Les eurorégions pour dynamiter les États….

La disparition des pays est en cours et, bien peu se rendent compte du danger. Les régions, ne pourront pas résister à la pression des lobbies bulldozers, infiltrés partout dans le parlement européen. On ne s’étonnera pas de la velléité d’indépendance, de la Catalogne, de la Corse et de la Vénitie italienne, de la Savoie et de bien d’autres à venir… Tout est prévu de longue date…

La régionalisation pour dynamiter les États

L’Europe des ethnies dessinée par les waffen SS pendant la deuxième guerre mondiale préfigure l’Europe fédérale des Länder d’aujourd’hui, l’actuelle zone euro qui est en réalité une zone mark.

Dans un cas comme dans l’autre, il s’agit de rechercher un leurre pour tenter de camoufler la volonté nationaliste de domination de l’impérialisme allemand.

L’article ci-dessous montre qu’en se cachant derrière des slogans comme « struc­tures fédérales » ou « davantage de pouvoir pour les régions », l’UE a des visées centralistes. Il s’agit d’aplanir les différences nationales, également dans le système bancaire.

Carte – Europe des ethnies

Le principe de régionalisation en Europe va bien au-delà d’une simple réorganisation du vieux continent. En fait, il s’agit d’octroyer des pouvoirs politiques, économiques et financiers aux régions, ces dernières traitant directement avec les instances bruxelloises. Ce phénomène est dû aux volontés politiques allemandes qui ont su insuffler ces mesures dans le cadre de la construction européenne. Comme le rapporte le professeur en sciences politiques, Rudolf Hrbek dans la revue « Documents, revue des questions allemandes » : « Le point de départ de cette nouvelle série d’initiatives fut la résolution de la conférence des ministres-présidents d’octobre 1987 à Munich, où fut fixé comme objectif une Europe aux structures fédérales. Deux ans plus tard, les ministres-présidents des Länder créèrent un groupe de travail de leurs chancelleries d’État en lui commandant un rapport sur la position des Länder et des régions face aux développements futurs de l’Union européenne ».

Tous ces travaux ont trouvé leur impulsion grâce à l’action du gouvernement du Land de Basse-Saxe en 1996. A l’époque, dirigé par le ministre-président Gerhard Schröder, le député socialiste du Land de Basse-Saxe, Peter Rabe, est à l’origine de l’élaboration de la recommandation 34 (1997) du CPLRE (Congrès des Pouvoirs locaux et régionaux d’Europe). C’est ce document qui autorise une recomposition politique de l’Europe. Le principe en lui-même est simple. Il s’agit d’octroyer le maximum de pouvoirs aux régions, celles-ci traitant de plus en plus avec l’Union européenne (UE) aux dépens des Etats. Dans cette construction, l’élément intermédiaire, en l’occurrence l’autorité nationale, est complètement court-circuité. Ce principe poursuit l’objectif de démanteler les Etats au profit d’une Europe des régions, plus exactement d’une Europe des eurorégions. La création de ces dernières consiste à mettre sur pied des entités territoriales rassemblant plusieurs régions de différents pays. C’est le cas de l’eurorégion Alsace/Pays de Bade ou encore Pyrénées/Méditerranée.

Cette politique conduit à déstructurer les Etats européens afin de les broyer. Il va de soi que des pays n’appartenant pas encore à l’UE comme la Suisse doivent tôt ou tard entrer dans la danse. Comme le rapporte René Schwok, titulaire de la Chaire Jean Monnet à l’institut européen de l’université de Genève, la Suisse subit déjà l’attraction de Bruxelles. Il souligne avec satisfaction que les lois suisses sont à près de 50% issues des directives européennes. Cette évolution est logique. En effet, compte tenu de la volonté de créer un bloc européen unifié selon un modèle unique, il s’avère nécessaire de faire rentrer tous les Etats dans le même moule dans tous les domaines. Les attaques du ministre allemand des finances, Peer Steinbruck, à l’égard de la Suisse entrent dans cette volonté de casser le particularisme bancaire suisse afin de mieux l’absorber dans un cadre régi par les mêmes lois.

L’objectif officiel qui consiste à faire la guerre aux paradis fiscaux est le prétexte pour essayer d’abattre un modèle qui échappe aux eurolâtres de Bruxelles. Dans cette volonté d’assujettir le modèle helvétique, Peer Steinbrück se garde bien de condamner la maison mère contrôlant la plupart des paradis fiscaux … la city de Londres. Comme c’est étonnant. Cette caractéristique est à relier à la volonté d’intégrer toute l’Europe à un vaste bloc euro-atlantique.

Dans cette immense restructuration politique, économique et financière, il est nécessaire d’uniformiser l’ensemble. N’oublions pas que des échéances importantes se présentent devant nous : l’effondrement du dollar qui doit être suivi de la création d’une nouvelle monnaie dont le nom n’est pas encore officialisé (amero ou dollar nord-américain). La création d’un bloc nord-américain politique, économique et militaire (North American Union) réunissant Etats-Unis, Canada et Mexique dans le cadre du Partenariat pour la Sécurité et la Prospérité (PSP).

Ce bloc devant s’associer à l’Union européenne afin de constituer une « Union atlantique » pour reprendre l’expression du fondateur de la Paneurope, Richard de Coudenhove-Kalergi, doit impérativement contrôler les dernières niches fiscales et bancaires.

Carte – Eurorégions – Europe

Le régionalisme entraînera la mort de la France

Dans sa récente conférence de presse, le chef de l’État (François Hollande au moment de cet article) avait fait part de sa volonté de diminuer le nombre de régions, tout en augmentant leur taille et leur puissance. Comment recevez-vous ce projet ?

PH : L’idée n’est pas nouvelle. Déjà, en 2009, le rapport Balladur avait lancé un projet similaire. Le président Hollande veut, apparemment, procéder à une refonte des frontières régionales françaises. En dehors de la modification territoriale, il est difficile de savoir quelles compétences nouvelles seront attribuées à ces régions. Pour le moment, aucune information n’a filtré de l’Elysée. On peut, cependant, être sûr que ces blocs régionaux vont acquérir tôt ou tard des prérogatives supplémentaires car c’est la finalité du projet. Suis-je étonné d’une telle annonce … bien sûr que non. Elle n’est que la conséquence d’un long travail fait en amont dans le cadre de l’Union européenne. Celle-ci s’inspire du travail fait en coulisses par l’Allemagne.

Peut-on y voir une tendance à tendre vers le modèle allemand des Länder ?

PH : L’Union européenne est le diffuseur des principes régissant la spiritualité politique allemande : régionalisme ethnique et technocratique dans un cadre fédéral. Le principe régionaliste a toujours été prégnant depuis l’existence de la CEE puis de l’UE. Il a vraiment décollé avec l’adoption du Traité de Maastricht (1992) instituant le principe du fédéralisme. J’explique tout cela d’une manière détaillée dans mon livre « Minorités et régionalismes ». Grâce aux travaux du professeur en science politique, Rudolf Hrbek[1], nous savons que les préparatifs ont vraiment commencé en 1987 :

« Le point de départ de cette nouvelle série d’initiatives fut la résolution de la Conférence des Ministres-Présidents d’octobre 1987 à Munich, où il fut fixé comme objectif « une Europe à structure fédérale ».

« Deux plus tard, les Ministres-Présidents des Länder créèrent un groupe de travail de leurs chancelleries d’Etat en lui commandant un rapport sur la position des Länder et des régions face aux développements futurs de l’Union européenne. Remis aux Ministres-Présidents en mai 1990, ce rapport détaillé, contenant des propositions concrètes pour une révision des traités régissant la Communauté, comprenait quatre points principaux :

Introduction du principe de subsidiarité, modèles pour la participation des Länder et des régions aux travaux du Conseil des ministres,

Création au plan communautaire d’un Organe spécial,

Possibilité pour les Länder et les régions d’intenter en tant que tels des actions auprès de la Cour de Justice européenne.

Ces revendications furent soutenues par deux résolutions : l’une des Ministres-Présidents du 7 juillet 1990 et l’autre du Bundesrat du 24 août 1990.

…/…

Tous ces travaux se sont associés à une multitude de rapports et textes en tout genre élaborés au sein d’instituts comme l’Assemblée des Régions Frontalières Européennes (ARFE, institut européen, en fait allemand), l’Assemblée des régions d’Europe (ARE) ou le Congrès des Pouvoirs Locaux et Régionaux d’Europe (CPLRE). Les Commissions de l’ARE et du CPLRE dans les années 1980 et 1990 étaient occupés par des Allemands travaillant en liaison permanente avec des Catalans, des Basques,des Friouls-Vénitiens, des Galiciens ou des Flamands.

Ce travail a permis d’élaborer des mesures favorisant le régionalisme, l’ethnicisme et la promotion de la coopération transfrontalière afin de faire disparaître les frontières étatiques au profit d’eurorégions. Ces dernières ont pour vocation de réunir des régions de part et d’autre des frontières devenues obsolètes. C’est un remodelage complet des structures internes des pays européens qui est en cours.

Ajoutons que le décollage véritable de la régionalisation s’appuie sur la recommandation 34 (1997) du rapporteur allemand Peter Rabe, député du Land de Basse-Saxe, à l’époque dirigé par Gerhard Schröder. C’est ce document qui propulse le principe régionaliste dont la finalité est de donner aux collectivités régionales un poids économique, fiscal, administratif, etc. complet en contournant l’autorité nationale au profit d’un dialogue direct avec Bruxelles et ses lobbies. Si le processus va à son terme, c’est la mort de la France comme de tous les États européens. Dans cette affaire, François Hollande et ses ministres ne font que suivre une feuille de route élaborée depuis longtemps.

« C’est le retour de baronnies dans le cadre d’un Saint-Empire romain germanique élargi à l’échelle de l’Europe. »
Pierre Hillard

Enfin, peut-on parler, comme l’évoquait l’un de nos contributeurs récemment, d’un retour à la féodalité dicté par Bruxelles ?

PH : C’est exactement cela. C’est le retour de baronnies dans le cadre d’un Saint-Empire romain germanique élargi à l’échelle de l’Europe. Nous avons et nous aurons de plus en plus des potentats locaux qui seront cajolés par les lobbieset toutes les représentations étrangères planétaires présents à Bruxelles. On imagine sans peine les magouilles en tout genre. D’autant plus que la Commission européenne saura jouer des rivalités entre régions pour abaisser les protections sociales. C’est la région dite « la plus compétitive » qui sera la mieux vue. Déjà, on évoque des smics régionaux.

Il va de soi aussi que les remboursements médicaux ou soins dentaires seront tirés vers le bas dans le cadre d’un mondialisme œuvrant en faveur d’une gouvernance mondiale. N’oublions pas que le processus de régionalisation va de pair avec l’instauration d’un marché transatlantique. C’est lié. Il faut détruire les Etats pour laisser la place à une multitude de régions qui n’offriront aucune résistance aux produits et aux normes venant d’outre-Atlantique.

Si le président Bill Clinton, recevant en 2000 la plus haute distinction euro-fédéraliste, le Prix Charlemagne, a prôné la régionalisation de l’Europe, ce n’est sûrement pas l’effet du hasard. Nous sommes engagés dans une spirale. Malheureusement, les Français dans leur grande majorité n’ont pas compris la finalité de cette politique. Sauf miracle (et j’y crois), il ne faut pas oublier l’enseignement de l’histoire qui rappelle que la nature élimine les êtres et les États qui ne perçoivent pas les dangers mortels.

Pierre Hillard

Carte – Régionalisation – France

Bonus historique
Carte de la France révolutionnaire franc-maçonne en damiers (1789)

« Châssis figuratif du territoire de la France partagé en divisions égales entre elles », proposition annexée au rapport du 29 septembre 1789 à l’Assemblée nationale de la commission dite « Sieyès-Thouret »

Lire l’article complet et voir les vidéos

Auteur Aphadolie

Source:

Carte Wikimedia

https://fr.wikipedia.org/wiki/Eurorégion

http://www.comite-valmy.org/spip.php?article552

http://www.cartesfrance.fr/carte-france-region/carte-france-regions.html

http://www.europe-en-france.gouv.fr/Centre-de-ressources/Actualites/Une-Euroregion-qu-est-ce-que-c-est

http://newsoftomorrow.org/vie/psychopathes/pierre-hillard-transcription-de-la-vod-comprendre-le-nouvel-ordre-mondial

http://www.lebreviairedespatriotes.fr/17/01/2014/archives/entretiens/pierre-hillard-le-regionalisme-entrainera-la-mort-de-la-france/

https://tempsreel.nouvelobs.com/nouvelles-regions/20141120.OBS5694/nouvelles-regions-laquelle-est-la-plus-riche-la-plus-peuplee-comparez.html

Voir aussi:

Des lentilles bioniques permettant une vision jusqu’à 3 fois supérieure à 20/20

Colopathie fonctionnelle | Syndrome de l’intestin irritable

La pollution serait un facteur d’altération de la santé mentale

25 commentaires

  • Norbert

    Voltigeur,un oubli sans doute!?

    Les « Eurorégions » : Allons-nous laisser détruire les Nations ? (Partis 1/4)
    conference d’Asselineau datant de 2013
    Qui dit mieux?
    Il avait deja tout dit, et en details, a l’epoque sur la Catalogne et autres et meme le Brexit

    a suivre en 4 episodes fort interessants que vous retrouverez, pour les interesses, sur Youtube.
    Episode 2:La France directement visee par l’affaire Catalane
    Episode 3:Les anglo-saxons contre la France
    Episode 4 :reponses aux questions diverses de la salle

    François ASSELINEAU s’est rendu pendant 2 jours en Belgique, à l’invitation de nos adhérents et sympathisants Belges ou Français expatriés.

    https://www.youtube.com/watch?v=bYZ-hsF3CSs&t=912s

    • Voltigeur Voltigeur

      Si tu avais suivi le lien source, tu aurais vu qu’il y a les vidéos à voir de ton cher FA et pas que. Je n’oublies rien n’aies crainte, mais cette habitude de ne lire qu’une partie et pas le reste, pour venir faire des « critiques » est saoulante.

      • Hooliganisme.

        Ce qui est une insulte pour le Cher Leader qui demande à ses ouailles de faire preuve de raisonnement minutieux.

      • Voltigeur Voltigeur

        Je ne crois pas que tout le monde voit ce qui se profile à l’horizon…

      • Norbert

        voltigeur,

        Effectivement,d’une part, je n’ai pas suivi le lien source donc pas evident a voiret d’autre part je ne faisais qu’une simple remarque denuee d’animosite.
        Acceptes mes plates excuses.
        Suis je du genre a te faire,souvent , des remarques ,a te critiquer ou a me plaindre!!???
        Plutot tres rare…Non?
        Tu dois m’amalgamer avec d’autres intervenants souvent fort grincheux.
        Mais,rassures toi ,je te comprend.

      • Voltigeur Voltigeur

        Je répète tellement souvent que ça m’énerf… ;) C’est tombé sur toi :)

      • Pignoufou

        Je vais me permettre de faire des remarques pleines d’animosités… je sais que c’est pas joli joli, mais m’en fout.

        « Effectivement,d’une part, je n’ai pas suivi le lien source donc pas evident a voiret d’autre part je ne faisais qu’une simple remarque denuee d’animosite. »
        …on divise le problème en deux pour en reconnaître une partie et ignorer l’autre. La répétition peut-elle être perçu comme une animosité? Perso ce qui me gène c’est pas une critique isolée mais une idolâtrie à tout bout de champs.

        « Acceptes mes plates excuses. »
        …Moi je n’accepte jamais aucune excuse sur la simple énonciation de ces mots. Si il y a vraiment un problème, il faut le reconnaître mais aussi tenter d’y remédier. Je sais que la personne cherche réellement à s’excuser quand elle en arrive là.

        « Suis je du genre a te faire,souvent , des remarques ,a te critiquer ou a me plaindre!!??? »
        …Tu cherches à culpabiliser? En inversant le rôle de la victime. Si tu prends une remarque, c’est peut-être toi le fautif (plutôt qu’une victime).

        « Plutot tres rare…Non? »
        … ce n’est absolument pas ce qu’on te reproche. Enfin si, tu as fais une critique mais le fond de cette critique c’est « Asselineau l’a dit, c’est le meilleur, votez pour lui »

        « Tu dois m’amalgamer avec d’autres intervenants souvent fort grincheux. »
        … Supposition que celle que tu as réussi à culpabiliser et à presque faire passer pour folle se trompe de personnage…. bien joué. (et pis le pasdamalgame c’est devenu une cartouche de chevrotine ce truc là)

        « Mais,rassures toi ,je te comprend. »
        … élément de langage pour signifier à l’autre (l’enfant) qu’il peut se reposer sur ses épaules paternalistes et qu’on lui accorde toute l’attention qu’il demande en lui signifiant qu’il a été entendu et compris.

        … manquait juste un petit élément de langage positif à la fin, qui aurait pu être interprété comme un compliment et faire basculer plus facilement la victime sous l’étiquette du fautif.

        Ps: et je ne suis même pas psy, c’est juste comme ça que je vois les choses. Maintenant je…et je retourne à ma maison. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

      • Voltigeur Voltigeur

        La modération est un exercice de haute voltige que je déteste, mais, je n’en pense pas moins sur les sous-entendu cachés, de certains commentaires. :)

      • Norbert

        Pignoufou,

        Je n’ai absolument pas les arrieres pensees que tu me pretes.
        Je laisse cela aux tordus du cerveau qui voit le mal partout et font de la psycho a 2 ballles ,la ou il y en a pas.

      • Pignoufou

        Je ne suis absolument pas un tordus du cerveau.
        Je laisse cela aux arriérés du cerveau qui voient des fous partout et veulent imposer leur pouvoir et leur vision à deux balles.

        Ps: T’as vu? Sans argument, c’est moche. Ça sonnerait presque comme des insultes.
        Ps2: Si ça te démange, vas y, tu peux te lâcher. Je ne répondrai plus de toute façon.

    • Grand marabout Grand marabout

      Pierre Hillard en a parlé et l’explique bien mieux !
      que ton prophète repenti à sa reconversion
      opportuniste
      UPR = union pour rien

    • engel

      NORBERT MANIPULE.

      J’en rajoute une couche, depuis le temps que dure sa propagande.
      Norbert dis:
      – « la conference d’Asselineau datant de 2013 Qui dit mieux? Il avait déjà tout dit, et en détails, à l’époque sur la Catalogne et autres et meme le Brexit »

      Cette façon de présenter la chose fait évidemment penser qu’il était le premier.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif
      ….Sauf que Assellineau a plus 10 ans de retard sur les écrits de MR Hillard!!!

      LA PREUVE en 2002! : https://www.youtube.com/watch?time_continue=4&v=im7ByGvciJo

      • Grand marabout Grand marabout

        merci ,je me sens moins seul
        et ce concept des regions date de bien plus encore
        faut ne pas etre allergique à PH,bien sur

        enfin avec Norbert,c’est abécédaire de l’upr..

      • engel

        Comme quoi, même sans internet il fut un temps où l’on pouvait savoir.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

        Dés lors « On ne pouvait pas savoir » …est un mensonge.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif

      • @Engel,
        Certes, Monsieur Hillard en parle depuis 10 ans, mais malgré tout le respect que j’ai pour son travail, il n’est pas candidat aux élections !!! Qui est le seul politique à aller dans ce sens ?
        Non Norbert, tu n’es pas seul, et contrairement aux autres, je ne me lasse pas de trs commentaires sur FA ( oui plein de défauts etc…. mais à côté des autres, c’est un enfant de coeur), et merci de m’avoir fait connaître ce parti http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

      • Voltigeur Voltigeur

        Sagesse tu as tout à fait raison et, j’aimerai mettre des analyses de FA, seulement avec Nono qui nous les propose, je ne veut pas que nous soyons la vitrine de l’UPR, surtout qu’il n’y a pas la place pour d’autres avis. Sont tous pourris, menteurs, profiteurs, plagiaires, etc.. Défendre un point de vue c’est tout à fait légitime, mais être prosélyte, ça ne plaît pas, puisqu’il n’y a pas la place au débat. Le « grand chef » a parlé, gloire au « grand chef ». Asselineau n’y est pour rien, mais sur tous les forums ont voit ce forcing et ça rebute plus que le reste. Sinon j’écoute ce qu’a à dire FA, mais je ne relaie pas.

      • engel

        Bonjour @sagesse,

        Comme je le faisais remarquer dans mon post ci-dessus.
        Ce qui est très inquiétant, est le fait qu’il faut qu’un gugus se présente au présentiel et reprenne un problème, pour qu’enfin les gens percutent*.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gifhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif

        Il existe une vraie vie politique entre chaque campagne présidentielle.
        Et il serait peut -être bon de s’y intéresser et d’agir en conséquence.
        …C’est peut-être ça la vraie sagesse.

        *) Et encore, ils représentent moins de 2% des votants…les autres n’exprimant rien, sont totalement invisibleshttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif.

  • criminalita

    Alors tout devient inexplicable.
    Comment comprendre cette opposition de l’Europe à l’indépendance de la catalogne ?
    Nos présidents nationaux européens Seraient-ils de bons défenseurs d’une Europe unie ? La preuve par l’opposition au Brexit et maintenant par une opposition au catalanisme.?
    Je crois que nos politiques ont compris une chose.: il doit y avoir des riches et des pauvres.
    Avec les catalans ils ont vu la force qu’un peuple avec une région de 7 millions d’habitants peut détruire le pouvoir européen et qu’une région n’est plus contrôlable. Cette méthode de régionalisation vient d’être abandonnée car un peuple est plus représenté dans une région que dans une nation. Ils ne peuvent manipuler l’esprit des gens s’identifiant à leur région.
    Les régions seront plus fortes quant elles s’auto détermineront et elles ne seront pas contrôlables. Alors oui faisons de nos régions des États et libérons nous de la dictature facho européenne.

    • Pignoufou

      Se libérer d’une dictature technocratique en abandonnant sa capacité à pouvoir défendre son territoire et son intégrité physique?

      Je ne cautionne pas la manière dont notre armée est utilisée par une élite…. mais la principale raison d’être d’une armée, celle qui légitime son existence, c’est d’être garante de la liberté de son peuple.
      Sans armée, il te reste la prière ou à espérer que tout le monde soit sur la même longueur d’onde d’amour et de partage.

      Vouloir s’auto-déterminer sur de plus petits territoires est je trouve une bonne chose, mais attention à conserver une unité nationale.

    • engel

      « Fausse opposition ouvertement afficher pour mieux manipuler », cela te parles?

    • DTC

      « Comment comprendre cette opposition de l’Europe à l’indépendance de la catalogne ? »

      Je tente… (conspiration). Nous faire croire qu’ils s’y opposent, pour qu’ensuite on croit que la résistance, c’est là. Grosso-modo, nous faire aller là où ils veulent en nous manipulant.
      S’ils (l’UE) disaient « vive la Catalogne », forcément, on se méfierait. Mais là, ils font croire aux Catalans qu’ils sont dans la résistance, alors qu’ils sont en train d’aller exactement où l’UE le veut.

      Ce n’est que pure supposition conspirationniste de ma part.

Laisser un commentaire