Selon Guy Sorman, le Président de l’Europe sera américain

Excusez-moi pour ce langage assez familier, mais on est pas dans la merde avec une telle info, et elle est officielle!!! Beaucoup de choses s’expliquent non?

Que vous le vouliez ou non, le prochain NWOPrésident des Etats-Unis, bien que vous ne soyez pas citoyen américain, sera aussi votre Président. En temps de guerre avant tout, mais aussi pour contenir les menaces internationales qui pèsent sur notre sécurité. Un exemple : quand il y a trois ans, François Hollande annonça publiquement une attaque aérienne contre l’armée de Bachar el-Assad qui massacrait le peuple syrien, une heure plus tard, Barack Obama fit savoir au Président français que les Américains ne soutiendraient pas cette offensive : l’aviation française, considérable à l’échelle de l’Europe, est incapable de frapper au-delà sans appui logistique américain. Ce retrait d’Obama aura ouvert grand les portes de la Syrie à Daesh et à l’armée russe qui, en ce moment, réduit Alep en cendres. Mais, c’est grâce à la marine américaine, que le commerce mondial fonctionne sans accroc, en particulier grâce à la Septième flotte, gendarme du Pacifique : sans elle, vous n’auriez pas dans votre poche le Smartphone, à bas prix, qui vous est parvenu sans encombre de Taïwan ou de Corée du Sud. L’ordre mondial et le désordre mondial dépendent pour l’essentiel du Président des Etats-Unis, chef des armées : à ce titre, il dispose d’une liberté d’analyse et d’intervention supérieure en dehors de son pays qu’à l’intérieur. Paradoxe : le Président des Etats-Unis est plus Président du monde que Président des Américains, tant chez lui, tel que l’avaient souhaité les Pères fondateurs et auteurs de la Constitution, il est ficelé par les contre-pouvoirs du Congrès, des Etats et de la Cour Suprême.

Le paradoxe que ces Pères fondateurs n’avaient pas imaginé tant leur nation était minuscule, est que seuls les Américains désigneraient celui ou celle qui gouverne le reste du monde. Nous voici donc, ces jours-ci, les spectateurs impuissants d’un spectacle déconcertant : une poignée de citoyens du New Hampshire, après ceux de l’Iowa, peu représentatifs de la société américaine (pas de Noirs, pas de Latinos, tous Protestants), propulsent vers la Maison Blanche des personnages fantasques, un bouffon milliardaire et un avocat marxiste. Parmi les commentateurs éclairés, ni aux Etats-Unis, ni en Europe, nul n’imaginait que le projet de Donald Trump d’ériger un mur au long de la frontière mexicaine pour empêcher les “violeurs et les assassins” (sic) d’entrer aux Etats-Unis dépasserait le stade du reality show pour devenir le programme présidentiel autour duquel tous les autres candidats se sentent obligés de se situer. Dans la course à la nomination, la palme revient, chez les Républicains, à celui qui saura le mieux stopper l’immigration dans une nation qui n’est constituée que d’immigrants. Le succès de Bernie Sanders laisse aussi pantois : prendre aux riches pour donner aux pauvres, à mi-chemin entre Karl Marx et Robin des Bois, dans le pays devenu, grâce au capitalisme, le plus riche au monde, là où un “pauvre” vit mieux que la plupart des classes moyennes en Europe, est un programme aussi paradoxal que celui de Trump. Il n’empêche que Bernie Sanders contraint sa rivale, Hillary Clinton, à sortir de sa réserve, l’oblige à dénoncer la misère qui est supposée ravager les Etats-Unis : celle-ci ne se distingue qu’en insistant sur les gays et les Noirs, qui lui semblent mieux acquis.

Mais il nous faut raison garder : même en admettant que Trump et Sanders seront les candidats finaux pour la présidentielle de Novembre, leur théâtre tonitruant ne deviendra jamais un programme réel : le Congrès, et la réalité, y feront obstacle. Ces primaires, avant tout, révèlent la rébellion des électeurs contre les professionnels de la politique, formatés, sans imagination. Par-delà Trump et Sanders, les Américains sont en quête d’un nouveau Ronald Reagan qui les fasse rêver plutôt que d’un Clinton ou un Bush de plus.

Dans ce théâtre, la politique étrangère fait de la figuration. Sanders, qui est juif, protégera Israël, mais tout Américain s’y engagerait. Trump, qui a du mal à situer la Syrie, annonce qu’il bombardera les terroristes et fera plier Poutine en le regardant dans les yeux. L’Europe ? Elle n’est pas mentionnée, perçue par tous les candidats comme un lieu de villégiature, de golf pour Trump. Obama, au moins, avait un projet : ne plus être le gendarme du monde, ne plus engager l’armée au sol, louer le pacifisme comme religion universelle et faire refroidir la planète. Ses successeurs, plus réalistes et plus vaniteux, nous disent : “On verra quand on y sera !” Ce qui sera le programme du futur Président, quel qu’il soit. Devons-nous nous en inquiéter ? Pas totalement. La Maison Blanche, le Département d’Etat, l’Armée, fonctionnent pour beaucoup en pilotage automatique. Il est rare qu’un Président ne se rallie pas à la stratégie que l’Etat-major feint de lui soumettre. Aucun Président, par exemple, ne serait en mesure de retirer la Septième flotte du Pacifique, même si l’envie folle lui en venait.

Un ancien ambassadeur de France à Washington, Jean-David Levitte, proposait, ironiquement, que les Européens puissent désigner quelques membres du Sénat américain : ce serait, précisait-il, le seul moyen pour que les Européens soient représentés et entendus à Washington. Comme il se trouve que je suis à la fois citoyen français et citoyen américain, j’aurai le droit et le privilège de voter deux fois, désignant un Président français pour les affaires intérieures et un Président américain pour les affaires extérieures ; sans esprit de parti, je me rallierai au moins excentrique, en espérant qu’il s’en trouve au moins un, ici et là-bas.

 

 

Source: Hebdo.ch

 

10 commentaires

  • Dubitatif

    pour rester dans le familier : putain ça fout les boules cette info

    quant à notre  » sécurité » c’est bien grâce à EUX que le monde n’est plus le monde mais
    le BORDEL: planétaire, écologique, sanitaire, éducatif, commercial, médical, économique
    et guerrier. je ne veux pas de ces mecs, de leur langue, de leur clavier opposé à AZERTY,
    de ces mecs qui existent allez… depuis 300 ans avec à leur actif 279 conflits ailleurs que
    chez eux !!!
    par contre n’ont JAMAIS gagné une seule guerre tous seuls comme les Russes

    alors, ils gagnent avec DE LA FOURBERIE, DES COMPLOTS, DU CHANTAGE, DES ECOUTES
    DE LA TORTURE, DES MENSONGES, DE LA TECHNOLOGIE

    NE NOUS TROMPONS PAS SUR LES VRAIS TERRORISTES…..

  • ErJiEff

    Déjà il commence fort, l’animal : l’armée Russe n’est pas en train de réduire Alep en cendres ; elle appui les troupes syriennes autour de la ville.
    Ce type hésite entre réciter une propagande ou y croire et dans un cas comme dans l’autre le mieux qu’il ait à faire serait de s’abstenir.

    Et le coup de la flotte du Pacifique sans qui le commerce serait interrompu… Tristement ridicule.
    Les flottes US servent surtout à d’inutiles démonstrations de force en mer de Chine ou Golfe Persique qui n’effraient plus personne.
    Tout le monde sait qu’un petit groupe de missiles furtifs tirés de camions planqués sous les arbres de la taïga peut réduire à l’impuissance un porte-avions avec toute son escorte.

    Les flottes américaines servent surtout à consommer les budgets gracieusement accordés par les con-tribuables US (et autres membres de l’OTAN ou l’OTASE) tant que le puits sans fond du programme JSF F35 leur abandonnera quelques miettes.

    Revenons à Sorman : tant que nous tolèrerons au pouvoir en Europe des élites de son acabit fondées sur le passage obligatoire aux Franco-American Young Leaders du genre Hollande Belkacem ou Joffrin alors oui, les USA continueront à nous gouverner.
    Et ils auraient tort de ne pas en profiter, nous sommes indispensables à la survie du colosse moribond.

    Alors, comme Sorman, restons biens regroupés autour de lui : quand il s’effondrera, ses débris nous écraseront.

    À Dubitatif :
    « ils gagnent avec DE LA FOURBERIE, DES COMPLOTS, DU CHANTAGE, DES ECOUTES
    DE LA TORTURE, DES MENSONGES »…
    Ça, c’est la marque de fabrique britannique : les USA n’ont jamais pu couper le cordon avec la City, qui reste toujours aux commandes du système financier qui a imposé le US$.

    Les US sont le bras armé de l’Empire, la City son cerveau, et ses fondateurs quelques familles de banquiers allemands : la Mondialisation concerne bien peu de monde qui tourne en rond depuis seulement 3 siècles ; ce n’est qu’un épisode, nous pouvons imaginer passer à l’épisode suivant.

    • N’oublions pas non plus que ce sont les ÉLECTEURS qui les ont mis en place.

      Il aurait suffit de se renseigner sur le fait qu’ils soient YOUNG LEADER ou non pour éviter une partie des problèmes.

      • ErJiEff

        Bien sûr que ce sont les électeurs mais encore fallait-il qu’ils le sachent : tout le monde n’a pas nécessairement accès a des recherches sur le Net ; c’est la faiblesse de la démocratie version représentative : les peuples n’y sont consultés que sur des propositions et des promesses, jamais sur des constats d’action ou des bilans.

  • Panurgie

    Ah article éminemment intéressant, que cela nous plaise ou non le meneur du monde actuel est l’Amérique, bien sûr si on est ici cela nous plait pas tant que ca. Après deux décennies sans rivaux, les Us voient émergés quelques concurrent à leurs domination non pas mondiale mais locale. Même si ils sont appelés à perdre leurs puissances cela mettra du temps.

    Mon plus grand regret c’est que l’Europe suit cette Amérique en perte de vitesse, la place de meneur mondiale est à prendre et l’Europe n’a ni l’ambition, ni le courage de se l’approprier.

  • Le veilleur

    Cela ne m’étonne pas que les maîtres du monde cherchent à nous imposer un président Américain pour régner sur l’Europe et bientôt sur le monde. Le nouvel ordre mondial se met en place doucement malgré certaine résistance et à sa tête un seul homme qui régnera autant sur la politique, sur l’économie que sur la religion. Cependant je crains que cet homme ne soit rien d’autre que celui qu’on nomme l’Antéchrist, comme l’a prédis Rudolf Steiner.

    « …Avant qu’une partie seulement du troisième millénaire de l’ère post-Chrétienne se soit écoulée, il y aura, à l’Ouest, une incarnation véritable d’Ahriman : Ahriman en chair et en os. L’humanité sur terre ne peut pas échapper à cette incarnation d’Ahriman. Elle va inévitablement survenir. Mais ce qui importe, c’est que les hommes trouvent le point de vue juste pour le confronter.

    Un être comme Ahriman, qui va s’incarner à l’Ouest dans les temps à venir, prépare son incarnation à l’avance. En vue de cette incarnation sur terre, Ahriman dirige certaines forces de l’évolution de manière à ce qu’elles le servent le mieux possible. Un mal en résulterait si les hommes vivaient ces événements à moitié endormis, incapables de reconnaître certains phénomènes de la vie comme des préparatifs pour l’incarnation d’Ahriman dans le physique. On ne peut trouver l’attitude juste qu’en reconnaissant dans l’une ou l’autre série d’événements la préparation que fait Ahriman pour son existence terrestre.

    Alors soyons sur nos gardes et faisons preuve de discernement car il est dit qu’il séduira les peuples et fera des prodiges. Antéchrist qui vient du latin ante qui signifie avant (avant le retour du Christ) et Antichrist qui signifie contre, à l’inverse du Christ.
    L’homme ou le système qui précèdera le Christ sera donc son exact contraire.

    Il est temps pour les individus de reconnaître autour d’eux les tendances et les événements qui sont des machinations d’Ahriman, pour préparer son règne sur terre.

    L’avènement d’Ahriman.

    http://bouddhanar.blogspot.fr/2011/01/lavenement-dahriman.html

    Ahriman ou la naissance du mal. Prophéties de Rudolf STEINER

    http://www.elishean.fr/?p=50173

  • Salut à vous ME.
    Une p’tite chanson du terroir pour vous enlever le bourdon.
    http://www.youtube.com/watch?v=OKkoVE56fG0&spfreload=10
    Bonne journée

  • Ouaduk

    Allez lire cette longue prophétie de VLADIMIR ERGUEÏEVITCH SOLOVIEV (1853/1900), il se veut une actualisation de L’apocalypse de JEAN. Les 3 années de l’antéchrist y sont décrit.

    http://leraton-laveuretl-aigle.blogspirit.com/archive/2012/06/03/propheties-vladimir-sergueievitch-soloviev-antechrist-et-fin.html

    • Super cadeau, merci Ouaduk.
      img class=’wpml_ico’ alt=’http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif’ src=’http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif’ />