La Commission européenne renforce le contrôle des armes à feu au sein de l’Union européenne

Mise à jour avec un communiqué de presse relayé par Voltigeur

Les armes circulent en France, en Europe également, des vestiges de guerres comme celle du Kosovo, et de bien d’autres, rien ne pourra réellement empêcher les trafics. Mais la commission européenne considère que ce sont tous les propriétaires et/ou passionnés d’armes qui représentent un danger, et donc l’acquisition va s’en retrouver complexifiée, au non de la sécurité de qui au fait? Des citoyens en évitant ainsi des tueries de masses à répétition comme c’est le cas aux États-Unis? Pour éviter de nouveaux attentats comme ceux de 2015 avec des armes de guerre qui ne se vendent que via des trafics? Pour éviter qu’une guerre civile éclate un jour dans la zone euro? Ou pour la sécurité des politiciens qui ont peur d’un éventuel retour de bâton un de ces jours?

large_20110216125738_191807_beretta_92_fs

Aujourd’hui, la Commission européenne a adopté un paquet de mesures qui rendra plus difficile l’acquisition d’armes à feu dans l’Union européenne.

Aujourd’hui, la Commission européenne a adopté un paquet de mesures qui rendra plus difficile l’acquisition d’armes à feu dans l’Union européenne, améliorera la traçabilité des armes détenues légalement, renforcera la coopération entre les États membres et garantira que les armes à feu neutralisées sont rendues inopérantes. Les propositions présentées aujourd’hui étaient prévues dans le programme européen en matière de sécurité, adopté en avril 2015, mais leur priorité est devenue plus pressante, à la lumière des récents événements. Ce faisant, la Commission soutient les États membres dans leurs efforts visant à protéger les citoyens européens et à empêcher les criminels et les terroristes d’accéder aux armes.

Le président Juncker a déclaré à ce propos: «Les récentes attaques terroristes dirigées contre la population et les valeurs de l’Europe ont fait l’objet d’une coordination transfrontière, ce qui montre que nous devons œuvrer ensemble pour résister à ces menaces. La proposition présentée aujourd’hui, préparée conjointement par les commissaires Elżbieta Bieńkowska et Dimitris Avramopoulos, nous aidera à répondre à la menace des armes illégales tombant entre les mains de dangereux terroristes.

Nous proposons des contrôles plus stricts de la vente et de l’enregistrement des armes à feu et un renforcement des règles visant la neutralisation irréversible de certaines armes. Nous présenterons sous peu un plan d’action de lutte contre le trafic des armes illicites. Nous ne tolérerons pas plus longtemps que des groupes criminels organisés aient accès à des armes à usage militaire et en fassent le commerce en Europe.»

Mme Elżbieta Bieńkowska, commissaire pour le marché intérieur et l’industrie, et M. Dimitris Avramopoulos, commissaire européen chargé de la migration, des affaires intérieures et de la citoyenneté, ont ajouté: «L’adoption, aujourd’hui, du paquet concernant les armes à feu montre bien la détermination de la Commission à affronter la nouvelle réalité à laquelle nous sommes confrontés. Nous devons faire disparaître les divergences réglementaires existant dans l’UE en imposant des normes communes plus strictes concernant les armes à feux et en garantissant un échange d’informations efficace entre les États membres.»

Le paquet de mesures relatives aux armes à feu adopté aujourd’hui par le collège des commissaires comprend les éléments suivants :

Une révision de la directive sur les armes à feu, visant à renforcer les contrôles relatifs à l’acquisition et à la possession d’armes à feu

Aujourd’hui, la Commission a présenté des propositions visant à modifier la directive de l’Union européenne sur les armes à feu qui définit les règles selon lesquelles un particulier peut acquérir et posséder des armes ainsi que les modalités de transfert d’armes à feu dans un autre État membre de l’UE. Les principaux éléments de la révision proposée sont les suivants:

  • des règles plus strictes concernant l’interdiction de détention de certaines armes à feu semi-automatiques par des particuliers, même si elles ont été neutralisées de manière permanente;
  • des conditions plus strictes pour l’achat en ligne d’armes à feu, afin d’éviter l’acquisition de ces armes, de pièces détachées ou de munitions sur l’internet;
  • des règles communes pour le marquage des armes à feu dans l’UE afin d’améliorer la traçabilité des armes;
  • l’amélioration de l’échange d’informations entre les États membres, notamment sur les refus d’autorisation de détention d’armes à feu décidés par une autre autorité nationale et l’obligation d’interconnecter les registres nationaux de détention d’armes;
  • des critères communs concernant les armes d’alarme (comme les feux de détresse et les pistolets de starter) afin d’empêcher leur transformation en armes à feu complètement opérationnelles;
  • des conditions plus strictes pour la circulation des armes à feu neutralisées;
  • le renforcement des conditions applicables aux collectionneurs, afin de limiter le risque de vente à des terroristes.

Les modifications proposées par la Commission aujourd’hui doivent être approuvées par le Parlement européen et le Conseil.

Un règlement définissant des normes minimales communes en matière de neutralisation des armes à feu

Le règlement définit des critères communs et stricts sur la manière dont les États membres doivent neutraliser les armes de façon à les rendre inopérantes. La possession des armes à feu les plus dangereuses – même neutralisées – ne sera plus permise.

Le règlement repose sur les critères de neutralisation élaborés par la Commission internationale permanente pour l’épreuve des armes à feu portatives (CIP). Après le vote positif sur le projet de règlement par les États membres au sein d’un comité de comitologie ce matin, le collège des commissaires a formellement adopté le texte. Le règlement sera immédiatement publié au Journal officiel et entrera en vigueur dans trois mois.

Le paquet de mesures adopté aujourd’hui afin de renforcer le contrôle des armes à feu dans l’UE repose sur l’évaluation détaillée de la mise en œuvre de la directive relative aux armes à feu réalisée par la Commission l’an passé dans le contexte de son programme pour une réglementation affûtée (REFIT), dont l’objectif général est de garantir que la réglementation européenne est adaptée à son objet. Pour garantir des résultats concrets majeurs quant à la neutralisation des armes à feu, la Commission évaluera régulièrement, pour les mettre à jour, les spécifications techniques définies par le règlement.

Plan d’action de lutte contre le trafic illicite d’armes et d’explosifs

En plus de l’adoption de ces règles et normes plus strictes, la Commission a également annoncé aujourd’hui qu’elle mettait au point un plan d’action de lutte contre le trafic illicite d’armes et d’explosifs. Les questions qui y seront traitées concernent notamment:

  • l’achat illégal d’armes sur le marché noir;
  • le contrôle des armes et explosifs illégaux dans le marché intérieur et notamment leur entrée/importation dans le marché unique (particulièrement en provenance des pays des Balkans ou de zones sortant de guerre);
  • la lutte contre la criminalité organisée.

Si le trafic d’armes relève principalement de la compétence nationale, la dimension transfrontière très nette indique la nécessité d’une coordination plus poussée des services de police et de renseignements et d’un renforcement des contrôles des importations. La Commission proposera des actions de soutien aux activités des États membres, en se fondant sur le plan d’action de lutte contre le trafic illicite d’armes à feu entre l’UE et les pays des Balkans occidentaux. Le sommet des ministres de la justice et des affaires intérieures de l’UE et des pays des Balkans occidentaux qui aura lieu le 7 décembre sera une opportunité supplémentaire de mesurer l’état d’avancement du plan d’action.

Contexte

Les États membres sont compétents au premier chef pour assurer la sécurité intérieure, mais l’imbrication transfrontière met au défi la capacité des pays d’agir seuls et nécessite un soutien de l’UE pour construire la confiance, faciliter la coopération, échanger les informations et dégager des actions communes.

Dans les orientations politiques du président Juncker, la sécurité figure parmi les priorités de la nouvelle Commission, tandis que le programme de travail de la Commission pour 2015 prévoit la présentation d’un programme européen en matière de sécurité.

La Commission européenne a présenté le 28 avril 2015 un programme européen en matière de sécurité pour la période 2015-2020, qui doit aider les États membres à coopérer contre les menaces qui pèsent sur la sécurité et renforcer notre action commune contre le terrorisme, la criminalité organisée et la cybercriminalité. Ce programme expose les mesures et outils concrets auxquels recourront toutes les parties prenantes pour garantir la sécurité et affronter plus efficacement ces trois menaces particulièrement préoccupantes.

Dans son programme en matière de sécurité et dans son programme de travail pour 2016, la Commission s’est engagée à réexaminer la législation sur les armes à feu en 2016 afin d’améliorer le partage d’informations, d’accroître la traçabilité, d’harmoniser le marquage et d’établir des normes communes pour la neutralisation des armes à feu. À la lumière des récents événements, nous avons décidé de donner une impulsion supplémentaire à ces travaux. Depuis lors, d’importants progrès ont été réalisés dans la mise en œuvre des différents points prévus par le programme.

Les initiatives prises aujourd’hui complètent les travaux en cours visant à lutter contre le trafic illégal d’armes à feu, au nombre desquels, notamment, le plan d’action UE – Balkans occidentaux, les enquêtes conjointes et la coopération policière en place depuis 2013.

Plus d’informations

Fiche descriptive sur le renforcement du contrôle des armes à feu au sein de l’Union européenne

Directive:http://ec.europa.eu/DocsRoom/documents/13965/attachments/1/translations/en/renditions/native

Rapport:http://ec.europa.eu/DocsRoom/documents/13965/attachments/2/translations/en/renditions/native

Règlement (neutralisation):http://ec.europa.eu/DocsRoom/documents/13965/attachments/3/translations/en/renditions/native

Annexes au règlement:   http://ec.europa.eu/DocsRoom/documents/13965/attachments/4/translations/en/renditions/native

Programme européen en matière de sécurité – Communiqué de presse

Le programme européen en matière de sécurité: État des lieux

Directive relative aux armes à feu

Source: Base de données de communiqués de presse de la Commission Européenne

Et pour les intéressés, sur le même site, toutes les mises à jour au sujet du TTIP

Mise à jour avec le communiqué de presse de l’association Guillaume Tell

Je l’ai moi-même reçu mais Voltigeur s’est chargé de le mettre en ligne, le voici en complément:

Ce communiqué fait suite à l’article sur le contrôle des armes à feu prévu par le gouvernement et l’UE. Les tireurs sportifs et associations de chasseurs sont inquiets. La bonne approche serait d’investir des lieux connus, pour abriter des armes illégales servant entre autres à des braquages, ou autres actes violents contre des personnes. Le nombre de règlements de comptes pour le contrôle du trafic de stupéfiants, en région marseillaise, ne laisse aucun doute sur la propagation d’armes de guerre, et ce n’est pas la seule région. Est il plus facile de s’en prendre à ceux dont les armes sont détenues en toute légalité? On ne saurait être trop prudents sur ces mesures, sensées lutter contre le fléau terroriste qui ne semblent pas cibler les bonnes personnes.  Il serait plus judicieux de mettre les moyens sur des pistes connues. Vous êtes chasseur ou tireur sportif, donnez votre avis.

Communiqué de presse du Comité Guillaume Tell du 24 novembre 2015

Terrorisme et trafic d’armes: la Commission Européenne se trompe encore de cible

Le Comité Guillaume Tell approuve la réaction d’extrême fermeté du gouvernement français dans sa lutte contre le terrorisme et soutient le plan national de lutte contre les armes illégalement détenues présenté vendredi dernier par Bernard Cazeneuve.

A l’inverse, les membres du Comité dénoncent les amalgames que la Commission européenne tente de faire entre terrorisme, criminalité et détention légale d’armes à feu.

Au lieu de se concentrer sur la lutte contre le terrorisme et les pratiques illégales, la Commission européenne vient de formuler des propositions qui visent à remettre en cause la détention légale d’armes à feu par les chasseurs et les tireurs sportifs, comme si cela pouvait empêcher les terroristes de commettre des atrocités et freiner le commerce des  trafiquants d’armes.

Si les propositions de la  Commission européenne étaient  appliquées  en 2016, ce sont des moyens humains considérables qui seront utilisés pour contrôler les détenteurs légaux d’armes à feu, alors que de toute évidence les forces de police et de gendarmerie seraient plus utiles si elles étaient  focalisées sur la lutte contre les terroristes et les trafiquants d’armes.

Le Comité tient à rappeler qu’il n’existe pas de lien entre la possession légale d’armes à feu civiles pour la chasse et le tir sportif, et les comportements criminels ou terroristes. Il est donc anormal que la Commission européenne profite de cette mobilisation internationale contre le terrorisme pour nuire aux intérêts légitimes des chasseurs, tireurs sportifs et autres utilisateurs légaux d’armes à feu déjà soumis à des procédures lourdes et à des contrôles approfondis garantissant l’absence d’antécédents. Le citoyen européen ne peut être considéré comme un « ennemi intérieur » ou un « 5ème colonne » du seul fait qu’il a accès légalement à des armes légales !

Remettre en cause le classement actuel des armes, notamment celui des armes semi-automatiques « ressemblant » aux armes automatiques pour en interdire la détention, interdire la vente par correspondance, telles sont les premières mesures préconisées par la Commission européenne. Elles ne sont pas acceptables !

Le Comité Guillaume Tell souhaiterait, au contraire, que l’Union européenne appuie la demande française d’adopter dans les prochains mois un standard commun européen pour une neutralisation des armes à feu qui soit vraiment irréversible.
De la même façon, un standard européen pour le marquage CE des armes serait utile, tout comme l’harmonisation des fichiers des interdits d’armes est une nécessité.

Dans un souci d’efficacité le Comité Guillaume Tell a profité de l’audience accordée par le Président de la République à la Fédération Nationale des Chasseurs, lundi 23 novembre 2015, pour informer François Hollande du soutien du monde de la chasse au plan national de lutte contre les trafics d’armes de Bernard Cazeneuve. Le Comité en a profité pour dénoncer les amalgames que la Commission européenne tente de faire entre terrorisme, criminalité et détention légale d’armes.

Le Président  de la République a confirmé que le ministre de l’Intérieur rencontrerait les membres du Comité Guillaume Tell dans les tout prochains jours pour éviter toutes les initiatives qui se trompent de cible.

Pour le  Comité Guillaume Tell, il serait regrettable que certaines  initiatives européennes  remettent  en cause l’ensemble des réformes engagées depuis 2012 dans un climat de confiance avec les détenteurs légaux d’armes à feu.

NB: Le Comité Guillaume Tell regroupe la Fédération Nationale des Chasseurs (FNC) présidée par Bernard Baudin, la Fédération Française de Tir (FFTir) présidée par Philippe Crochard, la Fédération Française de Ball-trap (FFBT) présidée par Denis Julien, l’Association Nationale de Défense des Tireurs Amateurs et Collectionneurs d’Armes (ANTAC) présidée par Eric Bondoux, la Chambre Syndicale Nationale des Armuriers Professionnels (CSNAP) présidée par Yves Gollety et la Chambre Syndicale Nationale des Fabricants et Distributeurs d’Armes, Munitions, Équipements et Accessoires pour la Chasse et le Tir Sportif (SNAFAM) présidée par Dominique Billot.

-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-:

http://www.fftir.org/images/pages/logos_web/fftir_petition.jpg

La Fédération Française de Tir est la fédération olympique qui a reçu délégation du Ministère des droits des femmes, de la ville, de la jeunesse et des sports pour organiser et gérer sur le territoire national la pratique du tir sportif et de loisir de ses 182.000 membres licenciés.

A ce titre, la Fédération Française de Tir s’élève avec la plus grande vigueur contre les propositions législatives de la Commission européenne soit disant destinées à améliorer le contrôle des armes en Europe.

Ces propositions qui découlent d’une méconnaissance complète des réalités du terrain, tentent de pratiquer dans l’esprit du public un amalgame insultant pour les détenteurs légaux d’armes (tireurs sportifs et de loisir, chasseurs, collectionneurs) qui sont artificiellement mis sur le même plan que les terroristes et les mafieux.

En effet, contrairement à ce que voudraient laisser croire les propositions législatives de la Commission européenne, les armes automatiques et les explosifs sont déjà strictement interdits. Les tireurs et les armes sportives et de loisir font déjà l’objet d’une réglementation contraignante (autorisations et contrôles) et de mesures de sécurité drastiques (conservation et transport).

Ces propositions irréalistes et vexatoires compliqueront inutilement la pratique des utilisateurs légaux en alourdissant le travail de nos forces de sécurité sans aucun résultat positif sur les trafics existants. Restreindre les droits des utilisateurs légitimes n’aura strictement aucun effet sur les filières illégales d’approvisionnement en armes des terroristes et du grand banditisme.

La Fédération Française de Tir appelle donc tous ses licenciés:

à s’informer sur le projet de modification envisagé: Communiqué de la Commission européenne

à prendre connaissance de la position des organisations amies qui, tout comme elle, s’insurgent contre cette modification de la directive sur le contrôle des armes au prétexte des récents attentats. Voir par exemple: Défense Active des Amateurs d’Armes (Belgique)Union Française des Amateurs d’ArmesUnion Nationale des Propriétaires d’Armes de Chasse et de Tir etc.

à signer et faire signer la pétition en ligne

à relayer cet argumentaire à tous les députés européens (annuaire en téléchargement ici) afin de les sensibiliser à un amalgame inacceptable et de les informer de l’inopportunité des mesures envisagées (ci-joint lettre type en pièce-jointe ).

La Fédération Française de Tir en appelle à l’union dans l’action de toutes les organisations concernées, chacune restant libre de conserver les spécificités liées à son mode de fonctionnement.

Le président

29 commentaires

  • Nez

    Tout est fait pour que chacun ne puisse plus se défendre … et comme les forces de l’ordre qui doivent nous protéger, ne peuvent parfois plus le faire, sur le papier il ne nous restera presque plus rien ! Que l’asservissement ou parfois même la mort.
    Mais en fait, non, car la violence n’arrive à rien surtout devant des personnes qui ont la force des armes … Cela va nous obliger à trouver d’autres solutions.
    De trouver ou retrouver une force intérieure et spirituelle, de retrouver les solidarités, de trouver les failles des adversaires pour que leurs armes se retournent contre eux.
    Notre faiblesse deviendra notre force !

    • engel

      bisous bisous…nours.

      • Nez

        Non, regarde le Petit Poucet.
        Lorsqu’ils sont abandonnés dans la forêt sans rien, il a le choix entre s’attaquer à la violence pure représentée par les loups ou aller voir l’ogre qui veut le manger.
        Il sait que sans armes il ne pourra survivre contre les loups. Il va donc vers l’ogre qui veut les manger, et grâce à son intelligence, arrivera à ce qu’il mange ses propres enfants, et à lui ravir « les bottes de sept lieues » (ce qui faisait sa force extraordinaire)
        Nous savons que la guerre est sur plusieurs fronts :
        – les armes (là nous n’avons aucune chance contre nos adversaires … sauf à pouvoir être David contre Goliath … et donc l’atteindre par une arme simple à son seul point faible)
        – la finance
        – l’informatique
        – l’information

        Pour les 3 dernières, les ruses sont plus faciles. A nous de rester éveillés pour trouver des solutions
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Petit_Poucet

  • Mata Hari Mata Hari

    Quoi ? Elle te plait pas ma Winchester à canon scié ?
    Au nom de l’Etat d’Urgence tu veux me la confisquer ?
    On peut tuer, emprisonner les hommes, mais pas les idées,
    Et l’addition un jour ou l’autre, tu vas la payer !http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

    http://www.youtube.com/watch?v=bW8Ru0eaqxg

  • Nouvelles lois sur les armes…contrôles renforcés… en vue de désarmer le peuple, c’est le seul but.

    Les voyous et les terro..eux, ne manqueront jamais d’armes.

    • Mata Hari Mata Hari

      Exactement comme aux USA, d’ailleurs avec les tueries répétées et ( pas toujours spontanées ), dont le but est de faire peur aux gens et les convaincre de se débarrasser de leurs armes. Une année, on donnait même des primes à ceux qui rapportaient leurs armes aux autorités ! Mais le Peuple américain résiste, car ce droit de posséder une arme fait partie de la Constitution américaine ( 2ème amendement, si je me souviens bien ? )
      Rappelez vous aussi l’affaire du RANCH BUNDY où les fermiers sont venus des quatre coins des Etats-Unis avec leurs armes pour soutenir BUNDY face à la police !
      Les puissants ont peur du réveil des peuples !

  • Panurgie

    Assez paradoxal comment certains internautes sont très critique envers les US, et le libéralisme mais des qu’il s’agit d’armes ils se comportent comme les américains…
    La défense du citoyen lambda ne passe pas par les armes, regardez bien tout les pays « armés » ce n’est pas forcément très glorieux, et la liberté n’est pas de mise.
    Reprendre les arguments de la NRA n’est pas pertinent, et vu la tension en France heureusement que on puisse pas avoir d’arme librement.
    Comme si avoir des armes dans son grenier était la barrière à la dictature…

    • criminalita

      Ils veulent éradiquer le 50 % de la planète alors il faudra bien nous démunir de toute défense.
      Le vaccin tueur sera prêt en même temps que la puce. Ce n’est pas de la fiction mais nous y voici, la mort arrive bientôt heu… le grand nettoyage.

      • Panurgie

        Oui oui je vois ta théorie… Mais bon je vois toujours pas en quoi avec une arme tu te défendrais d’un vaccin ou d’une puce. Tu ne vas pas abattre tout un système avec un petit pistolet. C’est comme à zelectron plus bas qui cite Jefferson, le modèle américain est la preuve que avoir des armes n’empêche en rien une tyrannie. D’ailleurs on utilise les armes pour créer des tyrannies plus que s’en défaire.
        Après pour la théorie que tu évoques c’est ton droit, mais je n’y souscrit juste pas du tout, mais prenons celle ci pour cadre: un gouvernement qui voudrait réduire sa population balancerait un virus, ou empoissonnerait l’eau. En aucun cas une arme ne te serait utile, réprimer les armes à feu c’est pas réprimer la liberté, c’est juste empêché les irresponsables de se tirer dessus pour rien

    • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

      Et je rajouterai qu’en cas de ventre d’armes légal les personnes en possédant seraient les premières visitées en cas de problèmes majeurs tandis-qu’à l’inverse elles sont acheté sur un marché // et là vious êtes tranquille pour la gardé tant que vous êtes pas surpris à vous en servir.
      De plus dans les pays armées, les gens s’entretuent mais ne s’en prennent pas à leur geôliers … là encore il y a une grande illusion, le lavage de cerveau étant bien plus puissants

      • engel

        Faudrait pas tout amalgamer.
        Il y a une grosse différence entre une révolution et une guerre civile.
        ..Parfois l’un entraîne l’autre…mais ce n’est point une fatalité.

    • engel

      Tout veule finit immanquablement sur l’étale du puissant,… n’en déplaisent aux lâches.

      Toi à l’école, tu devais être du genre à appeler la maîtresse pour te défendre.
      Mais rien n’y a fait, pas plus l’age que l’expérience, tu t’obstines à compter sur les autres.
      Il faut que cela soit les autres qui assurent ce qui est le plus intime en toi, ton intégrité physique et ta liberté(conformiste).

      Et en plus tu viens faire des leçons de morales « du bien vivre ensemble », en nous précisant au passage, que les français ne sont pas assez matures et responsables pour détenir une armes.

      Pour ta gouverne jusqu’en 1939 en France, toute personne de nationalité française pouvait acheter et détenir des armes à feu(y compris fusil de guerre) sans en faire de demande au préalable.

      …Sans parler de la Suisse.

      Comme quoi…

      • Panurgie

        Merci je connais déjà les arguments des pro-armes (la suisse, la France en 1939, etc…) le discours est bien huilé mais il reste faux. Je ne vois pas ce qu’il y a de lâche à estimer que ce n’est pas au citoyen d’assurer sa propre défense de manière létale, après si tu es anarchiste, ou contre l’état nation c’est ton droit. Je ne viens pas m’en prendre à toi pour autant, franchement mon attitude à l’école, c’est un super argument. Quand je sors dans la rue, quand je suis chez moi je n’ai pas besoin d’une arme, je ne suis pas en stress, et j’ai pas besoin d’une arme pour me sentir en sécurité. Si demain tout le monde peut accéder aux armes j’aurais alors besoin d’une arme car mes poings ne seront pas suffisant en cas de problème, si on suit les pro-armes on finit vite dans la spirale infernale de l’achat d’arme.
        Et pour les révolutions laisse moi rire, ce ne sont pas les armes qui les font. Enfin je pense qu’en terme de faiblesse entre celui qui a besoin d’une arme pour se sentir confiant(puissant?) et celui qui estime qu’il saura gérer 99% des situations(sans armes) on voit lequel fait preuve de faiblesse

      • engel

        Je ne change pas un iota de mes dires. Mais je te ferais remarqué que je n’ai point parlé « d’anarchie » de « révolution » ou de « contre l’état nation ».

        …C’est pas bien de de passer ses fantasmes sur autrui.

        Sinon scoop:
        – « 100% des victimes des attentats du 13/11 étaient désarmées! ».

        …Ils avaient pourtant tous leurs poings, mais en face, eux, ne connaissaient pas ta règle!http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif

      • Panurgie

        Je ne t’ai pas demandé de les changer, et c’est moi qui en parle car dans un état nation l’état est dépositaire de la force légal afin d’éviter des situations ou les citoyens s’entretuent ou se font justice eux même.
        J’était persuadé que tu allais me sortir les attentats (c’est bien pour ça que j’ai précisé 99% du temps).
        130 morts c’est terrible mais le chiffre de décès ou blessé par balle serait plus haut par ans si jamais, les armes étaient légales et accessible facilement. Maintenant c’est marrant mais cet argument est celui de trump (oui oui trump le génie ), mais regarde le nombre de tuerie aux US ou les gens sont armés, c’est toujours un flic ou un gardien qui abat les agresseurs, étonnant…
        Tu peux reprendre tout les arguments de la NRA pour justifier ta sensation d’insécurité, mais crois moi que ce soit l’état, ou un mec avec une kalach tu feras pas grand chose en face (à moins que tu sois militaire?). Si l’état décidé demain d’investir ta maison, que tu sois armé ou non ils le feront. Et pour ce qui est de la liberté individuelle de porter une arme, c’est une vaste blague. La liberté se résume a beaucoup de choses mais certainement pas la possibilité d’éliminer un autre citoyen d’une simple pression du doigt. Maintenant ne change pas ton opinion libre à toi et c’est la tienne (heureusement minoritaire) mais avec un peu de chance tu auras eu un autre point de vue

      • rouletabille rouletabille

        Comme je l’ai déjà dit,faut être armé car après avoir descendu le max d’agresseurs(légitime défense)il faut garder des munitions pour tuer ceux qu’on aime avant qu’ils les violent et torturent et se suicider.
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

      • engel

        Dixit:
        « Maintenant ne change pas ton opinion libre à toi et c’est la tienne (heureusement minoritaire) mais avec un peu de chance tu auras eu un autre point de vue. »

        Ouais,…la chance je te la laisse, toi qui compte dessus pour te préserver.
        Moi, je préfère de loin la logique de l’histoire.

  • GROS

    Il est pourtant si facile de fabriquer une arbalète…

  • zelectron

    USA
    « La plus forte raison pour les gens de conserver le droit de porter des armes est, en ultime ressort, de se protéger eux-mêmes contre la tyrannie de leur propre gouvernement. » Thomas Jefferson.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Deuxi%C3%A8me_amendement_de_la_Constitution_des_%C3%89tats-Unis

    • Nez

      Je suis d’accord, mais comme nous n’en avons pas ou peu, et que se servir d’une arme prend du temps … et qu’une majorité de jeunes français depuis le service militaire sont incapables de savoir comment bien se servir d’une arme. Voyons comment nous protéger sans arme à feu. Gros à parlé d’arbalète, c’est imagé, mais c’est toujours le mythe de David contre Goliath.
      Au cours des siècles cela a marché parfois … atteindre la tête !

      • rouletabille rouletabille

        Ha bon appuyer sur la détente d’une arme est je te cite
        .
         » et qu’une majorité de jeunes français depuis le service militaire sont incapables de savoir comment bien se servir d’une arme. »
        .
        Rien qu’avec les jeux vidéos un gosse de 10 Ans tire plus vite que son hombre.
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

      • Nez

        Non appuyer sur une détente d’ordinateur ou de jeu vidéo, n’est pas la même chose que de tenir une arme avec son poids, le recul, les différents calibres … et de vraies personnes en face de vous, qui réagissent de manières différentes.
        Ce qui est plus inquiétant et grave, c’est que la directive européenne s’attaque justement à tous ceux qui savent manier les armes (tir de loisir, chasseurs, collectionneurs) alors que ce ne sont jamais eux qui sont en cause dans tous les attentats. Il y a là une réelle volonté de désarmer la population et ceci est très dangereux.
        Les quelques vidéos ou témoignages des attentats, où les tireurs ont tiré balle par balle dans un désir de tuer ou de blesser gravement, sont peu cohérents avec l’ensemble des conclusions des enquêteurs, où ce sont des personnes qui se radicalisent et ont parfois au plus 15 jours ou 1 mois d’entrainement pour avoir cette maîtrise.
        Si vous n’avez pas d’arme vous devez trouver d’autres moyens pour vous protéger, car vous savez être très fragiles devant ce type de violence.
        Mais si vous en avez, elle ne doit pas être là pour être prédateur, mais au contraire pour vous protéger et protéger les plus faibles.
        Donc oui, cette nouvelle législation est très dangereuse pour nous, car elle nous condamne à ne pas être protégés par des gens armés.
        Il faudra donc trouver d’autres solutions … et nous les trouverons !

  • Maverick Maverick

    C’est bien connu qu’il suffit de légiférer pour empêcher la délinquance. Je voudrais profiter de l’occasion pour signaler que les terroristes portaient aussi des chaussures; étaient-elles de provenance légale, ou tombées du camion ? Il devient urgent de lutter contre le trafic de chaussures volées !!! Que fait le gouvernement ?!?!
    J’attends avec impatience le premier attentat commis avec un explosif à base de savon; faudra-t-il un permis pour se laver ?