Grèce: Le port de Pirée vendu aux chinois

La logique suit son cours, et le démantèlement du pays continue inlassablement. C’est d’ailleurs une logique psychopathique qui est appliquée ici, vous prenez un pays endetté et trichez sur son endettement pour le faire entrer dans l’Union Européenne, ce que la Goldman Sachs a aidé à faire. Augmentez l’endettement du pays en question en lui proposant des prêts à répétition pour sauver la population les banques uniquement, et exigez en contrepartie des mesures d’austérité toujours plus violentes pour la population, jusqu’à dépasser largement le seuil de l’inacceptable. Enfin, imposez la privatisation de tout ce qui est public, des îles, des entreprises, de tout ce qui peut représenter des rentrées d’argent pour l’état, et vous obtenez la Grèce, mais pas seulement, puisque c’est exactement cette logique qui est appliquée à une échelle moindre pour l’instant aux autres pays européens… Et tout cela, simplement pour satisfaire les créanciers que ne le seront jamais de toute manière, leur but n’étant pas d’aider ni de sauver le pays.

C’est maintenant le port de Pirée qui vient d’être acheté par les chinois, le plus grand port de Grèce ne l’est plus, tragique…

Port_of_Piraeus

La Grèce a ratifié vendredi 8 avril la vente du port le plus important de Grèce au chinois du transport maritime Cosco pour plus de 368 millions d’euros.

Il s’agit de la deuxième grande privatisation grecque depuis la fin de l’année dernière.

L’Agence grecque de privatisations (HRAF) a annoncé vendredi 8 avril avoir signé l’accord pour la cession de 67 % de la société du port du Pirée (Olp), le plus grand de la Grèce, au géant chinois du transport maritime Cosco au prix de 368,5 millions d’euros.

En comptant aussi, entre autres éléments, les investissements prévus (350 millions d’euros), et les revenus de cette concession (410 millions d’euros), l’accord représente un total de 1,5 milliard d’euros, souligne l’Agence.

Un pont entre l’Asie et l’Europe

La société chinoise avait l’avantage d’être présente au Pirée depuis 2008, avec l’acquisition alors de deux terminaux de ce port. Elle aspire à transformer Le Pirée en plus grand centre de transit du sud-est de l’Europe, et à en faire « un pont entre l’Asie et l’Europe ».

Source et suite sur La croix

 

3 commentaires

  • gnafron

    les grecs, ils auraient tenté de renverser la table, chapeau !!!

    mais non, trop « parasites » de l’UE…

    alors, qu’ils crèvent, la gueule ouverte http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif

  • Graine de piaf

    Dans l’état où est ce pauvre Pays, je comprends la transaction, d’un autre côté je me dis que mieux vaut, peut-être, que ce soit aux Chinois, qu’aux amerloques. De toute façon un Pays qui est ainsi démantelé, tout comme nos plus beaux fleurons français vendus aux étrangers , est bien à plaindre.

  • rouletabille rouletabille

    Un gouvernement (élus,hahah)qui met en vente un Pays qui les entretiens ,je me mare.
    Il n’y a plus de frontières ,autoriser la vente de l’eau,de l’air,de la lumière d’un pays,pourquoi pas?
    Et les gens trouvent cela normal ,je crois qu’à ce niveau de soumission il n’y auras PLUS rien à vendre ou acheter quand la liberté est vendue et les tueurs décorés de la légion d’honneur .
    AUJOURD’HUI vente aux enchères,la GRÈCE,100.000.000 Milliard de DOLLARS,c’est à celui qui a l’imprimante la plus performante.
    Pour la France ,c’est trop tard,il n’y a PLUS rien à vendre, personne ne veut des Français,sont pas fous
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif