Construire soi-même avec des palettes recyclées, plein de nouvelles idées…

C’est un sujet que nous avions déjà abordé dans le passé, construire avec des palettes recyclées, celles-ci étant relativement peu chères voire gratuites, recyclables et surtout, lorsque le bois n’a pas été traité, les possibilités offertes sont infinies, il suffit d’un peu de débrouillardise et de quelques outils. C’est réellement un moyen de se créer des meubles pour « pas un rond », mais pas que, comme vous pourrez le voir plus bas.

reuse-wooden-pallets-37

Avant toute chose, un petit rappel s’impose sur les palettes et celles que vous devez privilégier en fonction de vos besoin, mais également des risques que certaines d’entre elles peuvent représenter:

On distingue 2 types de palettes :

– Les palettes non marquées. Elles sont destinées au transport des marchandises à l’intérieur du territoire. Elles ont des formats variés : 80 x 120 cm, 100 x 120 cm, 60 x 80 cm… Disponibles pour des charges légères, demi lourdes ou lourdes, elle sont soit « perdues » (ne servent qu’une seule fois), soit « multi-rotations ».

Elles ne sont pas traitées.

palettes chantierLes plus solides sont les palettes « cimentières », destinées au transport des parpaings, briques, sacs de ciment, de chaux ou de sable. Elles sont en sapin, en épicéa ou en pin Douglas. D’après les normes de fabrication, ces palettes doivent être constituées de bois exempt de défaut et avoir un taux d’humidité inférieur à 25%.
Où les trouver ? Chez les vendeurs de matériaux, dans les enseignes de bricolage, sur les chantiers de construction ou de rénovation. Mon conseil : Faites votre demande au responsable, si besoin proposez de repasser à un autre moment et suivez les consignes de sécurité. Pensez à vous habiller avec de bonnes chaussures, des vêtements couvrants, des gants de manutention. Si vous récupérez des palettes en quantité, proposez un pourboire.

– Les palettes marquées EUR EPAL, destinées au transport des marchandises à l’étranger (import et export). Ces dernières, les plus nombreuses, mesurent 80 x 120 cm et sont conçues pour supporter 1 500 kg. Elles sont fabriquées principalement en pin maritime ou en peuplier. Elles sont obligatoirement traitées, pour éviter la propagation d’insectes ou de champignons problématiques (norme NIMP 15).

palette EUR EPALLe seul traitement actuellement autorisé dans l’union européenne est le traitement thermique (HT : Heat Treatment) : les palettes sont placées dans de grands fours, le bois est chauffé à 56 °C (à coeur) pendant au moins 30 minutes. Les palettes sont ensuite séchées (pendant 1 à 2 jour) pour atteindre 22 % d’humidité maximum. Ce procédé ôte jusqu’à 8 litres d’eau par palette. Ce traitement phytosanitaire est très sain, non polluant, il renforce le bois.
Comment reconnaitre ce traitement thermique à coup sûr ? Il faut lire le cartouche qui se trouve entre les logos EUR et EPAL et chercher le sigle HT (Heat Treatment).
marquage palette
Il faut savoir que le traitement par fumigation au bromure de méthyle (MB), toxique, est totalement interdit depuis le 18 mars 2010, date de fin des dérogations. Il s’agit d’une décision de l’Union Européenne qui s’applique à tous les types de palettes et d’emballages. La plupart des fabricants ayant anticipé cette interdiction, il est désormais très rare d’être confrontés à ces palettes. Neanmoins, pour reconnaitre une palette EUR EPAL traitée au bromure de méthyl, il faut chercher sur le cartouche le sigle MB (methyl bromyde).
Où les trouver ? Chez les vendeurs et recycleurs de palettes. Prix d’une palette neuve : 8 à 9 eur., prix d’occasion : 5 à 6 eur.

Article entier sur espritcabane.com

Dans l’article initialement proposé en 2014, beaucoup d’idées avaient été proposées, dont une cabane qui n’était pas très éloignée du concept de Tiny House au final, mais cela fait deux ans, et depuis le temps, d’autres bricoleurs ont pu réaliser quelques créations, les idées se sont multipliées, et l’inspiration ne se tari pas. Petit rappel des premières idées donc, avant de passer à la suite.

C’est donc de nouvelles idées que nous vous proposons aujourd’hui, et celle-ci ne nécessitent pas de diplôme en particulier, ni de talent réel, encore moins d’une formation à l’ébénisterie, puisque n’importe qui est capable de réaliser des créations en palettes, il suffit de se faire confiance, et d’apprendre à se débrouiller un peu.

Hormis la ruche et la poulailler qui font partie du « projet Aker« , ou de la cabane pour SDF, voici les dernières bonnes idées pour exploiter le bois des palettes. La première que j’ai trouvé réellement bluffante, est de se créer un parquet complet pour sa maison, plus qu’intéressant surtout au vu des prix dans le domaine qui peuvent aisément faire exploser la facture…

L’ensemble des photos sont disponibles sur le site Sain-et-naturel.com

Et il y a « le reste », même si je reconnais que pour certaines de ces réalisations, y arriver du premier coup ne doit pas être des plus aisé, il est probablement possible d’obtenir de bons résultats même en étant un amateur bricoleur…

 

10 commentaires