Se préparer à un effondrement du système

Se préparer à une telle alternative n’est pas une folie en soi, mais un geste de prévoyance, car à l’heure actuelle, le système financier global est extrêmement fragile. Mais cet effondrement est simplement organisé pour pouvoir changer de système, pour pouvoir « passer à autre chose » de soit-disant plus sain. Comprenez que le maximum des capitaux sont détournés des pays et planqués dans des paradis fiscaux, cela a un double avantage, protéger le plus de valeurs possibles, et assurer un « après ». Si un effondrement a lieu, la logique voudrait que nombre de grandes banques et de multinationales disparaissent, mais lorsque l’économie va redémarrer, l’ensemble des capitaux planqué dans les paradis fiscaux sera utilisé pour relancer la machine et prendre encore plus de pouvoir. Il n’y a pas de hasard, pas à l’heure actuelle.

Seulement, la période de transition s’annonce plus que délicate, et il va falloir se préparer à affronter certaines situations qui peuvent se produire, et qui seront loin d’être agréables. Il va falloir continuer à vivre, s’alimenter, se défendre, se soigner, et cela ne doit pas se faire en improvisant, car tout le monde n’aura pas de réelles capacités d’adaptation dès les premiers temps. Voici un article pour nous fournir quelques orientations donc, sachant que jamais aucun article ne détiendra jamais réellement la science infuse, mais c’est quand-même un début…

Apokalypse-PAK-620x410

Que se passerait-il si la société s’effondrait ? Que feriez-vous s’il n’y avait personne pour vous aider ou pour aider vos proches ? Ce moment vous remplit presque d’enthousiasme, n’est-ce pas ? Vous avez fait des réserves de Pépitos pendant des années (c’était vraiment malin !), mais vous vous demandez si vous n’avez pas oublié quelque chose. Lisez ce qui suit pour le savoir.

Méthode 1 sur 2: Si vous avez le temps de vous préparer (évidemment puisqu’Internet fonctionne encore)

  1. Préparez des réserves pour au moins 90 jours. Vous allez devoir survivre pendant un certain temps après l’effondrement total de votre pays ou du monde, c’est certain.
    Heureusement, vous aurez engrangé au mois trois mois de réserves alimentaires pour vous poser et prendre de nouvelles habitudes. Plus vous avez passé de temps à mettre en place un plan au cas où une catastrophe se passe et mieux c’est. Divisez vos réserves en deux catégories : les objets de survie de base et les objets pour vous débrouiller.

    • Pour la survie de base (la catégorie la plus importante), pensez aux objets suivants :
      • des bidons d’eau
      • des boites de conserve
      • des produits sous vide
      • des draps et des coussins
      • des médicaments
      • une arme
      • un couteau (en plus de votre arme)
      • des vêtements longs et chauds (si les conditions météorologiques le demandent)
      • un sac à dos (pour vous déplacer ou pour prendre la fuite)
    • Pour vous débrouiller, vous devrez conserver les objets suivants :
      • des piles
      • des lampes torches
      • des allumettes
      • une casserole (pour cuisiner ou faire bouillir de l’eau)
      • des couverts en plastique (des assiettes, des verres, des cuillères, des fourchettes)
      • de la corde ou de la ficelle
      • une carte
      • des marqueurs indélébiles (quelque chose pour écrire)
      • des vêtements de rechange
      • un ouvre-boite
      • des briquets
      • un petit réchaud et une bouteille de gaz
      • une hache ou une hachette
      • un livre indiquant comment dispenser les premiers soins
      • des lunettes de soleil
      • du chatterton
      • des bâtons fluorescents
      • des bottes
      • des pantalons supplémentaires
      • un téléphone portable
      • des filtres à eau
      • d’autres objets pour votre confort
  2. Préparez votre propre kit d’urgence. Que vous vouliez vous protéger de cannibales, de superbactéries mangeuses de chair, de zombies ou d’une météorite, vous devez penser à votre santé. Voici une liste des choses que vous devez mettre dans votre trousse de survie :

    • des bandages
    • de la gaze
    • du sparadrap médical
    • de l’ibuprofène
    • du paracétamol
    • un antihistaminique
    • de l’aspirine
    • un laxatif
    • de l’iode
    • un gel désinfectant pour les mains
    • des bougies
    • un canif
    • un chargeur de téléphone (de préférence solaire)
    • du bois pour le chauffage
    • des serviettes
    • des vestes gonflables si vous vous retrouvez dans une zone inondable
    • des vêtements chauds en plus
    • du papier essuietout
    • Un chargeur solaire
    • des aliments pour animaux (pour 30 à 90 jours)
    • une pince à épiler
    • des pansements
    • des épingles de sureté
    • un thermomètre
    • de la super glue
    • des cure-dents ou des aiguilles
      • Souvenez-vous que vous devez vous protéger contre « n’importe quoi ». Vous pourriez faire face à n’importe quel danger, d’une simple coupure à la dysenterie. Il n’y aura plus d’hôpitaux et de simples problèmes pourraient se transformer en cauchemar. Si vous ou un membre de votre famille avez une certaine maladie, vous devez aussi faire des réserves du médicament que vous utilisez.
  3. Préparez-vous aussi pour les choses plus salissantes de la survie sur le long terme. Tout le monde fait ses besoins, pour le dire joliment. Pour éviter que les problèmes d’hygiène viennent s’ajouter aux autres problèmes, faites des réserves des objets suivants (et vous vous féliciterez de l’avoir fait) :

    • du papier hygiénique (quelques rouleaux devraient suffire)
    • des serviettes hygiéniques
    • du dentifrice et des brosses à dents
    • des sacs-poubelle et de la ficelle pour les fermer
    • une pelle ou une truelle
    • de l’eau de Javel
    • du shampoing
    • du savon (ces échantillons que vous avez récupérés dans les hôtels vont finalement vous être utiles !)
  4. Mettez en place un système de communication. Tout le monde devrait avoir un système de communication pour communiquer avec ses amis. Communiquez vos cachettes secrètes avec vos amis en utilisant des radios.

    • Conservez des piles pour votre radio. Vous ne devez pas penser que vous êtes prêt si vous ne l’êtes pas. S’il y a une personne à laquelle vous tenez beaucoup, assurez-vous de lui donner une radio et de ne pas en garder deux pour vous.
    • Lorsque rien ne fonctionne, planifiez une façon de pouvoir communiquer l’un avec l’autre. C’est à ce moment-là que vos marqueurs vont devenir utiles. Si l’apocalypse arrive et si vous êtes parti de chez vous (pourquoi le feriez-vous ?) écrivez sur un mur, sur une voiture ou sur tout autre support votre destination, votre heure de départ et si vous allez revenir ou non.
  5. Utilisez des engins qui marchent au diésel. Le gasoil ne va plus fonctionner, car les substances chimiques qui le conservaient se dégradent avec le temps. Après environ une année, il ne va plus fonctionner. Il y a de fortes probabilités que les pompes à essence n’aient plus de gasoil, mais il devrait rester du diésel. En plus, les véhicules militaires qui marchent au diésel peuvent aussi marcher avec d’autres carburants, du kérosène moisi aux feuilles fermentées. C’est pourquoi vous devez investir dans un engin qui peut accepter des carburants plus primaires.

    • Avec ce genre de véhicule, il y a aussi de bonnes chances que vous vous trouviez dedans lorsqu’il va tomber en panne, c’est pourquoi vous devez y laisser un kit de survie. Y a-t-il des gens qui sont vraiment trop préparés ?
    • Si cela n’est pas possible, assurez-vous de garder un vélo en bon état de fonctionnement. Il va venir un moment où vous devrez couvrir de longues distances en un temps court.
  6. Apprenez à tirer avec un pistolet. Soyez honnête, vous arriverez à rester en vie ou à éviter de vous faire exiler si vous savez utiliser une arme à feu. Oubliez votre slogan « peace and love » et faites le plein de munitions. Si vous ne l’avez pas encore fait, vous devez en acheter.

    • Quoi ou qui que ce soit qui se trouve en face de vous, c’est probablement une bonne idée. Les zombies vont vous attaquer, les autres humains qui meurent de faim ou en qui vous ne pouvez pas faire confiance vont vous attaquer, les robots vont faire de vous ce qu’ils veulent, les extraterrestres vont mener des expériences sur votre corps et vous devez garder les Kardashians le plus loin possible de vous. Quel que soit votre ennemi, vous augmenterez vos chances de ne pas vous faire attaquer, dévorer, interroger ou transformer en poupée ou en souris de laboratoire si vous lui tirez dessus.
      • À moins que l’apocalypse ait été déclenchée par des bactéries qui flottent dans l’air. Vous ne pouvez pas vraiment leur tirer dessus, non ? Si c’est le cas, procurez-vous un masque à gaz. En fait, procurez-vous une arme et un masque à gaz. Les autres, les zombies ou les Kardashians vont quand même vous considérer comme un ennemi.
  7. Apprenez à chasser. Vous allez vous retrouver dans une situation du genre Hunger Games. Il va se produire une crise économique et vous allez devoir sauter par-dessus des barrières pour chasser des écureuils afin de nourrir les estomacs gargouillant de votre famille. Allez-vous être capable de le faire ? Voulez-vous gâcher vos munitions en tirant sur des écureuils ? La réponse est non.

    • Maitrisez l’art du piège. Si vous savez comment vous débrouiller, vous n’avez besoin de rien d’autre que ce que mère Nature vous offre (si bien sûr une explosion atomique n’a pas détruit tout ce qui était vert).
    • Si vous vous trouvez près de l’océan ou d’un point d’eau, allez pêcher. Vos réserves de haricots blancs en conserve et de pâtes ne vont pas se mettre à se multiplier par enchantement.
    • Inspirez-vous de Katniss et entrainez-vous au tir à l’arc. Une fois que vous avez une bonne raison de le faire, apprenez à fabriquer votre propre arc.
      • Vous trouverez aussi de nombreux conseils à ce sujet sur wikiHow.
  8. Lisez tous les romans possibles à propos des différents scénarios d’apocalypse. Même si ce sont des fictions, vous pourriez en apprendre beaucoup pour sauver votre vie en sachant comment ils recherchent de la nourriture, ils trouvent de l’eau et des abris. Cependant, vous ne devez pas vous servir de ces seules sources pour vous préparer.

    • Commencez par lire The Road de Cormac McCarthy, Lucifer’s Hammer de Larry Niven, Alas, Babylon de Pat Frank, Earth Abides de George R. Stewart, The Stand de Stephen King et The Day of the Triffids de John Wyndham, même si l’apocalypse n’est pas pour demain. Vous avez déjà lu « Hunger Games », n’est-ce pas ?
  9. Devenez moins dépendant. Si vous êtes honnête avec vous, vous savez qu’il n’est pas possible de reconstruire le monde sans les autres. Internet n’est qu’une série de tubes entretenus par des elfes, n’est-ce pas ? Si vous et votre famille vous retrouviez seuls, comment réussiriez-vous à vivre ? Avec les connaissances que vous possédez, quels détails de votre monde pourriez-vous partager avec eux ?

    • Pour la plupart d’entre nous, pas grand-chose. Nous allumons la lumière comme si cela était naturel. Nous nous plaignons lorsque YouTube rame. Si vous voulez vraiment vous préparer, vous allez devoir vous couper de tout ce luxe ou apprendre à les recréer vous-même. Pouvez-vous créer une pile avec un citron ou une horloge avec une pomme de terre ? Pour faire descendre la barre, savez-vous faire des nœuds ? Il serait temps de vous faire un marathon des épisodes de MacGyver.
  10. Trouvez une façon de générer votre propre électricité. Les batteries de voiture reliées ensemble par des câbles constituent une excellente réserve électrique, mais vous allez aussi devoir apprendre à en générer. Vous pouvez avoir un générateur qui marche au bois, au gaz, au diésel pour produire votre propre courant, mais le mieux est de trouver une façon renouvelable de créer de l’énergie avec une éolienne faite de tuyaux de PVC et un alternateur de voiture ou avec des panneaux solaires que vous aurez récupérés sur l’autoroute. Lorsque la situation devient critique, vous pourrez toujours rester productif pendant la nuit et garder certaines habitudes de luxe de votre vie passée.

    • L’électricité dans votre abri vous permettra d’avoir de la lumière et de faire marcher vos appareils électroniques. L’électricité est très importante (pas pour jouer à la Xbox, personne ne se soucie de votre score sur Halo maintenant) pour faire fonctionner des outils électriques, des postes de soudure, des pompes à eau ou à essence, un équipement radio ainsi que pour recharger votre téléphone ou tout autre appareil que vous voudriez utiliser. Vous serez surpris de voir que l’électricité peut vous aider à vous remonter le moral.

Méthode 2 sur 2: Si vous n’avez plus le temps (au moins pour lire cet article)

  1. Attrapez un t-shirt à manches longues et un pantalon. Si vous étiez dehors à vous reposer au bord de votre piscine avec rien d’autre que vos écouteurs et votre iPhone (ou sinon comment pourriez-vous lire cet article ?), vous allez devoir vous habiller. Même si la météorite qui s’écrase à l’horizon va provoquer une vague de chaleur sans précédent, vous serez heureux d’y avoir pensé.

    • Presque toutes les causes d’apocalypse demandent des vêtements longs et confortables. Vous devez vous procurer des t-shirts à manches longues et des pantalons pour vous prédateurs ainsi que du soleil et des terrains dangereux. Pendant une apocalypse, vous n’aurez pas le temps de faire bronzette.
    • Si vous avez le temps, attrapez une paire de bottes. Si vous n’avez pas de bottes, prenez vos baskets. Vous allez peut-être devoir à un moment ou à un autre battre le record du 100 mètres. Si vous en avez le temps, assurez-vous que vos vêtements et vos chaussures sont suffisamment confortables pour pouvoir vous enfuir aisément.
  2. Préparez un plan de fuite. Si pour une raison ou pour une autre votre maison n’est pas un lieu où vous êtes en sécurité, vous allez devoir en sortir le plus rapidement possible. Avec votre carte en main, vous saurez par où vous enfuir. Avez-vous plus de chances de survie dans la forêt ou près de l’eau ? Vous inquiétez-vous de vous faire surprendre par quelqu’un d’autre ou n’y a-t-il personne d’autre en vue ? La situation spécifique à laquelle vous êtes confronté vous indiquera où vous devez vous enfuir.

    • Une fois de plus, si vous pouvez rester chez vous, il vaut mieux que vous le fassiez. C’est le meilleur refuge, vos amis et votre famille sauront où vous retrouver. Évaluez la situation. Soyez aussi logique et rationnel que possible. Vous voudriez peut-être rester, mais est-ce le mieux pour vous et votre famille ?
  3. Trouvez-vous un abri. Même si ce n’est pas un abri atomique, vous arriverez à vous protéger des intempéries et des prédateurs en restant à l’intérieur. Si c’est une explosion qui a presque éradiqué l’espèce humaine, il est essentiel de vous protéger des radiations le plus rapidement possible.

    • La cave est un excellent choix. 40 cm de mur épais vous aidera à rester sain et sauf, c’est pourquoi vous y serez relativement en sécurité, sans parler de votre accès privilégié à vos réserves. Vous serez aussi protégé par 12 cm d’acier, mais vous n’habitez probablement pas dans l’Enterprise.
  4. Trouvez une source de nourriture. Vous devriez privilégier une source de nourriture qui appartient à votre passé en devenir plutôt que de choisir un buisson de framboises ou une mare. Essayez de trouver un supermarché ou une maison qui vient d’être désertée. Pendant vos recherches, trouvez un bonbon à mâchouiller. Vous ne voudriez pas avoir faim à ce moment précis.

    • Faites des réserves. Ne pensez pas en terme de jours, mais en termes de semaines. Armez-vous de sacs et faites des provisions. Trouvez des aliments que vous pouvez transporter et qui durent longtemps. Pensez aussi à leur volume et à leur poids. Les boites de conserve sont un bon choix, mais elles sont lourdes. Mais si vous n’avez presque pas de nourriture à disposition, ne faites pas la fine bouche, prenez ce qu’il reste.
    • De l’eau. Faites des réserves de plusieurs dizaines de litres d’eau ou vous allez bientôt devoir boire votre propre urine.
  5. Préparez votre défense. Il va sans dire que par les temps qui courent, tout ce qui bouge dehors doit être considéré comme votre ennemi. Trouvez une arme que vous pouvez utiliser et faites attention à vos arrières. En ce qui concerne les autres êtres humains, il n’y a pas de place maintenant pour l’intelligence et les bonnes manières, vous faites ce que vous avez à faire.

    • N’exhibez pas vos armes comme vous exhibez votre BMW. Cachez-les [1]. Vous vous souvenez de cette scène dans Piège de cristal où Bruce attache ses pistolets dans son dos avec du ruban adhésif (même si le ruban adhésif ne colle pas bien à la peau en sueur) pour les sortir au dernier moment en face de son adversaire ? Vous devez devenir Bruce. Personne ne vous la fait. Vous êtes devenu une arme.
  6. Trouvez d’autres survivants. Vous avez trouvé de la nourriture, des armes et un abri. Maintenant, il est temps de monter une équipe comme dans The walking dead. Mais à la différence de la série, vous voulez une équipe qui va vous être utile. Lorsque vous choisissez qui sélectionner (ce sont tout de même des bouches à nourrir), demandez-vous qu’elle pourrait être leur utilité. S’y connaissent-ils en plantes ? Savent-ils se servir d’un javelot ? Transportent-ils leur propre stock de nourriture ?

    • D’accord, d’accord, vous recherchez peut-être des amis, vous n’allez pas faire le difficile. Si vous ne voulez pas les juger pour ce qu’ils peuvent vous apporter, pensez au moins à leur caractère. Votre instinct vous dit-il qu’ils sont dignes de votre confiance ?
    • Si vous êtes tout seul, observez des lumières et des feux pendant la nuit. Si vous en voyez un ou plusieurs, envisagez de vous aventurer dehors pour vous faire de nouveaux amis, mais seulement si vous pensez que la fin justifie les moyens. À quelle distance se trouve la lumière ? En combien de temps pourriez-vous y arriver ? Y a-t-il des prédateurs ou des obstacles sur votre chemin ? Il vaudrait peut-être mieux que vous restiez seul, pour le moment.
  7. Restez positif. Ce sera surement la chose la plus difficile à faire, surtout si vous êtes seul ou blessé. Au final, il sera peut-être plus facile de gérer ces difficultés si vous restez optimiste à propos de la situation. Si vous avez des enfants avec vous, c’est une raison suffisante.

    • Ne laissez pas votre morale se dresser en travers de votre identité. Les règles sont différentes maintenant. Ce n’est pas parce que vous pensez que quelqu’un ne fait pas assez d’effort et devrait quitter votre équipe que vous êtes devenu un animal. Évaluez votre moral aux moments opportuns, mais comprenez que le monde est devenu complètement différent et que vous devez vous adapter pour rester en vie et prospérer.

Conseils

  • Essayez de faire moins de voyage au sol. Les pillards et les voleurs vont s’attendre à ce que des gens voyagent sur les routes postapocalyptiques, là où ils peuvent leur tendre des pièges, les tuer, les dépouiller et laisser leurs corps pourrir. Suivez des chemins moins fréquentés comme des lignes de chemin de fer. Si vous avez une boussole, essayez d’éviter les routes principales.
  • Même si vous n’aimez pas cela, les gâteaux aux fruits vont se conserver pendant 100 ans sans réfrigérateur ou même sans sac plastique.
  • Restez caché et hors de vue. Ne révélez jamais la position de votre abri en y fabriquant un grand signe SOS. Si cela est possible, essayez de lui donner un air déserté pour éviter d’attirer l’attention.
  • En mettant de la paille sur le dessus de containers ouverts remplis d’eau, vous arriverez à faire refroidir l’eau et parfois même obtenir de la glace.
  • Ne faites jamais confiance aux autres humains. Les autres vont avoir faim et soif, c’est pourquoi vous ne pouvez pas leur confiance. Lors vous les rencontrez la première fois, ils vont surement vous agresser pour s’approprier ce que vous avez ou même pire vous tuer. Préparez-vous à rencontrer d’autres êtres humains et si vous tombez dessus, vous pouvez imposer vos propres termes.
  • Imprimez cet article. Si la société s’effondre, essayez d’imprimer cet article pour votre propre référence. Il n’y aura plus d’Internet et le courant va suivre juste après, c’est pourquoi vous pourrez augmenter vos chances de survie en ayant cet article sous format papier à portée de main.
  • L’union fait la force. Si vous êtes seul, vous pourriez rechercher la compagnie des autres. Jugez la situation présente.
  • Vous aurez un avantage indéniable en habitant dans une ferme. Une zone isolée vous protègera de la plupart des pilleurs et des voleurs. Vous arriverez à mieux survivre aux conséquences de l’apocalypse pendant des années en vous préparant et en ayant plusieurs mains pour vous aider.
  • Ne baissez jamais votre garde avant d’être en sécurité.
  • Ne faites pas confiance à d’autres appareils technologiques pour vous sauver la vie, car :
    • il n’y a aucune garantie que vous allez survivre en les utilisant, il pourrait ne plus y avoir de courant
    • les produits « développés » peuvent engendrer des complications et vous faire perdre un temps précieux
  • Obtenez une deuxième nationalité. Vous pourrez fuir un pays qui s’effondre vers un pays plus stable en ayant une deuxième nationalité et un deuxième passeport. Un pays pourrait ne pas vous laisser entrer si votre passeport n’est pas le bon, alors que vous pourrez toujours y entrer si vous avez la bonne nationalité.
  • La survie se concentre sur le futur, pas sur le présent. Les rapports sexuels peuvent être utilisés autant pour stimuler votre moral que pour assurer l’avenir de l’espèce.
  • Un hôpital peut devenir votre meilleur abri. Les hôpitaux pourraient ne plus avoir de médicaments, mais leurs générateurs au diesel pourraient être laissés à l’abandon. Vous pouvez les récupérer pour produire votre propre courant. Essayez de débrancher les fusibles, car les lumières pourraient s’allumer comme sur un arbre de Noël en essayant de les mettre en marche, ce qui pourrait attirer l’attention. Vous pouvez aussi vous abriter dans la salle de sécurité où vous pouvez utiliser les caméras pour garder un œil sur l’hôpital.
  • Essayez de recréer la société. Mettez en place un groupe de survie pour recréer un semblant de civilisation. Cela pourrait prendre plus de temps que vous n’en avez de disponible, mais cela en vaut la peine.
  • Concevez des enfants. Vous pourrez les entrainer à devenir des guerriers.
  • Supposez en permanence que quelqu’un vous espionne. Si vous vous déplacez rapidement, vous diminuez les probabilités de vous faire attaquer. Faites toujours attention aux attaques potentielles venant d’ennemis à deux pattes, quatre pattes ou sans pattes.
  • En plus des armes et du style cités ci-dessus pour éviter les zombies, vous pouvez aussi utiliser des armes tactiques contre les zombies, comme le khukuri, le kopi ou la machette. Les katanas sont aussi des armes efficaces pour tuer des zombies.
  • N’utilisez jamais votre meilleur couteau en tant qu’arme. À la place, aiguisez un bâton ou utilisez des pierres. Si vous cassiez votre couteau, vous pourriez ne pas en retrouver de sitôt.

Avertissements

  • Les gens vont s’organiser en gang pour pouvoir trouver les ressources dont ils ont besoin pour survivre, ce qui augmente le sentiment de sécurité. Sachez le reconnaitre et comprendre cette mentalité de groupe.
  • Les rivières et les lacs seront pollués par des matières fécales provenant des usines de traitements des eaux usées et des canalisations qui débordent. Des maladies comme la fièvre typhoïde et le choléra vont faire un retour tonitruant.
  • Ne parlez jamais de vos préparatifs à vos collègues de travail, vos amis ou des membres éloignés de votre famille. Ils ne vont pas se préparer eux-mêmes et une fois que leur instinct de survie fait surface, ils vont se tourner vers vous ou encore pire, se tourner CONTRE vous pour s’accaparer vos réserves.
  • Vous ne pouvez pas faire confiance aux policiers pendant une apocalypse, que ce soient de vrais ou de faux policiers.
  • Les criminels qui étaient en prison avant l’apocalypse vont se retrouver dans la nature. Vous serez plus en sécurité en supposant que le pire de l’espèce humaine est en liberté.
  • Attendez-vous à ce que certaines personnes se tournent vers le cannibalisme à cause du manque de nourriture.
  • Ne gâchez pas vos munitions. L’utilisation des révolvers demande l’utilisation de munitions. Si vous les gâchez, vous allez probablement mourir lors d’une attaque.

Éléments nécessaires

  • Des bidons d’eau
  • Des boites de conserve
  • Des aliments emballés sous vide
  • Des draps et des coussins
  • Des médicaments
  • Des armes
  • Des munitions
  • Un couteau
  • Des vêtements chauds (si nécessaire)
  • Un sac à dos (pour vous déplacer ou pour vous enfuir)
  • Des piles
  • Des torches électriques
  • Des allumettes
  • Une casserole (pour cuisiner ou pour faire bouillir de l’eau)
  • Des couverts (des assiettes, des verres, des cuillères, des fourchettes)
  • Une carte
  • Des marqueurs indélébiles
  • Des vêtements de rechange (qui couvrent toute la peau et qui sont confortables)
  • Un ouvre-boite
  • Un réchaud et une bouteille de gaz
  • Une hache ou une hachette
  • Un livre pour prodiguer les premiers secours
  • Du chatterton
  • Des bâtons éclairants
  • Une radio ou des talkiewalkies
  • Des briquets
  • Une trousse de premiers secours
  • Un miroir de signalement (un CD ou un miroir de camping peuvent faire l’affaire)
  • De la corde (environ 7 mètres)
  • Des lunettes de soleil
  • Des chaussures de randonnée
  • Un gilet pare-balle
  • Vos documents officiels
  • Un sac à dos, un sac de couchage, un sac de randonnée, etc.
  • Des « cadeaux » à donner aux personnes hostiles que vous rencontrez
  • Du papier hygiénique (quelques rouleaux)
  • Des serviettes hygiéniques
  • Des brosses à dents et du dentifrice
  • Des sacs-poubelle et de la ficelle
  • Une pelle ou une truelle
  • De l’eau de Javel
  • Du savon et du shampoing
  • Des objets pour votre confort
  • Un arc ou une arbalète (pour chasser et pour vous défendre)
  • Une boussole et un GPS

25 commentaires

  • Ben ! Depuis le temps que nous en parlons.

    VOUS N’ÊTES PAS PRÊT ? !!!

    Ben, tant pis pour vous … http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

  • Nous non plu on est pas du tout prêt car on ne vis pas dans la peur du lendemain, et malgré qu’on en est conscient et que d’ailleurs on préviens aussi depuis bien deux ans de l’échéance qui arrive à grand pas, on continue de vivre comme d’habitude avec même des projets pour tout dire. Au fait il n’y a qu’au niveau de notre argent qu’on a pris certaines dispositions avec la conscience de perdre une partie, mais pour sauver un maximum on dois être capable d’accepter d’en perdre un peu Dès lors, le jour J on pourra faire face et s’organiser vite fais. Et si au final il ne se passe rien, tant mieux !

    Akasha.

    • Graine de piaf Graine de piaf

      Idem pour moi ! j’ai une sainte horreur de tous ces pronostics qui peuvent, ou non, se réaliser, mais qui entretiennent un egregor de peur et même qui l’enflent encore plus. je tiens à rester sereine et optimiste dans une certaine mesure car je ne suis pas naïve non plus.
      Personne, à l’heure actuelle, ne peut dire d’où viendra le danger donc les préparatifs risquent souvent de n’être justement pas les bons. Que l’atome se répande, qu’une guerre arrive à notre porte, ou qu’une météorite nous tombe sur la tête, la survie, si survie il y a, ne demandera pas les mêmes mesures.
      La seule chose que je peux regretter c’est de vendre ma maison précisément au moment où elle aurait pu être une solution de repli pour certains en cas de guerre, car isolée. Mais partant du principe que ce qui doit arriver arrive quoi que l’on fasse, je laisse les inquiétudes aux autres. Je suis vigilante c’est tout.
      Quand je serai dans mon nouveau logis, je ferai simplement une provision d’eau car à mon sens c’est le principal, les sources risquant d’être polluées et celle du robinet l’étant déjà, et quelques conserves, juste un peu plus qu’actuellement, on peu vivre en mangeant peu, mais pas sans eau, quelques bonnes bouteilles aussi pour garder le moral (lol), un peu d’argent liquide, je me méfie des banques, et puis à la grâce de Dieu.

  • Salut Benji entièrement d’ac avec ton analyse mais pas d’accord pour le final.

    SI EUX KONNARDS ONT DETOURNE LE FRIC (sur notre dos) POUR L’APRES….

    Je veux pas préparer mon sac à dos, me refugier dans une grotte, réapprendre à faire
    du feu avec silex BREF FUIR ET LEUR LAISSER LE TERRAIN QUI EST A NOUS

    A NOUS DE NOUS REGROUPER (LES NATIONS) POUR REFUSER CET « APRES »
    AVEC CES MEMES KONNARDS , OPPRESSIONS, ET TOUT LE RESTE

    L’APRES C EST NOUS AVEC NOS LOIS !

    • Graine de piaf Graine de piaf

      C’est marrant et bien ricain ! avez-vous remarqué que l’on se méfie toujours des autres ? qu’ils semblent être potentiellement un danger pour nous, pauvres petits moutons perdus ? pourquoi est-ce que ce seraient toujours les autres les prédateurs ? nous croyons-nous tellement mieux que ces « autres » ?
      Bien sûr il y aura des bandes qui s’organiseront, mais si, malgré toutes les précautions que certains prennent déjà, ils se retrouvent sans rien, ayant tout perdu, ne vont-ils pas eux aussi faire partie de ces bandes ? qui peut dire comment il réagira le moment venu ?

  • bonjour….

    au NOM du POUVOIR et de l’AVOIR

    nous avons empoisonner l’eau, la terre, l’air…..
    nous ne maîtrisons pas le nucléaire, les ogm, les nanos particules et notre connerie…

    Les énergies de l’eau, de la terre, de l’air, du soleil commencent à remettre les pendules à l’heure

    Pas de soucis à avoir nous sommes dans la 6 ème extinction des espèces…..celle ci va faire très mal….avec l’espoir qu’une nouvelle espèce apparaisse et qu’elle soit dans le partage et l’être

    bonne journée

    • Le veilleur

      Je pense qu’une nouvelle espèce verra le jour, l’homme qui refusera l’évolution partira vers une forme d’hominisation, vous pensez que je délire ? pas tant que ça ! nous ne pouvons pas ignorer le processus d’évolution de toutes vies, les hommes sont ici pour évoluer vers le divin et non pour régresser, amasser quantités de choses matérielles et inutiles à leur évolution.

      A l’heure actuelle nous assistons à la séparation des humains, ceux qui s’enfoncent de plus dans un matérialisme immoral et destructeur et ceux qui veulent affirmer leur identité, faire valoir leur droits à la libre pensée et à la fraternité. Autrement dit, nous assistons à la naissance d’une nouvelle civilisation.

      Deux formes de société commencent à voir le jour nous ne pouvons pas l’ignorer car cela était prévu depuis longtemps dans l’Apocalypse de Jean, le passage des 144 000 élus, ce nombre représentent 40 % de l’humanité qui auront choisi le bien, contre les 666, ce nombre représente 60 % de l’humanité qui auront choisi le mal.

      Actuellement dans cette vie un choix nous est demander et ce choix déterminera notre futur à tous. « Apocalypse » veut dire « révélation » en Grec et ce n’est pas pour rien si nous assistons en ce moment à bon nombre de révélations et de vérités qui nous permettront de choisir notre camp et de construire un nouveau modèle de société plus juste pour notre avenir et pour la planète.

      • Arnaud M

        L’apocalypse de Jean est issu d’anciens textes mal décryptés, qui ont ensuite été retravaillés par les rédacteurs de la bible, 400 ans après Jean… Les chiffres étaient en base 12, c’était des fois des mois lunaires et non des années, etc.

        Si le sens général du texte reste valide, inutile de s’attarder trop sur les détails et les chiffres!

        Nous sommes immortels, inutiles d’accumuler des choses qu’on ne peut emporter dans la dimension supérieure. Et la préparation spirituelle est aussi importante, voir plus sur le long terme, que la préparation physique.

        D’après des contactés ET qui sont télépathes et ont fait un sondage, 25% des humains sont altruistes, 7% fermement hiérarchistes/égoïstes, le reste est encore immature quand on son choix d’orientation.

      • Cool !

        Avec des individus pensant ainsi que toi, la concurrence sera moins rude…

        NB : Pensez à demander aux ET de remplir votre frigo et de fournir de l’énergie illimité pour le faire fonctionner…

  • Sur un certain point, d’accord avec Le veilleur et Arnaud.
    Mais il y a AUSSI le côté terrestre et ce besoin de survie autant que possible, en tout cas non sans avoir essayé. Notre programme est déjà tracé, sauf que.. nous ne le connaissons pas.

    Il nous appartiendra, s’il le fallait, de choisir notre camp en essayant d’agir en être humain et non en zombie ravageur, tueur, pilleur. Se défendre mais ne pas attaquer. Tuer un animal pour manger, si besoin était, mais avec respect et gratitude. (je ne sais pas si je pourrais le faire, mais…)

    Pour en revenir toujours au même point, en ce qui me concerne, je trouve plus cool d’avoir quelques provisions en tous genres, que de ne rien avoir et risquer de paniquer au dernier moment. Il faut bien voir qu’à la moindre alerte, les gens se précipiteront dans les magasins pour le piller. Inutile d’aller se faire piétiner !

    Après, savoir que la vie ne tient qu’à un fil, savoir que nous sommes immortels, que la mort n’est qu’un passage, ça aide aussi à relativiser. Faire ce qu’il faut pour survivre, mais quand c’est le moment de partir, tirer sa révérence.

    En tout cas, c’est toujours bon de rappeler quelques principes de vie en cas de problèmes. Bien sûr, on ne sait pas d’où ils pourront venir, mais, à part le nucléaire, la plupart des autres problèmes donneront les mêmes effets, notamment le problème de l’approvisionnement. Alors… à chacun de voir.

  • Bonjour Biquette,

    celles et ceux qui me connaissent, savent que je suis un individu pacifique. Mais je ne suis pas pacifiste, et pas un bisounours non plus.

    Qui peut le plus, peut le moins.

    Et quid vis pacem para bellum…

    Quoi qu’il advienne, il faudra bien des Garous pour protéger les brebis et les agneaux…

    J’ai déjà, hélas, connu des situations « perturbées » à l’étranger, et je ne souhaite vraiment pas revoir cela, surtout dans mon pays.

    Mais hormis militer pour la convocation d’une Assemblée Constituante issue d’un Tirage au Sort, informer et expliquer autour de moi, que Nous pouvons gérer nous même notre Démocratie, je ne puis que voir venir Ragnarok…

    Quand à notre mortalité physique, c’est une évidence. Mais je ne suis pas pressé de vivre la dernière aventure que sera ma mort.

    Qui mourra verra… http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

    Mais je conçois fort bien que croire en une forme d’immortalité soit une aide et un soutien pour celles et ceux qui en éprouvent le besoin de réconfort.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Cher Fenrir, pour être passée  » de l’autre côté » quand j’avais 8 ans, je peux te dire qu’il existe bel et bien. A l’époque on ne parlait pas de NDE mais cela existait quand même. Seulement en « revenant » j’ai été traitée de petite menteuse quand j’ai essayé d’expliquer où j’étais passée pendant tout ce temps là. Alors j’ai fermé mon petit bec pendant près de 40 ans…
    Oui nous sommes immortels, même si notre corps, tout comme un vêtement, est périssable, et crois moi, aucune religion ne me fait dire ceci, c’est simplement que je ne « crois » pas mais que je « sais », différence !

    • .article35. .article35.

      Bonsoir à vous
      @GDP.
      La vie après la « mort » ne peut pas s’expliquer à quelqu’un qui ne l’a pas vécu . C’est comme tenter d’expliquer une couleur à un aveugle de naissance .
      Mais comme tu le dis si bien, ensuite on ne « croit » plus ….on « sait » .

    • rouletabille rouletabille

      Je ne met pas en doute votre expérience .(GDP)
      Il y a cependant beaucoup de transformations chimiques dans le cerveau face à un traumatisme et cela peut influencer la perception de ces moments hors du commun.
      Les drogues sont un raccourcis (à défaut de la méditation et autres approches d’une dimension différente)
      Peut etre que notre cerveaux survit en dernier (ou autre chose)et qu’il nous offre une sortie euphorique pour atténuer la douleur de disparaitre en souffrance et à jamais ?
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

    • Bonsoir GdP,

      tu as vécu une expérience exceptionnelle et particulière, et là aussi, je conçois ta perception qui est unique.

      Mais ce n’était pas la mort, puisque tu es là.

      Donc…

      La mort est définitive, et ainsi que je le disais, je verrai bien quelles aventures m’attendent après.

      Je suis un garçon curieux, mais ne suis pas pressé en la matière.

      J’ai tellement de projets et de choses à faire que j’ai de quoi m’occuper plusieurs vies, alors…

      Qui vivra, mourra, et qui mourra, verra…

  • .article35. .article35.

    Bonsoir à tous.

    Les perles du survivaliste ( Relevées dans l’article ) :

    Pour la survie de base ….des draps et des coussins.
    Pour vous débrouiller…une casserole….des couverts en plastique…. des marqueurs indélébiles….un ouvre-boite…des bâtons fluorescents….des pantalons supplémentaires….
    …..un téléphone portable…..d’autres objets pour votre confort.

    Préparez votre propre kit d’urgence.
    : du bois pour le chauffage…un gel désinfectant pour les mains…des vestes gonflables si vous vous retrouvez dans une zone inondable….du papier essuietout.

    Utilisez des engins qui marchent au diésel : Il y a de fortes probabilités que les pompes à essence n’aient plus de gasoil, mais il devrait rester du diésel….C’est pourquoi vous devez investir dans un engin qui peut accepter des carburants plus primaires..
    Apprenez à tirer avec un pistolet : faites le plein de munitions. Si vous ne l’avez pas encore fait, vous devez en acheter….

    Conseils…. Essayez de faire moins de voyage au sol…. En mettant de la paille sur le dessus de containers ouverts remplis d’eau, vous arriverez à faire refroidir l’eau et parfois même obtenir de la glace….
    Obtenez une deuxième nationalité…. Concevez des enfants. Vous pourrez les entrainer à devenir des guerriers….. vous pouvez aussi utiliser des armes tactiques contre les zombies… N’utilisez jamais votre meilleur couteau en tant qu’arme. À la place, aiguisez un bâton ou utilisez des pierres

    J’arrête, j’en peux plus . Juste une question….cet article c’est du sérieux ou du 72° degré ?

    • rouletabille rouletabille

      T’as oublier la brosse à dents et le dentifrice au fluor.
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

    • Ben, c’est surtout un article afin de faire se poser quelques questions à celles et ceux qui vivent dans un monde surprotégé…

      Après, si vous voulez commencer à faire plus sérieux, commencer donc à faire du camping sauvage…

      Et à aller voir quelques sites de survivalistes sérieux comme celui de David Manise.

  • Le veilleur

    Les anciens moteurs diésel peuvent marcher à l’huile végétale. Pour les filles une chose pratique, économique, durable, écologique à avoir sous la main, c’est la « coupe menstruelle », l’avantage c’est que vous n’avez plus besoin de vous encombrer avec des serviettes hygiéniques, de plus, s’il y a rupture de stocks dans les magasins vous serez bien contente d’avoir ça sous la main. C’est facile à mettre en place, hygiénique, efficace et ça ne prend pas de place dans votre sac. Vraiment le truc à adopter.

    http://www.meluna.fr/?gclid=CL6BjJe2kcwCFRKNGwoddsUPAA