Facebook : copier, voler, coller, ça suffit ! sans créateur, pas de contenu…

Un coup de gueule de Mr Mondialisation, sur le manque d’éthique de certains qui, sous prétexte de faire circuler l’information, s’approprient le contenu de vidéos ou d’articles sans citer la source. Pour ceux qui ont un compte facebook, ne participez pas à ces plagiats et, faites remarquer aux auteurs, leur manque de respect pour le travail des autres.

Image libre de droits réalisée par Sielan

Chez Mr Mondialisation, nous produisons du contenu vidéo non-commercial plusieurs fois par mois. Derrière chaque clip se cache le travail anonyme de petites mains sur le terrain, du matériel, des déplacements, des interviews et surtout de la passion. Nous publions également des vidéos produites par des partenaires, des associations ou des militants, à leur demande, toujours avec leur autorisation, ce qui nécessite rencontre, organisation et travail. Contrairement à la production d’un grand film de cinéma, ces vidéos sont gratuites au visionnage sans but commercial.

Chaque semaine, nous observons que nos vidéos, et celles d’autres associations, sont copiées/collées à la volée (et non pas repartagées) par des pages plus ou moins connues qui sont passées maîtres dans l’art de s’accaparer le travail des autres. À noter que même un contenu libre publié sous Créative Common (C.C.) oblige de sourcer et interdit l’ajout de logo tiers. Naturellement, nous n’avons jamais reçu aucune demande cordiale d’autorisation, les copies ne contiennent pas de source et, dans le pire des cas, les propriétaires de ces pages ajoutent leur logo par dessus, s’accaparant ainsi la paternité de ce travail pour gagner en popularité. Et ça marche !

Le cas « La vraie démocratie« 

L’exemple le plus édifiant de cette pratique banalisée est sans aucun doute le réseau « La vraie démocratie » dont 100% du contenu est plagié d’autres médias, petits et grands. Leur vidéo d’entête d’entête y compris est une copie non sourcée d’un court-métrage d’animation indépendant. La technique est simple : télécharger une vidéo (ou une image) à l’aide d’un logiciel sur sa machine, ajouter la référence « www.lavraiedemocratie.net » par dessus et republier le tout le plus souvent sans source. En dépit de ce plagiat de masse manifeste, et l’absence de création originale, quelques 173 867 personnes « aiment ça » sur Facebook et les commentaires sont globalement très engagés. Pire encore, quand un propriétaire d’une vidéo signale la copie, ceux-ci publient un communiqué criant à la censure afin de renforcer l’adhésion des fans. On croit rêver.

Suffirait-il donc d’arborer un petit côté engagé pour justifier un plagiat de type industriel ? À plusieurs reprises, nous avons contacté les responsables du réseau « La vraie démocratie » qui estiment qu’ils n’ont aucune raison de culpabiliser, la plupart de leurs contenus copiés provenant de médias déjà connus. Nos journalistes ont finalement été bannis de la page pour avoir osé réclamer cordialement l’ajout d’une source. Si www.lavraiedemocratie.net a bien daigné ajouter, parfois, une source, ceci ne justifie pas de perpétuer le plagiat perpétuel. Parmi les « victimes » de leur copie systématique, on trouve Tatiana Vantôse, La Relève et la Peste, Thinkerview, Polony TV, DataGueule, Dany Caligula, Brut., Là-bas si j’y suis, Osons Causer, Et tout le monde s’en fout (c’est le cas de le dire) et bien d’autres encore.

Mais pourquoi dénoncer cette copie systématique ? En quoi est-elle problématique ?

L’effet de la copie sur les associations est sous-estimé

Respecter les créateurs de contenu du web n’est pas une question d’égo. Certains seraient tentés de se dire : « La copie se fait dans le cadre de l’intérêt collectif, pour informer ». L’argument ne résiste pas longtemps à la réalité. Il existe sur Facebook le bouton pratique et visible « partager » permettant en un clique de publier légalement tout contenu vidéo qui circule. C’est simple, évident, utilisé par tous. Si ces pages préfèrent utiliser un logiciel de capture, puis de montage pour ajouter leur logo, nécessitant une action plus longue, c’est par profit personnel.

En effet, en copiant la vidéo chez eux, ceux-ci vont pouvoir « capitaliser » du like et de nouveaux fans sur leur réseaux, avec le risque d’orienter le discours de ces contenus vers leurs propres buts politiques ou économiques. Ce qui explique le succès rapide de ces réseaux : pourquoi se fatiguer à produire du contenu ou les partager pour en faire bénéficier les réels auteurs quand on peut simplement les copier ? Irrémédiablement, ce sont autant de lecteurs qui ne découvriront pas l’auteur véritable et la source de ce qu’ils viennent de visionner. Pire encore, les lecteurs peuvent même être tentés de contribuer par un don envers l’auteur de la copie, pas de l’original. Même d’un point de vue éthique, le message envoyé aux plus jeunes est assez clair : « copiez, copiez, copiez, ne créez rien, et vous vous ferez un nom sur Internet ».

Au final, on constate que les pages originales des auteurs sont largement moins suivies que ceux qui les copient. À petite échelle, difficile de concevoir l’impact. Mais à grande échelle, la copie massive des contenus alternatifs génère des difficultés pour les créateurs indépendants qui peinent par exemple à simplement survivre où à récolter des fonds sur Tipeee pour vivre dignement de leur travail. De plus, elles dissocient les « fans » de la cause (écologique, sociale,..) portée par l’auteur ou l’association. Car s’il y a bien un mythe persistant bien que fallacieux, c’est que la copie ferait honneur à l’auteur en lui donnant de la visibilité. Globalement, c’est le visage même de nos fils d’actualité qui est défiguré. D’ici quelques années, si les utilisateurs n’ont pas la sagesse de se détourner des réseaux copieurs, ceux-ci vont se développer et c’est la capacité même de produire du contenu original qui sera en jeu. Car, contrairement à Hollywood, les créateurs indépendants du web n’ont ni capitaux et ne réalisent pas de profits. Bien souvent, leur seul salaire, ce sont leurs fans, ceux qui les suivent et les encouragent.

La copie est une aberration écologique

Tout le monde le sait, le coût écologique d’Internet est colossal. Nous devons donc faire en sorte de la limiter par une utilisation intelligente. Les Data-center énergivores hébergent l’ensemble du contenu que vous voyez à l’écran. Les vidéos font partie des contenus les plus lourds. Un simple « lolcat » de quelques secondes est équivalent à l’envoie de plusieurs milliers d’e-mails en matière d’impact carbone. Pour pallier la moindre défaillance, les équipements de Facebook sont généralement installés en double voire en triple exemplaires. Chaque copie de vidéo (hors crosspostage) quadruple la capacité nécessaire pour héberger la vidéo. On vous laisse imaginer l’ampleur de la copie systématique. Le partage direct (via bouton de partage) ne pose pas ce problème.

« La concentration d’un tel nombre de machines provoque immanquablement de la chaleur qu’il faut évacuer sous peine de griller le système, chaque possesseur d’un ordinateur le sait. Et la production de chaleur dans un Data Center nécessite une climatisation constante qui à elle seule absorbe 40% de l’électricité qu’il consomme. Un de ces climatiseurs suffirait à refroidir un hôtel de 50 chambres, or il y en a des dizaines dans un Data Center ! Globalement, on estime qu’un Data Center consomme autant d’électricité en un jour qu‘une ville de 30 000 habitants. » rappelions-nous dans un précédent article. La manière dont nous consommons du contenu internet joue donc un rôle important sur cette pollution invisible mais bien réelle.

Le « crosspostage » comme alternative honnête

Pour pallier ces problématiques et la copie, il existe (outre le bouton de partage habituel) une option proposée par Facebook depuis bientôt deux ans à destination des propriétaires de pages : le crosspostage (ou crossposting). Il s’agit simplement de créer un lien de partenariat entre deux pages afin que celles-ci puissent republier leurs contenus vidéos, en toute transparence, avec sources. Les pages sont ainsi liées par un accord formel et chacun s’engage à respecter les auteurs en sourçant dûment l’origine du contenu. Si les règles ne sont pas respectée, un auteur peut décider de bloquer son contenu ou le réserver à lui seul. Il reste libre et propriétaire de son contenu.

La vidéo est quant à elle « unique » sur les serveurs physiques, ce qui évite le duplicata et donc de générer une pollution inutile et évitable. Malheureusement, ceux qui copient évitent volontiers cette solution car elle impliquerait un travail minimum de collaboration, l’accord des auteurs, mais aussi une plus faible portée des contenus partagés par ce biais (une copie brute étant toujours plus virale).

Que puis-je faire en tant que lecteur ?

Pour toutes ces raisons, il est important de protéger vos auteurs préférés et d’agir en conséquence.

1. Cesser de suivre les pages qui plagient ! Sans vous, les copieurs n’existent pas.

2. Laisser un commentaire dénonçant les cas de plagiat vidéo en toute politesse.

3. Inviter les auteurs d’une vidéo à signaler la copie. Il existe un formulaire simple pour dénoncer une plagiat avéré.

4. S’assurer de suivre des réseaux dont le contenu est original ou crossposté.

5. Penser à faire un don aux auteurs des contenus originaux. L’univers médiatique engagé et alternatif existe grâce à eux, pas à ceux qui les copient.

Bref : « Ce n’est pas car le plagiat se fait à travers un écran qu’il est soudainement plus acceptable. »

Source Mr Mondialisation

Voir :

« Au coeur de la permaculture » : un livre pour une agriculture d’avenir

Ferrero, Mars, Nestlé : des parcs protégés rasés illégalement pour faire du chocolat

Saint-Martin : entre fakes et version officielle, la nuance disparait

 

 

24 commentaires

  • Incroyable………. On à déjà eu ce genre de soucis nous aussi sur des traductions, c’est tout simplement insupportable,

    folamour,

  • GROS

    C’est le retour du bâton quand on exerce son activité dans l’économie kleenex…

  • Tyr

    Écrire sur fessebouc c’est comme laisser une page de sa prose juste à coté du photocopieur.
    Il ne faut pas venir pleurer quand on est copié dans ces conditions.

  • suzanna

    Est-ce si grave lorsqu’il s’agit de réinformation ?
    Certains ont sans doute oublier en route le but même qu’ils s’étaient fixés au début de leur aventure.

    Oui c’est énervant, mais au final se la jouer MPAA alors qu’il s’agit de vidéos ou textes ayant pour but d’éveiller les consciences, ces personnes devraient donc mettre de l’eau dans leur vin, l’important dans ce cas n’est pas le messager, mais le message, sinon on entre dans l’égocentrisme, et puis de toute façon je n’ai jamais aimé ce monsieur mondialisation, il parle de tout sauf des sujets les plus importants, les Rosthchild et leur cartel bancaire, les colons du peuple élu, les lucifériens maçons et j’en passe, c’est juste un agent du système ce monsieur.

    • Voltigeur Voltigeur

      Suzanna, tu n’as pas tort mais, ce n’est pas tant la reprise d’une info, c’est de le faire sans citer
      la ou les sources, ou l’auteur ou l’équipe qui a mis du temps pour écrire ou monter la vidéo de cette info. De cette façon et, en incrustant son logo, nom du site, par dessus c’est tout simplement du vol de contenu. Les auteurs sont assez gentils en général, ça va si vite, qu’on ne demande pas toujours l’autorisation. La moindre des choses, c’est de ne pas s’approprier le travail des autres, et de le signer du nom de la source originale. Le partage c’est bien, si on rend à César ce qui lui appartient :)

      • suzanna

         » Suzanna, tu n’as pas tort mais, ce n’est pas tant la reprise d’une info, c’est de le faire sans citer
        la ou les sources  »

        heu oui j’avais bien compris, d’où les mots égocentrisme etc… https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

      • Naao

        J’vais faire simple, voire simpliste :
        « heu oui j’avais bien compris, d’où les mots égocentrisme etc…  »

        +1
        :)

      • Voltigeur Voltigeur

        Là où il n’y a plus ni respect, ni valeur il nous reste quoi? :)

      • Naao

        « Là où il n’y a plus ni respect, ni valeur il nous reste quoi?  »
        Honnetement, en 2k17, respect, valeurs…
        Le respect de la valeur estimée en euros ou en dollars ?

      • Voltigeur Voltigeur

        Oui, je vois ce que tu veux dire, mais j’ai encore confiance en mes (abrutis) semblables.

      • Naao

        Cesse. Pour ton bien cesse.
        Avoir confiance en l’homme « moderne/occidental » ? non.
        Espoir dans l’humanité, je dis pas.
        Mais honnêtement, vu que déjà à l’age de 4 ans je me faisais traiter d’effronté quand je disait « mais pourquoi tu fais ça ? » à un adulte en train de faire un truc qu’il m’avait interdit de faire l’instant d’avant…
        La confiance faut pas. avoir confiance c’est un peu comme revenir à quatre pattes en écartant les fesses et en présentant une poignée de sable devant celui qui vient de te faire le fion contre ton gré.

    • JBL1960 JBL1960

      D’autant que ça coûte rien de rien, de sourcer !
      Bien sûr que ce n’est pas le messager, mais le message qui est important ; Raison de plus pour sourcer et non piller ou pire écraser le logo de la source avec le sien…
      Chui d’accord pour ne pas choper le melon, mais respecter le travail des autres c’est le B A BA, non ?

  • @suzanna quelle mentalité de m….. le fait de copier des textes ou des vidéos (bref du matériel multimédia) et ensuite d’y apposer son logo pour se l’approprier est malhonnête dès lors on peut s’interroger sur les motivations de ces gens.

  • Naao

    Bah en même temps, auteur, pas auteur, copieur, pas copieur, ce qui est sur internet appartient à internet.
    Si tu veux pas te faire copier, ben tu caches ton travail.
    Je trouve que la propriété intellectuelle est a plus grosse saloperie qu’on ait inventé en matière de propriété, limite, Je trouve ça pire de se considérer propriétaire d’une idée, que de se considérer propriétaire d’un esclave.
    Les idées pour moi, sont un peu comme une forme de vie spontanée qui germe, pousse et parasite la pensée humaine.
    Et je suis sur que je ne suis pas le seul à avoir déjà sorti une blague ou une phrase, qui est devenue célèbre parce que untel avec une grosse audience l’a sortie à la radio/Télé. On n’est jamais seul a penser un truc. on le pense parce que l’on a les antécédent nécessaire à l’émergence de cette idée.
    Lorsqu’une entreprise revendique la propriété sur telle ou telle technologie, c’est tout bonnement de l’escroquerie car telle techno ne peut exister que parce que des chercheurs précédents ont trouvé les prérequis.
    L’art c’est pareil, tous les artistes sont inspirés par quelque chose, ou quelqu’un qui les a précédé.
    A la base je ne voit pas l’intérêt de signer une oeuvre sinon se faire mousser et flatter son propre ego.
    Si l’on avait pris l’habitude de faire du beau et du bon, et de le partager, plutôt que de le vendre…
    Enfin bref on en revient toujours au même point au final: « ouin ouin c’est à moi, ouai ouai c’est moi le meilleur et tralalalalhallyday. »
    Va bien falloir comprendre au bout d’un moment que rien de rien ne nous appartient en ce bas monde à part notre âme/conscience. Tout ce qui ne disparaît pas avec nous quand on meurt n’est pas à nous.

    • suzanna

      Enfin un mouton noir. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

      • Naao

        « Pitch black » en Anglais dans le texte.
        Mais en fait, je me considère comme un loup, et je vis avec une paire des ces joyeux drilles.
        après qu’on me sorte pas « l’homme est un loup pour l’homme », au mieux l’homme (qualifié là de loup) est un fils de pute pour l’homme. Dans une meute de loups, l’alpha ne peut pas être un baltringue ou une brute, sinon la meute le vire, et en choisit un bon à la place. Y’a que chez l’homme que le pire peut être chef de meute.
        allez cadeau pour la bonne humeur => le lours mi loup mi ours :
        https://www.youtube.com/watch?v=JE-Nyt4Bmi8

    • GROS

      En même temps, toi tu es tranquille, tu n’es pas près d’être copié ou imité. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif
      La critique est donc facile.

      • Naao

        Effectivement, les gens sont plus du genre « fais ce que je dis pas ce que je fais ».
        Moi j’essaie de faire ce que je dis, et de dire ce que je fais…
        Et j’ai envie de dire….. STOP ! J’te vois arriver ! NON ! je ne suis pas meilleur qu’un autre, ni pire. Et j’en ai rien à foutre, j’essaie juste d’être vrai.
        Et comme je suis super sympa, j’vais te filer un truc de dingo, de malade, de ouf:
        « hey mon ami ! tu aimes ça les magical powerz ?
        Uncle Tom a exactement ce qu’il te faut: la télékinésie:
        Tu veux pouvoir déplacer un objet sans le toucher ? demande à ton voisin de table de te passer le sel !!! »
        Eh ouaip, la magie est dans le verbe.

      • Tyr

        Dit le mec sans citer la source qui vient des têtes à claques.

      • Naao

        En effet j’ai pas cité la source.
        Parce que c’était fait pour que les connaisseurs reconnaissent.
        Et des « tac » y’a que le « hey mon ami…Uncle Tom…. : »
        Le reste c’est une analyse personnelle (Et comme je l’ai dit dans un autre commentaire plus haut, je ne pense pas être seul au monde à avoir cette analyse), que je partage, sans signer parce que je m’en bat qu’un trouduc me cite dans 300 ans en mettant mon nom dans sa dissert du bac.

    • JBL1960 JBL1960

      Tu as parfaitement raison, notamment sur la propriété industrielle qui est bien une parfaite salop*erie.
      Idem pour les DDA.
      Et oui les idées, sont lancées pour que chacun se les approprient…
      Mais, ça n’empêche qu’on peut, dans le même temps sourcer, non ?
      Le gars qui dépense une énergie folle pour masquer la source et mettre son logo par dessus, attige un peu quand même, mais bon, ton argument se tient et l’important s’est surtout d’échanger.

      • Naao

        Oui la je suis d’accord, celui qui masque la source pour se faire passer pour l’auteur est encore doublement un fumier par rapport à celui qui signe au départ. Mais si aucun auteur ne signait aucun plagieur ne le ferait ^^

      • verisheep

        @JBL: Tu parles de brujitafr ou de blueman?

        Après je rejoins naao sur un point: la propriété intellectuelle est, avec l’usure et la propriété des moyens de production, un des fléaux à la base du capitalisme.
        Marx à complétement occulté ces 2 premières causes, qui étaient moins visibles à son époque.