Plus de 3 500 sans-abri recensés à Paris …

Infographie: Plus de 3 500 sans-abri recensés à Paris | Statista

Contrairement à ce que pensait Julien Denormandie, secrétaire d’Etat auprès du ministre de la cohésion des territoires, il y a bien plus d’une cinquantaine de SDF dans les rues de Paris. Ce sont en effet 3 674 sans-abri qui ont été recensés dans la nuit du 15 au 16 février 2018. Un triste constat qui surprendra certainement moins les Français régulièrement confrontés à cette dure réalité.

Le recensement, réalisé grâce à 1 800 volontaires et à la coopération de la SNCF, la RATP, Vinci et l’Assistance publique, révèle que plus de 2 000 personnes dorment dans les rues de Paris, tandis que d’autres trouvent refuge dans les stations de métro et de RER (377), les gares (200) ou encore les parkings (112 dans ceux gérés par Vinci). À ces sans-abri s’ajoutent 672 personnes hébergées très provisoirement et quelques dizaines d’autres dans les bois et parcs ou aux services d’urgence des hôpitaux de l’Assistance publique.

Infographie: Plus de 3 500 sans-abri recensés à Paris | Statista Vous trouverez plus de infographies sur Statista

Auteur Pascaline Boittiaux pour Statista

16 commentaires

  • 3’500 SDF pendant que les clandestins sont nourris logés blanchis payé. En Allemagne la situation est pareil ou pire, à Dusseldorf des clochards et junky sont partout et la grosse merkel veut plus d clandestins illégaux. Les dirigeants européens sont de veritable traitres. Quand au peuple qui laisse faire, il a beau être totalement manipulé, il est aussi complice.

  • Bad-boy

    C’est comme pour les manifs, nombre de participants selon la police et selon les syndicats. j’attends de voir comment denormandie va s’en sortir.

  • keg

    La nuit de la con-passion n’a duré que ce que dure une nuit… , une nuit et passez muscade-hein…!
    Ils sont plus de 3200 à occuper la cour des miracles et il a fallut 1800 traqueurs de rue, bois, …. pour ainsi dénombrer la misère du monde …. à Paris.
    Où sont les charlots de Janvier 2015…. à Paris. Il leur suffirait de donner 1€ par mois (les mois d’hiver) pour qu’il n’y ai plus personne dans les rues (malgré l’absence de couvre-feux des chefs)!

    https://wp.me/p4Im0Q-2ij

  • Leveilleur

    Quand on pense à tous ces bâtiments, maisons, appartements, résidences secondaires… qui sont fermés, il y aurait de quoi héberger des millions de Français.

    Rien que par chez moi lorsque je me promène dans les rues des villes et villages, je ne peux pas m’empêcher de penser que ces logements fermés pourraient héberger un sans abri.

    Il y en a pour tout le monde mais entre les propriétaires qui ne veulent pas louer car c’est leur maison de vacance, ceux qui ne veulent plus entendre parler de locataire à cause de mauvaises expériences, ceux qui n’ont pas les moyens de retaper ou de mettre aux normes, nous pouvons vite comptabiliser des millions de maisons fermées et un manque énorme pour que la France devienne un pays où l’offre est plus forte que la demande.

    Et ne parlons même pas des gouvernements, comment pourraient-ils connaitre la misère et donc s’en émouvoir, ils ont toujours vécu dans des palaces dorés aux frais de la princesse ! Car à mon avis, s’ils avaient vécus la misère, la vrai, ils auraient fait de ces situations intolérables une priorité nationale depuis bien longtemps afin que plus personne ne vive dehors.

    Qu’attendent-ils pour faire construire des logements sociaux puisque les lois démo-cratiques en France sont faites de telle sorte, que les propriétaires n’ont pas d’obligation de louer leurs biens.

    Tout peut se délabrer, on s’en fout ! Je comprends pourquoi certains quittent ce pays ! Au Québec par exemple en matière de logement vous avez plus d’offre que de demande et pour le travail il en est de même, donc avant que la France se dépeuple en partie à cause de cet égoïsme ambiant, il serait temps de trouver des solutions pour que notre beau pays est un jour un avenir !

    • Partager ma residence secondaire avec un clodo ?
      plutôt vendre.

      • Graine de piaf Graine de piaf

        Pourquoi clodo ? tous les SDF n’en sont pas, certains travaillent mais leur salaire est insuffisant pour payer un loyer alors ils sont à la rue, c’est idiot mais c’est comme ça en France. Il y a beaucoup plus de gens dans ce cas que de vrais clodos comme tu dis.

    • Graine de piaf Graine de piaf

      Leveilleur, notre beau Pays n’aura jamais un avenir tant que les Français auront la même mentalité.
      Je ne sais pas de quelle partie du Quebec tu parles, mais mon petit-fils qui habite à Montréal depuis près de 8 ans maintenant, même s’il a changé plusieurs fois de logement, a toujours eu un peu de difficultés à trouver quelque chose d’habitable. Je pense que ceux dont tu parles doivent se trouver à la périphérie des villes, or avec les difficultés hivernales, même si les transports publics sont plus nombreux et efficaces qu’en général ici, mieux vaut se loger assez près de son travail.

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Dans ce village il y a quantité d’appartements inoccupés au moins dix mois sur douze, appartenant à des Danois. ils ont beaucoup acheté ici il y a une dizaine d’années, voire plus.

    Le nombre de maisons comportant plusieurs étages et appartenant à un seul propriétaire, en presque ruine, parfois en ruine tout court, est impressionnant. Parfois j’observe et vois des volets fermés à longueur d’années…

    La plupart du temps les gens n’ont pas l’argent pour refaire tout, mais aussi n’arrivent pas à vendre. Un très bel hôtel particulier contre mon appartement, est en vente soit en entier soit par lots, on peut y faire 4 appartements de 75 m2 chacun, mais dans un tel état que même un promoteur immobilier ne veut pas se lancer là-dedans, cela lui reviendrait plus cher que de tout raser, et pourtant la demande d’achat est grande, je m’en suis rendu compte quand je cherchais quelque chose. Ce qui était à vendre était hors de prix, les propriétaires persuadés d’avoir la perle rare à offrir, souvent des gens âges qui habitant près de la Côte ne se rendent pas compte que les prix dans un village sans commerces, à part quatre ou cinq restaurants et un Proxi minuscule, ne sont pas les mêmes qu’à Cannes ou Antibes ! Il n’y a rien à louer non plus et quand cela arrive c’est pris dans les deux jours qui suivent.
    J’ai eu beaucoup de chance, ayant séduit, et oui à mon âge ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif le propriétaire qui spontanément me l’a offert à dix mille euros de moins que le prix qu’il l’avait payé il y a cinq ans et après avoir fait des frais énormes à l’intérieur ! je crois qu’il avait besoin d’argent rapidement. Maintenant il habite un minuscule studio indépendant entre la mairie et moi, dont il terminait les travaux quand j’étais venue visiter.

  • fabienne

    Si le gouvernement protégeait moins les locataires et taxait moins les (affreux, âpres au gain) propriétaires, il y aurait plus de logements offerts à la location. L’empilement des normes de toutes sorte renchérit le prix des logements, forcément répercuté sur les loyers.

    • Voltigeur Voltigeur

      Le plan se poursuit sans accroc, vers une généralisation des emplois à 500€, avec ce nouvel investissement par de sulfureux spéculateurs. L’argent public, donc le notre sera une fois de plus sollicité….
      Spéculer sur l’insertion des demandeurs d’asile en France, un nouvel investissement rentable pour les financiers
      Ironie du cas français : plusieurs des investisseurs du fond Hémisphère appartiennent à des groupes épinglés pour des pratiques d’évasion fiscale, notamment dans le cadre de Luxleaks (BNP Paribas, Aviva, CNP Assurance notamment). Si l’État considère manquer d’argent pour financer la création des milliers de nouveaux hébergements annoncés dans la loi asile et immigration, pourquoi ne pas commencer par renforcer ses capacités à recouvrer les impôts dus par ces sociétés ?
      https://www.bastamag.net/Speculer-sur-l-insertion-des-demandeurs-d-asile-en-France-un-nouvel

    • Cyrildu44

      Il existe une taxe sur les logements vides mais d’un montant visiblement pas très dissuasif.
      Tu augmentes cette taxe de 400% pour forcer le propriétaire à lâcher son bien soit pour la location soit pour la vente.
      Et là il y aurait une offre conséquente sur le marché avec un prix du mètre carré en baisse.

      Sauf que ça n’arrange pas les professionnels du BTP un prix du mètre carré bas…

      • Les professionnels du « BTP » ?
        BNP Vinci Lafarge Crédit Agricole Crédit lyonnais etc etc .
        Sont ils des professionnels du bâtiment?

        As t’on jamais vu un banquier avec une truelle et un niveau?

      • Scoob

        mais tu oublies qu »une personne à le droit de na pas vouloir vendre ni louer. c’est quoi cette manie de toujours vouloir forcer les autres, après vous êtes comme des idiots a crier car ont vous impose des choses qui ne vous plaise pas, ne chercher pas a nuire les autres si vous ne voulez pas qu’on vous nuise.

        c’est la dictature de partout.

        alors tu vas me dire que c’est pour le bien de tout le monde , mais oui c’est sur taxer encore plus les gens pour faire baisser les prix , tres intelligent ça , je vais faire des trous dans la poche des gens et après je vais les forcer a vendre en baisse comme ça je suis sur qu’ils auront encore plus de mal à remonter la pente, et tiens pourquoi pas en faire des futurs sdf.

        c’est tellement pertinent ….

        y’a des milliers de logement vacant en France, des immeuble abandonner , au lieu de demander a ton voisin de se sacrifier , demande a ce qu’on remettent ces bâtiments en etat et gratuitement par l’etat sans hausse d’impôts, la tu créer tu travail des emplois et tu aides les gens qui galèrent et tout le monde est content.

    • Graine de piaf Graine de piaf

      @ Fabienne, j’ai vu des propriétaires désespérés après le départ de locataires qui avaient saccagés les appartements. Tous ne sont pas des nantis pleins de fric, et la majorité de ceux qui se plaignaient n’avaient pas un centime pour remettre les lieux en état, et en tout cas étaient dégoutés à jamais de louer quoi que ce soit.

      On ne peu juger un futur locataire sur sa bonne mine ni s’il est solvable ou non, car s’il l’est le jour de la location il peut fort bien se retrouver au chômage deux mois après et ne plus pouvoir payer ! donc il faut une certaine protection des propriétaires.
      D’un autre côté, et c’est vrai, des personnes sérieuses ne peuvent se loger tant on exige d’elles de garanties d’une part, et de l’autre le montant des loyers et charges qui ne cessent d’augmenter !
      C ‘est le serpent qui se mord la queue.

  • La présidente de la région Ile de France Valérie Pécresse
    à supprimé les aides à la résorption des bidonvilles
    à sabré de plus de 50 millions le budget du logement social
    à réduit à peau de chagrin le soutien aux associations qui leur viennent en aide
    n’a pas utilisé les fonds européens attribués aux bidonvilles.

    La majorité de droite au conseil régional a réduit le financement des constructions de logements sociaux en Île-de-France. De 100 millions d’euros en 2015, celui-ci a baissé à 70 millions en 2016, passant à 40 millions en 2017, une baisse expliquée par la région cette année-là par la partage des constructions avec le Grand Paris.

    Mais les moutons vont ils penser a la sanctionner?
    Le budget qui a été sabré n’est pas celui réservé aux frais de représentation de la région Île de France…