression sur ces zones de failles ??? Ces infiltrations d’eau pressurisée ne vont-elles pas finir de fragiliser la montagne sur beaucoup d’endroits , et provoquer non plus les glissements de terrain déjà vu , mais une partition de la montagne !? Une arrivée massive de terre rocs et débris dans le bassin , provoquerait une vague gigantesque qui passerait bien au dessus du mur de terre de contention , des brèches qui s’élargiraient pour détruire la totalité de ce mur en très peu de temps ..la même chose que la vidéo qui montre ce qui est arrivé avec la première retenue .
Cette possibilité est réelle , les analyses de structure de la montagne le montre.
La nouvelle pression du bassin rempli est une inconnue totale dans l’équation.
Ce problème majeur est et restera une inconnue totale dans le temps . Il pourrait se produire en jours semaines mois ou années . Personne ne peut le prévoir . Ces mouvements d’infiltration concerne la base même de la montagne . Le point de basculement est absolument impossible à prévoir .

Lire la suite en section commentaire chez Isabelle

3 commentaires

  • toujours le même contexte

    Au NOM du pouvoir et de l’avoir…….sur le dos des peuples…..

  • Catastrophe et scandale en même temps ! Des milliers de gens qui n’ont plus rien, et ce ne sont pas les sociétés rapaces qui s’en préoccupent.
    Emilio, si tu es l’Emilio du forum, merci de donner de tes nouvelles, nous nous inquiétons pour toi.

  • Arnaud M

    Les lits des grosses rivières/fleuves sont généralement sur des failles, qui ont tendance avec l’accélération des plaques tectoniques comme maintenant (fissures et séismes accrus, sink hole). A terme, c’est tous les barrages de la planète qui vont poser problème quand ça va trembler comme jamais et que les failles vont s’écarter ou se déplacer…