Les dessous de la révolte …

Bientôt l’anniversaire de Mai 68. Les dessous des révoltes et surtout leur impact sur la société. Avec les événements actuels est-il possible qu’il y ait remake ?

La révolte sous toutes ses formes est l’un des grands moteurs de l’histoire contemporaine. La mobilisation de la rue peut déstabiliser les régimes, même les plus solidement établis. En comparant cinq des plus grandes révoltes des temps modernes, cette collection apporte un éclairage nouveau sur les tempêtes qui changent le monde : Mai 68 en France, l’Iran en 1979, la Pologne en 1980, la Chine en 1989 et la Tunisie en 2010. Comment ces mouvements prennent-ils naissance ? Un problème de logistique policière, un article, un licenciement : des événements banals mais très différents peuvent mettre le feu aux poudres. Comment la révolte, imprévisible et localisée, s’organise-t-elle dans la durée ? Qui sont les premiers leaders de la contestation ?



Se mutiner est toujours un acte coûteux et dangereux, ce qui explique que les révoltes restent des phénomènes exceptionnels. Comment un mouvement local, une grève ou une manifestation arrivent-ils à embraser un pays entier ? Certains y voient une soudaine opportunité pour agir à leur tour. Ils le font pour leurs propres raisons et y apportent de fait leurs propres revendications. Puis, quand les commandes du pouvoir sont mises en défaut, la révolte peut alors entrer dans une phase d’accélération, d’extension. Elle s’embrase, gagne du terrain. Mai-68 en France, l’Iran en 1979, la Pologne en 1980, la Chine en 1989 et la Tunisie en 2010 apportent un éclairage sur la question.

La révolte semble être un phénomène universel. Mais quels en sont les mécanismes ? Et une fois lancée, comment évolue-t-elle ? Quelle est la part d’incertitude ?

La dissolution de l’Assemblée nationale en France, une intervention armée violente en Chine, la prise du pouvoir par un homme charismatique en Iran, un coup d’Etat militaire en Pologne ou la démission des instances dirigeantes en Tunisie : toutes ces actions, a priori disparates et non reliées, ont pourtant un point commun, elles sont irréversibles. Car même si la révolte s’achève, le processus de transformation de la société continue à travailler en profondeur chaque pays. Analyse et gros plan.

Partagé avec Global Space

13 commentaires

Laisser un commentaire