Cette société développe une méthode révolutionnaire pour créer du cuir, du bois et des briques à partir de champignons…

Est ce LA solution pour économiser les ressources ?

Dans un monde où l’homme moyen consomme plus de ressources qu’il n’est possible de régénérer au cours de sa vie, il n’est pas surprenant d’apprendre que notre consommation accélérée de ressources entraîne un effondrement au ralenti de l’environnement et de toute la vie sur la planète.

Cependant, les chercheurs d’une startup de la baie de San Francisco ont découvert un moyen de contrer cette dégradation. MycoWorks, une entreprise qui crée des produits à partir de champignons, croit que la réponse réside peut-être dans le remplacement de certains des nombreux produits que nous consommons par ce matériau de source entièrement durable et renouvelable.

“Ils peuvent prendre notre plus grande ressource, c’est-à-dire les déchets humains, et la transformer en quelque chose qui a vraiment de la valeur pour nous. Ils ont la capacité de nous donner tout ce que nous voulons” – Philip Ross, directeur de la technologie chez MycoWorks.

L’entreprise a actuellement la capacité de créer un matériau similaire à la peau animale, mais encore plus résistant que le cuir. Ils ont pu créer des produits plus durables que la peau de cerf en quelques mois seulement, mais ce qui est peut-être le plus encourageant dans le projet, c’est que le matériau ne nécessite que deux semaines pour être créé, alors que le cuir véritable environ deux ans pour que l’animal soit prêt, sans tenir compte des coûts de l’alimentation et de l’hébergement.

Au contraire, les produits à base de champignons sont entièrement exempts de cruauté et peuvent être créés à partir d’un grand nombre de déchets tels que le chanvre, les déchets de papier, la poussière de scie et les épis de maïs. En nourrissant les champignons avec des choses particulières qu’ils aiment, ainsi qu’en gérant la température et l’exposition à la lumière, ces scientifiques sont capables de créer divers matériaux respirables qui pourraient théoriquement remplacer le tissu, le cuir, et même le bois et la brique.

“J’espère que cela deviendra une industrie mondialisée qui, bien au-delà de ma vie… deviendra un moyen standard que les êtres humains trouveront pour subvenir à leurs besoins. – Philip Ross

Non seulement le matériau est extrêmement durable et résistant, mais c’est aussi un retardateur de flamme très compétent. Même lorsqu’il est soumis à des flammes extrêmement chaudes, le matériau fongique reste intact et est immédiatement auto-extinguible. La combinaison d’un matériau de haute qualité et de la facilité de production pourrait en faire un produit extrêmement désirable pour tous les types de consommateurs.

Étant plus résilient que la brique et moins inflammable que le bois, ce matériau fonctionnerait naturellement bien pour la construction. Éventuellement, Philip et d’autres scientifiques croient qu’il sera possible de produire des téléphones intelligents, des panneaux solaires et toute une pléthore d’autres produits à partir de déchets et de champignons.

“Tout ce que nous appelons déchets agricoles est en fait une ressource incroyable sur laquelle les champignons peuvent pousser. Nous avons dépassé le pic pétrolier, donc si nous voulons remplacer nos matériaux actuels par quelque chose, il faudra quand même qu’il tienne le coup d’une manière ou d’une autre durable”. – Philip Ross

Ce nouveau matériau pourrait aller de pair avec d’autres matériaux respectueux de l’environnement comme le chanvre. Si le chanvre et les champignons étaient utilisés ensemble pour créer du carburant, du tissu, des matériaux de construction, du cuir et du plastique, il n’y aurait presque plus besoin de s’inquiéter des dommages environnementaux ou d’un manque de durabilité.

Si vous êtes intéressé pour cultiver votre propre matériel à partir de champignons, vous pouvez le faire en suivant leur guide dans une courte vidéo YouTube. Théoriquement, vous pourriez commencer à fabriquer vos propres produits à partir de champignons tout de suite. Il est même possible d’incorporer des couleurs et des motifs complexes directement dans le matériau si vous savez comment.

MycoWorks, après avoir débuté en 2016 avec leur projet de créer suffisamment de matériel de champignons pour soutenir l’industrie en pleine croissance, est toujours en activité aujourd’hui et continue d’atteindre des milliers de personnes avec leur message. Avec une demande suffisante de matériaux produits localement et durables, l’avenir des biens de consommation pourrait se transformer d’une dégradation de l’environnement en un moyen durable d’aller de l’avant à l’avenir.

…/…

Lire la suite, voir la vidéo

Source Anguille sous roche

Voir aussi:

Les merveilles et tragédies du grand Nikola Tesla

L’énigme du disque de Phaistos, un message indéchiffrable vieux de 3 700 ans

 

9 commentaires

  • GROS

    Est ce LA solution pour économiser les ressources ?

    Bien sûr que non.
    La solution pour économiser les ressources, on la connaît depuis longtemps.

    • Voltigeur Voltigeur

      :) Toujours aussi pratique Gros, on ne peut nier la démographie galopante ;) :)

    • M.G. M.G.

      La solution pour économiser les ressources c’est aussi et d’abord mettre un frein à notre consommation individuelle débridée et totalement inutile à l’échelle d’une vie. Si l’humain vivait un peu plus sobrement et dans le respect des ressources naturelles, notre planète n’aurait aucun mal à satisfaire les besoins de sa population.

      S’il y a un cercle vicieux à enrayer pour espérer voir l’humanité passer le cap du XXIe siècle c’est celui-ci : Destruction > production > consommation > gaspillage

      Faites vos choix, dans ce monde rien ne va plus … M.G.

      • https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gifhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gifhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif
        Malheureusement MG, j’ai l’impression qu’en ce début de XXIeme siècle, cela a encore empiré.

      • GROS

        En 2016, on estime que la population humaine mondiale augmente de 246 000 habitants par jour, résultat égal à la différence entre les 403 000 naissances et les 157 000 décès estimés par jour sur Terre, ce qui représente une hausse de 90 millions de personnes par an.
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Population_mondiale

        Ce qui nous donne, toujours selon Wikipédia, les tableaux suivants.
        Je doute que la réduction du train de vie de quelques-uns suffise à contrebalancer la pression croissante sur les ressources et l’environnement.

        Quand je me dis que, entre le moment où je suis né et le moment où je mourrai (si ça n’arrive pas trop vite), la population mondiale – déjà élevée à la base – aura été multipliée par 2,5, ça me laisse franchement perplexe.

  • bonjour

    + Moins manger +moins se goinfrer de chose inutile+respecter l’eau+respecter la terre+respecter l’air +se respecter soi mème….

  • mirzabad mirzabad

    C’est tout simplement génial et très prometteur…
    Comme disait Thierry, une fois que nous serons débarrassés de tous les parasites, il y a suffisamment de matière pour repartir dans le bon sens: des enzymes qui recyclent les matières plastique, des champignons pour arrêter les massacres des animaux et plien d’autres avantages exposés dans cet article, du gaz de brown pour dépolluer la radio activité et aussi servir de source énergétique, bref… Il n’y a plus qu’à s’y coller et décider de commencer…

Laisser un commentaire