Sabotage à l’hôpital de Millau….

Quand on est scandalisé, peut on l’être extrêmement? Laissons de côté la sémantique pour nous attacher à cet acte, qui n’a rien d’irresponsable. Quel est le but de ce sabotage, qui aurait pu être dramatique pour les patients? La police enquête, souhaitons qu’elle mette la main sur le/les coupable/s de cette ignominie, au demeurant assez connaisseur en électricité. Merci ROY

reforme-hopital-publicTitre original: Sabotage à l’hôpital de Millau : « Un acte criminel qui aurait pu être dangereux »..

Des actes de dégradation ont été constatés lors de la nuit de la Saint-Sylvestre, nécessitant la fermeture.

Des patients sur des brancards, à transférer, un à un, vers d’autres hôpitaux. Des proches au bord des larmes, à rassurer. Et des riverains et des journalistes qui s’interrogent devant un tel déploiement de policiers et de secouristes. Jeudi matin, les autorités préfectorales de l’Aveyron et le personnel médical du centre hospitalier du Puits-de-Calès à Millau, épaulés sur les lieux par les sapeurs-pompiers et des ambulances privées, ont été confrontés à une situation de crise exceptionnelle nécessitant, en accord avec l’Agence régionale de santé (ARS), l’évacuation, durant la nuit de la Saint-Sylvestre, des 43 patients hospitalisés.

En cause, des actes de dégradations volontaires découverts tout au long de la journée de jeudi sur des équipements électriques du bâtiment de soins, des équipements se situant dans des locaux techniques et à l’accès limité. Dès lors, trois experts dépêchés de Montpellier ont procédé sur place à un « inventaire complet » des installations.

Et estimé, au regard de la gravité des dommages et des conséquences éventuelles, que « les conditions de sécurité (de l’hôpital, NDLR) des patients n’étaient plus réunies », a précisé le préfet de l’Aveyron, Louis Laugier, à la faveur d’une conférence de presse organisée vendredi, à la mi-journée, dans les bureaux de la direction de l’hôpital.

La police scientifique sur place

Refusant de s’étendre sur la nature exacte des dégradations, tout en reconnaissant qu’elles ont nécessité de réelles connaissances techniques, Louis Laugier n’a pas manqué de condamner « cet acte odieux, fruit d’un comportement irresponsable ». « S’attaquer à un établissement qui accueille des personnes vulnérables est un acte frappé d’inhumanité. La police scientifique est d’ores et déjà intervenue sur les lieux et une enquête pour identifier le ou les auteurs est en cours. Le parquet en a été avisé », a-t-il précisé avant d’insister sur le fait qu' »à aucun moment, la santé des patients n’a été mise en danger ».

La décision de les évacuer, un à un, vers d’autres hôpitaux et Ehpad est survenue jeudi, dans la soirée. Deux malades dont l’état de santé le nécessitait ont été les premiers à être transférés, en l’occurrence vers le centre hospitalier voisin de Saint-Affrique. L’opération s’est ensuite prolongée toute la journée de vendredi, dans le calme, malgré l’angoisse palpable des proches cantonnés à l’extérieur de l’établissement….

Opération complexe …/…

Lire la suite

Auteur JÉRÉMY BEAUBET pour Midi Libre  

2 commentaires

  • SURICATE

    Acte Ignoble et s’il n’y a pas eu de victime, c’est un miracle…Comment peut-on imaginer qu’il existe des personnes capables d’un tel sabotage pouvant ôter la vie à des personnes déjà en SOUFFRANCE !

  • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

    pourquoi avoir à imaginer …. Le naim boiteux et blod sont responsables de centaines de milliers de morts à travers le monde et tu crois que ce ne sont pas des gens compte tout le monde….. qu’ils sont nez comme ça, qu’ils n’ont pas été enfant….
    Y a rien à imaginer c’est la vie de tout les jours.