Travail au noir : «Frauder devient un moyen de survie»

La crise aidant, de plus en plus de personnes dont certaines au chômage ont décidé d’opter pour la blackfraude et le travail au noir plutôt que de déclarer et de payer, encore, et toujours plus… Un choix justifié? Nos politiques nous laissent-ils réellement le choix? Surtout lorsqu’on voit que le montant de nos impôts sur le revenu paye cette dette qui ne devrait pas exister, que le montant des taxes est si mal utilisé, pour payer l’arnaque des emprunts toxiques ou de la « destruction européenne », pour entretenir le train de vie d’énarques qui ne travaillent pas pour lmes intérêts du pays mais pour la finance, quand ce n’est pas pour d’autres nations… Le pire de tout, c’est que non seulement notre gouvernement et plus particulièrement le Ministère de la justice est accusé de faire travailler plus de 40 000 personnes au noir, mais qu’en bas de la pyramide, c’est la dénonciation généralisée qui est prévue.

Comme l’explique alors cet article qui date pourtant de 3 ans, frauder devient réellement un moyen de survie, et rien n’a changé, bien au contraire.

«On peut s’arranger?» Dans un contexte de crise financière, de hausses d’impôts et de mise en place de nouvelles taxes, la solution du «black» semble séduire de plus en plus de monde.

Pour Imperium, frauder devient même «un moyen de survie». De son côté, DominiqueD2B s’interroge: «Comment faire? Quand on ne peut plus, on ne peut plus. Il faut continuer à vivre dans un monde que la crise a rendu plus dur.» «Lorsque les taxes et impôts ressemblent de plus en plus à un vol “légal” de la part de l’État, il n’est pas anormal que les particuliers tentent d’en minimiser l’impact», défend Ventrachou44. «Et ça ne va pas s’arranger avec la hausse de la TVA!» rétorque Pingouin18. Pour les défenseurs du travail au noir comme Machepro, l’économie souterraine est également «un espace de liberté dans le carcan administratif qui nous étouffe.

Il n’est pas sans risque, il ne rapporte pas gros, mais il chasse tous les intrus de la relation client-fournisseur et c’est aussi un pacte de confiance.»

«Si une proposition de travail au noir se présente, je l’accepterai!»

«Ceux qui travaillent au noir ne se cachent même plus», s’exclame Valtop. «On peut trouver dans les boîtes aux lettres des annonces pour du travail au noir, avec l’identité du demandeur ainsi que le numéro de son portable.» Pour Philippe Bory, rien d’étonnant ; à bientôt 50 ans, ce chômeur de longue durée se dit prêt à tout: «Je prendrai n’importe quel job pour permettre à ma famille de vivre décemment et de passer des fêtes de fin d’année sereines. Alors, si une proposition de travail au noir se présente, je l’accepterai!» «Je n’approuve pas mais je comprends», intervient Armic1719, qui paie un jardinier «60 € par mois dont 27,50 € de charges». «Lorsqu’une entreprise vous demande 1650€ pour changer un robinet, on peut comprendre que l’on cherche un plombier qui peut le faire pour moitié prix, au noir», surenchérit Annie Bercq.

Si les internautes sont nombreux à défendre le marché du travail au noir, certains tiennent tout de même à rappeler qu’il n’est pas sans risque: «C’est intéressant à court terme, souligne Mimilapetite, mais plus tard, la pension de retraite risque de s’en ressentir.» «Le souci, c’est aussi qu’en cas d’accident, il n’y a pas de couverture», rappelle Neal59. Sergio08; lui est totalement contre ce marché parallèle: «Il n’y a pas assez de contrôles, notamment dans le bâtiment. Des pavillons complets se font “au black” sans que personne ne réagisse, et ce, au détriment de la profession.»

«Le chèque emploi-service a perdu tous ses avantages…»

Face à l’accroissement du travail au noir et de l’économie grise, quelle solution faut-il alors préconiser?

«Des mesures simples suffiraient à faire baisser le travail “au black”», estime Triplecroche, qui cite pêle-mêle la «suppression de la CFE (Contribution foncières des entreprises) pour les auto-entrepreneurs (et la) baisse des cotisations Urssaf à 10% au lieu de 24% ; si on intègre ces montants on pourra constater sa baisse et par ailleurs la hausse des cotisations perçues». Pour La souris, les chèques emploi service «étaient une bonne chose, un système qui fonctionnait très bien, il était très incitatif pour sortir du travail au noir, notamment chez les particuliers. Mais aujourd’hui, il a perdu tous ces avantages. Il faut faire un sérieux retour en arrière et retrouver les bonnes pratiques!»

 

Source: Le Figaro

 

23 commentaires

  • suzanna

    Quand le liquide aura disparu, comment vont-ils faire ?

    bas, certains n’auront pas d’autre choix que de sombrer dans la délinquance, si ils ne peuvent plus travailler, même au black, c’est plus la courbe du chomage que l’on regardera, mais celle des voles avec violence, et autre cambriolage.

    • john galt

      Les espèces ne sont prêtes de disparaître, vu que les ministères arrosent d’argent papier un grand nombre de leurs employés …

    • rouletabille rouletabille

      C’est l’effet recherché pour la mise en place de l’Ordre NOUVEAU ,faillite rigolote des Banques ,Bourses etc .
      Les gens pour survivrent se battrons entre eux et avec l’importation des malheureux comme eux .
      LA PUCE IMPLANTÉE les sauveras.
      L’Armée et tout les pouvoirs ,Justices etc ,police hahaha,défendrons le nouveau régime maffieux comme d’habitude,hahaha.
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

      • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

        Et ils vont vivre de quoi (l’armée, les pouvoirs, la justice, la police, etc ..) si les banques font faillite ? Tu penses qu’ils vont rester au service du NWO pour de cacahuètes ??

        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif M.G.

      • rouletabille rouletabille

        Ils n’ont plus besoin d’eux (flics et Armée Française),ils ont des gars motivés.
        .
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2445
        .
        L’OTAN (l’Armée est à son ordre,non?).
        Bref ,pas besoin que les Banques fassent faillite ,on a PLUS d’Armée et les flics seront remplacés,le peuple se feras tiré dessus par des autres (plus crapuleux qu’eux)
        tu piges ?
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

    • Dubitatif

      @ Suzanna au sujet de la disparition du cash, je suggère déjà de boycotter toutes les banques en ligne
      style monéo, ING, et 5 ou 6 autres dont les pubs nous bourrent le mou !

      si les gens ne vont pas dans ces bqes virtuelles (qui justement NOUS préparent à la disparition du cash) seront obligés de garder les
      agences traditionnelles et le cash QUI VA AVEC ….

      mais comme d’hab les gens ne bougent pas sur cette hyper grave question. ILS SONT HEUREUX DE PAYER AVEC LEUR AIE A LA CON
      .

  • Thierry92 Thierry92

    Ceci fait partie des effets. La cause en est la corruption des hommes politiques choisis par les partis politiques.
    Il vaut mieux traiter les causes que les effets qui disparaîtront automatiquement quand les causes du problème auront été éradiquées.

    Donc ne plus choisir les partis politiques qui sont en place et qui ont droit de citer dans les médias est la seule solution, car on ne peut jamais modifier un système de l’intérieur.

  • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

    Citation: « La crise aidant, de plus en plus de personnes dont certaines au chômage ont décidé d’opter pour la fraude et le travail au noir plutôt que de déclarer et de payer … »

    Faudrait déjà avoir quelque chose à déclarer avant de déclarer et payer des impôts et surtout un emploi !!! Les « employeurs » qui te paient au noir, ne t’auraient de toute façon jamais déclaré !!!! Pour le travail au noir, il y a un marché de plus en plus grand puisque l’offre et la demande ne cessent de progresser. D’ailleurs, les acteurs du travail au noir le considère avant tout comme une entraide rémunéré entre particuliers. Après, si des entreprises qui ont pignon sur rue font du black, c’est autre chose …

    M.G.

  • Le veilleur

    L’identité d’une entreprise ou personne condamnée pour travail illégal sera bientôt rendue publique ! Qu’est ce qu’on s’en fou d’être fiché car de toute façon même les gens non fichés ne trouvent pas de travail.

    Le travail ne court pas les rues et la plupart des patrons sont trop acculés par les charges et ne peuvent pas embaucher. Les gens font du travail noir pour survivre et non pour s’en mettre plein les poches, de plus, si on attend après pôle emploi pour nous sortir de la mouise, on peut toujours attendre.

    Il y a peu, je regardais un documentaire qui montrait que 70% des parisiens faisaient du travail au noir pour arrondir les fins de mois. Je pense qu’il est de temps d’autorisé cette pratique ou de baisser les charges sur les entreprises pour qu’elles puissent travailler et embaucher car une chose est sûre, les gens ont besoin de vivre et le minimum social ne suffit plus à couvrir toutes les dépenses quotidienne que nous impose ce système.

    • Thierry92 Thierry92

      Certains ministres et autres zélus de la raie publique, sont fichés. Croyez vous que cela les empêche de siéger en assemblée?
      PS: je deviens conspi. :(

      • Dubitatif

        Thierry92 oui fichés et dirigent le pays ! pas en taule va comprendre
        par contre
        mettent en place un nouveau truc pour détecter sur le NET tous les gens qui mettent
        des annonces pour vendre des objets (pour leur faire payer des taxes….sur la vente)
        ou offrir des services….

  • rouletabille rouletabille

    Frauder est un terme comme PROUT qui annonce l’arrivée du Président CACA.
    Bof,c’est vulgaire comme ceux qui nous représentent .
    Si ca passe pas ,pas grave.
    bisous
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • ne vous inquiettez pas le cash sera bientôt interdit, c’est dans les cartons

  • Ce genre de fraude ne me choque pas, bien au contraire. C’est justifié quand il faut manger et payer les factures et les taxes. Quand on veut débuter une activité, il faut commencer par s’inscrire à différents organismes/rapaces qui commencent à vous pomper alors même que vous n’avez pas touché un picaillon. Donc il faut commencer au noir, je ne vois pas comment faire autrement. A partir du moment où on est inscrit, c’est fichu, il faut payer.

    En revanche, oui, il faut mesurer les risques: éviter de monter sur un escabeau pour faire les vitres, ou bien d’utiliser une tronçonneuse !

    Si je me souviens bien, l’économie italienne s’est relevée grâce au black. L’Etat a fermé les yeux ! de toute façon, l’argent gagné est réinvesti dans les biens de consommation. Rien n’est perdu !

    Quant à la retraite, pas sûr que le système perdure encore longtemps !