Les souvenirs sont modifiés à chaque fois qu’on y accède…

La faillibilité de la mémoire est quelque chose qui est maintenant bien documentée et publiée. Que cela vous plaise ou non, vous ne pouvez pas faire confiance au contenu de votre cerveau et ceci est considéré mot pour mot devant un tribunal. 

Il y a de nombreuses raisons à cela, mais l’une des plus fascinantes est que nous modifions constamment nos souvenirs chaque fois que nous y accédons. Nous ne le faisons pas exprès, mais c’est plutôt un effet secondaire involontaire du processus d’activation des souvenirs.

Comment fonctionnent nos souvenirs

Les souvenirs sont essentiellement stockés sous forme de connexions entre les neurones du cerveau. Ces liens relient diverses expériences, stimuli et émotions – c’est pourquoi entendre une chanson ou sentir des biscuits peut soudainement faire revenir des fragments de souvenirs. Il est inhabituel pour nous d’oublier complètement les souvenirs, mais s’ils ne sont pas consultés assez souvent ou s’ils ne sont pas liés à suffisamment de repères, il n’y aura pas assez de points d’entrée forts pour que nous les trouvions. 

Tout cela se produit en raison de la plasticité inhérente du cerveau. Le cerveau est plastique tout comme le muscle et il change de forme et de taille en réponse à la façon dont nous l’utilisons. Chaque expérience que vous avez a cet effet de modifier la configuration de votre cerveau et chaque fois que vous répétez un mouvement ou une expérience, vous renforcez les chemins qui la représentent. Chantez une chanson encore et encore et les connexions synaptiques entre les neurones qui codent pour cette chanson vont se renforcer (en particulier, cela se produit par la myélinisation des axones – l’épaississement d’une gaine qui protège les cellules et améliore leur conductivité).

…/…

Lire l’article complet

Source Aphadolie + sources

 

13 commentaires

  • criminalita

    Ouai! Moi aussi je me souviens que Fukushima n’a pas existé… OUPS Ouai c’estait la mylinisation des canaux de refroidissement qui se sont fermés tout seuls par des vannes autoguidées d’un sabotage bien orcastré par un virus Is
    ral et lien. Comprenez bien comme la Trumpette va ainsi s’acheter un chien appelé Kim 1er pour avoir un pied devant l’empire chintok.
    Je crois rien mon cerveau me domine et il dit ce qu’il voit et se souvient de rien, mes s ‘amis les moutons. Bonne nuit eu journée.

  • M.G. M.G.

    Chantez une chanson encore et encore et les connexions synaptiques entre les neurones qui codent pour cette chanson vont se renforcer …

    Vous comprenez mieux maintenant le fonctionnement de la publicité répétitive et autres « bourrages de crâne » radio/télévisuels. Voilà pourquoi il faut absolument préserver son cerveau de tout ce flux médiatique si on veut espérer en reprendre un minimum le contrôle …

    Faites vos choix, dans ce monde rien ne va plus … M.G.

  • J’ai pu vérifier ce fait. Nos souvenirs ne sont pas exacts. J’ai tenu un journal pendant 10 ans, et quelques années après j’ai pu vérifier en relisant que mes souvenirs n’étaient pas conformes avec ce que j’avais écrit « à chaud ». J’avais même oublié avoir vu la mort de quelqu’un. Le jour où j’ai vu quelqu’un mourir pour la première fois, j’ai oublié que j’avais vu 2 personnes mourir ce jour là. (accidents de ski).
    Comme quoi…

  • kalon kalon

    En fait, c’est exactement le même principe que l’on retrouve dans un ordinateur.
    Les échanges d’information entre la ROM et la RAM