Sous-France, l’épuration silencieuse…

J’ai reçu ce texte signé Eric Blair qui, pour ceux qui l’ignorent, est le pseudo de George Orwell. Je doute que ce soit Orwell lui même qui m’ait écrit de là haut, mais ce qui est dit est assez préoccupant si ça se vérifie et se généralise. Je n’ai pas pu vérifier ce qui est écrit aussi, si vous connaîssez des citoyens où êtes vous même, dans la situation décrite, faites le savoir pour valider ce qui est dénoncé. On sait déjà que l’ANPE suspend les versements, s’il n’y a pas de réponses à une convocation, la CAF peut aussi, au nom de vérifications anti-fraudes faire la même chose, ce qui met ceux qui en sont victimes dans des galères graves.. On prend avec précautions, en attendant d’en savoir plus. Merci à Tom H.

logo-caf Les prestations sociales ne sont plus versées par les Caisses d’Allocations Familiales. Les médias nous rabâchent que les classes moyennes seront les plus touchées par la crise. Pendant ce temps, sans un bruit, sans un mot, des milliers de familles pauvres meurent au nom de la République. L’urgence alimentaire du peuple français menace plus surement le pays qu’une radicalisation islamiste.

La réorganisation des services sociaux qui s’est déroulée entre avril 2015 et janvier 2016 visait en théorie à améliorer la qualité de la prise en charge en offrant des plages d’ouverture plus grandes sur un réseau plus concentré. En pratique, leur démantèlement les a transformés en une silencieuse machine à tuer. Ce n’est pas parce que vous ne voyez rien que cela ne se passe pas. Plusieurs personnes en sont venues à s’immoler par désespoir devant leur agence CAF ou Pôle Emploi.

Comme solution finale, l’accueil ne se fait plus que sur rendez-vous, lorsque le peu d’agents encore en poste trouve le temps de vous recevoir. Autant dire qu’il faut parfois attendre plus de 2 semaines pour comprendre pourquoi vous ne touchez rien. Bien entendu, la somme de travail engendré par la misère croissante et les réductions de moyen des services provoquent de nombreuses erreurs administratives. Au nom de la lutte contre la fraude les Caisses d’Allocation Familiale suspendent tout paiement dès qu’un doute survient dans un dossier. Et croyez moi qu’elles doutent !

Dorénavant, les institutions sociales mettent de nombreux mois pour régulariser ces erreurs régulières qui suspendent tout paiement. Il faut en effet vérifier chaque détail de chaque dossier à travers des formulaires précis dont beaucoup d’agents ne comprennent pas les tenants et les aboutissants. En conséquence, certaines familles ne touchent plus les allocations dont elles dépendent et se voient obligées de creuser leur découvert ou d’emprunter pour se nourrir. Bien entendu, rien n’est visible puisque sur le papier les droits sont respectés, ce n’est que le paiement qui fait l’objet d’erreurs administratives. Une façon bien française de mettre la théorie en pratique. L’assassinat social se banalise. Un individu peut aujourd’hui être effacé d’un clic et ne plus exister aux yeux de la société. Traité au cas par cas, aucun recours collectif n’est possible, l’isolement social est bien réglé par la machine.

En première ligne, les familles avec un ou plusieurs enfants handicapés. En effet, les structures adaptées faisant souvent défaut, l’État préfère laisser la charge aux parents en échange d’une allocation mensuelle. Cependant, la MDPH, la CAF ou les Conseils Généraux se renvoient sans cesse leurs lenteurs et promettent le pactole quand tout sera réglé. De plus, les nouvelles mesures de simplification impliquent le versement des prestations non plus mensuellement, mais une fois l’année écoulée. Comment élever un enfant handicapé pendant un an sans ressource ? Hélas les familles pauvres ne sont pas des organismes de crédit et payent des intérêts qui s’accumulent tant et si bien que leurs droits s’évanouissent dans la poche du banquier. Nul pactole à la clé, avoir des droits sur un papier ne garanti pas d’avoir quelque chose dans son assiette et des enfants crèvent en silence.

De la mort sociale à la mort physique, il n’y a qu’un pas. Il fut un temps ou l’on stérilisait ou gazait ces enfants et beaucoup de ceux qui ont laissé faire sont morts dans les mêmes chambres à gaz.

Le fascisme ne marche pas sur la France, il est en terrain conquis. La catastrophe n’est pas à venir, elle est en cours ! L’ultra-violence sociale de notre époque n’a d’égal que son langage angélique. La théorie nous parle d’un État de Droits pour parler d’État d’Urgence, de même qu’une chemise de patron à plus de valeur que la vie d’un pauvre. Il parait même que les véhicules diesel ne polluent pas. La novlangue d’Orwell est aujourd’hui dépassée par les pires oxymores et l’administration de Kafka enterrée sous les bugs informatiques.

Comme s’il s’agissait d’attiser encore plus la compétition entre les individus, la situation nous est exclusivement présentée depuis le point de vue des classes moyennes, dangereusement menacées de perdre leurs emplois et leur train de vie moderne. La situation parait aujourd’hui alarmante mais elle n’est pas nouvelle et cette manière de présenter les choses à l’avantage d’occulter ceux qui depuis longtemps triment non plus à chercher un emploi mais simplement à se nourrir quotidiennement. Cinquante années à expliquer au monde qu’au XXIème siècle les robots remplaceraient les salariés furent moins efficaces qu’une publicité pour lessive. L’humain civilisé n’est plus qu’un mythe.

Il est plus rassurant de faire l’autruche en fuyant une réalité qu’on ne souhaite pas connaitre plutôt que de changer cette réalité. C’est pourquoi beaucoup d’enfoirés diront qu’en France il n’est plus possible ni d’avoir faim, ni d’avoir froid. En effet, les bourgeois courant leur footing constituent un sérieux stock de viande. Les classes moyennes doivent comprendre que la menace ne pèse pas sur leurs emplois, mais sur leurs vies.

Ce n’est pas parce qu’on nous prend pour des cons que l’on doit être cons. À moins d’être convaincu du diesel bio, comment croire que des idiots dirigent notre société d’expert ? Cette technocratie suprême où le dogme sacré de la science dépasse de loin celui des autres religions du monde ? Le calcul a pris une place telle dans notre mode de vie qu’il dicte la valeur des choses. Des superordinateurs sont créés pour anticiper les flux financiers et l’on voudrait nous faire croire que nos décideurs avances à l’aveugle. Au vue des lois répressives en réflexion à l’assemblée, il faut être extrêmement naïf pour ne pas voir là une volonté délibérée de nos élites à nettoyer tout parasite de leur société à l’agonie.

La mise à mort des services publics dénoncée depuis longtemps par les syndicats a bien eut lieu et le bas peuple meurt sous la main de l’État. La corruption s’est installée dans toutes les couches de la société, du ministre exilé fiscal à l’agent Pôle Emploi en CDD menacé d’être remplacé par ses clients. Police, Justice, Armée, services sociaux, citoyen lambda fermant les yeux et les oreilles. Tous complices de cet holocauste !

La France est à l’aube des heures les plus sombres de son histoire. Une Guerre Civile est en cours. Alors que toute la France focalise sur une menace étrangère, elle tue silencieusement son propre peuple. En s’en prenant d’abord aux plus faibles, les pauvres, elle s’assure du désintérêt et du silence du reste du peuple, impliquant par la même sa complicité. Ne pas entendre ce qui se passe en Sous-France, c’est collaborer à cette épuration silencieuse et au suicide de masse.

Foule esclave, debout !

C’est aujourd’hui, en cours, sous vos yeux. À tous de réagir ou de mourir coupable. Les pauvres sont comme des rats d’égouts pour les bourgeois. Combien sont-ils à vivre invisibles dans les basses couches de cette société ? Même si certains se laissent mourir faute de moyen, ou s’immolent vainement pour attirer l’attention, combien cherchent à survivre à cette épuration en cours et n’hésiteront pas à se défendre comme ils peuvent ! Loin d’une radicalisation religieuse comme les médias idéalisent la pauvreté, il est simplement question de manger et d’élever ses enfants. Il n’est plus question de mourir pour des idées ou une religion mais simplement de survivre au carnage.

Le banquet des banquiers ne continuera pas sans voir la fureur du peuple exploser.

Eric Blair

22 commentaires

  • Tous égaux, mais pas trop.

    « … Pour comprendre ce retournement de situation, un fait doit être intégré : pour financer le plan de sauvetage des banques, les Etats se sont endettés auprès des mêmes banques. Les 360 milliards fournis presque gracieusement par la France aux banques hexagonales sont payés très cher en raison de taux d’intérêt élevés, appliqués par les établissements bancaires. Le scandale est phénoménal, mais les dirigeants et les médias, aux ordres du grand capital, préfèrent se taire…  »

    https://lebilan2.wordpress.com/2015/05/21/la-verite-sur-la-dette-comment-le-peuple-francais-se-fait-piller/

  • A votre bon coeur, aidons les pauvres riches. Offrez une conscience.

    http://www.youtube.com/watch?v=hrn7TSQBNC8&feature=youtu.be

  • elnounours

    Bonjour, cela fait 7 ans que je suis quotidiennement les informations proposées par ce site et aujourd’hui, je sors du silence pour apporter un témoignage par rapport à cet article. À Draguignan, dans le sud est de la France, où je vis, la caf et les assurances partent en c*****es. En effet, plus de 200 dracénois sont menacés de saisie par …. Les huissiers. Pourquoi ? À la demande de la caf. Quand d’habitude, un versement est trop généreux, que ce soit pour les apl ou les allocations familiales, la caf envoie un courrier demandant de rembourser le trop perçu, du moins c’est ce qu’elle fait d’habitude. Actuellement, elle a laissé traîner ces trop perçus et à envoyé les huissiers pour les récupérer. Si je vous dis que plus de 200 personnes sont dans ce cas dans ma ville, cette information me vient de l’huissier lui même. En ce qui concerne les assurances, voiture, habitation ou civile, même pour un seul impayé mensuel de ne serait ce que 20 euros, l’assurance demande de régler la totalité de l’année. Plusieurs amis et moi même sommes dans ce cas. Selon la loi hamon, ils sont sensés nous avertir dès le moment où notre assurance peut être résiliée. Cependant, ils ne le font pas et au cas où les gens ne connaissent pas cette loi, ils profitent de tout réclamer. Le système est tellement en galère qu’ils veulent nous y entraîner en même temps, c’est hallucinant ! Peut être qu’un jour l’aveugle verra, en attendant, serrons les fesses!! Bonne journée à tous et merci à tout ceux qui font vivre ce site

    • Graine de piaf

      Si cela se passe ainsi c’est qu’il n’y a plus d’employées pour suivre les dossiers, c’est tout simple et tout bête et tout le monde en subit les conséquences.

      J’ajoute quand même que depuis des lustres je lis des messages un peu partout où les gens daubent sur les fonctionnaires et les envoient au diable, ces galeux, ces nantis, ces fainéants, mais maintenant que leur nombre est plus que réduit, on en voit les conséquences. Il ne faut pas pleurer. Certains – je dis bien certains – les ont vilipendés comme ce n’est pas possible, alors qu’ils ne viennent pas se plaindre…

      • elnounours

        Ne vous méprenez pas sur mes propos graine de piaf, je ne peste pas sur les gens travaillant à la caf ou autre administration. Je pars du principe qu’ils ne font qu’appliquer ce qu’on leur demande d’en haut. C’est pour cela que j’ai dit « le système ». Quand je dis système, je ne parle pas d’entités telles le monde de la finance, les lobbies, etc.. mais de tout être humain participant à l’asservissement de l’humanité que ce soit au niveau physique ou moral et de manière consciente, les inconscients étant la proie de leurs propres faiblesses. Si l’administration est mauvaise tant dans ses aspects que dans le déroulement de ses fonctions, la cause se trouve en amont, on le voit au fil des ans dans l’évolution de la complexité des démarches à effectuer pour d’une demande, quelle qu’elle soit. Ce n’est bien entendu pas la faute de la pauvre hôtesse d’accueil ou du conseiller qui ne fait qu’appliquer ce qu’on lui demande. Et puis, quand on voit les chiffres du chômage (les vrais…), on comprend que certains sont prêts à vendre leur âme au diable pour garder leur poste (non, même mon assureur, je ne lui en veux pas). Bref, j’ai toujours tendance à me faire l’avocat du diable. Je pense que la gangrène qui a gagné nos coeurs vient de l’acceptation de la soumission à cette pièce de théâtre mondialement organisée et que le seul moyen de s’en sortir est l’amour. Mais si je pars sur ce sujet là, il me faudrait des heures et, je pense, une bonne centaine de pages pour le développer. Donc sur ces belles paroles, bisous à vous graine de piaf et à ceux qui auront eu la patience de lire ces quelques (sic…) lignes http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

      • 100% d’accord, Elnounours. Pour avoir connu ce système, je ne peux que confirmer tes propos. Toute résistance est vaine, si tu émets une autre idée on te fait remarquer que tu n’es pas là pour ça, quel que soit le poste que tu as. Tu es là pour appliquer, point. Et si tu n’es pas d’accord, tu dois faire semblant de l’être.
        Sinon tu fais comme moi, tu démissionnes.

        Si tu veux développer, ce sera avec plaisir.

      • engel

        Graine de piaf,
        …N’importe quoi ….et aucun rapport !

        Ce n’est pas d’un manque de fonctionnaire dont il est question, mais d’un manque d’argent.

        Avec 5,6millions d’individus fonctionnaires, représentant 21 % de l’emploi total en France, il fallait oser écrire :
        – « Mais maintenant que leur nombre(des fonctionnaires) est plus que réduit, on en voit les conséquences. »
        ..Bravo vous l’avez fait !!!

        Références contradictoires:
        http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?ref_id=ip1544
        http://bfmbusiness.bfmtv.com/france/il-n-y-a-jamais-eu-autant-de-fonctionnaires-en-france-878400.html

      • Non Engel. Il y a 5.6 millions d’employés d’Etat, tous régimes confondus. Il ne faut pas confondre. Et encore ! Car les ministères eux-mêmes ne savent pas précisément combien ils sont. Les stats, on leur fait dire ce qu’on veut.

      • engel

        Biquette,
        Alors là, bonjour la mauvaise fois!
        Ce ne sont pas des statistiques.
        Non, non, …c’est un décompte des plus simple et des plus sûr et certain.

        Mais bon vous avez raison il serait peut-être bon d’ajouter tous les contractuelles temporaires et les subventionnées privés,….. en plus.

        http://www.vie-publique.fr/decouverte…/qu-est-ce-qu-fonctionnaire.html
        et
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Fonction_publique_fran%C3%A7aise

    • L’information que tu donnes, @ Elnounours, m’intéresse d’autant plus que je ne suis pas loin de chez toi. La situation est vraiment dramatique et scandaleuse. Quand il y a trop perçu et qu’il s’agit d’une erreur de l’Administration, c’est scandaleux de demander un remboursement à des gens qui attendent ces aumônes pour survivre.

      @ GDP, sur ce plan-là, je suis bien d’accord avec toi. C’est en partie au moins, le revers de la médaille. Cependant, la foule étant versatile, on a bien vu les campagnes successives de dénigrement des fonctionnaires. C’était facile. La foule n’a fait que suivre, avec quelques hargneux qui mettaient de l’huile sur le feu. Ceux-là n’ont que ce qu’ils méritent.

      Il faut voir toujours la complexité de la législation dans ce pays. Facile de s’y perdre. On interprète les lois comme on veut, et ceux qui ont des bons avocats ont plus de chance de s’en sortir.

      Dernier point: l’article oppose les « bourgeois » et les autres. On n’en est plus à 1789. S’il y a des riches pourris, les bourgeois ne le sont pas tous, ni tous les riches non plus. Comme les pauvres ne sont pas tous des truands, loin s’en faut.
      Je prône pour l’union de tout ceux qui en ont ras le bol, riches, moins riches, un peu pauvres et pauvres « graves », l’échange des idées pour s’en sortir, et les actions nécessaires pour cela;
      car nul ne sait un jour il ne sera pas lui aussi dans la m…

  • Le veilleur

    Une chose est sûre, si les inégalités se creusent entre riches et pauvres, il est évident que les états qui ne peuvent plus rembourser la dette chercheront à faire des économies en puisant dans les organismes sociaux qui sont chargés d’assurer un revenu au plus pauvre.

    Déjà si vous êtes handicapé à plus de 50 % vous ne bénéficiez plus de pension, j’ai un ami qui est dans ce cas et ça fait 5 ans qu’il cherche à faire reconnaitre son handicap qui l’empêche d’avoir un travail normal, mais à part les médecins qui le suivent et lui disent qu’il ne peut travailler, aucun organisme de la MDPH ou de la sécurité sociale ne veulent lui donner le pourcentage de son handicap afin de ne pas lui donner de pension. Il a juste droit a une carte d’handicaper pour les places de stationnements dans les grands magasins. Hallucinant!
    De plus aujourd’hui les patrons ne veulent plus embaucher d’handicapés dans leurs entreprises, ils préfèrent payer les amendes à l’état pour non respect des quotas que perdre du temps et d’investir dans les infracteurs propices à l’accueil des handicapés.

    Depuis quelques années les contrôles s’intensifient au sein de la CAF partout en France, bon nombre de contrôleur vont sur le terrain pour faire des contrôles auprès des Rmistes et pour savoir si ces gens habitent bien à l’adresse indiquée ou si ils vivent en couple car évidement quand vous êtes deux à vivre du RSA votre aide passe de 450 euros à 333 euros par personne, partant de là, vous comprenez que les gens cherchent à frauder car comment subvenir à vos besoins de tous les jours de votre vie avec 330 euros pour une personne. Pour ma part j’ai eu droit à deux contrôle de la CAF s’en doute à cause d’une délation mais à chaque fois on m’a demandé de me régulariser sans rembourser quoi que se soit mais cela remonte à longtemps maintenant donc je ne sais pas si aujourd’hui c’est plus sévère mais je sais que d’une région à l’autre, les sanctions pour les fraudeurs peuvent être différentes.

    Aujourd’hui, même si les Rmistes ont droit à des réductions énergétiques, ils ne peuvent pas assumer la facture d’électricité sans demander de l’aide auprès des assistantes sociales mais de nos jours elles n’ont plus l’autorisation de vous aider alors qu’avant le Rmiste avait droit a une facture d’électricité gratuite par an, maintenant lorsque vous ne pouvez pas payer vos factures, la CAF paye pour vous et vous prélève 20 euros tous les mois sur votre RSA jusqu’à remboursement total de votre facture mais avant que vous ayez fini de rembourser l’hiver arrive et de nouvelles factures s’accumulent, je le sais car j’ai un voisin a qui cette histoire est arrivé.

    Vous ne pouvez pas vivre décemment en étant au RSA et à peine en étant au chômage surtout pas dans les villes où les loyers sont hors de prix. Vous ne pouvez pas avoir de voiture, payer votre essence, payer vos assurances, votre électricité, votre eaux, vos vêtements, votre nourriture sans être aidé par l’entourage ou sans avoir un petit job démerde à côté, c’est impossible. En conclusion je dis que l’état ferait mieux de chercher les vrais fraudeurs chez les riches, il récoltera ainsi des milliards à la place de chercher quelques milliers d’euros chez les plus pauvres qui souffrent assez de ne pouvoir subvenir à leurs besoins quotidiens dans un monde qui a perdu tout bon sens et logique.

    RSA : La traque aux fraudeurs s’intensifie.

    http://archive.francesoir.fr/actualite/societe/rsa-traque-aux-fraudeurs-s-intensifie-103578.html

    Socialie 2015 : la traque des chômeurs douteux s’intensifie.

    http://h16free.com/2015/05/19/39212-socialie-2015-la-traque-des-chomeurs-douteux-sintensifie

    Réjouissez-vous, la Sécu aussi va fouiller vos comptes bancaires

    http://h16free.com/2015/05/18/39149-rejouissez-vous-la-secu-aussi-va-fouiller-vos-comptes-bancaires

    C’est officiel, le contrôle des chômeurs va s’intensifier

    http://www.europe1.fr/economie/cest-officiel-le-controle-des-chomeurs-sintensifie-942962

  • Bardamu

    Réjouissez-vous, la Sécu aussi va fouiller vos comptes bancaires

    —>

    En théorie, toutes les administrations ont accès au fichier Ficoba et en cas d’impayé, peuvent demander à l’administration fiscale une opposition administrative ( saisie sur compte ).

  • engel

    Où ils sont les gars qui nous expliquaient que le pouvoir ne toucherait pas aux aides des plus démunis, sous peine de voir une révolte?
    …Et bien oui,
    et ce n’est que le triste début de notre lente agonie vers un rééquilibrage Nord-Sud.

    D’abord les plus faibles, puis progressivement…

    …Belle politique de gauche.

  • Yanne Hamar

    Le banquet des banquiers ne continuera pas sans voir la fureur du peuple exploser.

    Une situation d’avenir : marchand de cordes http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif

  • Moyome

    « Comme solution finale, l’accueil ne se fait plus que sur rendez-vous »
    http://france3-regions.francetvinfo.fr/languedoc-roussillon/herault/montpellier/pole-emploi-restructure-ses-horaires-d-ouverture-des-ce-lundi-906971.html
    Si vous voulez consultez les offres directement à Pôle emploi, va falloir se lever tôt… ou alors prendre rendez-vous !

    • rouletabille rouletabille

      Suis vraiment BÊTE ,voir des gens chercher de l’esclavage idiot au service des Banques(ne vous y tromper pas les gars).
      Ca vas continuer LONGTEMPS avant que le réveil arrive ????????.
      La bandes hurluberlus à notre sévisse se MARRE.
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif