Soleil, eau et CO2 – Une alchimie pour en finir avec l’ère du pétrole ?….

Il y a des pistes pour de l’énergie propre et renouvelable, va-t-on continuer à polluer et à payer ? On nous donne ces pistes et on entend plus grand chose après l’annonce. Qui sait où en sont les recherches dans le domaine ?

En combinant de nouveaux matériaux, des matières renouvelables et de la chaleur issue du soleil, des scientifiques arrivent à créer du carburant directement utilisable dans les voitures. Quel est le secret de cette réaction ? Et peut-on vraiment envisager de rouler un jour avec cette énergie « propre » ?

Les principes de conversion de l’énergie issue du soleil en énergie électrique sont bien connus et ne cessent de s’améliorer chaque jour. Cela concerne les cellules photovoltaïques (panneaux solaires) qui utilisent l’énergie lumineuse du soleil, dont les publications sur le sujet sont régulières, mais cela concerne également les centrales thermiques. Moins connues, ces centrales solaires utilisent l’énergie thermique de l’astre du jour pour chauffer des liquides – à plus de 500 °C –, les transformer en vapeur et faire tourner des turbines. Dans les deux cas, le soleil est utilisé pour créer une énergie électrique.

Ce que viennent de publier des chercheurs suisses au début du mois de juillet est une nouvelle forme d’utilisation du soleil. Dans la revue « Energy and Environmental Science », les scientifiques expliquent comment utiliser le soleil pour fabriquer du carburant, le même que celui que l’on utilise dans les voitures ! Ce nouveau concept fonctionne selon un principe tout à fait similaire à celui des centrales solaires. Ivo Alxneit et ses collègues de l’École polytechnique fédérale de Zurich (ETH) et de l’Institut Paul-Scherrer (IPS) utilisent la chaleur pour déclencher certains processus chimiques précis qui se déroulent à des températures très élevées – plus de 1000 °C. Or, pour produire cette chaleur, l’énergie du soleil pourra, un jour, être utilisée.

L’affaire est tout de même loin d’être aisée car, pour remplacer les carburants traditionnels actuels, il faut que les liquides issus de la transformation de n’importe quel matériau ressemblent à ceux issus du pétrole. C’est-à-dire que le liquide obtenu contienne suffisamment d’hydrogène (entre 12,5 et 14 %). Si, depuis plus de 150 ans, le processus de transformation du charbon en pétrole est assez bien connu (lire encadré), c’est vers une autre source de matière que les chercheurs se tournent aujourd’hui pour grappiller les molécules d’hydrogène nécessaires à l’obtention d’un carburant alternatif.

Lire la suite

Publié par Folamour pour Crashdebug

Pour aller plus loin et ne pas oublier:

Hinkley Point : l’ancien n° 2 d’EDF dénonce un projet suicidaire

Le comité central d’EDF convoqué pour se prononcer sur le projet de l’EPR d’Hinkley Point

Le KPP génère de l’énergie en mouvement perpétuel

Hycopter : un drone à hydrogène qui devrait battre le record d’autonomie

Les premières voitures volantes débarquent enfin

Les nanotubes de carbone pourraient faire d’extraordinaires batteries…

Des panneaux solaires qui récupèrent l’énergie de la… pluie !

Un jour avec 8 grammes de thorium, on roulera à vie…

5 applications du graphène, le super-matériau du futur

Démonstration de génératrice à hydrogène

Scandale Uramin : Anne Lauvergeon révèle l’implication de Claude Guéant

5 applications du graphène, le super-matériau du futur
https://www.crashdebug.fr/high-teck/9006-5-applications-du-graphene-le-super-materiau-du-futur

Grâce au graphène, les voitures rouleront à l’air et rejetteront de l’eau…
https://www.crashdebug.fr/sciencess/9851-grace-au-graphene-les-voitures-rouleront-a-l-air-et-rejetteront-de-l-eau

Une alternative au nucléaire : la filière du thorium
https://www.crashdebug.fr/sciencess/3153-une-alternative-au-nucleaire-la-filiere-du-thorium

Thorium, la face gâchée du nucléaire (Arte)
https://www.crashdebug.fr/dossiers/12383-thorium-la-face-gachee-du-nucleaire

La Chine anticipe une exploitation du thorium pour 2024
https://www.crashdebug.fr/sciencess/8485-la-chine-anticipe-une-exploitation-du-thorium-pour-2024

Un commentaire