35 pompiers, 5 heures d’intervention… Ce qu’il se passe quand une Tesla prend feu….

Et on nous vante les voitures électriques, qui sont aussi polluantes que les voitures thermiques, tant à la conception, qu’avec leur rechargement à l’électricité nucléaire. Quant aux batteries, je vous laisse lire l’article. Heureusement que le jeune conducteur, n’est pas resté coincé dans son véhicule.. Merci Françoise G.

En Autriche, une Tesla Model S a pris feu après un accident. Les 35 pompiers sur place ont mis 5 heures avant d’éteindre l’incendie, d’énormes nuages de fumée toxique s’échappant de la voiture. Les véhicules électriques s’éteignent différemment des thermiques, la batterie trop chaude peut rallumer le feu à tout moment.

Il aura fallu 35 pompiers et 5 heures pour éteindre le feu. En octobre, en Autriche, un homme de 19 ans conduisant une voiture électrique, une Tesla Model S, s’est écrasé contre une barrière d’autoroute. Le conducteur est sorti de la voiture avec des blessures superficielles. Mais les pompiers ont dû intervenir, pendant plusieurs heures, pour venir à bout de l’incendie.

D’énormes quantités d’eau

Pour éteindre une voiture électrique, les combattants du feu ont besoin de formations spécifiques. Les images, tournées par l’équipe d’intervention, dévoilent des nuages de fumées impressionnantes. Tous les pompiers ont d’ailleurs dû s’équiper de masques pour éviter l’inhalation des produits toxiques et ont utilisé de grande quantité d’eau pour éteindre le feu.

« Si la batterie haute tension prend feu, qu’elle est exposée à une chaleur élevée, pliée, tordue, fissurée ou brisée de quelque façon que ce soit, utilisez de grandes quantités d’eau pour la refroidir », conseille le fabricant Tesla dans un guide destiné aux pompiers.

La batterie peut relancer le feu

Après que la température de la voiture ait suffisamment baissé, un pompier a pu couper l’alimentation de la batterie. « La lutte contre l’incendie – qui ne pouvait être effectuée que sous protection respiratoire sévère – était difficile parce que le feu s’est rallumé plusieurs fois », a expliqué le service des incendies de Landeck.

De fait, les batteries peuvent rester incandescentes et déclencher des feux des heures après l’intervention des pompiers. Tesla conseille donc de vérifier, pendant 48 heures, grâce à une caméra d’imagerie thermique la température de la batterie.

Publié par Réseau International via Novethic partagé avec SOTT

12 commentaires

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Imaginons la même scène au milieu d’une autoroute bondée par exemple lors d’un départ en vacances ou d’un retour… le nombre de personnes plus ou moins intoxiquées par ces fumées aurait été catastrophique, sans compter la propagation de l’incendie aux autres véhicules !
    Comment peut-on laisser circuler de tels engins, si peu fiables et si dangereux alors qu’ici on va nous imposer 400 points de contrôle sur des véhicules moins récents certes puisqu’il faut attendre 4 ans avant le premier contrôle, mais généralement en bon état. il y a de moins en moins de voitures susceptibles d’aller à la casse.

    • Billou223

      La seule solution viable, serait d’investir au moins aussi massivement dans la recherche sur les condensateurs au graphène, que les accumulateurs Lithium…

    • jenrage

      et ben ! j’mdisais’que la caisse électrique allait nous polluer pendant des milliers d’années mais en plus elle assassine la population (imagine dans un tunnel…. ) c’est CRIMINEL , MADAME LA MAIRE CACHE-TOI, on devrait te retirer le prix de l’accident sur ta paye

  • Nak1neuron

    Et si le bonheur était dans moins de déplacements, moins de bagnoles … a titre personnel, je réduis mon nombre de km parcourus. Et je vais essayer de faire mieux ….
    Dans l’histoire de l’oeuf et de la poule, … les rares transports en communs sont peu utilisés parce qu »ils sont rares, et ils sont rares parce que peu utilisés …. on va essayer d’y réfléchir au village …

  • Cyrildu44

    En cas de surcharge, de choc, ou de forte augmentation de température, une des cellules peut s’embraser et enflammer la batterie entière. Si le risque d’incendie existe lui aussi sur un véhicule thermique, la combustion des batteries lithium-ion présente en plus l’inconvénient de dégager un gaz potentiellement mortel, le fluorure d’hydrogène.

    Avec la généralisation des bornes électriques dans les parkings souterrains, ça va en faire des dégâts dans les immeubles particulièrement sur les appartements situés au rez de chaussées.

    Quant aux voitures à hydrogène, elles ne présentent pas plus de sécurité pour l’utilisateur(trice).

    Seule la voiture à eau présente un véritable intéret : sécurité renforcée, rendement le plus élevé, gain de 50% sur la consommation de carburant.
    Source https://entretien-voiture.ooreka.fr/astuce/voir/437329/voiture-a-eau

  • Le souci est que le lithium réagit fortement a l’oxigene et donc a l’eau :D

    Donc en cas d’incendie uniquement des extincteur a CO2.
    Le probleme est qu’il y a trop de CO2 dans l’atmosphère, donc laissons bruler…