Corrosion de cuves «extrêmement irradiantes» à l’usine Areva de la Hague…

Areva étant dans une situation financière préoccupante, il est à souhaiter que les responsables puissent sécuriser, les installations mises en cause par l’ASN. Au lieu de payer les bombes, à l’insu de notre plein gré, l’argent pourrait servir à Areva pour la sécurité des français. Il ne faut pas minimiser les risques, c’est grave et demande beaucoup d’attention de la part de ces nucléocrates. Nous n’avons pas besoin d’un accident nucléaire en France. Un arrêté du 24 décembre 2015, engageant la responsabilité de l’état, en cas d’accident nucléaire, sous-entendrait qu’en cas d’accident, en plus d’être contaminé il faudra payer?
ob_f9e435_carte-france-nucleaire

L’autorité de sûreté nucléaire (ASN) a demandé à Areva de «renforcer la surveillance» d’évaporateurs de son usine de retraitement de Beaumont-Hague (Manche), des cuves «extrêmement irradiantes» dont «la corrosion est plus rapide que prévu», a-t-on appris jeudi auprès du gendarme du nucléaire.

L’ASN a qu’elle «pourrait être conduite à imposer l’arrêt de l’installation (un évaporateur,n ndlr) en cas de détérioration excessive», selon un communiqué du gendarme du nucléaire. L’arrêt aurait pour conséquence une réduction du volume d’activité de l’usine, a précisé à l’AFP Guillaume Bouyt, chef de la division de l’ASN à Caen.

L’ASN exige en outre que l’industriel, en grande difficulté financière, «installe des moyens supplémentaires permettant de limiter les conséquences d’une éventuelle fuite ou rupture».

Ces évaporateurs «extrêmement irradiants», «assurent la concentration des produits de fission, qui contiennent l’essentiel de la radioactivité» des combustibles irradiés dans les centrales, selon l’ASN. L’usine en compte six.

Les derniers résultats, en décembre, de mesures de corrosion «sont de nature à remettre en cause à moyen terme la sûreté. La tenue de ces équipements à la pression de leurs circuits de chauffe ou au séisme pourrait être remise en cause dans les prochaines années et potentiellement dès 2018 pour l’évaporateur le plus dégradé», précise le gendarme du nucléaire.

L’ASN demande à Areva d’être d’autant plus attentif que «seule une partie limitée des évaporateurs est accessible à la mesure». Ces cuves se trouvent en effet dans des casemates en béton armé, inaccessibles au personnel en raison du niveau de radioactivité. Les mesures sont faites avec des perches articulées, précise l’ASN.

Tous les combustibles irradiés dans les centrales nucléaires françaises prennent la direction de cette usine de retraitement qui est le site qui concentre le plus de matière radioactive en Europe. Près de 5.000 personnes y travaillent.

Les parois des évaporateurs font entre 8 à 10 mm d’épaisseur contre 14 lors de leur mise en service entre 1989 et 1994, a précisé l’ASN lors d’une commission locale d’information (CLI) à Beaumont-Hague. L’épaisseur minimum réglementaire est de 5,2 mm.

Areva a indiqué qu’elle travaillait depuis 2015 sur un projet de remplacement progressif des évaporateurs à partir de fin 2021 et qu’elle respectait les demandes de l’ASN qui l’a auditionnée le 11 février. Elle va notamment baisser la température des évaporateurs.

Pour Greenpeace, la date de 2021 n’est pas tenable. «Le remplacement d’un évaporateur et du béton autour est extrêmement long, de plus, Areva devra répondre à des critères draconiens de sûreté qui n’existaient pas dans les années 1980», a commenté le chargé de campagne nucléaire de Greenpeace France, Yannick Rousselet, interrogé par l’AFP après la CLI.

«L’affaire est extrêmement sérieuse car le remplacement d’évaporateurs va diminuer la capacité de retraitement. On risque de se retrouver avec des combustibles irradiés bloqués dans les centrales», dont les piscines de refroidissement sont déjà bien remplies, a-t-il affirmé.

Les piscines de l’usine contiennent 9.935 tonnes de combustibles usés pour une capacité de 13.990 tonnes, selon Areva.
Source 20Minutes/Planète

35 commentaires

  • Niakine Yapatchef Niakine Yapatchef

    Pour un peu d’électricité
    On hypothèque l’humanité
    Pour quelques heures de kilowattsht
    On se retrouve à quatre pattes
    Prêt a se faire sodomiser
    Par la fée électricité
    Qui nous ferais tranquillement
    Vendre notre femme et nos enfants
    Les petits gars de l’ EDF
    Disent que le vent ça suffit pas
    Que le soleil c’est pas besaf
    Que l’ Hydrolien ça marche pas
    Pour assurer le samedi
    La consommation d’énergie
    Y’ a rien qui peux mieux faire l’affaire
    Qu’une bonne vieille centrale nucléaire

    Zoufris Maracas Fée électricité
    http://www.youtube.com/watch?v=bXQgd3vPPuM

  • Grand marabout Grand marabout

    http://www.youtube.com/watch?v=x9Odwlv5uSA

    Déchets ,le cauchemar du nucléaire.. 1h38
    La contamination de la mer au large du site de la Hague d’Areva, nous l’observerons grâce au fonds de documentation conséquent de Greenpeace, accumulé au fil de leurs opérations d’envergure menées.

    Un extrait de vidéo sous-marine témoigne de l’utilisation de la Manche, plus précisément de la Fosse des Casquets, comme poubelle nucléaire. Y gisent, plusieurs centaines de mètres sous l’eau, des restes des tonnes de fûts éventrés.
    un traité en 1993 interdira l’immersion en mer des déchets radioactifs depuis les bateaux, mais pas depuis les centrales!
    Aujourd’hui, par les conduites terrestres menant ouvertement à la mer, l’usine de traitement des déchets de la Hague rejette annuellement, en toute légalité, selon Yannick Rousselet, chargé de campagne Greenpeace France, 33 millions de fûts de 200 litres de déchets radioactifs aux traces visibles jusqu’en arctique.»
    http://www.nucleaire-nonmerci.net/index.html

  • Graine de piaf Graine de piaf

    en fait le nucléaire ne fait pas si peur que ça à beaucoup de nos concitoyens !
    J’en ai pour preuve une petite histoire qui vient de m’arriver.
    J’avais trouvé une superbe maison à vendre à un prix qui me convenait compte tenu de la diminution demandée. Vraiment très très belle maison ! Or, en consultant la carte de l’implantation des centrales nucléaires, j’ai vu qu’elle se trouvait à 73 kms de l’une d’elles, inutile de dire que j’ai renoncé à l’achat et que j’ai évoqué ce fait à l’agence chargée de la vente.
    Elle a été éberluée, d’abord bien qu’habitant sur place elle n’avait jamais réalisé le danger – enfin d’après ce qu’elle m’a dit pour elle-même – ensuite personne ne lui en avait jamais fait la remarque !
    Alors deux choses l’une, soit cette dame était très bien au courant, soit elle ne l’était pas, et les candidats à l’achat non plus, car la maison a trouvé preneur.

    • dereco

      Quasiment aucune maison ne va vous convenir en France, impossible à plus de 73km d’une centrale ou centre nucléaire de déchets nucléaires, en regardant la carte, surtout en tenant compte des vents qui portent à bien plus de 150km vite !!
      N’importe où vous risquez d’acheter un beau terrain avec saletés chimiques ou radioactives, cachées, avec certificat de propreté signé par le préfet, et pourtant le compteur Geiger ou chimique, bipant à fond la caisse ,comme cela m’est arrivé !!
      Même en Suisse ou au Luxembourg c’est impossible, encore pire aux USA , en Russie, au Japon, au milieu du Pacifique, etc.. !!
      Si les Français étaient comme vous, comme les Syriens, ils émigreraient tous fort loin, à Madagascar ???

      Vous avez raison, tôt ou tard, inévitablement un Tcherno-Fukushima arrivera en France, car nos techniciens ne peuvent pas être infaillibles à perpétuité, plus intelligents que les Japonais, et toute une règion radioactivée sera vidée pour des siècles en un jour de tous ses habitants et la france coulée financièrement par des milliers de milliards € de pertes !!!

      Lire :
      http://fukushima.eu.org/category/non-classe/

      • voyageurdelavie

        Je voudrais apporter un détail supplémentaire vis à vis de La Hague, et la presqu’ile du Cotentin : lorsque j’ai travaillé à Flamanville , dans les années 82 – 83 , « on » disait qu’en cas d’accident nucléaire ( de La Hague, beaucoup plus dangereux qu’une centrale avec touts ces déchets ) , c’est toute la presqu’ile qui serait « isolée » par les forces de police, et la population sacrifiée.
        Délire ou réalité, je n’ai pas de preuves, mais quand on sait qu’on n’a aucun moyen d’arrêter la propagation d’un nuage radioactif, vous pouvez en tirer votre conclusion….

        on vit une époque formidable …!

      • dereco

        Exact, avec le vent d’ouest à sud typique un peu fort, c’est jusqu’à la région parisienne qui sera radio-activée et bonne à aller vivre ailleurs !!

        Il suffit avec 10000tonnes de déchets à refroidir, d’une panne, qui chauffent puis flambent, de quelques erreurs comme alternateurs de secours qui flambent, cas qui s’est produit, et aucun de secours ailleurs, pour la catastrophe maximum du type Fukushima !!

      • Zugzwang

        C’est d’autant plus vrai si on ne tien pas uniquement compte des centrales. Un exemple, Toulon, l’un des plus grand port de France, accueil presque en permanence des bâtiments à propulsion nucléaire… armés. Un accident et adieu les 160.000 habitants.

    • Balou

      Le nucléaire n’a pas d’odeur, sinon tous les français seraient « indisposés »

      Si tu es prête à changer de région, regardes près des Pyrénées, c’est le seul endroit en France où les vents viennent rarement des centrales nucléaires. Ici les vents viennent quasiment tout le temps soit de l’ouest, soit de l’est. C’est en partie pourquoi j’ai décidé de m’installer ici.

    • dereco

      Inévitablement un Tcherno-Fukushima arrivera en France, car nos techniciens ne peuvent pas être infaillibles à perpétuité, plus intelligents que les Japonais, et toute une règion radioactivée sera vidée pour des siècles en un jour de tous ses habitants et la France coulée financièrement par des milliers de milliards € de pertes !!!

      Prix économique énorme de millions d’évacués perdant tout, champs, terrains, vignobles, vergers, maisons, nourriture, décontamination radioactive sur des siècles impossible, etc…. soit des milliers de milliards d’€ !!

      Une pure folie le nucléaire !!

      On a frôlé en 1980 avec fusion de coeur sur la Loire avec un miracle de le stopper en dispersant du plutonium autour, contamination révélée que 34 ans après :
      http://www.dissident-media.org/infonucleaire/saint_laurent.html
      http://www.dissident-media.org/infonucleaire/accidents_reacteurs.html

      http://www.dissident-media.org/infonucleaire/

      Tout processus considéré impossible peut arriver :
      un tsunami sur le Rhône même qui a déjà failli se produire avec rupture de portes d’écluses de 20m de haut et tsunami sur nos centrales nucléaires Tricastin, etc.;:
      http://next-up.org/pdf/Tsunamis_et_centrales_nucleaires_du_couloir_rhodanien_28_03_2011.pdf

      On sous estime la possibilité de séismes, qui se produisent avec certitude plus rarement qu’au Japon mais de temps en temps, oubliés, car les Alpes n’existent et montent lentement qu’avec des séismes, très forts, en effet 85% de l’énergie tectonique violente se trouve dans les plus forts de force plus que 7 cassant tout sur des centaines de km !!
      http://www.coordination-stopnucleaire.org/spip.php?article41

  • rouletabille rouletabille

    Quand on sais qu’ils ne savent PAS ARRÊTER ce bidule ,c’est pour cela qu’ils sont obliger ce CONTINUER jusque quand ca EXPLOSE.
    Dites moi UNE SEULE CENTRALE arrêtée qui ne pollue plus pour 100.000 ANS svp ?
    J’ATTENDS.
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif