Gluten ? Sans Gluten ? Enquête…

Annonce: Très Urgent! Vous êtes femme VRP, vous habitez Paris ou région parisienne, vous êtes dynamique, avez du tempérament, l’expérience de la négociation pointue de contrat avec les grandes marques? contactez Voltigeur. Débutant s’abstenir

_________________________________________________________________

Les nutritionnistes s’en donnent à cœur joie avec le gluten, qu’en est il réellement? Alimentation Intelligente fait le point..

Pain industrielAh, ce fameux gluten. Il fait couler énormément d’encre et, pourtant, on a l’impression que rien n’a vraiment avancé du point de vue scientifique.

On en parle dans les journaux, les magazines, la radio et la télévision et, honnêtement, cette question du gluten s’apparente petit à petit à une lutte religieuse.

Toutes les théories que l’on peut entendre ne sont que … des théories. C’est-à-dire que, comme la plupart des théories modernes, elles ne se vérifient pas dans le monde réel.

Mais au fait, de quoi accuse-t-on le gluten ? Ah oui, on l’accuse d’être la source de nombreux problèmes de santé. C’est très précis, ne trouvez-vous pas ?

Et pourtant, c’est bien cette réponse qu’il est fréquent de retrouver dans des conclusions de recherches scientifiques. Aujourd’hui, le corps médical est totalement divisé sur la question du gluten (mais a-t-il vraiment été unifié un jour sur un sujet ?), à savoir que vous avez les pro-gluten, les anti-gluten, ceux qui pensent que c’est principalement un phénomène psychologique, etc…

A travers cet article, Alimentation intelligente va littéralement décortiquer cette question du gluten. L’objectif est de faire le point et de trouver une orientation véritable sur cette affaire assez … épineuse.

Si vous souhaitez éclaircir cette question du gluten, installez-vous confortablement et profitez de cet article.

Le gluten, retour aux fondamentaux

Pourquoi « retour aux fondamentaux » ? Parce qu’on entend à tout-va que le gluten est simplement un liant utilisé dans l’industrie agroalimentaire et que sa digestion est un véritable calvaire.

Donc, retournons aux bases pour comprendre réellement de quoi il s’agit. Là, on ne peut inventer ! Voici une des rares définitions ayant le mérite d’être complète, contrairement à la plupart des définitions du Web :
« Le gluten est la fraction protéique insoluble du grain1 c’est-à-dire la substance azotée visqueuse, obtenue par lixiviation (lavage par l’eau) d’une pâte de farine panifiable, tirée de certaines céréales comme le blé ou le seigle et dans une moindre mesure l’orge.
Il est principalement constitué de deux protéines : la gliadine et la gluténine2. Ce sont ces protéines insolubles qui donnent à la farine des propriétés visco-élastiques, exploitées en boulangerie lors du pétrissage de la farine avec de l’eau et qui permettront à la pâte de lever lors de la fermentation. »

Mais cette définition n’est pas tout à fait terminée : « Le gluten a été décrit la première fois en 1742 par Giacomo Beccari, un professeur à l’université de Bologne3. Le terme dérive du latin classique gluten « colle, glu, gomme »4. Il était initialement appelé glutine. »
(Source : gluten – Wikipédia)

Avant que des détracteurs ne viennent dire que « Wikipédia n’est pas fiable », ou autre chose de totalement non-vérifié, regardez les sources des propos de la définition (numérotées de 1 à 4).

N’oublions pas de dire que le gluten existe depuis l’avènement de l’agriculture, donc disons depuis au moins 5 000 ans. Mais au fait, depuis quand date la maladie cœliaque et les sensibilités au gluten ? Depuis l’après Seconde Guerre Mondiale, soit depuis environ 70 ans. Pour information, cela ne représente que 1,4% du temps d’existence du gluten. C’est peu, non ? Nous y reviendrons plus tard, mais quelque chose cloche.

Le « sans-gluten », un business qui a le vent en poupe

Aux États-Unis, on compte déjà plus de 25 millions d’adeptes.

Cet engouement pour le « sans-gluten » a surtout été initié par les stars et se propage à une vitesse absolument incroyable. Par exemple, vous avez probablement entendu parler du régime « sans gluten » de Lady Gaga (USA), Victoria Beckham (UK), Novak Djokovic (Tennisman serbe) et, entre autres, Jo-Wilfried Tsonga (Tennisman français).

Si l’on s’en réfère à l’article du Figaro, intitulé « Le boum des aliments sans gluten », alors force est de constater que le « sans-gluten » est devenu une chaufferie plutôt imposante. En effet, en analysant le marché français, on se rend compte que le marché a grimpé de 122% entre 2013 et 2014, atteignant 78 millions d’euros en 2014. Étonnant ?
(Source : le boum des aliments sans gluten)

Bien sûr que c’est étonnant, d’autant plus qu’aucune preuve scientifique valable n’est venue valider l’hypothèse selon laquelle « le sans-gluten est source de bien-être ».

Il est évident que, si ce marché double d’années en années, les industriels ont tout intérêt à prendre le train en cours de route. A un tel rythme, le marché du « sans-gluten » atteindrait la modique somme … d’un milliard d’euros d’ici 2018.

Quand on connaît la puissance des lobbies industriels du XXIème siècle, le flou dans lequel nous étions plongé concernant le « sans-gluten » commence à disparaître.

Quelle conclusion tirée de ce business très rentable ? Il est certain et évident que les industriels se sont appropriés ce marché et que, tout comme les cigarettes électroniques, le « sans-gluten » va devenir la nouvelle mode à l’échelle internationale, sans preuve probante de son utilité. On comprend mieux les zones d’ombres régnant sur les études menées sur le « sans-gluten ». Elles se nomment : lobbies (agro-)alimentaires.

Les céréales/graines et le gluten

Vous trouverez ci-dessous les céréales/graines contenant (ou non) du gluten.

(Source : douce frugalité)

L’histoire de la maladie cœliaque, histoire assez floue,

Alors là attention, les cœliaques vont commencer à s’énerver. Mais plutôt que de gaspiller votre énergie à vous énerver pour rien, prenez le temps de lire les mots qui vont suivre.

Revenons à quelque chose qui a été précédemment introduit. Un peu plus haut dans l’article, il a été énoncé que la maladie cœliaque a été reconnue comme étant causée par le gluten après la Seconde Guerre Mondiale.

Mais ces résultats ne proviennent que d’un seul et unique chercheur : le Pr Willem Dicke, pédiatre néerlandais, qui aurait mené ses études de 1939 à 1946. Il semblerait qu’il ait démontré que la suppression des farines de blé, seigle et avoine bénéficiait aux enfants développant des symptômes d’intolérances. Il les remplaçait par des farines de riz ou de maïs.

Cependant, il existe plusieurs problèmes : premièrement, il est impossible de trouver cette fameuse étude ! Deuxièmement, on ne connait ni la taille de l’échantillon étudié ni les conditions de l’expérience. Troisièmement, il n’y a pas un seul site qui soit capable de donner une date précise à ses recherches. Certains parlent de 1939 à 1946 (history of coeliac disease), d’autres parlent de 1950 (histoire de l’intolérance au gluten), sans oublier ceux qui parlent de 1953 (coeliac disease). Bref, c’est du n’importe quoi !

Ensuite, on a beaucoup parlé de l’étude de l’australienne Charlotte Anderson, pédiatre elle aussi, réalisée en 1960. Selon cette étude, la thèse de Dicke selon laquelle le gluten serait responsable de problèmes duodénaux serait vraie. Mais l’échantillon du pédiatre Anderson n’était que de 17 enfants, tous ayant été diagnostiqués comme céliaques. Sur ces 17 enfants, 11 auraient vu leur muqueuse duodénale redevenir normale et les 6 autres n’auraient pas connu de changements significatifs. (Source : coeliac disease)

Voilà d’où cette histoire de la maladie cœliaque est partie. Ensuite, elle est devenue un marché porteur pour les industriels.

Alimentation intelligente ne soutient aucunement que la maladie cœliaque n’est pas réelle, mais force est de constater que sa mise en évidence dans les études scientifiques historiques est très contestable et floue.

Intolérance au gluten, la vraie raison

De nos jours, de plus en plus de personnes souffrent d’intolérance au gluten. On estime que, sur le territoire français, 500 000 personnes en font partie. Si ce chiffre s’avérait être tout à fait exact, cela représenterait environ 0,8% de la population. (Source : intolérants au gluten)

Selon une étude américaine réalisée en 2013, nommée « Glyphosate, le chemin menant aux maladies modernes II : maladie cœliaque et intolérance au gluten », le Glyphosate (désherbant systémique très toxique de Monsanto) est responsable des problèmes d’intolérances au gluten. Cette étude a, d’ailleurs, été publiée dans le fameux Journal de la Toxicologie Interdisciplinaire.
(Source : Glyphosate, pathways to modern diseases II: Celiac sprue and gluten intolerance)

D’après l’étude, la maladie cœliaque (ou intolérance au gluten) touche environ 5% des populations d’Amérique du Nord et d’Europe. Les résultats de leurs recherches montrent un lien très fort entre l’augmentation de l’utilisation du Glyphosate et le nombre d’intolérants au gluten. C’est ce que montre le graphique ci-dessous :

(Source : Glyphosate, pathways to modern diseases II: Celiac sprue and gluten intolerance)

Lire la suite

Auteur pour Alimentation-Intelligente

48 commentaires

  • Très intéressant !!

    L’intolérance ne serait pas au Gluten, mais au Glyphosate donc …

    Comme dirait Desproges : « Étonnant, non ? »

  • koo

    Article intéressant mais conclusion totalement farfelue. Ce n’est pas parce qu’il y a corrélation entre quantité de glyphosate et incidence des intolérances au gluten que le glyphosate est responsable de l’intolérance au gluten. Qu’est-ce qui permet une telle affirmation ?

    Intuitivement d’ailleurs, on ne comprend pas bien le lien direct qu’il pourrait y avoir. En revanche et toujours intuitivement on peut s’interroger sur le type de blé qui est soumis à des épandages massifs, donc le type de blé suffisamment résistant au glyphosate… Est-ce que par hasard, ce blé n’aurait pas des propriétés particulières, comme un taux de gluten élevé ???

    Il faut savoir que plus le blé contient de gluten plus il est facile à travailler pour fabriquer le pain ou les viennoiseries. De là à penser que l’industrie réclame plus de gluten…

    D’ailleurs, depuis les début de l’agriculture, on a croisé les blés pour leur faire produire toujours plus de gluten, les problèmes on commencé sérieusement apparaitre lorsqu’on a été capable de modifier génétiquement les blés et donc que l’on a été capable de démultiplier le taux de gluten rapidement et modifier d’autres propriétés de celui-ci…

    Bref, que le sans gluten ait été récupéré par l’industrie (comme tout le reste) ne doit pas masquer le rôle de celui-ci dans les maladies de civilisation. On a déjà eu le coup avec le Bio qui est décrié car à la mode alors qu’il s’agit du minimum requis dans toute alimentation.

    Le rôle du gluten est assez simple à comprendre, les bactéries de nos intestins se spécialisent pour digérer cette colle qui tapisse les parois des intestins, ce faisant, elle rejettent des acides qui à leur tour rendent la parois de l’intestin poreuse. C’est la que les toxines commencent à coloniser notre milieu intérieur sans être filtrées…

  • Graine de piaf

    Pour ma part depuis que j’ai supprimé le gluten – presque car il m’arrive mais très rarement de manger un pain au chocolat par exemple, ce que mon corps me fait regretter très vite – je me porte vraiment mieux. Je n’ai plus d’acidité dans l’estomac, plus le ventre ballonné etc…
    A mon humble avis, je pense que toutes les céréales qui en contiennent ont été modifiées génétiquement au cours des année, à cela on peut ajouter les méthodes de cultures et tous les produits ajoutés. Le gluten de ma petite enfance ne rendait personne malade, et je n’ai jamais entendu parler au cours de mon adolescence – bien lointaine – de personnes souffrant de maladie cœliaque ou intolérantes au gluten, c’est venu plus tard, d’abord les médecins et les malades ne comprenaient pas l’origine des maux et le côté psychologique était rapidement mis en cause. Ce n’est que petit à petit et devant la multiplication de la maladie chez de plus en plus de personnes que la cause a fini par être trouvée.
    je ne fais au fond que répéter ce qui a été dit dans l’article, que j’ai, je l’avoue, survolé plus que lu. Mea culpa !

  • Eric...

    On ne parle pas beaucoup des pains de mie industriels, de la mousse de cellulose…
    Pour aller plus loin sur « l’évolution » des semences :

    Les blés d’or
    http://www.dailymotion.com/video/x6mstb_les-bles-dor_news

    Le bon pain de Nicolas Supiot
    http://www.dailymotion.com/video/xa5yo2_le-bon-pain-de-nicolas-supiot_news

    Les semences paysannes
    http://www.dailymotion.com/video/x5nhq0_les-semences-paysannes_news

    Déclaration d’Auzeville sur les semences paysannes
    http://www.dailymotion.com/video/x5lkk0_declaration-d-auzeville-sur-les-sem_news

  • minotor

    Encore un article complètement débile sur le gluten. Déjà se nommer soi-même « alimentation intelligente » il y a de quoi rire. Pour info, sans aller plus loin, la brillante remarque de l’auteur sur le fait qu’avant la guerre il n’y avait pas d’allergie au gluten est vraie.
    Seulement la réalité c’est qu’avant on ne détectait pas l’allergie, et donc les bébés mouraient au moment du sevrage, quand on ajoutait de la farine dans leur lait. On appelait ça la « diarrhée verte » à l’époque et il n’y avait aucun remède. Le petit frère de ma mère est mort de ça, et il me serait arrivé la même chose si le responsable du service pédiatrique du CHU n’avait pas fait le bon diagnostic alors que j’étais dans un état de déshydratation avancée au service des urgences, à l’âge de 6 mois.
    Je ne perdrai pas mon temps à critiquer l’intégralité de l’article, je noterai juste que je suis né en 1965 et que le glyphosate n’existait pas à l’époque, et encore moins à l’époque de la jeunesse de ma mère.
    On parle de vies humaines ici, et notamment de la mienne, alors j’aimerais bien que tous les crétins de la terre arrêtent de faire des articles sur le sans-gluten et de salir ceux qui sont malades à cause de cette saloperie. Le plus grotesque est que l’on nous parle du « lobby des sans-gluten » alors que le lobby du gluten, c’est à dire le lobby céréalier est le plus gros lobby agricole en France. C’est la paille et la poutre, mais on peut publier 10 fois de telles inepties et il y en aura toujours d’autres pour écrire la même chose.

    • minotor

      Ah juste un truc, s’il n’y a pas d’étude sur les vrais dangers du gluten et des produits laitiers demandez-vous si ce n’est pas simplement parce que les lobbies céréaliers et laitiers, qui pèsent 100 fois plus lourd que le pseudo lobby sans gluten, interdisent tout débat et toute recherche sur le sujet. Alors c’est vraiment pathétique de voir que des articles comme celui-là peuvent être publiés ici.

      • voltigeur voltigeur

        L’auteur doit te lire, aussi il est utile de mettre les approximations et autres erreurs en évidence. C’est la critique qui permet de s’améliorer, c’est à l’auteur de revoir ses assertions. :)

      • koo

        En effet, mais l’auteur aurait du plancher un peu plus sur la question avant d’affirmer qu’il allait faire la lumière sur un sujet que visiblement il ne maitrise pas.

      • voltigeur voltigeur

        Il n’a que 19 ans soit indulgent, c’est pour cela que j’ai diffusé, ça lui permettra de s’améliorer et de chercher avant d’affirmer.:)

      • minotor

        @tyr tu n’as jamais calculé que toutes les boulangeries, pâtisseries, et rayons gâteaux, et boulangeries des supermarchés, ainsi que les pizzerias et le pâtes alimentaires, tout ça fait partie du lobby céréalier ? Et que crois-tu que cela représente par rapport au poids du pseudo lobby sans gluten ? 100 fois plus ? Cette histoire de lobby sans gluten est tout simplement ridicule.

    • Tyr

      Comme tu le dis, cela t’a concerné au premier plan.
      Ce n’est pas pour autant qu’il faille interdire les gens de discuter du sujet en ayant un oeil critique et en faisant une analyse sur ce qui est devenu un phénomène de mode.
      Tu souffres d’une condition médicale très particulière, une allergie qui aurait pu être mortelle. D’accord. Mais cet état médical qui est le tien concerne combien de gens dans le pays? Quel pourcentage?

      Là, on parle d’un phénomène grand public avec des rayons complets de produits spécialisés dans la grande distribution, de chiffres d’affaires conséquents et qu’une quantité de gens qui se croient atteint alors qu’il n’en est rien.
      Ce n’est pas la même chose.

      On n’a pas eu d’études sur la concentration en gluten dans les farines actuelles par rapport à celles qui sont plus anciennes.
      C’est dommage.

      • koo

        Là, on parle d’un phénomène grand public […] et qu’une quantité de gens qui se croient atteint alors qu’il n’en est rien.

        Ah bon ? Tu es sûr de ce que tu avances là ? Affirmation bien péremptoire.

        Intéresse-toi aux interactions physiologiques du gluten dans notre corps, nous sommes tous sensibles au gluten et tous rendus malades d’une manière ou d’une autre. Et que les gens aient mangé 9kg de pain par jour jadis n’appuie en rien l’argument qui viserait à exclure l’action du gluten sur la santé. Il ne s’agissait pas des mêmes farines et les Hommes étaient en meilleure santé que nous le sommes aujourd’hui à cause de la malbouffe et des pollutions. Faiblesses immunitaires que nous transmettons à nos descendants à vitesse grand V (voir épigénétique)…

      • Tyr

        Alors…. on me dit que ce n’est pas un phénomène grand public.
        Je viens d’aller sur un site de vente par correspondance qui vend des livres et j’ai tapé gluten.
        Je suis tombé directement sur un gros paquet d’entrées, et j’ai arrêté le compte des livres sur le sujet à trente (je n’ai regardé que les deux premières pages sur les dizaines de disponibles.

        Désolé, mais quand je vois plus de 30 bouquins sur un sujet donné, je trouve que c’est un phénomène grand public.
        Et chacun d’y aller avec son livre de recettes sans gluten, de raconter sa petite histoire avec ou sans gluten…

        Moi même je me suis demandé si je ne faisais pas une intolérance ou une allergie au gluten, sans le savoir. Je ne suis pas le seul et c’est de ça dont je parle dans mon intervention du dessus.
        Et on peut aller dans n’importe quel supermarché, on y trouvera un rayon sans gluten.
        C’est une bonne chose pour les intolérants et les allergiques, sans aucun doute.

        Mais c’est aussi un marché, parce que la grande distribution n’est pas une association caritative, et qu’elle ne pense qu’en termes de rentabilité.
        C’est un fait.

        Notre alimentation devrait être notre premier médicament? Oui.
        Mais quand on voit qu’il faut cent pommes d’aujourd’hui pour avoir le bienfait nutritif d’une pomme d’il y a cinquante ans, c’est le problème n’est pas limité au gluten.

        Et puisque l’on en est à parler d’affirmations gratuites, pourrais-tu donner un lien sur les études sérieuses qui expliquent que tout le monde est « rendu malade d’une manière ou d’une autre » par le gluten?
        Si si, j’insiste.

      • minotor

        @Tyr, la mauvaise foi à ce point-là c’est de l’art. Mais si tu veux un lien je t’en donne un et tu auras du mal à le discréditer il ‘agit de « L’alimentation ou la troisième médecine » du professeur Seignalet, que tu peux trouver sur n’importe quelle librairie en ligne de bonne tenue, qui fait 600 pages, dont 500 de description de cas cliniques qu’il a soignés. Certes « tout le monde » n’est peut-être pas concerné, mais parmi les gens qui ont (ou auront) des problèmes de santé, il y en a déjà des millions rien qu’en France.

      • koo

        Visiblement je me suis mal exprimé, je te répondais sur ton affirmation selon laquelle plein de gens croient qu’ils sont intolérants au gluten alors que ce n’est pas le cas selon toi. Pas que c’est un phénomène grand public, dont on se fout pas mal.

        Pour les études, vu qu’il est difficile d’en trouver des indépendantes, cela n’a pas beaucoup d’intérêt. C’est comme les médecins qui vantent tel ou tel médicament pendant les congrès en se basant sur des études financées par des labos… (je baigne dans les congrès médicaux depuis l’âge de 14 ans, j’en sais quelque chose)

        Mais il y a beaucoup de littérature sur la question, Minotor parlait par exemple du professeur Seignalet. Mais encore une fois, ce qui est important c’est de comprendre le mécanisme qui nous rend malade. Je t’invite à écouter (entre autres) une des conférences de Thierry Casasnovas (pas les vidéos sur son site), le sujet est souvent abordé et expliqué de façon très pédagogique.

      • minotor

        @tyr tu n’as jamais calculé que toutes les boulangeries, pâtisseries, et rayons gâteaux, et boulangeries des supermarchés, ainsi que les pizzerias et le pâtes alimentaires, tout ça fait partie du lobby céréalier ? Et que crois-tu que cela représente par rapport au poids du pseudo lobby sans gluten ? 100 fois plus ? Cette histoire de lobby sans gluten est tout simplement ridicule.
        En plus Koo a raison et il y a encore bien des choses à dire sur le sujet.

      • Tyr

        Cet argument est ridicule.
        Ce n’est pas parce qu’un lobby est récent et pèse moins qu’un autre qu’il n’est pas un lobby quand même.

        Je n’ai jamais parlé de lobby, d’ailleurs, mais de marché.
        Et la taille du marché des produits sans gluten explose, c’est un fait indéniable.

        Qu’il y ait un autre marché plus vaste et plus ancien ne change rien au fait.
        Il y a des intérêts économiques en jeu.

        Prouve le contraire.

      • minotor

        @tyr tes arguments sont vraiment pathétiques, c’est le lobby céréalier qui a payé cette campagne « anti anti-gluten » avec l’achat de pages de pub dans les journaux pour vanter les mérites des produits à base de blé, et notamment la boulangerie, et aussi l’achat d’articles de blogueurs qui ont défendu exactement les thèses qu’on peut lire ici. Car les gens commencent à se réveiller sur ce sujet et ça fait peur. Alors on discrédite, on ridiculise, on menace, mais la vérité finira par s’imposer.
        Et je ne vois pas en quoi le fait qu’il y ait des produits sans gluten et des livres sur le sujet prouve d’une quelconque façon qu’il s’agit d’un complot c’est exactement le contraire, cela montre seulement que l’information commence à circuler. Et je n’achète pas de produits sans gluten, la nature en produit bien assez comme ça.

      • Tyr

        Mes arguments sont pathétiques?
        D’accord montre moi tes arguments supérieurs et tellement imparables que je serai moins sceptique juste avec leur lecture.

        Je ne nie pas l’existence de problèmes liés au gluten.
        J’ai même lu avec grand intérêt les histoires de vie des sportifs qui ne comprenaient pas d’où venaient leurs problèmes physiques jusqu’à la découverte du gluten.
        Je ne nie pas qu’un grand lobby du gluten peut exister (il y a bien un lobby laitier et du fluor, pourquoi pas)

        Je ne suis payé par personne, je ne gagne pas un rond en venant ici et en faisant mes commentaires (au contraire d’un ou deux autres qui se reconnaîtront).
        J’ai essayé le sans gluten, je n’ai hélas vu aucune différence avec ma consommation de gluten. J’ai sans doute de la chance de ne pas être concerné, ou peu, mais encore une fois:

        Où sont les liens des analyses et des études qui montrent que ce que vous dites tous les deux est vrai?
        Juste ça.

    • Graine de piaf

      @ Minotor : mon fils aîné a eu la « diarrhée verte » à l’âge de 2 mois et il n’y avait pas de farine ni de gluten dans son lait ! il n’en est pas mort, un bon pédiatre l’a mis au jus de carotte et de bouillon de riz, en supprimant le lait , en 3 jours il était rétabli. Ah oui, j’oubliai, il a ajouté du Roquefort à lui faire sucer plusieurs fois par jour et tout l’été.

      Du coup habitant une région très chaude, tous mes enfants ont eu droit dès leurs premiers mois, étant nés en été, au Roquefort et aucun n’a eu de problème et jamais non plus de gastro !

      • rouletabille rouletabille

        les fromages actuels sont à base de lait PASTEURISES (HT),j’adore le Roquefort et d’autres aussi;il faut vraiment une fromagerie spécialisée pour avoir du fromage au lait crus ,pour le Roquefort comme c’est à base de lait de brebis il est possible qu’il ne subisse pas ce traitement,je sais pas.
        bisous
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

  • SANTE

    A tous les auteurs des commentaires précédents, Il ne faut jamais prendre pour argent comptant ce qu’ on nous dit.C’ est pourquoi j’ essaie de m’ informer au maximum et de tester moi-même quand je peux.Faîtes comme moi et vos fererz de nombreuses découvertes.
    Exemple:le sans gluten:j’ ai essayé et c’est aussi non même des fois meilleur.Seuleemnt, c’ est plus compliqué de reéaliser des produits sans gluten.Maintenant, je demande des patisseriers et du pain sans sel et sans sucre.Une pâtisserie parisenne le fait mais refuse d’ envoyer par colis même si j’ ai bien spécifié que j’ acceptais les risques du transport.Pour le pain de mie, j’ ai trouvé un jeune boulanger qui a accepté.Il va rega

    • Graine de piaf

      @ Santé : je fais d’excellents gâteaux avec de la farine de riz, à laquelle j’ajoute selon les cas et mes envies de la farine de quinoa, de sarrasin etc… qui toutes ne contiennent pas de gluten. Bien sûr impossible de faire une brioche avec car c’est le gluten qui aide la pâte à lever. Mais je peux t’assurer qu’on se lèche les doigts quand même tant c’est bon.

  • minotor

    @Volti OK si vous me laissez la parole je vous écris d’ici quelques jour un article sur le gluten, pour faire un point définitif sur la question, parce que les gens qui ont travaillé sur le sujet ce n’est pas ce qui manque, et il y a notamment le professeur Seignalet qui n’était pas un fantaisiste mais un professeur à l’université de médecine de Montpellier,dont les travaux sont bizarrement peu connus en France (on se demande bien pourquoi lol) alors qu’il a soigné pendant 30 ans des centaines de personnes pour une cinquantaine de maladies dont certaines réputées incurables, sans aucun médicament, simplement en les mettant à un régime sans gluten, ni produits lactés, ni sucres raffinés.
    Voilà où il est le lobby, ou plutôt les lobbies car si soudain personne ne souffrait plus de diabète, d’obésité, de polyarthrite ou d’arthrose, de problèmes de thyroïde, de bronchite ou de sinusite, pour ne citer que ces quelques maladies, les médecins auraient du mal à finir de payer leur Porsche Cayenne.

    • voltigeur voltigeur

      Aucun souci, écris sur le sujet et on mettra en ligne. C’est toujours intéressant de mettre plusieurs points de vue :)

      • minotor

        @volti, super, merci. Je vous envoie ça la semaine prochaine.

        Désolé si j’ai été un peu virulent dans mes commentaires, mais après avoir lu une vague d’articles de la même veine venant de personnes qui visiblement n’ont pas étudié la question, je n’ai plu beaucoup de patience sur ce sujet.

    • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

      Merci pour ces éclaircissements Minotor et j’attends également avec impatience un autre son de cloche, car ça fait pas mal de temps qu’on nous roule dans la farine avec cette histoire de gluten …

      M.G.

      • minotor

        @M.G. effectivement ! C’est une affaire de blé si j’ose dire !

      • Balou

        Je me demande si ce ne sont pas plutôt les produits agrochimiques utilisés pour assurer un rendement, qui rendent malades ceux qui mangent du blé. Manger des céréales bio en quantité non négligeables ne m’a jamais rendu malade ni allergique jusqu’ici. Sans aucun doute le gluten accentue un désordre, mais est-ce bien la cause au départ ?

    • Tyr

      >sans gluten, ni produits lactés, ni sucres raffinés.

      Malin le prof.
      Quelle est la part des produits laitiers dans les problèmes physiques qu’il traitait, quelle est la part de la quantité de sucres raffinés dans le problème et quelle est la part du gluten?

      Sans rire, il était certain d’arriver à un résultat positif en supprimant les trois.

      • minotor

        @Tyr, tu me demandes des liens sur le sujet je t’en ai donné un alors lis-le et après on pourra discuter. Pour l’instant tu parles dans le vide, donc je ne vais pas me fatiguer à te répondre.

      • Tyr

        Et j’ai lu.
        J’ai lu le régime du bon professeur, j’ai lu sa biographie, j’ai même lu une lettre d’un de ses amis que je respecte beaucoup et que je vais mettre en lien (le truc que tu ne sais pas faire):
        https://www.santenatureinnovation.com/lincroyable-regime-seignalet/#ixzz3LAq0LB2S
        Il est dommage que le prof Seignalet soit mort d’un cancer aussi jeune, surtout s’il s’appliquait son propre régime.
        Je ne dis pas que c’est son régime qui est responsable de son état, je trouve juste dommage qu’en ayant prôné une hygiène de vie pareille il n’ait pu en profiter jusqu’à un âge très avancé.

      • rouletabille rouletabille

        Merci de cet échange qui nous permet de prendre conscience de cette polémique GLUTEN,n’étant pas concerné (ou sans le savoir?)j’espère en apprendre + car je n’arrive pas à me faire une opinion ,vos arguments me semblent honnêtes et d’accès facile,merci (pas le temps d’ouvrir un livre) ,un plaisir à lire vos arguments et vous félicite pour votre calme et gentillesse.
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

      • minotor

        C’est triste de voir que tu penses connaître quelque chose de ce sujet alors que tu as survolé un article en 5mn, même si c’est du professeur Joyeux (qui a préfacé le livre). Moi je parlais d’un bouquin de 600 pages. Par ailleurs je sais mettre des liens (je suis webmaster depuis 1995, à l’époque je pense que tu étais en petite section non ? ) mais par respect pour le site je ne mets pas des liens commerciaux vers Amazon. Chacun est assez grand pour trouver un bouquin avec un titre.
        Pour finir avec cette discussion personne n’est parfait et Seignalet testait sur lui-même des choses qui visiblement ne lui ont pas réussi, il aurait mieux fait de s’en tenir à son régime. C’est bien dommage, il n’en reste pas moins que les personnes qu’il a soignées, il les a guéries, et il n’y a pas de discussion à avoir sur le sujet, c’est documenté.

      • Tyr

        L’avantage de ta réponse, c’est que je n’ai pas à chercher pour te ridiculiser, tu le fais trop bien seul.
        >Par ailleurs je sais mettre des liens (je suis webmaster depuis 1995, à l’époque je pense que tu étais en petite section non ? )

        Je plaisantais (à moitié) sur ton incapacité à mettre des liens parce que, en dehors du livre du bon professeur, il doit quand même y avoir une communauté active sur le sujet qui concerne pas mal de gens et donc aussi quelques études sur le sujet disponibles en ligne.

        Je connais quelques domaines assez peu connus du grands public, et pourtant pour chacun d’eux je peux sortir rapidement quelques références pour que chacun puisse juger par lui-même. Des liens qui donnent sur des sites, des vidéos youtube, tout ce genre de choses.

        Cela faisait déjà quelques années en 95 que je circulais sur le net. Et quand on se souvient des sites web de l’époque, il n’y a pas grande fierté à tirer d’avoir été webmaster à ce moment là.

        > il n’y a pas de discussion à avoir sur le sujet, c’est documenté.
        Merveilleux c’est exactement ce que je demande.
        Oh… c’est juste dans son bouquin qui doit m’impressionner parce qu’il fait 600 pages, c’est ça? Effectivement pas besoin de mettre le lien vers amazon pour l’acheter, j’ai hâte de lire ton article qui lui, je l’espère aura quelques sources (autre que les numéros de pages du livre, si tu vois ce que je veux dire).

        Et justement, si tu ne lisais pas juste ce que tu veux, tu aurais compris que c’est un sujet qui m’intéresse et sur lequel je me suis déjà un peu penché.
        J’attendais plus d’infos de la part d’un expert dans le domaine.

      • Graine de piaf

        @ Tyr, nous portons tous en nous le cancer comme tout un tas d’autres maladies, elles se développent ou non, non seulement si nous ne faisons pas attention à notre corps (alimentation, sport etc…) mais aussi puisent leur origine dans des stress biologiques à un moment donné de notre existence, selon la façon dont on les a vécus.
        C’est pour cela qu’en ayant subi le même stress, une personne n’aura aucun symptôme de quoi que ce soit, alors qu’une autre, sans doute plus sensible et plus atteinte, développera un cancer quelques mois après.

    • Graine de piaf

      @ Minotor :j’aime beaucoup Seignalet dont je connais le Livre depuis pas mal d’années. C’est une mine d’or !

  • gneu

    Bonjour,

    Le mot « gluten » ne veut plus dire grand chose ; il n’y a pas UN type de gluten mais plusieurs.
    Le gluten est un mot générique qui désigne une famille de protéine.
    Même dans le riz il y a du « gluten » (appelé orzénine) mais il n’y en a que 5%.
    Les problèmes de santé proviennent, selon moi, des blés transgéniques.
    Entre le « gluten » d’un petit épeautre paysan et le gluten alpha gliadine du blé transgénique Monsanto, il y a autant de différence qu’entre une deux chevaux et une Ferrari.
    Les céréales authentiques à faible teneur en gluten (type petit épeautre) ne posent pas de problème global de santé (sauf aux coéliaques véritables) tandis que le blé Monsanto qui envahit tous les produits et qui est à très forte teneur d’un gluten modifié, celui-là, oui, méfiance !
    La solution est toujours la même : BOYCOTT TOTAL de la grande distribution.

    • rouletabille rouletabille

      Un camouflage des nuisances de l’OGM liés à la pulvérisation d’insecticides et autres roundup ?pourquoi pas ?
      Cette aberration de rendre les plantes résistantes aux poisons (que nous ingurgitons par voie de conséquence) y trouve une explication .
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

      • probe

        C’est comme ça qu’est récolté le blé au US. Deux passes de Roundup, à intervalle de deux semaines, qui tuent le germe, afin que les graines soit récoltées à mêmes maturation. Les plantes sont mortes, et les graines, bourrées d’herbicide au moment de la récolte.
        ça peut être l’explication.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

      • Tyr

        Bonne piste de réflexion.
        Tu vois, quand tu veux..

  • Eric...

    Une autre vidéo que j’ai oublié de mettre:

    Nutrition et blés modernes
    http://www.dailymotion.com/video/x156px_nutrition-et-bles-modernes_news

  • engel

    Bon, moi aussi je connais rien, mais c’est pas une raison pour que je ne l’ouvre pas.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

    1°) Depuis le début des années 90 je souffrais de problèmes intestinaux mineurs, mais malgré tout forts dérangeants.
    Détestant les médecins (qui n’y connaissent rien,… donc la quasi totalité), je n’ai jamais consulté.
    De plus, je déteste aussi les phénomènes de modes, qui tout simplement nous prennent pour des cons,…que nous sommes souvent.

    Dans ses conditions physiologiques et psychiques, j’ai par hasard et par souci de survie à long terme, changé mon boulanger. Il y a de ça 6mois.
    …Et depuis, plus de gaz, plus de ballonnement, etc… Le confort retrouvé!

    Bon, mon boulanger boulange avec des variétés très anciennes et du p’tit épeautre.

    Perso, je fus sidéré car….je me trouvais très con de ne pas avoir fait le rapprochement entre pain et mes maux.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

    2°) Il n’y a AUCUNE CONCURRENCE , AU NIVEAU INDUSTRIEL,
    entre le « lobby gluten » et le « lobby sans gluten »!!!(…sauf pour quelques petits.)

    …Ce sont LES MÊMES GRANDS GROUPES qui profitent des malades de leur propres produits dits conventionnels.

    Alors, les Don-Quichotte, vous pouvez y aller!
    Quelque soit votre position et vos dires, vous engraisseraient involontairement les mêmes salauds.

    La seule solution est de reprendre à la base notre alimentation et arrêter de s’en remettre à eux.

    ….Mais pour cela, tout est à revoir.

    • minotor

      @engel, effectivement, ce sont les mêmes industriels qui fabriquent les produits sans gluten, donc dire que le sans-gluten est un lobby, est ridicule. Mais manger sans gluten ne consiste pas à acheter les mêmes saloperies industrielles, mais sans gluten, il faut effectivement revoir entièrement son alimentation, et manger moins de céréales. C’est pour cette raison que le lobby céréalier ne veut pas entendre parler de cette nouvelle façon de s’alimenter et essaie de vendre des saloperies sans gluten (qui sont l’équivalent des saloperies bio industrielles) pour essayer de récupérer ceux qui voudraient échapper à leur emprise !
      Il ne faut pas tomber dans ce piège.
      Concernant tes problèmes intestinaux c’est une des conséquences les plus classiques des problèmes de gluten. Certains meuniers rajoutent même du gluten (chinois !) dans la farine pour avoir un pain plus craquant ! Alors bon appétit. Et effectivement, le pain à l’ancienne (au levain) avec des blés anciens règle une grande partie des problèmes, j’en mange une fois de temps en temps et je n’ai aucun effet secondaire, alors que (pour avoir essayé un matin n’ayant plus rien à manger au petit-dej) une tranche de brioche me déclenche maintenant une crise d’asthme, et un malaise respiratoire qui dure une demi-journée.

  • engel

    Dixit:
    – « ce sont les mêmes industriels qui fabriquent les produits sans gluten, donc dire que le sans-gluten est un lobby, est ridicule. »

    Comme tu y vas!.. « ridicule », tu dis.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif
    Il n’est jamais intéressant en politique général, ou commerciale, ou autres, de laisser le terrain vide pour que l »ennemi s’en accapare.
    Il vaut bien mieux une forte opposition téléguidée et parfaitement sous controle.
    Cela donne à Mr tout le monde le sentiment du choix, du respect de l’écoute,…. de la démocratie. …A fortiori si cette opposition est passionnée.

    …Alors ridicule est celui qui n’a pas compris ce jeu de dupe.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

    • minotor

      @engel
      je te cite « …Ce sont LES MÊMES GRANDS GROUPES qui profitent des malades de leur propres produits dits conventionnels. »
      tu dis exactement la même chose, alors je ne comprends pas bien ta réaction ?

      • engel

        Dommage,
        Car je ne puis mieux exprimer ma pensée sur le ridicule du « ridicule ».
        ..Cela ouvrait pourtant une fenêtre sur la compréhension des mécanismes mises en œuvre dans ce monde de fausses concurrences.