« L’Europe c’est la paix ? Non, l’Europe c’est la pauvreté. La dramatique étude officielle sur la pauvreté en Europe !! » L’édito de Charles SANNAT…

Le « grand Réveil » des peuples, c’est pour quand ??….

C’est une nouvelle étude de l’Office Européen de la Statistique qui est un organisme on ne peut plus officiel qui le montre sans ambiguïté.

En Europe, la pauvreté augmente, et en France, nous atteignons certains effets de seuil qui commencent à rendre palpable cette paupérisation généralisée de nos nations dites encore et à tort « riches ».

Des gens meurent sans soins dans les couloirs des hôpitaux français

Ce n’est pas moi non plus qui le dis. C’est France Info qui relaie ces informations sur les hôpitaux français qui ne savent plus faire face aux flux devenus des flots de patients malades. Comme dans un dispensaire de Calcutta, désormais, les Français meurent sur des brancards, dans des couloirs.

Il n’y a là rien d’isolé. Vous me direz… « il ne faut pas généraliser »… Sauf, qu’évidemment que si ! Les fonctionnaires (que je ne passe pas du tout mon temps à critiquer et en qui j’ai une très grande confiance, ce qui n’exclut pas le contrôle) ont su combler, pallier, éviter le pire pendant des années. Mais il arrive un moment où, faute de combattants, faute de moyens, tout finit par se voir et où la poussière ne peut plus rentrer sous le tapis. Ce sont les effets de seuils. Nous y sommes.

Nous y sommes pour l’hôpital, qui n’est qu’un révélateur de la lente déliquescence de ce qui arrive à nos nations.

Demandez à nos policiers et à nos gendarmes, qui tentent tant bien que mal de limiter les dégâts sans plus y croire dans des zones de non-droit qui géographiquement s’étalent de plus en plus. Ils savent depuis bien longtemps que certains effets de seuil ont été atteints.

De la pauvreté européenne…

Comme vous le savez, l’Europe c’est la paix… Évidemment, mais c’est aussi la pauvreté, et si les gamelles ne sont pas encore entièrement vides, elles ont tendance à s’alléger considérablement, et je rappelle à toutes fins utiles à tous les imbéciles qui nous dirigent que la misère fait évidemment le lit de toutes les dictatures, car il arrive un moment où la paix sans la bouffe n’a plus grand intérêt pour les peuples !

Comme vous pouvez le voir sur ce graphique, c’est dans le pays le plus « riche » que ceux qui perdent leur emploi ont le plus de chance de devenir très pauvres.

C’est plus que symbolique.

Cela montre et démontre sur quoi repose le « miracle » allemand.

Le succès de nos voisins germains repose évidemment sur leurs « efforts » collectifs. Ces efforts ont tout de même quelques conséquences, notamment sur l’explosion du nombre de pauvres et de la pauvreté en général.

Dans ce classement, ceux qui « réussissent » souffrent, et ceux qui sont en récession souffrent aussi, comme c’est le cas pour la Grèce, l’Italie ou l’Espagne…

Si la France ne s’en sort pas si mal, c’est uniquement parce que notre modèle social pour le moment tourne à plein, mais pour combien de temps ?

Si la France doit réduire son train de vie, il ne faut pas se leurrer, ce sera sur le dos de la « solidarité nationale » car c’est là évidemment le plus gros poste de dépenses dans notre pays.

Le « redressement » de la France se fera en réduisant les dépenses sociales et croyez-moi, cela sera terriblement douloureux pour celles et ceux qui dépendent de la dépense publique, et ce n’est pas faute d’alerter sur ce sujet.

L’objectif du politique ?

Le problème auquel nous sommes confrontés c’est que l’objectif de l’action publique politique, qu’elle soit nationale ou européenne, n’est plus de s’occuper du bien commun des gens mais de mettre en place et de perpétuer un système économique favorable à quelques très grands groupes. La raison d’être de l’action politique c’est évidemment le bien des gens… une notion totalement occultée. Totalement oubliée.

Ce totalitarisme marchand qui a pris le pouvoir dans le monde est la cause fondamentale de la paupérisation de nos peuples.

Au bout de 20 ans de dérive, les effets sont palpables et visibles.

Si nous ne faisons rien, alors c’est encore plus de misère pour encore plus de monde. Ne vous y trompez pas. Le capitalisme n’y est pour rien, car le capitalisme n’est que le respect de la propriété privée. Le grand coupable c’est le « politique », massivement corrompu, inféodé aux intérêts marchands d’une oligarchie mondiale apatride et croyez-moi, les très riches de tous les pays et de toutes les religions ont plus de points communs entre eux qu’avec leurs pauvres hères respectifs.

La réponse est purement et simplement politique.

La réponse, c’est que les peuples récupèrent le pouvoir qu’ils se sont laissés voler par passivité et endormissement.

Il faudra attendre que les gamelles soient vides et que les ventres crient famine. Nous commençons à voir poindre quelques signaux faibles d’une telle disette générale, et elle concernera aussi bien les hôpitaux, la justice, que la police, sans oublier le « pouvoir d’achat ».

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT pour Insolentiae


La grande braderie ne va pas commencer, elle continue…

Officiel : vers une vague de privatisations “importantes”

C’est le même blabla à chaque fois : on nous impose des privatisations dont on doit d’ailleurs pouvoir discuter de la pertinence sans a priori idéologiques, en nous faisant croire que les fonds obtenus serviront à financer telle ou telle grande cause. À chaque fois, on nous fait le coup, et à chaque fois, le trésor des français est bradé à vil prix auprès de petits copains dans le cadre d’immenses petits arrangements entre amis et sur le dos des intérêts du peuple.

Cette fois, on nous apprend que “le ministre de l’Économie et des Finances Bruno Le Maire a confirmé dimanche des “privatisations importantes” à venir en France, dont le produit servira à investir dans des “technologies de rupture” comme “l’intelligence artificielle”…

Haaa, que me voilà rassuré !

“Plutôt que de “toucher des dividendes régulièrement” d’entreprises nationalisées, l’État préfère consacrer “10 milliards d’euros” issus de futures privatisations, afin de “financer des recherches sur l’intelligence artificielle ou le stockage de données ou sur le stockage d’énergies renouvelables” a détaillé le ministre”… Pourtant, je trouve que l’idée de toucher des dividendes tous les ans à vie est nettement plus rentable que de vendre une fois et ne plus rien gagner après, et c’est d’ailleurs exactement ce qu’il s’est passé avec la privatisation des autoroutes… Une maigre soulte reçue et désormais ce sont les dividendes qui sont privés et reçus par quelques riches actionnaires qui ont su voler légalement le fruit de l’investissement de millions de Français pendant des années dans nos infrastructures autoroutières.

Encore plus grave et plus mensonger… Il est absurde de privatiser des vaches à lait comme ADP ou la Française des Jeux.

La grande braderie France va prochainement commencer.

Tristesse insondable.

Charles SANNAT pour Insolentiae

Source La Tribune ici

Voir aussi:

 

 

5 commentaires

  • Une « bonne guerre » a toujours été la solution pour réduire le nombre de pauvres…

    CQFD https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

    Et enrichir les marchands de canons…

    C’est quel centenaire qui est discrètement célébré depuis 4 ans ? https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

    « C’est à Craonne, sur le plateau, … »https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

  • fabienne

    La folie du numérique! Ce nouvel eldorado qui résoudra tous nos problèmes!! Fourre-tout de communicants incompétents qui croient séduire les foules abêties avec le moulin à vent de la modernité .. ( ça marche quand même pour certains, hélas!)

  • Passetec Passetec

    La mendicité est défendue dans le département …
    ça veut dire:
    La mendicité est interdite ou bien La mendicité est protégée ???
    Le français n’est pas franc et ne sait rien …

  • BA

    La construction européenne, c’est une régression sociale historique.

    La construction européenne, c’est un échec total.

    De plus en plus de sans-abri partout en Europe.

    Selon une étude de la Fondation Abbé-Pierre et de la Fédération européenne des associations nationales travaillant avec les sans-abri, 11 millions de ménages sur 220 millions n’ont pas de logement personnel.

    Paris est loin d’être la seule capitale européenne à déplorer un nombre croissant de sans-abri. La préfecture d’Ile-de-France, qui a créé le 16 mars son propre Observatoire francilien des personnes hébergées et à la rue, parvient au chiffre affolant de 100 000 personnes logées chaque soir par l’Etat, soit une augmentation de 50 % en trois ans.

    La Fondation Abbé-Pierre (FAP) et la Fédération européenne des associations nationales travaillant avec les sans-abri (Feantsa, sise à Bruxelles) révèlent, mercredi 21 mars, leurs statistiques à l’échelle européenne : sur 220 millions de ménages, près de 11 millions sont en état de privation sévère de logement, c’est-à-dire qu’ils n’ont pas de domicile personnel, sont à la rue ou hébergés chez un tiers, en centre d’hébergement, en foyer, en hôtel social…

    « La définition du sans-abrisme a beau ne pas être la même d’un pays à l’autre, partout en Europe les hausses sont spectaculaires », révèle Sarah Coupechoux, de la FAP : + 150 % en Allemagne, entre 2014 et 2016 ; + 145 % en Irlande, entre 2014 et 2017 ; + 169 % au Royaume-Uni entre 2010 et 2017 ; + 96 % à Bruxelles entre 2008 et 2016 ; + 20,5 % en Espagne entre 2014 et 2016 ; + 17 % en France entre 2016 et 2017, en tenant compte des 20 845 personnes qui ont demandé un hébergement au « 115 » en juin 2017 par rapport à juin 2016.

    http://www.lemonde.fr/societe/article/2018/03/21/de-plus-en-plus-de-sans-abri-partout-en-europe_5273875_3224.html

  • kalon kalon

    Des citoyens transformés en consommateurs et qui, finalement, sont devenus des « consommables » ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif

Laisser un commentaire