Les dessous de la révolte …

Bientôt l’anniversaire de Mai 68. Les dessous des révoltes et surtout leur impact sur la société. Avec les événements actuels est-il possible qu’il y ait remake ?

La révolte sous toutes ses formes est l’un des grands moteurs de l’histoire contemporaine. La mobilisation de la rue peut déstabiliser les régimes, même les plus solidement établis. En comparant cinq des plus grandes révoltes des temps modernes, cette collection apporte un éclairage nouveau sur les tempêtes qui changent le monde : Mai 68 en France, l’Iran en 1979, la Pologne en 1980, la Chine en 1989 et la Tunisie en 2010. Comment ces mouvements prennent-ils naissance ? Un problème de logistique policière, un article, un licenciement : des événements banals mais très différents peuvent mettre le feu aux poudres. Comment la révolte, imprévisible et localisée, s’organise-t-elle dans la durée ? Qui sont les premiers leaders de la contestation ?



Se mutiner est toujours un acte coûteux et dangereux, ce qui explique que les révoltes restent des phénomènes exceptionnels. Comment un mouvement local, une grève ou une manifestation arrivent-ils à embraser un pays entier ? Certains y voient une soudaine opportunité pour agir à leur tour. Ils le font pour leurs propres raisons et y apportent de fait leurs propres revendications. Puis, quand les commandes du pouvoir sont mises en défaut, la révolte peut alors entrer dans une phase d’accélération, d’extension. Elle s’embrase, gagne du terrain. Mai-68 en France, l’Iran en 1979, la Pologne en 1980, la Chine en 1989 et la Tunisie en 2010 apportent un éclairage sur la question.

La révolte semble être un phénomène universel. Mais quels en sont les mécanismes ? Et une fois lancée, comment évolue-t-elle ? Quelle est la part d’incertitude ?

La dissolution de l’Assemblée nationale en France, une intervention armée violente en Chine, la prise du pouvoir par un homme charismatique en Iran, un coup d’Etat militaire en Pologne ou la démission des instances dirigeantes en Tunisie : toutes ces actions, a priori disparates et non reliées, ont pourtant un point commun, elles sont irréversibles. Car même si la révolte s’achève, le processus de transformation de la société continue à travailler en profondeur chaque pays. Analyse et gros plan.

Partagé avec Global Space

13 commentaires

  • Silouane

    HS : mais SYRIE ENORME :

    … moi qui croyait que le 20 h disait la Vérité et que seul Mac Fakenews Macron était son Prophète.

    Donc en fait l’attaque chimique du méchant Bachar c’était pas vrai ? Comme les armes de destruction très massives de Saddam ou les couveuses koweïtiennes ?

    https://francais.rt.com/international/50026-attaque-chimique-douma-temoignage-enfant

    L’enfant victime d’une attaque chimique raconte que tout est faux…

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Quand on constate avec le recul ce qu’a apporté en négatif Mai 68, il ne serait pas souhaitable que ça recommence, surtout que maintenant les mentalités sont généralement plus nulles qu’à ce moment là… l’abrutissement des cervelles est passé par là !

    • kalon kalon

      Outre que Mai 68 a été un coup de la C.I.A. pour déboulonner Charles de Gaulle ! ;-)

      • Suis pas Gaulliste , mais la PARTICIPATION, cela avait de la gueule……………..

      • Laurence77

        Normal le vieux n’aurait jamais accepter que la France emprunte sur les marchés avec intérêts plutôt qu’a la banques de France avec 0 intérêts d’autant que ça devaluait un peu le francs et que c’était top pour notre commerce extérieur….. bien pour cela que le suivant était Pompidou ancien directeur de la banque Rothschild et qui nous a pondu la loi de 1973….. d’où la dette que l’on a aujourd’hui il y a pas de hasard !!! et les français on réitérer la connerie en remettant un banquier de cette même école de cons a la tête du pays…. bon courage pour la suite a venir…. on en voit déjà les effets …

  • Comme pour mai 68, c’est ce genre d’étudiante affolante qui risque de pervertir le mouvement et donc rendre un grand service à l’ultralibéralisme. https://vk.com/video299006518_456239062
    Pour rappel la révolte des ouvriers(la gauche collectiviste) en 68 a été totalement pervertie par les étudiants et certains intello (gauche libertaire).
    On en viendrait à avoir peur d’un soulèvement populaire à cause de débiles pareils.

  • Graine de piaf Graine de piaf

    et nous sommes toujours les dindons de la farce, monsieur Desproges mais on ne veut pas le reconnaître !

  • Salutations,
    révolte, rien que ça!
    Droit public et privé, même micron a eu l’ordonnance d’aborder le sujet…
    C’est pour dire.
    La suite on la connait, négociation et les nouveaux sur le marché des esclaves, resteront la variable d’ajustement.
    Il n’y a même plus d’imagination… ^^