Effondrement : La fin d’une ère et le début d’une nouvelle ?…

Faut-il un bon désordre pour rétablir l’ordre ?

Crise économique, dérèglement climatique, augmentation des inégalités… et si l’effondrement que l’on redoute était la clé du changement ?

En suivant leur intuition et en recoupant des études scientifiques, Pablo Servigne et Raphaël Stevens, co-auteurs de « Comment tout peut s’effondrer » sont arrivés à la conclusion suivante : il semblerait bien que l’on coure irrémédiablement vers la fin de notre civilisation.

La collapsologie est l’étude des effondrements de sociétés et civilisations. Les crises que nous traversons (et qu’il est facile d’observer tous les jours en allumant sa télévision), qu’elles soient écologiques, économiques, sociales ou humaines, sont les symptômes d’une fin d’ère imminente à laquelle il est nécessaire de se préparer.

Dans leur « Petit manuel de collapsologie à l’usage des générations présentes » (dispo sur AmazonFnac et Librairies Indépendantes), les deux auteurs nous envoient un message fort : «Il est impossible de faire marche arrière, le monde ne sera plus jamais comme avant.»

Aujourd’hui, tous les acteurs de notre monde globalisé sont étroitement connectés. À tel point que la chute de l’un pourrait entraîner la chute de tous les autres.

Selon Pablo Servigne, la première étape pour préparer le monde de demain serait déjà l’acceptation de cette réalité. Et voilà le premier point positif de cette histoire.

« Pour moi, l’effondrement, c’est aussi l’effondrement d’un grand arbre […] et il ne faut pas passer du temps à le freiner ou à le ralentir. Il faut s’occuper des jeunes pousses. » Pablo Servigne

Le second aspect positif est de se dire que cet effondrement permettra de faire table rase et de repartir sur de nouvelles bases plus saines. Et c’est de ça qu’il s’agit aujourd’hui : préparer l’après.

Un constat alarmant mais enthousiasmant ! L’occasion de complètement repenser et reconstruire le monde : « L’utopie a changé de camp : est utopiste celui qui croit que tout peut continuer comme avant. »

Lire la suite, voir les vidéos et sources

Source Aphadolie

Aussi:

 

10 commentaires

  • gnafron

    et guerroyer contre le « terrorisme » au Sahel, c’est de l’utopie, ou pire que ça ? https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif
    alors que si on laissait faire, il en émergerait un nouvel équilibre plus stable…

  • engel

    Celui qui n’a pas compris que « c’est plié », est mure pour d’horribles souffrances qu’il aura contribué lui_même à voir émerger.
    …Bien sûr il ne manquera pas de se poser en victime!

    Peu sont innocents, mais beaucoup veulent le croire…

  • Leveilleur

    Oui il est possible de faire machine arrière, cependant vous connaissez beaucoup de monde prêt à sortir de son petit confort pour vivre un autre monde ? Il faudrait tout repenser et investir dés maintenant dans les énergies renouvelables et non polluantes et arrêter la coupe des forêts, la surpêche, l’élevage intensif… mais cela prendrait du temps et coûterait des milliards aux sociétés.

    J’ai du mal à croire que la transition avec un monde plus juste et respectueux de la planète et des êtres humains est voulue actuellement, pour beaucoup, il y a encore trop d’argents en jeux, avec le pétrole, les pesticides, les usines, le transport… et nous savons que tout ces agents pollues, cependant je crois qu’il est possible de moins polluer et de respecter la nature et notre environnement en retrouvant le bon sens et la sagesse mais seulement nous n’y sommes pas encore, nous faudra-t-il plus de catastrophes pour enfin ouvrir les yeux sur la nécessité de changer nos vies ?

    Sans doute et peut-être qu’un crash boursier sans précèdent ou une catastrophe écologique aura raison de nous et nous fera sérieusement réfléchir sur la nécessité de changer l’orientation de nos vies car pour moi l’homme ne prendra conscience de son immoralité qu’à travers des épreuves, certes douloureuses, mais salutaire pour sa survie et celle des générations futures.

    Certains me diront; oui mais que peut-on faire ? Nous ne décidons de rien ! Oui certes, nous sommes dirigés par des gens qui n’ont pas l’intention de freiner leur course folle aux profits mais nous avons le choix de ne plus les nourrir en arrêtant de consommer ce qu’ils nous proposent et qui détruit. Plus nous seront nombreux à faire ça en connaissance de cause et moins les multinationales et autres responsables de la destruction de notre planète pourront agir faute d’argent. C’est donc à chacun que revient la responsabilité de stopper cette machine infernale, en s’informant, en cultivant le respect pour la nature et en consomment intelligemment.

    • engel

      Bonjour veilleur,

      Tu penses juste, mais penses plus court.
      …si tu veux être lu, bien sûr.
      https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

    • On décide de tout, on nous a inséré dans la tête depuis qu’on est né l’idee que nous ne décidons pas. Donc oui à chacun de faire ce qu’il a à faire. Le tsunami arrive, ils font tout pour le ralentir ou le stopper, tout est une balance et le déséquilibre est trop important, la terre, le ciel et les vrais humains font le nécessaire. Tant que ce monde sera. Les vrais règles sont avec les oiseaux, la mer, le soleil, le vent…..Tout est fait dans les grandes villes pour etres deconnecté de tout, vous voyez pas???!!! Vous détestez ce systeme mais chaque matin vous courrez pour le nourrir et lui faite allégeance en respectant les règles toutes aussi débiles les une que les autres….allo

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Toute civilisation atteint son apogée puis décline qu’on le veuille ou non. C’est le cas de la nôtre alors… mais cela n’empêche pas d’essayer de la rendre le plus agréable possible pourquoi pas ?

  • Ce sont les survivants qui écrivent les pages suivantes de l’Histoire et récrivent celles qui ont précédé…

    Bonne chance à toutes et tous. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

    Ragnarök approche. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

Laisser un commentaire