Zadistes : la contagion guette…

Il y a de la contestation dans l’air. C’est ce que nous apprend Le Dauphiné, qui nous dit: « Les forces de l’ordre craignent que les zadistes partent occuper d’autres sites de projets contestés en France. » Quels sont donc ces projets contestés dont nous avons parlé ?

…/…

Actuellement, trois sites sont occupés de manière permanente. Dans la Meuse, une trentaine d’activistes occupent le Bois Lejuc pour s’opposer au projet Cigeo de centre d’enfouissement de déchets nucléaires de Bure. Ce lieu devenu emblématique de la lutte des antinucléaires pourrait bien devenir le prochain Notre-Dame-des-Landes.

En Isère, une poignée de zadistes campent depuis trois ans sur le site de Roybon pour lutter contre le projet de centre de vacances Center Parcs, en parallèle à une bataille juridique.

Près de Strasbourg, les opposants au projet de contournement autoroutier ont installé une ZAD et des cabanes en bois il y a six mois.

Les gendarmes ont également dans leur viseur le projet de centre commercial Europa-City d’Immochan dans le Triangle de Gonesse, en région parisienne.

Et le projet de tunnel ferroviaire Lyon-Turin entre la France et l’Italie, mis en sommeil puis relancé il y a quelques mois. Mais c’est sur le versant italien que la contestation avait été la plus forte.

…/…

Lire l’article complet

Source Le Dauphiné

Voir:

Recensement de la population : l’Insee compte sur vous

…/…. Rappelons que les résultats de l’enquête sont utilisés par les communes, le Département, la Région mais aussi par l’État. L’ouverture, d’une crèche, d’une pharmacie, la construction de logements ou le développement des transports en commun sont motivés par la démographie. Les dotations de l’État aux communes sont allouées selon les chiffres de la population légale…./….

…/… Il n’y a aucun échange avec d’autres organismes comme la Caf ou l’Urssaf et les agents sont soumis au secret professionnel…/…

 

25 commentaires

  • Est-ce que l’Etat va déclarer la guerre contre sa population ? Espérons que raison sera gardée et que les Zadistes auront du temps pour quitter les lieux une fois satisfaction obtenue. Du moins je le souhaite vivement.

    « Recensement de la population : l’Insee compte sur vous »
    « …/… Il n’y a aucun échange avec d’autres organismes comme la Caf ou l’Urssaf et les agents sont soumis au secret professionnel…/… »
    Bien que sous couvert d’anonymat, il existe des fichiers croisés qui permettent de retrouver sans difficulté les coordonnées des personnes du fait de l’instauration d’un système de maillage de plus en plus précis, au quartier, au groupe de maisons, à la rue.
    Donc ne prenez pas l’Insee comme un confident, soyez prudent, racontez ce que vous voulez plutôt que la réalité, n’abandonnez pas vos données personnelles.
    Ou refusez carrément d’y répondre. Mais là, il y a risque de PV. Rarement appliqué d’ailleurs.

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Formidable ! les zadistes ont eu finalement gain de cause et l’aéroport ne sera pas construit ! les cultivateurs vont retrouver leurs terres et ça c’est une belle victoire.

    Alors maintenant s’ils se transportent sur d’autre sites, comme celui de Bure pour empêcher l’enfouissement des déchets nucléaires qui empoisonneront la terre pour des siècles ce sera très bien. Nous devons préserver notre sol pour les générations futures.

    A propos du recensement je ne donne jamais aucune indication ne répondant à aucune question. Cela depuis des lustres et sans jamais avoir eu aucun problème.

    • verisheep

      Si les zadistes lâchent le terrain, ce ne sont pas les agriculteurs qui ont été expulsés qui retrouveront leurs terres, ils ont signé.
      C’est la safer qui comme toujours se chargera de les réattribuer pour une bouchée de pain à ses copains de l’agriculture industrielle, c’est à dire de la bonne grosse monoculture bien arrosée de pesticides et de subvention et de l’élevage intensif.

      • Graine de piaf Graine de piaf

        D’après ce que j’ai lu, ceux qui ont été expulsés pourraient retourner chez eux, donc à suivre…

      • verisheep

        Communiqué commun du mouvement anti-aéroport, suite à la décision du gouvernement

        Ce midi, le gouvernement vient enfin d’annoncer l’abandon du projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

        Nous notons que la DUP ne sera officiellement pas prorogée. Le projet sera donc définitivement nul et non avenu le 8 février.

        Il s’agit bien d’une victoire historique face à un projet d’aménagement destructeur. Celle-ci aura été possible grâce à un long mouvement aussi déterminé que divers.

        Nous voulons d’abord saluer chaleureusement aujourd’hui toutes celles et ceux qui se sont mobilisées contre ce projet d’aéroport au cours des 50 dernières années.

        En ce qui concerne l’avenir de la zad, l’ensemble du mouvement réaffirme dès aujourd’hui :

        -La nécessité pour les paysan-ne-s et habitant-e-s expropriés de pouvoir recouvrer pleinement leurs droits au plus vite.

        -Le refus de toute expulsion de celles et ceux qui sont venus habiter ces dernières années dans le bocage pour le défendre et qui souhaitent continuer à y vivre ainsi qu’à en prendre en soin.

        -Une volonté de prise en charge à long terme des terres de la zad par le mouvement dans toute sa diversité – paysans, naturalistes, riverains, associations, anciens et nouveaux habitants.

        Pour le mettre en œuvre, nous aurons besoin d’une période de gel de la redistribution institutionnelle des terres. Dans le futur, ce territoire doit pouvoir rester un espace d’expérimentation sociale, environnementale et agricole.

        En ce qui concerne la question de la réouverture de la route D281, fermée par les pouvoirs publics en 2013, le mouvement s’engage à y répondre lui-même. La présence ou l’intervention policières ne feraient donc qu’envenimer la situation.

        Nous souhaitons par ailleurs, en cette journée mémorable, adresser un fort message de solidarité vis-à-vis d’autres luttes contre des grands projets destructeurs et pour la défense de territoires menacés.

        Nous appelons à converger largement le 10 février dans le bocage pour fêter l’abandon de l’aéroport et pour poursuivre la construction de l’avenir de la zad.

        Acipa, Coordination des opposants, COPAIn 44, Naturalistes en lutte, les habitant-e-s de la zad.

        Contacts presse : ACIPA – Dominique Fresneau : 06 71 00 73 69 COPAIN 44 – Cyril Bouligand : 06 21 04 76 84 Coordination – Geneviève Coiffard : 06 80 84 19 89 Naturalites en lutte – Jean-Marie Dréan : 07 69 40 45 75 Zad presse : 06 95 06 81 49

        Conférence de presse commune : mercredi 17 janvier, 15h30, à la Vache Rit (les Domaines, 44130 Notre-Dame-des-Landes)

      • xc

        Les propriétaires expropriés ont été indemnisés. Que ceux qui veulent les terres les rachètent ou les louent, il n’y a pas de raison qu’on leur en fasse cadeau.

      • verisheep

        Indemnisés? A 1600€ l’hectare, et sachant qu’on ne leur a pas laissé le choix, le terme le plus juste serait arnaqués.

        « Que ceux qui veulent les terres les rachètent ou les louent »
        Ça ne se passe pas comme ça, la mafia safer préempte et redistribue en fonction de son bon vouloir et des pots-de-vin.

      • xc

        @verisheep
        Je n’ai pas tout suivi. Sont-ils allés devant les tribunaux pour contester le montant des indemnisations ? Ils auraient peut-être obtenu mieux.

      • verisheep

        Quelques-uns l’ont fait, ils ont obtenus 2700€. Mais même ces rares cas ont été expropriés contre leur volonté, ceux qui ont vraiment résisté sont considérés comme des squatteurs hors-la-loi.

        De plus le prix moyen des terres agricoles en 2014 était de 5910€ l’hectare.
        Acheter des terrains qui deviendront constructibles à un prix très inférieur à celui des terrains agricoles, c’est de la spoliation pure et simple.

      • GROS

        @verisheep, tu as l’air de découvrir la vie.
        C’est toujours comme ça, les expropriations. Tu ne penses quand même pas que les collectivités locales vont passer les terrains en constructible avant de les acheter, non ? Tu les prends pour des idiots ? Et les contribuables (car il s’agit quand même de leur argent) sont tout à fait d’accord avec ça.

        Voilà, tu découvres qu’il vaut mieux avoir les élus dans son réseau d’amis que comme adversaires, ça aide à éviter certaines déconvenues, voire à obtenir quelques arrangements. Oui, ça a certains avantages de se sociabiliser plutôt que se planquer à la campagne en autarcie avec son petit potager.

        Bienvenue dans la réalité.

      • verisheep

        Je ne découvre pas, je critique un fonctionnement inique et corrompu. C’est assez différent.

        Avoir les élus dans son réseau d’amis pour obtenir quelques arrangements, ce n’est pas de la sociabilisation, c’est de la magouille.

        La sociabilisation correspond plus à vivre à la campagne en autonomie (et non en autarcie), en échangeant et en s’entraidant avec le voisinage.

        Mais nous avons visiblement une vision du monde diamétralement opposée: je pense qu’il faut renverser la table, tu penses qu’il faut passer dessous pour tailler des pipes.

      • GROS

        Jusqu’au jour où tu te fais exproprier, et tu te dis : « mince, c’est con, si le maire avait été un de mes amis, si je m’étais un peu plus impliqué dans la vie municipale, il n’en aurait pas autant rien eu à foutre de ma tronche. Maintenant je me retrouve cul nu ».
        Eh oui, les rapports humains, ça compte à tous les niveaux.

      • GROS

        Et tu peux toujours dénoncer : ça se passe comme ça depuis des millénaires, c’est pas demain que ça va changer.

      • engel

        Gros à raison,
        -La suce et la levrette entre « amis » est un atout pour l’ami-kleenex qui n’hésite pas à essuyer amicalement le cul du décideur du moment…et de jouir de sa bassesse récompensée.
        Que c’est beau l’amitié vraie* entre homme!

        Il est vrai que ce genre d’individu est monnaie courante.
        Tout comme l’est l’assassin, l’escroc, le menteur, le salopard, l’inique, l’opportuniste, le machiavel, le psychopathe, le lache, la petit frappe collabo, et bien d’autres…

        *) Dans la même logique, ne pas oublier aussi de réaliser un mariage d’argent.
        ..Et là, aucun doute n’est permis, vous avez réussi votre vie.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

      • @verisheep
        Et cela fera une autre ZAD pour contrer les types du genre xavier beulin.

    • xc

      Bure présente pour le pays un intérêt autrement plus stratégique que NDDL. Pas sûr que ça se passe paisiblement.

      • engel

        De toute façon, le problème des déchets nucléaires est ingérable à moyen et long terme.
        Et décideurs et scientifiques le savaient depuis le début!

        Tous ces salauds qui n’ont pensé qu’à leur gueule, avant de partir de leur ‘belle mort’, devraient être obligés de prendre quelques kilos de produits radioactifs chez eux.

        Certes, cela ne solutionnerait rien.
        Mais cela ne serait que justice, pour tous ceux qui en crèveront demain(…aujourd’hui et hier aussi)!

      • Rainette

        …De plus le prix moyen des terres agricoles en 2014 était de 5910€ l’hectare….

        Calculé sur l’ensemble de la France peut-être ? Pas par chez nous. Je viens de vendre un terrain agricole situé à moins de 30kms de ND des Landes, prix de l’hectare : 1500 €. En 2014 il n’était sûrement pas plus élevé.
        Je rêve de voir ces terres cultivées par des paysans (je dis bien paysans) respectueux de la nature. On peut toujours rêver, non ?

  • chat noir

    Vous oubliez le projet Thor à malvesi à côté de Narbonne incinérateur nucléaire produisant dès 2019 les pollutions aire eau terre qui seront terrible

  • Il y a aussi les mines de tungstène à Salau en Ariège qu’ils veulent ré-ouvrir après avoir été fermées pendant 30 ans. C’est une région très touristique et quand on connait la route pour y monter, on n’imagine mal tous les camions qui vont encombrer cette route de montagne, route qui mène à la station de ski de Guzet, et la pollution à la source du Salat qui se jette dans la garonne.
     » L’amiante, présente à Salau, mentionnée dès le 19ème siècle, est décrite précisément depuis le milieu des années 80 : il s’agit d’amphiboles, principalement d’actinolite et de trémolite que l’on retrouve, soit sous forme fibreuse, soit plus généralement incluses dans les roches proches du minerai de tungstène.
    L’amiante présente à Salau il y a 30 ans, est toujours présente aujourd’hui !  »
    https://www.stopminesalau.com/

  • xc

    Un point qui semble généralement mal perçu: Vinci va être indemnisé pour les frais engagés et le manque à gagner. L’État peut modifier un contrat avec un partenaire privé, voire, l’annuler. Que le partenaire soit d’accord ou pas. Mais il doit indemniser.
    Ce qui sera versé à Vinci sera une perte sèche pour les finances de l’État, cela ne lui rapportera rien. Alors que la réalisation de NDDL aurait coûté plus cher au départ, mais cela aurait été une dépense d’investissement qui aurait rapporté, à Vinci, certes, mais aussi à l’État (développement, tourisme, emplois,…). D’autant qu’au terme du contrat, l’État serait devenu seul propriétaire de NDDL.

    • verisheep

      Au terme du contrat… dans 55 ans! Si la concession n’est pas prolongée comme à chaque fois…
      Vinci te paye combien?

      Et les autoroutes financées par le contribuable et ensuite bradées à vinci par des traîtres, elles ont rapporté (pour les finances de l’état) plus qu’elles n’ont coûté aux usagers et contribuables?
      Tous les partenariats public-privé sont des arnaques au bénéfice du privé.

      Je te remet la réponse que je t’ai déjà donné, puisque tu ne l’as visiblement pas lu:

      A noter, car tu sembles mal comprendre: sur ce projet complètement inutile (Nantes-Atlantique tourne en sous-régime), c’est vinci et non l’état qui touchera tous les bénéfices d’exploitation pendant 55 ans, et les emplois merdiques qui seront créés à NDDL seront détruits à Nantes.

      D’après mes connaissances en algèbre, payer 200 millions d’amende est plus avantageux que de payer 992 millions d’euros pour un truc qui rapporte à quelqu’un d’autre.

      • Rainette

        Qui héritera des travaux à entreprendre sur l’actuel aéroport de Nantes-Atlantique ? Peut-être Vinci. Il y a une carte à jouer là, non ? Mais comme le mouton de contribuable n’est au courant de rien ils auront beau jeu de nous rouler dans la farine. Sont tous copains comme cochons.

    • verisheep

      Par ailleurs, la limitation de vitesse à 80km/h sur le réseau secondaire, au grand bénéfice des sociétés d’autoroutes (dont vinci fait partie) est déjà une indemnisation indirecte et non des moindres.