Pétition en ligne: 1 million de signatures contre la loi El Khomri, un record

Cette loi est synonyme de chômage, elle va exactement dans le sens de la Loi Macron, et dans le sens du TAFTA, tout simplement! Il faut bien reconnaître que les grands gagnants seraient les grands patrons qui auraient de la main d’oeuvre pour moins cher à la clé, pas les petits patrons, mais les très grands qui n’ont pour but que le profit au mépris des conditions de travail. Patrick Artus a d’ailleurs expliqué qu’il y a 600 000 emplois en trop dans les entreprises françaises, quand à Macron lui-même, il tente la pire langue de bois, selon lui, les jeunes doivent comprendre que le projet de loi El Khomri « est bon pour eux ». Mais bien sur!

Deux mouvements sont lancés pour le coup, le 09 Mars et le 31 Mars, à suivre même si ceux-ci devraient être étalés sur plusieurs jours pour bien d’autres sujets comme le refus du TAFTA, mais cela sera également une occasion de faire passer d’autres messages, soit-dit en passant… Pour plus d’informations quant à la mobilisation prévue le 09 Mars, je ne peux que vous conseiller cette carte proposée par le site Bastamag.

12729207_973369642746594_1837708257514953573_n

La pétition en ligne contre le projet de loi El Khomri sur la réforme du droit du travail a dépassé le cap d’un million de signatures au soir du 4 mars.

C’est un record. Deux semaines après son lancement, la pétition contre le projet de réforme sur le droit du travail vient de passer le cap du million de signatures.

 

Lancée le 19 février par des militants associatifs et des syndicalistes, notamment la féministe Caroline de Haas, cette pétition sur change.org affichait 1 000 174 soutiens le 4 mars à 21h15.

Elle devance ainsi la pétition contre la directive européenne sur le secret des affaires (plus de 512 000 signatures).

Même Jacqueline Sauvage, qui avait pourtant ému une bonne partie de la métropole lors de sa condamnation pour le meurtre de son mari violent n’a pas fait le poids. Ses soutiens demandant la grâce du président n’avait récoltaient (que) 436 000 signatures.

 

Intitulée «loi Travail: non merci !», cette pétition demande à la ministre du Travail Myriam El Khomri de renoncer à ce projet de loi, contesté jusqu’au sein du PS. La semaine dernière, la ministre avait répondu aux contestataires sur le site de la pétition.

Face aux interrogations sur le succès rapide de la pétition, le directeur de Change.org en France, Benjamin des Gachons, a assuré que «la question de la vérification des signatures est au coeur de notre modèle».

 

«Nous garantissons que les fausses signatures sont nettoyées dans les 24/48 heures suivant leur apparition», a-t-il ajouté.

Le projet de loi controversé prévoit notamment des référendums d’entreprise pour valider des accords minoritaires, un plafonnement des indemnités prud’homales pour les licenciements abusifs, des modifications des modalités de licenciement économique ou encore la création du compte personnel d’activité (CPA) rassemblant les droits sociaux.

 

Malgré le report de sa présentation en conseil des ministres, du 9 au 24 mars, pour laisser le temps au gouvernement de le «retravailler», la mobilisation contre ce texte s’est amplifiée.

 

Des organisations de jeunesse, dont l’Unef, et des syndicats de salariés, dont FO et la CGT, ont appelé à manifester le 9 mars contre un projet de «casse du code du travail », avant une journée de grève et manifestations pour son retrait le 31 mars.

Les syndicats dits «réformistes» (CFDT, CFE-CGC, CFTC, Unsa) et la Fage (étudiants) réclament de leur côté des modifications «en profondeur».

Pour en discuter, le Premier ministre Manuel Valls doit recevoir une à une les organisations syndicales et patronales représentatives à partir du lundi 7 mars.

Source: Russie Today

Cette loi par Gérard Filoche, à écouter…

Ancien inspecteur du travail et militant socialiste, Gérard Filoche revient dans un entretien avec Daniel Mermet sur la web radio Là-bas si j’y suis, sur « cette offensive dictée par le Medef ». Il rappelle que si la loi est adoptée, les libertés et droits fondamentaux de la personne seront soumis aux « nécessités du bon fonctionnement de l’entreprise ». Soit une contre-révolution juridique, théorique, pratique, qui remet en cause un siècle d’avancées sociales.

 

https://www.youtube.com/watch?v=jITsuEhxBLA

Source de la vidéo: Bastamag

20 commentaires

  • Balou

    La précarité a une histoire

    Le lundi 27 mars 2006

    Reportage de François Ruffin.
    La précarité n’est pas le fruit du hasard. Elle est instaurée par des lois depuis trente ans :
    – 1972 : l’intérim est légalisé,
    – 1979 : de même pour les CDD,
    – 1982 : la gauche valide,
    – jusqu’au CNE de 2005, et au CPE d’aujourd’hui.

    http://la-bas.org/les-emissions-258/les-emissions/2005-06/mars-111/la-precarite-a-une-histoire-881

  • Ecomotard

    Les employeurs demandent de la flexibilité, soit.
    La flexibilité salariale engendre toujours de la précarité.
    Le régulateur entre flexibilité et précarité est l’argent : on freine les excès de l’employeur et on récompense le salarié. En dehors de toute idéologie, des primes biens ajustés peuvent réguler le deal.

    Loi Donnant – Donnant ( Loi Ecomotard http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif )
    – 3 CDD possibles (3 x 1 an maxi ) mais avec prime de précarité évolutive CDD1 : 10% , CDD2 : 15% , CDD3 : 20% , prime minorée de 50% si signature de CDI
    – Majoration d’Heures Sup hebdomadaire : 35 à 40 : + 25% , 41 à 45 : + 50% , 45 à 50 : + 75% , en cas de non payement d’HS, comparution immédiate
    – Majoration plus de 10h par jour : + 10% en plus des heures sups
    – Majoration Dimanche et Jour Férie : 100 % quelque soit la branche
    – Interdiction à Pole emploi de verser les salaires à la place des employeurs (pseudo formation en boucle)
    – Elimination de la mafia des Prud-homme, création d’une justice du travail indépendante et rapide
    – …

    Il est très facile de simplifier le code du travail mais le Medef n’en veut surtout pas, ce sont des menteurs.
    Devinez à qui profite cette complexité ?

      • Ecomotard

        La robotisation est devenue un épouvantail du Medef. Depuis 20 ans, de partout ou ca pouvait être rentable ils ont déjà été installé. Malheureusement, c’est l’Allemagne qui a surfé sur la vague pour les fabriquer au détriment de la France.
        Ces dernières années, j’ai même pu voir à l’œuvre l’excès de robotisation totalement non rentable et ruineux (encore des cadres déconnectés des réalités)
        Mais bon, contrairement à l’expérience de terrain, il y aura toujours des gens qui croiront que l’homme marchera un jour sur Mars (par exemple).

      • boco

        Science sans conscience n’est que ruine de l’homme ?

        texte vers image

  • gneu

    Bonjour,

    J’ose un commentaire à contre-courant, mais il me semble qu’il y a peut-être qqch de bon dans cette réforme du travail.
    Car, grâce à elle, peut-être que davantage de personnes vont enfin se rendre compte que :
    TRAVAILLER POUR LES LOBBYS N’EST DESORMAIS PLUS RENTABLE (en fait, ça ne l’a jamais été)
    Franchement, vu les conditions, autant travailler pour soi (et un petit cercle local d’amis) et arrêter de se prostituer pour ces grands patrons.
    Je sais que ce n’est pas facile, qu’on ne voit pas forcément qu’elle activité on pourrait développer surtout quand on vit dans un petit appart. Mais Il y en a bien qui cultivent du cannabis dans leur intérieur, peut-être que ça marche avec d’autres plantes ?

    • Ecomotard

      Oui, ca parait séduisant sauf que les indépendants et PME sont les dindons de la farce. Ils cotisent tous beaucoup plus que les gros (RSI, Impots sur les bénéfices, moins de crédit d’impôt…). Avec ces gouvernements incompétents et donc aux ordres des lobbies, le petit sera toujours en concurrence déloyale avec les gros sans foie ni loi.

  • Danielle Danielle

    Je ne voudrais pas paraître cynique mais ils passeront de toutes manières leurs « lois » en catimini … ou en les camouflants sur de multiples lois et sous lois…

    Pour mémoire, nous avions été plus de 12 millions à voter contre le traité européen…

  • Ecomotard

    Ce qui se joue n’est pas seulement cette loi qui, sauf attentat salvateur pour les poly-tocards en place, va tomber. Ce mouvement massif doit être le catalyseur de bien plus. Il est grand temps d’éteindre son écran et d’agir. Les ME nous ont donné tout les arguments, il faut passer à l’étape suivante.
    Nous avons suffisamment vécu la règle du « baiseur / baisé », maintenant il se joue la règle du « observateur / acteur de son avenir ».

      • Ecomotard

        Fédérateur ou pas de fédérateur, la puissance de la rue va les aiguiller dans la bonne direction. Ils jouent « leur tête au bout d’un pic » et ils le savent très très bien.
        Par exemple, quand Lefoll voit débarquer chez lui les paysans, ils ont tous très bien compris que leurs tours d’ivoires n’en sont pas. Passé une certaine dose d’exaspération, les comptes se règlent sur le terrain ou ils devront s’exiler définitivement.

  • Perso, je ne crois plus aux pétitions …

    ça râle, ça râle, ça signe et ça se dédouane la conscience !!

    Au lieu de prendre son courage à deux mains pour faire une ACTION !

  • Ecomotard

    Prenez un peu de temps pour bien jauger de ce qui monte, on a passé le stade du simple clic :
    https://www.facebook.com/OnVautMieux/?fref=ts

    « Ami, entends-tu les cris sourds du pays qu’on enchaîne,
    Ohé ! partisans, ouvriers et paysans, c’est l’alarme ! «

  • brebis_egaree

    Ohé camarades!
    Ma question est la suivante : le site Change.org a réuni + d’1 millions de signature, énorme, mais sachant que ce site américain Change.org n’a pas l’air plus fiable que Avaaz… voir enquete ici http://coquelicausse.fr/wp-content/uploads/2014/02/Avaaz-et-Change.org_.pdf (ou se renseigner), http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif est-ce que
    – cette pétition a une valeur réelle aux yeux du gouvernement ?
    – si oui, est-ce bien de signer ce genre de pétitions sur ce site même si on le sait peu recommandable (fiabilité, logique capitaliste, confidentialité données, stratégie écran de fumée, etc.) en se basant sur l’argument « le nombre fait la force » ? -> en gros, on fait le mouton pour faire du poids et être entendu. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

    Merci pour vos conseils !