Triomphe, catastrophe, sondage : Macron amuse les Français et prépare Mélenchon…

Un article de Pauline Mille pour Réinformation-Tv . Ne laissez personne penser pour vous, faites vous votre propre opinion. Merci à Confucius..

Un sondage du Journal du dimanche le dit, la popularité de Macron auprès des Français plonge de dix points. Après son triomphe du printemps, voici qu’il agace avec ses faux pas de l’été. Ce n’est pas encore la catastrophe, mais… En réalité, le président amuse la galerie en même temps qu’il prépare l’opinion à Mélenchon.

« Le président du Couac 40 » : quoi qu’on en dise, le président Macron a opéré au moins un miracle, il a inspiré un bon calembour à Laurent Joffrin, le patron de notre confrère Libération. Cela dit, c’est vrai qu’on retrouve, cet été, la marque de l’écurie Hollande où commença Macron. Qu’il amuse ou qu’il agace, il manque tout depuis quelques semaines. Hier, Macron c’était Sarkozy en mieux, aujourd’hui c’est Hollande en pire.

Macron, président du Couac Quarante

Ça a commencé avec les affaires d’En Marche, Ferrand, Bayrou, qui rappelaient un peu trop les fillonneries d’un autre temps, mais, bon, on pouvait se dire qu’il s’agissait de solder le passé en se débarrassant de soutiens encombrants.

Mais depuis ça n’arrête pas. La photo officielle du président est trop grande de cinq centimètres pour entrer dans le cadre des mairies. Ça va coûter des millions, en pleine période d’austérité. Puis le chef Macron a trouvé moyen de se prendre de bec avec le général de Villiers, une brave bête de CEMA pourtant, très doux avec les enfants de la veuve et les présidents. Et ce n’est pas en clamant qu’elle a une rallonge de 1,2 milliard pour les armées et le plus beau budget depuis dix ans que Florence Parly, le nouveau ministre de la chose, va apaiser le cœur des militaires.

Après le triomphe, les affaires déçoivent les Français

Il y a encore cette histoire, mineure pour l’instant mais qui pourrait dégénérer, de la grogne des adhérents d’En Marche. On leur avait dit qu’ils feraient de la politique autrement, que leur opinion compterait, puis l’on réforme les statuts de l’association, sans leur demander leur avis, sans leur communiquer le document à temps. Grosse colère, bien sûr. Ils attaquent « la direction parisienne » en référé. La Justice avec un J majuscule est appelée à défendre le citoyen blessé dans ses illusions contre les politiciens – tous les mêmes, tous pourris, même en marche !

Catastrophe : Macron attaque les pauvres !

…/…

Lire l’article complet

Auteur Pauline Mille pour Réinformation.Tv

Voir aussi:

Sexe et pornographie dans les livres scolaires : scandale dans les écoles catholiques et publiques

Les chiffres de l’immigration au Royaume-Uni : 28,2 % de bébés nés de mères nées à l’étranger, le grand remplacement version britannique

L’Union européenne est homophobe, racialiste, identitaire et nationaliste

 

 

28 commentaires

Laisser un commentaire