Loi travail: Un record de signatures pour une pétition en France…

Le problème, est de connaître ce qu’il adviendra de ces signatures. Seront elles prises pour ce qu’elles sont, à savoir: le refus de cette loi? Mme El Khomri semble servir de fusible, en endossant la responsabilité de cette loi, qu’aucun autres « poids lourds » n’a voulu commanditer pour ne pas se griller à vie. Il est même fort probable, que ce ne soit pas elle qui l’ait envisagée. Quoi qu’il en soit, son avenir est assuré, les avantages seront à la sortie. N’empêche que ça fait une belle « pub » pour change.org…A ne pas manquer l’article de Francis Dubois, qui titre: Hollande mène une attaque historique contre le droit du Travail. cit: Hollande prépare donc d’un côté l’état d’urgence pour étrangler l’opposition sociale, et de l’autre le sabotage du Code du travail pour dynamiter ce qui reste des protections sociales en France.
code-du-travail-jdp

Plus de 550.000 personnes sont déjà venues soutenir cette pétition en moins d’une semaine…

Jamais une pétition n’aura recueilli autant de signatures en France. Lancée sur le site Change.org, la pétition en ligne contre le projet El Khomri sur la réforme du code du travail a engrangé plus de 550.000 souscriptions en moins d’une semaine. Et le compteur continue de tourner…

Lancée vendredi dernier, « loi travail : non merci ! », détrône ainsi la précédente pétition française la plus signée, celle d’Elise Lucet contre la directive européenne sur le secret des affaires, lancée début juin et affichant 508.145 signatures actuellement.

En France, cette seule pétition attire 20 % du trafic du site et détient aussi le record du nombre de signatures obtenues par jour (73.000 en moyenne). Mais elle est toutefois loin d’égaler la pétition espagnole contre la corruption qui avait réuni plus d’un million de signataires en une seule semaine.

Un record mondial de pages vues sur Change. org…/…

Lire l’article source

Voir aussi:
Le compte @LoiTravail se fait troller dès son arrivée sur Twitter

Six Français sur dix sont opposés à la réforme du Code du travail

15 commentaires