Connaissez vous, l’eau de Quinton ?…

Encore une de ces médecines douces, dont on évite de parler. Sachant que la stérilisation tue tout les pathogènes et aussi les vitamines, on sait pourquoi il est indispensable d’en rajouter dans les conserves entre autres. Et l' »eau de Quinton » n’est pas stérilisée selon les normes en vigueur en France. Pourtant d’après l’article, elle fait beaucoup de bien, mais, il me vient une pensée, avec l’état de pollution généralisé constatée dans les océans, n’est-il pas risqué d’utiliser cette eau ? Si vous connaissez, donnez votre avis et partagez..

Le remède originel

« L’homme, dans son milieu intérieur, transporte une petit parcelle d’océan » (1). C’est sur cette idée que René Quinton eut l’idée de mettre au point l’eau de Quinton. Qui n’a entendu parler de cette eau ? Et de ses multiples propriétés ? Mais savez-vous vraiment ce qu’est cette eau ou ce plasma de Quinton ? Comment peut-on l’utiliser ? Quelles sont ses magnifiques propriétés ?

René Quinton (1867-1925)

I. Les origines de l’eau de Quinton

⇒ Le début

Partons du commencement : René Quinton (1867-1925), physiologiste et biologiste français, réalisa que l’eau de mer était un milieu organique (ce qui est d’ailleurs le titre de l’un de ses livres : « L’eau de mer – Milieu organique », édité en 1904), et eut l’intuition que l’on pouvait utiliser cette eau pour soigner.

Un milieu organique : qu’est-ce-que cela signifie ? Que l’eau de mer est source de vie : Quinton a démontré entre autre que la mer était à l’origine de la vie, des cellules animales.

De facto, René Quinton a démontré que de nombreuses ressemblances existent entre l’eau de mer et le plasma sanguin. Comme si finalement notre plasma sanguin était notre mer intérieure. Selon lui, notre corps pourrait être comparé à un aquarium ! Un corps vieillissant serait un aquarium dont l’eau perd sa pureté première et se trouble : mais changez cette eau, et les poissons qui y vivent retrouvent leur vitalité !

⇒ La théorie : l’eau qui soigne

Si l’on va plus loin, que l’on entre dans le domaine de la mémoire cellulaire, cela implique que notre corps doit forcément garder le souvenir de cette eau originelle, de cette eau de mer… Donc utiliser l’eau de mer signifie que l’on redonne à notre organisme un élément qui lui était primordial…

D’où l’intuition de René Quinton : et si l’eau de mer pouvait nous soigner ?

⇒ Les expérimentations et les soins : des milliers de vie sauvées

Il a donc mené de multiples expériences, comme celle d’un chien mourant saigné à blanc et perfusé d’eau de Quinton, pour prouver que la transfusion d’eau de mer pouvait suppléer voire remplacer la transfusion sanguine (suite à cette expérimentation, le chien allait très bien !)

Ce qui était alors appelé le « plasma de Quinton » a été utilisé à large échelle, notamment sous forme d’injection intra-veineuse, et a sauvé des milliers de vies : dans les Dispensaires Marins créés au début du XXème siècle, les gastro-entérites infantiles, le choléra, la dénutrition, les retards de croissances, la tuberculose et autres ont été traités avec succès. Les enfants dont la mère avait reçu des injections de plasma de Quinton durant la grossesse étaient exempts des pathologies dont souffraient leurs aînés.

Puis sont arrivés les antibiotiques… et les méthodes de Quinton sont tombées en désuétude.

II. Qu’est-ce donc que l’eau de Quinton ?

⇒ L’eau de Quinton est une eau de mer, mais pas n’importe laquelle !

Suite à de nombreuses recherches, Quinton a déterminé certaines zones spéciales pour prélever cette eau : actuellement, elle est recueillie entre 10 et 30 mètres de profondeur, au large des côtes bretonnes, au centre de tourbillons que l’on appelle des vortex. Certaines conditions doivent être réunies afin d’assurer une parfaite pureté de l’eau.

  • L’eau est ensuite analysée, filtrée in situ, stabilisée en termes de température pour être transportée aux laboratoires (qui se trouvent en Espagne, nous verrons plus tard pourquoi), à nouveau filtrée à froid (avec une microfiltration à hauteur de 0,22µ pour être exacte), ce qui donne une solution hypertonique (Quinton Hypertonic Buvable).
  • La concentration en minéraux étant largement supérieure à celle de notre plasma sanguin, cette eau est coupée avec de l’eau de source faiblement minéralisée (mais non distillée) pour donner cette fois une solution isotonique (Quinton Isotonic Buvable), qui correspond à l’ancien plasma de Quinton qui était injecté en intra-veineuse.

III. Comment fonctionne l’eau de Quinton ?

⇒ L’eau de mer contient tous les oligo-éléments dont nous avons besoin

L’eau de Quinton est particulièrement intéressante dans le sens où elle contient tous les oligo-éléments dont nous avons besoin. Mais cela n’est pas tout. Des études comme celles de Pierre Moreau, de l’Université de Montpellier, du philosophe scientifique Henry Bergson ou du Professeur Maurice Aubert démontrent que les animaux ne peuvent assimiler les minéraux qu’à condition que ceux-ci soient au préalable travaillés par des végétaux (c’est pour cela que nous ne pouvons pas assimiler les minéraux contenus dans les eaux minérales. CQFD !) En ce qui concerne l’eau de mer et particulièrement l’eau de Quinton, le phytoplancton et le zooplancton transforment les minéraux marins, et les rendent ainsi bio-disponibles.

⇒ Des oligo-éléments hautement assimilables

De plus, comme dit une certaine pub, « et ce n’est pas fini » : l’eau de mer présentant une dispersion ionique de ces oligo-éléments (aller au bord de la mer pour se « charger en ions négatifs » fait quasi partie du langage courant !), ceux-ci n’ont pas besoin de transporteurs comme les picolinates, glycinates ou autres. Ils sont directement assimilables, quel que soit notre degré d’énergie ou l’état de notre paroi intestinale.

⇒ Une formulation en oligo-éléments particulière

« Et ce n’est pas fini » : le plasma de Quinton présente les mêmes concentrations en oligo-éléments que notre plasma sanguin. D’où son action en profondeur. N’en jetez plus !

IV. Quelle est l’utilisation de l’eau de Quinton ?

⇒ Modes d’utilisation

L’eau isotonique peut être utilisée en injections sous-cutanées (de grande préférence chez un médecin).

L’eau isotonique comme l’eau hypertonique peuvent s’utiliser en compresses (pour les problèmes cutanés par exemple), cataplasmes, bain de bouche, spray nasal ou solution oculaire. L’usage le plus largement répandu est l’absorption orale : une à trois fois par jour selon les cas. Il s’agit alors d’avaler le contenu d’une ampoule de Quinton, tenu au préalable une minute sous la langue avec un peu d’eau. Et en dehors des repas, comme bien des traitements naturels.

⇒ Usages généraux

L’eau de Quinton recouvre tout un champ d’application, extrêmement vaste, dont certains n’ont pas encore été trouvés.

En tout premier lieu, l’eau de Quinton permet de revitaliser l’organisme, car elle rend les vitamines assimilables. Effectivement, une carence en oligo-éléments ne permet pas la bonne assimilation des vitamines (prenez autant de vitamine B12 que vous le souhaitez : mais si vous êtes en carence de cobalt, cela servira juste à vider votre portefeuille ! Le cobalt est ce que l’on appelle un co-facteur de la vitamine B12).

Il convient toutefois de distinguer l’utilisation du « Quinton Isotonic Buvable » de celle du « Quinton Hypertonic Buvable », même si certains déséquilibres nécessitent un usage alterné des deux solutions.

⇒ La solution hypertonique

De par sa très grande richesse en oligo-éléments et minéraux, cette eau permet de recharger les organismes très rapidement : fatigue psychique ou physique, surmenage, convalescence, déminéralisation, ou maladies aiguës trouveront ici un accompagnement de choix.

En cas d’acidose, cette solution contribue à un bon équilibre acido-basique : l’eau hypertonique a une action régulatrice du pH gastrique et intestinal. Les symptômes pouvant être causés par une acidité de l’organisme se trouveront ainsi considérablement réduits (même des symptômes dont les causes peuvent être multifactorielles, comme l’eczéma, le psoriasis ou encore l’asthme).

Les allergies sont aussi soulagées par la prise de solution hypertonique, ainsi que l’a démontré le Dr Bensch et bien d’autres médecins (il semblerait que ce soit avant tout le magnésium contenu dans cette eau qui ait une action spécifique).

La solution hypertonique est également idéale pour les sportifs : les doses conseillées sont la prise de deux ampoules pendant quinze jours lors de la préparation d’une saison sportive, ainsi qu’une ou deux ampoules juste avant de terminer l’exercice physique et à la fin de celui-ci.

Le Quinton Hypertonic Buvable peut être d’un grand recours en cas d’empoisonnement, pour certains cas gynécologiques, d’ordre neurologique, etc.

⇒ La solution isotonique

Cette solution agit en profondeur dans les cellules, et est donc plus particulièrement indiquée pour des cas de déshydratation (l’eau de mer réhydrate bien mieux l’organisme que l’eau douce), pour des carences en oligo-éléments ou minéraux, pour des maladies d’ordre chronique.

Cette eau est optimale pour tous les cas relevant du système rénal.

Suite aux travaux de Louis Claude Vincent, il s’avère que la prise d’une eau faiblement minéralisée en concomitance avec du plasma de Quinton permet d’optimiser l’activité des néphrons (unité fonctionnelle des reins permettant la purification et la filtration du sang).

C’est aussi une solution très intéressante à utiliser dans le cadre des hydrothérapies du côlon.

Le Quinton Isotonic Buvable peut être totalement indiqué dans le cadre de divers problèmes cutanés, d’ordre encrinologique, gastroentérologique, gynécologique,  immunologique, neurologique, urologique, des problèmes de vascularisation, les troubles DYS, les états cancéreux, mais aussi en complément de l’eau hypertonique pour la convalescence, contre l’empoisonnement, et est une solution idéale pour les nourrissons. La liste est encore longue !

⇒ Les limites

La solution hypertonique ne doit pas être utilisée en cas d’insuffisance rénale ou de fragilité du système rénal, d’hypertension, de régime sans sel, ni chez les femmes enceintes ni les personnes très âgées. La solution isotonique est bien plus sécûre dans son utilisation.

D’autre part, toutes les eaux de Quinton ne se valent pas ! Effectivement, comme le plasma de Quinton n’est pas chauffé, car ceci tuerait toute efficacité thérapeutique, ce produit n’a plus d’AMM (autorisation de mise sur le marché) en France. Ainsi, les produits qui s’appellent « Méthode Quinton » sont totalement à éviter, et seules les eaux de Quinton produites en Espagne (le laboratoire ayant dû quitter le sol français) peuvent se targuer d’être de qualité (il s’agit des Quinton Isotonic Buvable et Quinton Hypertonic Buvable, que l’on peut se procurer en magasin bio ou bien le site « source-claire »).

Tout ceci est très dommage, car autant le plasma de Quinton fait des merveilles en injections sous-cutanées, notamment pour les hernies discales, autant les produits identifiés comme des méthodes Quinton (vendus en pharmacie, car disposant d’une AMM) ne présentent pas le moindre intérêt.

V. Quel avenir pour l’eau de Quinton ?

Seulement une dizaine de médecins, comme le Dr François Epineuze (dont vous trouverez des interviews plus loin, dans les sources) utilisent en France l’eau de Quinton en injection sous-cutanée : le bouche à oreille reste le plus sûr moyen de savoir qui traite avec du plasma de Quinton originel.

En ce qui concerne des utilisations potentielles ou futures, la question peut se poser sur les leucémies par exemple, où l’eau de Quinton est riche de promesses, mais elle se heurte aux intérêts financiers en cours…

Si l’on veut avoir recours au plasma de Quinton dans le cadre d’un traitement thérapeutique en injection sous-cutanée, il est bon de savoir que certains centres à l’étranger utilisent largement l’eau de Quinton à des fins thérapeutiques. L’implantation d’un tel centre en France n’est pas conforme aux normes sanitaires (qui ne veut que du stérile) actuelles.

Il est tout de même dommage qu’un tel soin, apportant de tels bienfaits, ne soit que si peu disponible en France ; qu’il faille se battre pour y recourir en lieu et place de traitements lourds. Ironie du sort : ce soin a été inventé et mis en place par un Français (mais le plasma de Quinton n’est pas seul dans ce cas !)

Heureusement, les solutions buvables restent disponibles !

Conclusion

Au final, se soigner avec de l’eau de Quinton ne fait que souligner un retour aux sources : effectivement, ne considère-t-on pas que la vie est née dans la mer ?

Traiter une pathologie en rééquilibrant notre corps en profondeur, en re-nourrissant notre plasma sanguin par un plasma marin : n’est-il-plus belle et plus pure manière de relier l’humain et sa Terre ?

Publié par Aphadolie (vidéo à voir sur le site)

Sources :

http://naturonice.over-blog.com/

https://fr.wikipedia.org/wiki/René_Quinton

https://www.laboratoiresquinton.com/?lang=fr

https://www.vulgaris-medical.com/blog-sante/recettes-sante/l-eau-de-quinton-le-remede-originel

https://www.topsante.com/medecines-douces/remedes-de-grand-mere/l-eau-de-quinton-le-serum-marin-a-tout-faire-248691

Note :

(1) Préface du Dr Yves Réquéna, dans le livre « Quinton, le sérum de la vie » (Jean-Claude Rodet, Maxence Layet, Editions le Courrier du Livre, 2008)

 

Entretiens consultables sur internet :

Maxence Layet : https://www.youtube.com/watch?v=yY8s7mNeQL0

Dr François Epineuze : https://www.youtube.com/watch?v=st48ok4Jp_0

Thierry Casasnovas – Arnaud Tisserand : https://www.youtube.com/watch?v=dJ395wfD5K4

 

Livre :

Quinton : Le sérum de la vie – Jean-Claude Rodet & Maxence Layet (2008)

Voir aussi:

Si vous êtes terrien… vous avez besoin de la nature !

UFO – OVNI : Une réalité – INREES

Aller plus loin:

**Note Volti**

Voir le rapport COMETA

Au sujet du rapport COMETA:

Si l’hypothèse extraterrestre (HET) fut privilégiée par les auteurs du rapport COMETA, ceux-ci précisèrent bien que ce n’était qu’une hypothèse tout en affirmant la réalité du phénomène OVNI.

Le rapport, sous-titré  « Les OVNI et la Défense : À quoi devons-nous nous préparer ? », co-signé notamment par des militaires, et focalisé sur des cas réputés inébranlables avait pour but de sensibiliser le gouvernement à des questions de sécurité dans le cadre de la défense nationale. Aucune suite n’a été donnée par le gouvernement à cette initiative privée.

Il est notable que le rapport COMETA, en insistant sur l’HET, n’a fait qu’alourdir la problématique des observations de PAN puisque l’hypothèse n’est pas testable. Plusieurs contre-rapports ont soulevé les points litigieux du rapport COMETA, dont celui du Centre Associatif Synthèse Application et Réalisation. D’autres publications, sans s’attaquer véritablement de front à ce document, donnent un autre éclairage, comme celui de l’hypothèse sociopsychologique.

…/…

Lire l’article sur Esprit Critique

COMETA = COMité d’ÉTudes Approfondies, est en sommeil depuis 2006.

29 commentaires

  • Graine de piaf Graine de piaf

    J’allais ajouter quelque chose mais après une relecture plus attentive j’ai vu que c’était déjà dans le corps du texte.
    Oui, l’eau de Quinton est vraiment super intéressante et tous ceux qui font, ou ont fait, une cure en sont absolument ravis tant ils en ont ressenti les bienfaits.

    Mais comme tout ce qui fait ombrage : homéopathie, aromathérapie, lithothérapie, phytothérapie, etc… ces façons de soigner sont discrédités, et pire annoncées comme « dangereuses » et l’allopathie alors ? qui fait des milliers de morts et encore plus d’handicapés à vie ? elle n’est pas dangereuse elle ??? là les gens peuvent mourir du moment que c’est autorisé légalement !

    • Voltigeur Voltigeur

      Comment font ils pour éliminer les polluants dans l’eau de mer, puisqu’ils ne peuvent pas la chauffer ?

    • Bormes

      La video sur le site d’origine est a voir:
      « L’EAU, LA MÉDIATRICE » Réal: RODOLPHE FORGET
      https://www.youtube.com/watch?time_continue=1082&v=ojRMWNJJle0

      Le QUINTON était dans le VIDAL
      DICTIONNAIRE VIDAL 1975:
      http://www.quinton.ch/vidal.htm

      EXTRAIT:

      INDICATIONS:
      1º Nourrissons: Gastro-entérites, Toxicose, Athrepsie, Anorexie, Eczéma,
      Traitement prénatal, Prématurés.

      2º Adultes: Anémie, Asthénie, Surmenage, Troubles de la sénescence, Vomissements de la grossesse, Gastro-entérites, Constipation, Dysenteries, Colibacillurie, Tuberculose pulmonaire et externe, Sclérose en plaques.

      3º Gynécologie: infections et congestions utéro-vaginales.

      4º Ophtalmologie-O.R.L.: Coryzas, Rhinites, Sinusites, Aérosols.
      5º Dermatologie: Eczéma, Urticaire, Psoriasis, Prurigo. Lichen, Dermites infectées. Allergies.
      6º Reconstitution de la masse sanguine. Brûlures.
      7º Réanimation. Alimentation artificielle.
      8º Modification favorable du terrain.
      9º Solvant des antibiotiques.

      Contre-indications:
      AUCUNE CONTRE-INDICATION.

  • beliergrincheux

    il y a aussi amaroli .mais un peut plus difficile a boire.

  • beliergrincheux

    d’ailleurs je l’ai fait et je suis toujours en bonne santé.

  • Ned

    En France vous trouvez le sérum de Quinton en ampoules, en litre, 1/2litre, 1/4 de litre, injectable sous cutané (à faire sois même et surtout beaucoup moins cher) avec toutes les qualités requises ! et du conseil téléphonique !
    http://www.csbs.fr Je suis juste un client content depuis des années .

    • bormes

      Egalement client, je confirme le fournisseur mentionné, http://www.csbs.fr, très bonne qualité.
      Conditionné en litre Hypertonic au lieu d’ampoule de 10ml,

    • verisheep

      Des nouveaux venus, fraichement inscrits pour nous vanter les mérites d’une boutique qui vend de l’eau de mer coupée à la cristalline pour la modique somme de 20€ le litre…
      https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

      • Bormes

        ;)

        Et encore 20 euros le litre ce n’est pas si excessif, en pharmacie le Quinton c’est en général 30 euros les 30 ampoules de 10ml, soit près de 100 euros le litre, il faut 2 boites pour faire une cure d’un mois, 60 euros.
        Ca c’est très cher, surtout si tu dois en consommer beaucoup.

        On trouve des boites de Quinton vers 16 – 18 euro en cherchant bien

        Maintenant si tu sais ou trouver de l’eau de mer de très bonne qualité, la puiser et la micro filtrer, la conditionner et la transporter, tout ça selon les règles de Quinton a pas cher, je suis peut être preneur de quelques bouteilles.

        Attention, Il y a déjà pas mal de PLASMA MARIN en boutique bio, mais le plus difficile est de savoir si les règles de Mr René Quinton sont bien respectés, sinon cette eau ne vaut rien de plus de celle de mon bain avec 1 kilo de sel.

  • Billou223

    L’eau de Quinton est vendue extrêmement chère.

    Personnellement, j’ai préféré me tourner vers l’eau de coco.

    • Ned

      Non Bilou223, le QUINTON n’est cher qu’en ampoules isotonique ! Acheté en bouteilles, le sérum Hypertonique, conservation très longue, doit juste être additionnée de 2 fois d’eau pure pour devenir isotonique ! 3cl au fur et à mesure dans un verre propre et gardé en bouche quelques minutes ! 15 à 18€ le litre selon promos ça reste raisonnable !

      • Voltigeur Voltigeur

        C’est moins cher que l’argent colloïdal.

        • Willy

          Il suffit de le fabriquer. Un appareil coute de 200 à 300 euros et bien sur de l’eau distillée.

          • verisheep

            Un appareil coûte un petit tour à la déchetterie, 2 dominos, un tournevis et 2 électrodes d’argent. Moins de 10€ essence comprise.
            Ils osent vraiment vous vendre un malheureux transfo 300 balles?

          • Bormes

            Un appareil fait maison a régulation de courant vaut moins de 10 euros, mais il faut être a coté pendant toute la production pour avoir une bonne qualité et ne pas risquer de perdre sa production, dans ce cas, on peut l’utiliser en externe ou sur des vegetaux.

            Pas vraiment besoin d’un transfo, mais surtout d’un régulateur de courant, c’est la force du courant qui « arrache » les NANO particules d’argent aux électrodes, donc plus le courant est fort, plus les particules sont grosses.
            Et plus l’eau distillée se charge en argent plus elle est conductrice, plus le courant est fort et plus on arrache de particules, c’est exponentiel…

            c’est pour cela qu’il faut se limiter a un courant très faible, perso j’utilise du 1mA, la production est plus longue, mais la qualité est la !

            ET au de la de 20 PPM les particules sont trop grosses et la qualité devient mauvaise et l’AC va devenir jaune,

            Un appareil qui arrête la production en fonction de la concentration a environ 70 euros au canada, et le mec est très sympa.
            http://www.maestro-zapper.org/csg01.html

        • Graine de piaf Graine de piaf

          J’ai acheté de l’argent colloïdal l’autre jour 16€50 250 ml en spray. Mais on ne peut pas comparer les effets des deux , c’est bien différent

          • Voltigeur Voltigeur

            39.90€ les 500ml en 30ppm

          • bormes

            L’argent colloidal est un produit extra, mais n’a rien a voir avec le Quinton.

            Pour l’AC, je le fabrique moi meme en base tension continue, c’est très simple mais il faut un peu de temps (3 à 4h pour 750ml ) et de la rigueur.
            Du coup, je connais la qualité de ce que j’ai.

            Au pire, avec 2 electrodes pure à 99,99% et 3 piles de 9V on peut en faire…
            Vous commencez avec 3 piles de 9V en série et vous contrôlez le courant qui passe,
            lorsque le courant dépasse 1 à 3 mA, il suffit d’enlever une pile de 9V et de recommencer.

            Mais il vaut mieux un régulateur de courant pour limiter en permanenece l’amperage à 1 mA (milliAmpere) pour avoir une bonne qualité finale,

            Pour les bricoleurs, cherchez sur internet un schema avec un LM334Z, une diode 1N4148 et 2 resistances et vous avez un générateur d’AC pour quelques euros.

            Utilisez un TDSmetre pour connaitre la concentration de votre production ou de votre achat.

            En production basse tension courant continu, Ne pas dépasser 20 PPM, sinon la qualité se dégrade très rapidement, les particules sont de plus en plus grosses au fur et a mesure de la production.

            Pour la qualité, il vaut mieux utiliser 20ml à 15 PPM que 10ml à 30PPM, la difference c’est le cout d’achat…

            Sinon un bon site (fabrication par haute tension en alternatif) c’est
            http://www.silver47.eu/boutique.html
            http://www.silver47.eu/argent-colloidal.html

  • .article35. .article35.

    L’eau de Quinton n’est qu’un des aspects thérapeutiques de l’eau . Si on sait l’utiliser elle est capable de véritables miracles…….comme à Lourdes .
    L’eau se programme, ressent et enregistre les Emotions , stocke les informations des endroits ou organes qu’elle traverse………
    Voir les travaux de Masaru Emoto sur le sujet .

  • Je me pose aussi la question au sujet des polluants. Car en filtrage, on peut les éliminer avec du charbon actif, mais il supprime alors aussi tous les bons principes. Donc c’est nul.
    Et il n’est pas certain qu’à 10 ou 30 m de profondeur, l’eau soit plus pure.
    Cependant, qu’en est-il du pouvoir de régénération de l’eau de mer, dont on parlait avant que la pollution ne la sature ?
    Merci en tout cas pour les explications, je ne connaissais pas la différence entre les deux types.

  • bormes

    Faire une CURE d’un mois, avec 2 ampoules de 10ml de QUINTON HYPETONIC le matin A JEUN,

    et vous connaitrez l’effet de l’eau de mer…

  • verisheep

    Je vends de l’eau de mer récoltée à 10m de profondeur pour seulement 20€ le litre…
    Putain, on en est vraiment là? https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

    Ma boutique en ligne propose aussi des suppositoires d’air des montagnes de l’himalaya lyophilisé, ça donne des gaz mais c’est le meilleur remède contre les hémorroïdes.