Argent colloïdal…

Vous avez aimé l’article sur l’eau de Quinton, en voici un autre sur un produit que beaucoup d’entre nous utilisons avec satisfaction et dont la reconnaissance au niveau médical bien que connue, tarde à être validée, il s’agit de l’Argent Colloïdal. Lire nos nombreux articles sur le sujet. Comme tout ce qui concerne la santé, nous publions une mise en garde : Les risques d’argyrie (effet bleu schroumpf) sont provoqués par les sels d’argent ou un surdosage, il faut être prudent sur la pureté du produit si vous le fabriquez vous même. VOIR. En complément de l’article, vous pouvez lire l’historique sur l’argent colloïdal, avec des résultats d’analyses et plus, sur le site Eau-Positive

Qu’est-ce que l’argent colloïdal, pourquoi et comment l’utiliser ?

Un colloïde est une préparation constituée de particules infiniment petites en suspension dans une eau purifiée de très haute qualité. L’argent colloïdal ne se dissout pas dans l’eau, mais se diffusent uniformément dans la solution.

Bien que de nombreuses techniques différentes aient été développées au cours des dix dernières années, afin d’obtenir un argent colloïdal de qualité. La meilleure et la plus fiable reconnue est celle du processus électrique, car il s’agit de la seule méthode qui permette de préserver l’homogénéité. Cette technique par électrolyse, permet d’obtenir des particules infiniment petites (d’argent pur à 99,999 %) en suspension dans le liquide.

Comment agit-il ?

L’argent colloïdal agit au niveau cellulaire. Il a de nombreux effets positifs sur notre organisme, basés sur des faits scientifiques avérés. Son action la plus connue est l’élimination des bactéries et virus nocifs de notre organisme, simplement en détruisant leur système respiratoire. L’argent colloïdal est également réputé pour son effet régénérateur de cellules et cicatrisant. En effet, il permet aux tissus de se reconstruire plus rapidement, tout en empêchant l’infection.

De même, il comble notre carence en argent minéral, naturellement présent dans l’organisme, ce qui permet de renforcer nos défenses immunitaires naturelles en agissant sur  la production de globules blancs. L’argent colloïdal agit également sur l’oxygénation du sang en améliorant la production des globules rouges, ce qui accroît les capacités physiques et la récupération. Il peut donc être un moyen efficace en cas de mal d’altitude. Pour ces raisons, certains commerçants le vendent en tant que dopant naturel et légal.

L’un des atouts majeurs de l’argent colloïdal est que les germes ne développent pas de résistance à l’argent colloïdal, ce qui n’est pas le cas des antibiotiques.

Selon certains rapports d’études et revues médicales, l’argent colloïdal en faible concentration (10 à 20ppm) ne provoque aucun effet néfaste. L’argent colloïdal ne présente aucun danger pour l’homme. Il est neutre de goût et d’odeur, ne provoque ni irritation, ni brûlure, et peut être utilisé sans aucun risque dans les yeux et sur la peau. Aucun effet indésirable sur l’organisme humain lié à la prise d’argent colloïdal n’a été constaté à ce jour. De plus, l’argent étant naturellement présent dans l’organisme, il peut donc être administré conjointement à un traitement médical sans aucun risque d’interaction.

L’argent colloïdal  de qualité professionnelle n’a aucune toxicité. Selon des études, il faudrait ingérer plus de 300 litres en une journée, ou 96 litres par jour pendant une année avant qu’il ait un effet toxique sur l’organisme. Ainsi, l’argent colloïdal ne présente aucun risque pour les cellules du corps humain, des mammifères, reptiles, plantes et tout organisme multicellulaire vivant.

L’utilisation de l’argent colloïdal de plus en plus répandue, les études scientifiques  et les témoignages ont permis, ces dix dernières années, de découvrir ses nombreux bienfaits sur notre organisme, et les recherches n’en sont qu’à leur début.

Principales indications de l’argent colloïdal

  • Mycoses buccales : en bain de bouche ou en comprimés à sucer.
  • Gingivites, rétraction dentaire, pyorrhées : en bain de bouche et comprimés à sucer.
  • Mycoses, candidoses vaginales, en ovules : juste après les règles, 1 tous les soirs pendant 6 jours.
  • Conjonctivite : en collyre.
  • Acné, crème : en 50ppm.
  • Mycoses des pieds,  crème : en 200ppm.
  • Gastro-entérite : 6 cuillères à soupe par jour pendant 7 jours.
  • Ulcère de l’estomac avec Helicobacter pilori, 1 cuillère à soupe une heure après le repas.
  • Rhume à ses débuts : 2 cuillères à soupe par jour.
  • Rhume qui s’est installé avec frissons et fièvre : 3 cuillères à soupe par jour.
  • Bronchite, cystite, angine : 6 cuillères à soupe par jour 6 pendant 7 jours comme un antibiotique, puis 3 CS* par jour pendant 7 jours, puis 1 CS* par jour jusqu’à disparition de tous les symptômes.
  • Candidose intestinale : 6 cuillères à soupe par jour pendant 1 semaine, 3 cuillères à soupe par jour pendant une semaine, 1 cuillère à soupe par jour 3 mois, voire plus. En prévention : 1 cuillère à soupe par jour, hors repas (avant ou après).

 L’argent et la médecine contemporaine

Pendant les dernières guerres mondiales, avant l’utilisation des antibiotiques, des solutions à base d’argent étaient utilisées pour prévenir et traiter les maladies infectieuses. On utilise encore aujourd’hui des préparations connues, tel que le nitrate d’argent, comme collyre pour les nouveau-nés. On trouve également, dans les pharmacies, des pansements contenant de l’argent pour traiter les infections. L’acuponcture utilise des aiguilles en argent pour éviter les infections.

Les propriétés désinfectantes de l’argent sont également utilisées dans le matériel médical, tels que les cathéters urinaires afin d’éviter les infections, et les tubes de respiration permettant de ventiler les patients intubés afin de prévenir les infections liées aux poumons.

L’utilisation de l’argent comme germicide au cours de l’histoire

Pendant des milliers d’années, l’argent a été utilisé comme agent de guérison par les civilisations à travers le monde. Son agent de conservation et de guérison remonte aussi loin que les empires grecs et romains antiques. Bien avant le développement des produits pharmaceutiques modernes, l’argent a été employé comme un germicide polyvalent.

Les Grecs et les Romains utilisaient des récipients en argent afin de conserver l’eau et autres liquides frais (toutefois, nous savons aujourd’hui que l’argent massif a des propriétés germicides inférieures aux infimes particules d’argent colloïdal en solution).
L’utilisation de l’argent est mentionnée dans les anciennes écritures égyptiennes. On en imprégnait les bandages servant à panser les blessures.

Au Moyen Age, les plus riches se protégeaient des grandes épidémies comme la peste en utilisant des couverts en argent (ils ingéraient ainsi de petites quantités d’argent en même temps que leur nourriture). Il était connu que les agents pathogènes causant la maladie ne pourraient pas survivre en présence de l’argent. Les empereurs chinois mangeaient également avec des baguettes d’argent.

Avant l’introduction des antibiotiques, l’argent colloïdal a été largement utilisé dans les hôpitaux et a été reconnu comme bactéricide pendant au moins 1200 ans.

Pourquoi l’Argent Colloïdal est si peu connu ?

Le prix qu’un producteur d’argent colloïdal doit débourser afin de pouvoir le vendre en pharmacie est à la portée des seuls groupes pharmaceutiques. Or, ces derniers ne peuvent obtenir l’exclusivité pour un produit comme l’argent colloïdal. L’argent est un élément naturel à l’état brut, il ne peut donc pas être breveté. Ce qui pose aussi problème aux groupes pharmaceutiques, c’est que l’argent colloïdal agit sur plusieurs pathologies, à la fois d’origine bactérienne, virale, et fongique (champignon), alors qu’aujourd’hui, il nous est proposé plusieurs médicaments pour lutter contre une seule maladie. Si l’argent colloïdal devait se commercialiser à grande échelle, cela aurait pour conséquence de vendre moins de médicaments. Mais en ces temps de crise, le profit est plus important que la santé, et les fonds pour la recherche sont attribués aux produits et technologies qui offrent le plus grand profit possible. Voilà donc pourquoi l’argent colloïdal n’est pas reconnu comme alternative aux antibiotiques.

A l’aube des années 1800, les médecins utilisaient des sutures d’argent pour recoudre les plaies chirurgicales et permettaient d’obtenir de très bons résultats

Posologie

L’argent colloïdal peut être utilisé pour lutter contre les maladies d’origine virale, bactérienne et fongique. Une grippe saisonnière, la maladie de Lyme, les mycoses, l’halitose, les bronchites,  la pneumonie…

Les résultats des tests scientifiques réalisés par un laboratoire indépendant montrent que l’argent colloïdal de concentration entre 10ppm et 30ppm détruit la plupart des microbes en quelques minutes. De toute évidence, une concentration supérieure à 30ppm ne serait pas plus efficace.

La posologie recommandée est de 0,33 mg par jour, ce qui est égal à 1 cuillère à soupe d’une solution concentrée à 20 ppm (Concentration d’une substance en partie par million). Aujourd’hui, on peut encore trouver en pharmacie, des compresses à l’argent pour traiter les escarres de jambes et les ulcères, elles sont remboursées.

Il n’y a aucune contre-indication.

Femmes enceintes et allaitantes : se renseigner auprès du pharmacien, en principe pas de contre-indication.

Effets secondaires : uniquement en surdosage à 10 fois la dose pendant plusieurs mois.

Publié par Aphadolie

Sources :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Nano-argent

https://positivr.fr/argent-colloidal-vertus-bien-choisir/

http://osteokinergie.com/wp-content/uploads/2018/01/Argent-Colloidal.pdf

http://www.univers-nature.com/actualite/quel-type-dargent-colloidal-utiliser-68077.html

https://www.argentcolloidal.fr/guide-utilisation-argent-colloidal-tout-savoir-sur-ce-remede-meconnu/

https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Nouvelles/Fiche.aspx?doc=argent-colloidal-antibiotiques

https://www.vismedicatrixnaturae.fr/remedes-recettes/l-argent-colloidal-un-element-indispensable/

http://www.univers-nature.com/durable-co/sante/argent-colloidal-contre-maladie-bacterienne-grippe-pneumonie-51409.html

Voir aussi

 

 

30 commentaires

  • M.G. M.G.

    Il me semble que depuis 2010 en France l’AC n’est autorisé que pour des applications externes, ce qui revient à dire en langage clair qu’il est bien trop efficace par voies internes aux yeux du cartel pharmaceutique. Donc ne pas hésiter à tester l’AC pour ceux qui ne connaîtraient pas encore.

    ☛ ce qui est bon pour le sans-dents ne peut l’être pour la ploutocratie si ce n’est pas lucratif …

    M.G.

  • Willy

    Certains magasins bio le commercialisait, mais depuis + ou – un an, il a disparu.
    Ces magasins bio ayant préférés le retirer des rayons suite à une campagne
    de mise en garde très bien orchestrée par une certaine filière « médico/pharmaceutique ».
    En plus de le produire moi même, j’utilise depuis de nombreuses années des couverts en argent.

  • Guni

    Une argyrie due à une méga surdose d’argent colloïdale ne peut etre que bénéfique! En effet, elle protège contre la zombification:
    http://projectfandom.com/wp-content/uploads/2016/10/Z-Nation-s3e5-Murphy-Will.jpg
    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

    • Bormes

      L’argyrie ETAIT du aux SEL d’argent qui se mettre sur la peau et réagisse au soleil,

      C’est pour cela que l’on appelait la royauté LES SANGS BLEU

      Cela n’est pas le cas avec l’AC, il n’y a pas de sel, et les doses sont BEAUCOUP plus faible.

      Et sinon l’antidote c’est LA VITAMINE C…

      • Guni

        Oui, c’est pour cela que je mentionnai « une méga surdose »… Et mon message était surtout à titre humoristique en rapport avec une série ou le personnage bleu de la photo est immunisé contre le virus zombie.. ;-)

        • Bormes

          ok, désolé, j’avais pas saisi… :(

          Du coup, j’ai quand même répondu pour ceux qui s’interrogent sur l’argyrie avec l’AC

          Pour moi, l’AC, c’est comme le Quinton il n’y a aucune contre indication.

  • Bormes

    L’AC est un produit extra, j’en ai quasiment toujours avec moi, au cas ou…

    Pour l’AC, je le fabrique moi meme en base tension continue, c’est très simple mais il faut un peu de temps (3 à 4h pour 750ml ) et de la rigueur.
    Mais du coup, je connais la qualité de ce que j’ai.

    Au pire, au bout du monde on peut en aire avec rien:
    Juste avoir ses 2 electrodes pure à 99,99% et avec 3 piles de 9V on peut en faire…
    Vous commencez avec 3 piles de 9V en série et vous contrôlez le courant qui passe,
    lorsque le courant dépasse 1 à 3 mA, il suffit d’enlever une pile de 9V et de recommencer.

    Mais il vaut mieux un régulateur de courant pour limiter en permanenece l’amperage à 1 mA (milliAmpere) pour avoir une bonne qualité finale,
    Pour les bricoleurs, cherchez sur internet un schema avec un LM334Z, une diode 1N4148 et 2 resistances et vous avez un générateur d’AC pour quelques euros.

    Utilisez un TDSmetre pour connaitre en PPM la concentration de votre production ou de votre achat.

    En production basse tension courant continu, Ne pas dépasser 20 PPM, sinon la qualité se dégrade très rapidement, les particules sont de plus en plus grosses au fur et a mesure de la production.

    Le faire soit même est le mieux, ATTN a bien avoir de la bonne eau distillée donc avec 0 PPM, et des électrodes avec 99,99% d’argent.

    Un appareil fait maison a régulation de courant vaut moins de 10 euros, mais il faut être a coté pendant toute la production pour avoir une bonne qualité et ne pas risquer de perdre sa production, dans ce cas, on peut l’utiliser en externe ou sur des vegetaux.

    Il faut surtout avoir un régulateur de courant, c’est la force du courant qui “arrache” les NANO particules d’argent aux électrodes, donc plus le courant est fort, plus les particules sont grosses.
    Et plus l’eau distillée se charge en argent plus elle est conductrice, plus le courant est fort et plus on arrache de particules, c’est exponentiel…

    c’est pour cela qu’il faut se limiter a un courant très faible, perso j’utilise du 1mA, la production est plus longue, mais la qualité est la !

    Et au delà de 20 PPM les particules sont trop grosses et la qualité devient mauvaise et l’AC va devenir jaune,

    Pour la qualité, il vaut mieux utiliser 20ml à 15 PPM que 10ml à 30PPM, la difference c’est le cout d’achat…
    si on le fait soit même, privilégier du 10 à 15 PPM.

    Sinon un bon fournisseur (fabrication par haute tension en alternatif) c’est
    http://www.silver47.eu/boutique.html
    http://www.silver47.eu/argent-colloidal.html

    Un appareil qui arrête la production en fonction de la concentration a environ 70 euros au canada, et le mec est très sympa.
    http://www.maestro-zapper.org/csg01.html

  • Bonjour à tous, et Re-merci à Volti de nous remettre un coup d’acuponcture..
    A cette époque ou nous Ami Benji, commençait son calvaire, je lui avais proposé cette formule, que j’achète (régulièrement) chez ce fournisseur (dont il me semble que j’avais laissé l’adresse sur le blog). il est en 15ppm:
    Vendu en bouteille d’un litre à 15€ la bouteille sur le site :
    apdiscount.fr.
    Il est Français est se trouve dans le 25430 à ORVE (Vers Besançon donc).
    Pour rassurer les septiques (comme la fosse) ou les anti (septiques), ma compagne soigne une blépharite qu’elle avait depuis de nombreuses années, et qui a disparue très rapidement après quelques gouttes (diluée dans de l’eau distillée (achetée en pharmacie). elle soigne aussi des cystites, qui, vous le savez Mesdames, sont souvent provoquées par des traitements médicaux ( Les anti-biotiques, destructeurs de la flore intestinale et et des mucus en générale).
    Je confirme donc ce que notre Volti vient de nous indiquer et dans tous les points.
    D’ailleurs (puisque j’ai perdu un poumon, un peu avant que notre ami Benji, n’ait ses ennuis), j’avais commencé un traitement après l’opération, pour nettoyer la chimiothérapie que je n’ai eu qu’en 2 traitements avant l’opération,(ouf!) et + rien après..Soyez rigoureux si vous le faite vous même sur la qualité de l’ eau (pure et distillée), et voyez si le prix de ce produit vaut le coup de faire sa propre production…Bien sûr n’hésitez pas à le faire si vous êtes en phase avec vous…
    Je n’ai pas de (COMS) sur ce produit, je suis comme vous un mouton qui cherche à se soigner avec autre chose que ce qui nous tue à petit feu..
    Bonne journée à tous.

    • Bormes

      Je pense que ce site vend de l’AC produit en basse tension comme on le ferait a la maison avec son propre générateur,
      Le prix me semble très bien pour ce type de production.

      Pour les cystites, et autres démangeaisons… une douche vaginale d’AC règle le problème, car l’AC détruit les mauvais pathogènes gênant , sans gêner (détruire ) la flore intestinale ou la flore vaginale !

      L’AC peut se mettre partout, NEZ, OREILLES, YEUX, VAGIN, RECTUM

      Mais pas d’intraveineuse, sinon c’est du Quinton qu’il faut !

      a votre bon coeur…

      • Absolument; il est vendu sous le titre d’argent Electrocolloïdal.
        il est super bon.
        Chacun son libre arbitre, les labos défendent le leur..prix pratiquement le double (meilleur peut-être) mais l’ argent fait son bonnheur quelque soit son prix…il suffit de lui demander, il agira.

  • fabienne

    Je lis dans l’article :pour les mycoses: crème.
    Quelqu’un sait si cette crème d’argent existe ou s’il faut la faire soi-même?
    Merci pour le renseignement, si quelqu’un est au courant.

  • fabienne

    Merci à tous pour vos réponses. Je vais suivre vos liens.

  • Nrico Nrico

    Merci Volti pour l’article, ainsi qu’à tous pour tous les compléments apportés ;)
    Quelqu’un dans mon entourage s’est vue conseillé l’ASEA, qui n’a apparemment rien à voir avec l’AC, mais qui a pu faire ses preuves, notamment auprès d’animaux de compagnie (argument principal prouvant qu’il n’y a pas d’effet placébo) et cela permettrai d’augmenter Les molécules de signalisation Redox, molécules qui sont elles même produites naturellement par le corps, et plus le corps vieillit, moins il en produit.
    Est-ce que vous connaissez?
    http://distium.teamasea.com/fr/index.aspx
    http://www.la-jouvence-world-asea.fr/

    • Bormes

      Bonjour Nrico,

      Je ne connaissais pas l’ASEA
      Quel retour d’expérience trouve t on sur l’ASEA ?
      NACL, c’est une molécule de sel NA, avec une molécule de Chlore CL

      J’ai un IONISEUR d’eau installé après une micro filtration,
      cela augmente le PH, dynamise l’eau et baisse le REDOX, ( l’eau est purifié et moins oxydante )

      Il ne s’agit pas d’un osmoseur qui fait plutôt une sorte de distillation de l’eau,
      mais l’osmoseur c’est bien aussi.

      La qualité de l’eau de boisson est PRIMORDIALE pour la santé.

      Une bonne eau de boisson est une eau très faiblement minéralisé, la plus pure possible, et si possible la dynamiser pour une bonne hydratation.

      L’eau est importante pour ce qu’elle EMPORTE et pas par ce qu’elle apporte.

      Les minéraux, les vitamines, et les enzymes doivent venir des LEGUMES et des fruits,

      Il ne faut pas trop boire, la couleur des urines nous donne la bonne indication, les urines doivent être jaune paille,
      Transparente on fatigue les reins pour rien,
      Trop jaune, les reins et le sang sont un peu trop chargé.

      Plus on boit, plus on déminéralise son milieu intérieur,
      il faut le juste équilibre.

      CONFERENCE SUR L’HYDRATATION
      https://www.youtube.com/watch?v=LZpp5YtusCU
      https://www.youtube.com/watch?v=ZBqR4PQb-i8

      Quand on parle de diététique, on se cantone trop souvent uniquement à la manière de manger et au choix des aliments. Ainsi on laisse de côté un aspect essentiel de la diététique à savoir l’hydratation de son corps. Comment hydrater les différents compartiments liquidiens de son corps sans fatiguer inutilement l’énergie des reins…

      Quelle eau boire ?
      http://lasantenaturelle.fr/resources/Quelle+eau+boire.pdf

      • M.G. M.G.

        Merci pour ce document (pdf) qui contient des parties extrêmement intéressantes et instructives.

        https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif M.G.

      • Bonjour, au sujet de la couleur des urines, cela dépend bien sur de la qualité et la quantité de liquides absorbés les heures précédentes – par ex eau, bière, vin etc – et du moment de la journée.Les urines du matin généralement sont plus foncées et plus acides que celles produites dans la journée. Concernant le Ph, il faut savoir qu’une eau une fois absorbée se retrouve en contact avec la salive – donc son avec son Ph- et ensuite direction l’estomac en général très acide – entre 1 et 3- Le verre d’eau au Ph8 par exemple redescend à un Ph inférieur à 7 et parfois bien en dessous.. Connaissez vous le PRAL (http://eaukey.com/index.php/2014/03/18/http-the7-dream-demo-combusinessnews-2/)?

  • J’avais une excroissance dans le cou, genre polype/grain de beauté. J’ai placé un pansement que j’ai imbibé d’AC pendant plusieurs jours. Au final, plus rien !!

    Je l’utilise aussi pour mes chats, notamment quand ils ont des problèmes intestinaux.
    Sur un chat de la rue, venu avec un grand ovale sans poils sur le flanc. Il a eu des pulvérisations d’AC. Maintenant, il a un beau poil bien brillant.