L’Argent Colloïdal : un antibiotique naturel… en or massif ! …

A l’heure où la résistance aux antibiotiques est avérée, où le système immunitaire est affaibli, il est utile de rappeler, qu’il y a un complément à apporter à notre organisme, pour l’aider à lutter contre bon nombre de bactéries et virus. Ce complément c’est l’Argent Colloïdal.  ConsoGlobe a jugé que l’A.C valait un article donc, pour ceux qui ne connaissent pas ses bienfaits, où qui doutent de l’efficacité lisez. Nous en avons déjà parlé dans plusieurs articles.

Savez pourquoi autrefois les riches étaient en meilleure santé que les autres ? On a longtemps pensé que c’était tout simplement parce qu’ils étaient riches, jusqu’à ce que l’on découvre que c’était bien plus vraisemblablement parce qu’ils mangeaient et buvaient dans des couverts en argent ! En restant quelques temps dans des gobelets ou des plats en argent, leurs aliments et leurs boissons s’imprégnaient en effet quelque peu du précieux métal. Pas assez pour en modifier le goût ou la saveur, mais suffisamment pourtant pour faire bénéficier l’organisme des qualités de l’argent…

Argent colloïdal : il est temps de redécouvrir cet extraordinaire remède naturel

Nous ne le savons désormais que trop : de plus en pus de germes et de bactéries se montrent aujourd’hui résistants aux antibiotiques. Il est donc urgent de trouver d’autres solutions.

A l’heure où notre organisme, littéralement intoxiqué par toutes les chimies ingérées au cours de son existence, ne réagit plus toujours de manière optimale à l’administration des médicaments antibiotiques, l’argent colloïdal mérite non seulement d’être redécouvert, mais d’être réellement remis au goût du jour. Pourquoi ?

  • L’argent colloïdal est capable de s’attaquer à la plupart des bactéries, virus  et autres parasites.
  • Contrairement aux médicaments antibiotiques, l’argent colloïdal ne présente pas d’effets secondaires indésirables.
  • Il semble que les bactéries, si elles deviennent de plus en plus tenaces et résistent de plus en plus souvent aux antibiotiques de synthèse, ne peuvent en revanche pas développer de résistance face à l’argent colloïdal.

Avec lui, tordez le cou à la plupart des bactéries, virus et parasites !

Réputé surtout pour ses remarquables propriétés anti-infectieuses, l’argent colloïdal pourrait bien s’avérer une aide précieuse sur le chemin de la santé.

Son utilisation la plus classique, c’est bien sûr chaque fois qu’il y a une infection : refroidissements, grippe, mais aussi bactéries susceptibles de provoquer de sérieuses infections secondaires à la grippe ou à d’autres maladies virales, blessures avec plaies.

Ce n’est pas tout, différentes analyses de cheveux ont par ailleurs permis de mettre en évidence un lien entre un faible niveau d’argent dans l’organisme et l’apparition ou la présence de certaines maladies, ainsi qu’avec une faiblesse du système immunitaire.

De récentes études permettent de penser que le champ d’action de l’argent colloïdal serait bien plus vaste…

Comment en profiter ?

…/…

Lire la suite

Auteur pour Consoglobe

Envie d’en savoir plus ? L’Argent Colloïdal, un remède en or, de Jeanne Perros, aux éditions Guy Trédaniel est un excellent livre, écrit pour être accessible à chacun.

Histoire de l’Argent Colloïdal:

Le plus ancien des antiseptiques

Si l’expression « Argent Colloïdal » date de la fin du XIXieme siècle, les propriétés bactéricides de l’Argent-métal sont connues depuis la plus haute Antiquité, comme vous le verrez dans l’histoire de la médecine à travers les siècles. Dans la vie domestique, ces propriétés antiseptiques se traduisaient de manière pratique.
Mésopotamiens, Grecs et Romains utilisaient des récipients en Argent pour servir les boissons destinés aux souverains et à l’aristocratie. L’argent du contenant aseptisait les liquides du contenu, tuant les bactéries et micro-organismes pathogènes.
Les ustensiles de table, fourchettes et cuillères étaient également en argent pour des raisons d’hygienne et d’aseptie, une tradition qui s’est perpétuée jusqu’à nos jours. Les colloides et nanoparticules d’argent, naturellement bactéricides, stérilisaient en quelque sorte liquides et nourriture servis dans cette argenterie

C’est certainement la tradition du thé britannique, de l’eau bouillie servie dans des théières d’argent, qui a permis aux fonctionnaires et officiers de sa très gracieuse majesté britannique de survivre aux terribles miasmes proliférant dans les colonies de l’Empire, à Bombay, Hong Kong ou Singapour.
Dans le même esprit, la tradition populaire était de placer une pièce d’argent au fond des bidons de lait, préservant ce dernier de l’infection des microbes et bactéries
Ce principe d’hygienne était utilisé par les pionniers à la conquête de l’ouest au XIXI ième siècle, qui protégeaint l’eau de leur gourde avec un dollar d’argent.
Très récemment encore, dans la deuxième partie du XXe siècle, lorsque les pharmaciens préparaient des potions ou des onguents dans leur arrière-boutique, ils mettaient une feuille d’argent au fond du pot, pour assurer une parfaite aseptie. Le pharmacien de votre quartier vous le confirmera.
Le bien fondé de ces pratiques séculaires a  été démontré par la recherche scientifique. Les analyses in-vitro ont pu prouver que l’Argent électro-colloidal dissout dans l’eau par électrolyse à un taux d’environ 10 parties par milliard, soit 10 ug par litre (0,01 ppm) éradique en quelques minutes colibacilles et salmonelles. C’est le principe même de l’Argent Colloïdal.

Traitement de l’eau par l’argent colloïdal

En 1928, renouant avec la tradition, GA. Krause eut l’idée de placer un revêtement d’argent dans les systèmes de filtration à usage domestique.
En 1929, un autre chercheur, le Dr Albert Schweitzer, rapporta que tous les agents pathogènes se trouvaient éliminés, quand l’eau était traitée avec des nano-particules d’argent porteuses d’une charge électrique. Le terme argent colloïdal n’était pas encore en usage comme aujourd’hui, mais il ses vertus étaient déjà démontrées en laboratoires. Albert Scweitzer démontra également que ce traitement n’était pas nocif vis à vis des micro-organismes bénéfiques.

La NASA pour équiper ses navettes spatiales, a choisi un système de traitement de l’eau à base de colloïdes d’argent. Les Russes utilisent également l’argent colloïdal pour stéréliser l’eau de leurs cosmonautes, à bord de leurs stations orbitales.

 

equipage Souyouz
Equipage de la station spatiale Soyouz composé d’un Russe Fyodor Yurchikhin et 2 Américains Shannon Walker et Douglas Wheelock.

Aux Etats Unis, certaines villes ont choisi l’argent-colloïdal pour le traitement des eaux usées. Une démonstration spectaculaire avait été organisée au Nébraska, où pour prouver l’extraordinaire efficacité de l’argent colloïdal, un bassin de décantation des eaux usées a été volontairement pollué par des colonies de colibacille. En l’espace de 3 heures, cette eau a été totalement purifiée grâce à des filtres équipés d’électrodes d’Argent.

En 1976, lors d’un congrès de l’American Légion dans un hôtel à Philadelphie, une brutale épidémie a affecté les congressistes. De ce fait, cette maladie a été appelée la légionellose. La bactérie, legionella pneumophila, identifiée par le Professeur Brenner en 1979, est d’origine hydro-tellurique et se développe dans les réseaux d’eau douce naturels ou artificiels dans un milieu riche en fer, zinc ou aluminium, favorable à son développement : stations thermales, climatiseurs, spas, nébuliseurs et surtout les tours aéroréfrigérantes.
Les études de Brenner ont démontré que la bactérie se développe principalement dans les eaux dont la température est comprise entre 25 et 42°C. La contamination a lieu par inhalation de micro-goutelettes d’eau en suspension dans l’air. La bactérie a depuis proliféré.
Plusieurs analyses ont révélé que les réseaux internes de distribution d’eau des hôpitaux étaient les principaux responsables de la  légionellose , devenue une maladie nocosomiale . En réaction, la plupart des grands hôpitaux américains ont installé ces dernières années des système d’ionisation d’argent et de cuivre, qui ont permis d’éradiquer la « legionella pneumophilia » de leurs réseaux d’eau chaude.

L’argent colloïdal est officiellement reconnu pour son efficacité dans le traitement de l’eau.

filtre de la NASA pour stériliser l'eau
Élément des filtres à colloïdes d’argent utilisés par la N.A.S.A.

un antibiotique naturel

L’usage médical de l’Argent-métal, une longue tradition scientifique.
– Les Macédoniens plaçaient des plaques en Argent, sur les blessures pour aider à une cicatrisation saine et rapide.
– Vers 400 avant JC, Hippocrate enseignait que la fleur d’Argent, une poudre ultra-fine, cicatrisait les blessures ulcérées.
– En 69 avant JC, le Nitrate d’Argent figurait en bonne place dans la pharmacopée romaine.
– En 78, Pline l’Ancien, dans son Histoire naturelle, écrit que l’Argent possède des propriétés thérapeutiques et se révèle « très efficace dans la cicatrisation des blessures, quand il est incorporé au plâtre. »
– Jabir Ibn Hayyan, dit Gerber ( 721-815), fondateur de l’école arabe associant pharmacie, astrologie, et chimie, considéré par certains comme le père fondateur de la Chimie moderne, auteur de près de 2.000 traités, rapporte que le « nitrate d’argent » possède de puissantes propriétés thérapeutiques.
– Ibn Sīnā dit Avicenne ( 980-1037), médecin et philosophe persan, utilisait l’Argent pour purifier le sang, entre autres sous forme de poudre et de pilules argentées, l’ancètre de l’Argent Colloïdal.
– Philippe von Hohenheim, dit Paracelse ( 1493-1541 ), l’un des plus célèbres alchimistes et médecins de la Renaissance, considéré comme le père de l’homéopathie et le précurseur de la toxicologie, enseignait l’usage médical de l’argent.- Les médecins chinois utilisaient l’Argent dans la fabrication de toniques à base de plantes et pour traiter les infections, suppurations chroniques, blessures septiques, fièvres et sinusites.

– En 1884, Franz Crede, l’un des plus célèbres obstétricien allemand du XIXe, observant qu’un certain nombre d’enfants naissaient aveugles après avoir été exposés à des germes vénériens lors de l’expulsion de l’utérus, eut l’idée d’instiller avec succès dans les yeux des nouveaux-nés une solution à 1% de Nitrate d’Argent. Avec l’instauration de cette pratique, le taux d’ophtalmie des nouveaux nés tomba de 10% à 0,2%. En conséquence, cette pratique devint obligatoire dans la plupart des pays européens et aux USA. Elle se poursuivit même après l’apparition des premiers antibiotiques en 1940.
nitrate d’argent avec différents antibiotiques issus de laboratoires pharmaceutiques, le nitrate d’argent a été retenu comme le plus efficace et ayant le moins d’effets secondaires.

…/…

L’argent colloïdal  était un traitement courant en 1940.

En 1940, le Professeur Kehoe publia dans le « Journal of Nutrition » une étude sur la concentration ordinaire des minéraux dans les aliments. Il en conclut que la dose quotidienne d’Argent absorbée à travers la consommation de fruits et légumes est comprise entre 50 et 100 microgrammes, soit l’équivalent d’une cuillère à café d’Eau Positive ou d’un autre argent colloïdal en 15 ppm.

Une deuxième étude parue 16 ans plus tard en 1956 constate une baisse des doses d’argent naturellement ingérées, qui ne sont plus que de 10 à 20 Mcg/Jour. Le rapport du « Sommet de la Terre » de 1992 va confirmer ces faits en constatant une déminéralisation des sols de 85% sur un siècle.

Cette déminéralisation des sols induit un appauvrissement équivalent des aliments entre le XIX et le XXieme siècle. Les légumes cultivés hors-sol vont aggraver ce phénomène et amener de véritables carences  chez le consommateur. Dans son étude de 1956, le Professeur Kehoe écrivait  » l’argent colloïdal vous permet de palier à cet état de fait ». (fin de citation)

« L’argent colloïdal est un Oligo-élément nécessaire à votre organisme », écrivait jusqu’en janvier 2010 les laboratoires. Depuis cette date, la loi européenne est interdit de le dire. Dont acte. Aux Etats Unis, en Angleterre et au Canada, ces restrictions n’ont pas cours.

A partir des années cinquante, l’argent-colloïdal dut bientot céder la place à de nouvelles substances, qui semblaient vouloir révolutionner la médecine. L’Ere des Antibiotiques brevetés par les Laboratoires pharmaceutiques venait de s’ouvrir. Les antibiotiques étaient d’un emploi plus simple et coûtaient  moins cher à fabriquer que les produits à base d’argent.
L’argent-colloïdal fut pendant un demi-siècle plongé dans l’oubli.

…/….

Le bactéricide le plus efficace

L’Argent Colloïdal et les autres produits dérivés de l’Argent métal vont être relégués aux oubliettes de la Médecine pendant l’âge d’or des antibiotiques de 1940 à 1965. Ces nouveaux médicaments semblaient accomplir des miracles, coûtaient moins cher et étaient d’un emploi plus facile que les produits à base d’argent. Ils avaient en outre l’énorme avantage de pouvoir être breveté, offrant des rentes de situation aux laboratoires pharmaceutiques. Ceux-ci pouvaient dès lors faire un lobbying intensif, tant aux niveaux des gouvernements, des instances sanitaires internationales ou des Centres Hospitaliers Universitaires, formant les futurs praticiens en prescripteurs d’antibiotiques.
Dans les années 90, les gouvernements ont du légiférer et restreindre drastiquement les « séminaires » et autres cadeaux somptuaires offerts aux prescripteurs par les Laboratoires Pharmaceutiques.

Au fil du temps, les effets secondaires indésirables des antibiotiques ont commencé à se multiplier, ainsi que les interactions négatives de médicaments entre eux. Entre mauvais usage, surconsommation et automédication, le potentiel thérapeutique de ces médicaments s’est trouvé gravement menacé.
En France, qui détient le record de consommation par habitant, les pouvoirs publics et la Caisse Nationale d’Assurance Maladie ont lancé une campagne de communication dés 2002, pour restreindre l’utilisation des antibiotiques.

« Les Antibiotiques, c’est pas automatique ! »

Beaucoup plus inquiétant, dans les dernières décennies, le corps médical allait petit à petit se rendre compte, que virus, germes et bactéries mutaient et devenaient résistants aux Antibiotiques. En milieu hospitalier, plus de 6% des patients sont atteints de maladies nocosomiales, notamment dues à des agents infectieux devenus multi-résistants aux différents antibiotiques. Les pouvoirs publics se devaient de réagir.

« L’Argent Colloïdal: Tests comparatifs in vitro »

En 1999, une étude comparative a été menée au laboratoire de microbiologie de l’Université de Brigham Young par le Professeur Revelli, comparant les performances des antibiotiques les plus réputées et un Argent Colloïdal commercialisé aux Etats Unis, sous la marque ASAP.
L’ « Argent-colloïdal » s’est révélé être le plus efficace des bactèricides, avec le spectre le plus large.

test comparatif argent colloidal contre antibiotiques

Dans le tableau ci-dessous, deux tests différents, menés dans les laboratoires de Microbilogie Utah & Iowa montrant la vitesse d’action de deux solutions d’Argent-Colloïdal.

test-bactericide

Le second test étant effectué sur des colonies très importantes de bactéries, toutes éradiquées en quelques minutes par l’argent colloidal.

Les différentes études menées dans les services de microbiologie en occident ont fait la preuve de l’efficience de l’argent colloïdal comme bactéricide, virucide et fongicide. Ce produit miracle allait il devenir la panacée universelle  reléguant dans les placards les produits moins efficaces ?
C’est ce que certains ont cru.

Actualité de l’Argent Colloïdal« 

pansement aux colloïdes d'argent

La quantité d’argent consommée par l’industrie pharmaceutique et hospitalère est en croissance constante.
L’un des dérivés couramment employés, est le nitrate d’argent, que l’on trouve aussi bien dans la prévention de l’ophtalmie du nouveau né que dans le traitement curatif des ulcères.
Dans le Monde entier, les grands brûlés sont traités avec du sulfadiazine Argentique.
Dans certains services de soins intensifs, pour minimiser les risques d’infections opportunistes, on utilise des cathéters munis d’un revêtement d’Argent.

Les Pansements à l’argent colloïdal

Dans le manuel de « l’infirmier et les soins aux personnes âgées » de Joël Belmin, on trouve le texte ci-dessous.

…/….

Lire l’historique complet sur l’Argent Colloïdal

Note: Cet historique provient du site Eau-Positive.com où vous pourrez vous procurer de l’Argent Colloïdal. Pourquoi celui là? Parce que j’ai pu constater les effets bénéfiques de l’A.C grâce à lui, et peux donc attester que ce n’est pas une « arnaque ». Est ce que l’A.C m’a sauvé la vie? Je n’irais pas jusque là, je ne le sais pas, mais à l’issue d’un traitement très lourd, je n’ai eu aucune séquelle, au grand étonnement de mes soignants. Je ne vous en dirais pas plus. Pour ceux qui hésitent, essayez!

Volti.

 

38 commentaires

  • kalon kalon

    Attention ! si vous voulez en acheter, il faut vérifier qu’il soit dosé, au minimum à 30 ppm.
    Beaucoup ne le sont qu’a 15 ppm, ce qui n’est pas suffisant;

    • Michele

      où as-tu vu cela Kalon??
      si c’est moins dosé on peut aussi en prendre plus non??
      j’avais lu quelque part qu’il ne fallait pas dépasser une certaine concentration pour ne pas avoir d’effets secondaires justement.
      perso j’en prends à 15ppm et ça marche du tonnerre, sur la peau comme en interne, et je l’utilise comme déo de « secours »
      Mon homme en met sur les coupures de rasage et c’est plus efficace que n’importe quoi d’autre
      Sur les plaies et les boutons c’est très efficace et ça guéri vite, bref que des bienfaits

    • nux nux

      non pas du tout , la meilleure AC doit être dosé entre 15 et 20 PPM

      j’en fabrique 7 mois sur 12 et perso je la dose toujours a 15 PPM

      • mirzabad

        Idem, j’ai découvert ça à l’occasion du flue-case, et acheter un générateur chez silvergen est à ce jour le meilleur des investissements que j’ai jamais fait.

        Une astuce, pour ceux qui voudraient essyaer l’AC, on en trouve à 20ppm chez les magasins d’accessoires de camping-car, c’est vendu comme désinfectant de la réserve d’eau potable, et généralement vendu moins cher qu’ailleurs

    • samuellebel

      Ceci est faux, l’argent colloïdal a vu son efficacité démontré à partir de… 3 PPM ! Il existe de nombreuses études scientifiques à propos de l’argent colloïdal, les concentrations utilisées ont varié, allant de 3 PPM à plusieurs centaines de PPM. Voici une liste d’une centaine d’études :
      http://www.institut-katharos.com/#!-etudes-scientifiques/c1m70

      Cependant, ce qui est vrai, c’est que la concentration à un effet inhibiteur sur les pathogènes, plus la solution est concentrée, plus elle viendra à bout des microbes.

      Dans tous les cas, si vous prenez 10 ml dosés à 15 PPM, cela équivaudra à 5 ml dosés à 30 PPM, la quantité d’argent ingérée étant exactement la même.

  • vision2d

    bonjour les ME .Notre système medical « Merding France  » nous a toujours pris pour des Ensuqués de la cervelle.
    Pourquoi dire,avec des preuves irréfutables les biens fait de produits simples.Je passerai les exemples etc,etc et autres blabla.Juste le cas du docteur Joyeux.Un homme formidable, spolié par ses pairs(…..és) Par ce que,si on touche au fric que se fait l’etat le milieu mécical et le reste, c’est comme le pétrole… La bande de grands « SALOPARDS » qui dirigent le bien ,surtout de leurs portes monnaie, nous feront toujours : « des Vessies ,pour des lanternes.En bref, l’argent colloidal fait son chemin, hélas trop freiné.Je n’ai jamais entendu mon pharmacicien ou autres toubibs ,me prescrire de l’AC pour me soigner! mais à grand coup de merdes en gellules et autre, ça oui .pour terminer ,car je suis remonté à bloc contre ce systeme ,il nous tuent nous affaiblit nous fait bouffer cette utopie de bien faire, en cas où nous serions perdus dans leur monde. Mais oui nous nous dispersons,pubs et autres conneries qu’avalent tous les accros du, deja préparé et j’en passe/ « Vous voulez surfer sur un cheval blanc?Là c’est chaud……..?????Exemple certes stupide.La grande théorie de l’inutile a fait des autoroutes surchargées de lobotomiés mais ça n’engage que moi. L’Ac lui meme a peine a s’ouvrir au grand publique, pensez donc,c’est si peu chère… Bonne journée a vous les ME, ce site je le KIFFFFF http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_heart.gif

  • Bonjour les black sheep
    Il est complet Volti ton article, pas moyens de donner mon petit cour d’histoire lol.
    Je suis pour aussi l’argent Colloïdal. C’est un incontournable de l’arsenal de remède pour l’hiver à même titre que le Propolis. Tout des remèdes qui sont calomnié par les médias via leur maître lobbyistes..Ainsi les médias n’insistent-ils pas sur le fait que l’argent Colloïdal serait responsable de la maladie de ARGYRIE qui est une dermatose qui résulte d’un contact prolongé avec des sels d’argent ou de leur ingestion…Cette mise en garde est d’office utilisée par nos merdias ou site dit de santé médicale…MAIS ce qu’ils ne dise pas, il ne peut en AUCUN CAS y avoir de sels d’argent, alias chlorure d’argent, dans une solution d’ions d’argent faite à partir d’eau déminéralisée bi-distillée répondant aux normes de la pharmacopée européenne de « l’Eau Purifiée ».
    Aucun Argent Colloïdal de professionnel ne peut contenir de sels d’argent aujourd’hui !!

    Un moment donner il faut redevenir sérieux ;) Dans 1 litre d »Argent Colloïdal à 15 ppm, donc 15 parties par million..ça nous fait. 1 1 litre= 1Kilo= 1000g … en 15 ppm, il y a 15mg d’ions et de nanoparticules d’argent par litre … il faudrait boire 266 litres pour arriver à 4g … et 333 litres pour arriver à 5g !!

    Dôôônc Voilà pas de danger les amis ;) Il faudrait boire plus de 200 L de solution de argent Colloïdal en quelques jour pour risquer une intoxication aux sels..

    De plus Big Pharma parle de Sels d’Argent …
    Or il n’y en a pas de sels d’argent dans l’Argent Colloïdal. CQFD !

    Pour terminer voici un article clair et concis qui nous révèle justement les cachotteries de Big Pharma sur l’argent Colloïdal :

    – L’ARGENT COLLOÏDAL : CE QUE LE CARTEL PHARMACEUTIQUE NOUS CACHE: http://sos-crise.over-blog.com/article-35527288.html

    Akasha.

  • Bonjour
    Merci, c’est sympa de parler de Eau Positive
    Voltigeur pourrait raconter sa propre expérience avec une tumeur …

    La réalité entre le 15 ppm et le 23//30 ppm

    Le 15ppm vous permet de rester en bonne santé, a priori c’est l’objectif de tout le monde. J’ai quelques familles, qui au printemps, m’écrivent pour me remercier parce que personne n’est tombé malade durant la mauvaise saison.

    mais le 15ppm ne marche pas avec des bactéries, devenues résistantes aux antibiotiques. C’est le cas de toutes les saloperies qu’on attrape, quand on fait un petit séjour à l’hôpital … et malheureusement, de bactéries qu’on a longtemps essayé de soigner avec l’aide d’antibiotiques, comme les infections urinaires… mais hélas la liste est longue.
    Dans ces cas là, il faut frapper fort pour éradiquer ces saloperies, qui ont élu domicile dans vos organes. J’ai été en rapport avec de très nombreux naturopathes, qui considèrent comme moi, que le 15ppm est alors totalement inéfficace. C’est pour cela que j’ai proposé la cure choc, avec une bouteille en 30ppm et 3 de 23ppm.
    … et ça marche !

    Le deuxième problème avec les gens qui se sont trop longtemps soigné avec des antibiotiques, c’est qu’ils ont souvent développé une importante colonie de Candida Albicans. On parle alors de CANDIDOSE, c’est une espèce de mycose, qui va s’installer dans différents organes digestifs, gynéco, et souvent dans les poumons. Merci les antibiotiques !!!
    Pour s’en débarrasser, cela prend du temps.
    Notre ami Zen avait fait une cure et était ravi de l’Argent colloïdal en 30ppm, qui lui avait permis d’éviter la grosse grippe de 2013, qui avait frappé tout ses voisins… et puis s’était plaint à moi, d’avoir attrapé une mauvaise toux, qui l’épuisait. Ayant consulté un spécialiste de l’Albicans, ce Professeur lui avait expliqué, qu’en fait il toussait parce que les Candida Albicans de ses poumons étaient morts et se détachaient progressivement des parois. La toux était alors une réaction du corps pour se débarrasser de ces cadavres.
    Cette toux était un signe de guérison.

    ;-)
    Bon … j’arrête, je pourrais citer cent histoires comme celle-là

    Merci Volti et merci Benji

    Portez vous bien !

    • Michele

      c’est un peu ridicule de dire que le 15ppm ne fonctionne pas alors que le 30ppm si, c’est juste une question de quantité d’argent dans l’eau, donc si une cuillère à café de 15ppm n’est pas assez, il faut prendre 2 cuillères et on aura la même quantité d’argent que dans une cuillère à café de 30ppm

      • voltigeur voltigeur

        Je crois que tu te trompe Michèle,
        Si tu prends 2 cuillères dosées à 15 ppm tu auras
        bu un plus gros volume de liquide dosé à 15 ppm
        tu n’auras pas additionné 2X15.

      • Michele

        je m’y attendais hihihihi
        non je sais qu’on aura pas 15ppm x 2
        mais en prenant une cuillère de 30ppm on n’a pas non plus cette quantité
        les ppm ce sont les parties par million, c’est 15 particules d’argent pour 1 million de parties équivalentes d’eau, donc en avalant une certaine quantité à 15ppm on est censé avoir la moitié de la quantité d’une cuillère de 30ppm
        et donc si on double la cuillère à 15ppm, en quantité on a la même chose que le 30ppm, l’eau n’étant qu’un support.
        Si tu fais s’évaporer l’eau de moitié dans ta solution à 15ppm, tu auras 30ppm, c’est aussi simple que ça
        c’est juste qu’à la vente, c’est plus facile pour les gens, car toutes les infections ne demandent pas une grande concentration d’argent pour faire effet.
        C’est comme pour le chlorure de magnésium, t’as le même effet si tu bois ton petit verre de la bouteille ou tu as dilué ton sachet de 20 gr, que si tu ajoute à ton petit verre un jus ou plus d’eau, par contre si tu bois 2 petits verres tu auras plus de quantité de chlorure de mag

        C’est la quantité d’argent qu’on avale qui compte, pas la quantité d’eau

      • voltigeur voltigeur

        Je pensais le contraire :) ,
        En faisant un parallèle avec une dose de pastis à 45°
        dans un verre et peu d’eau, ou la même dose et beaucoup d’eau
        il y aura toujours 45° avec peu ou beaucoup d’eau mais
        je dois mal calculer, en français pas de soucis, en math… :( :)

      • Michele

        oui je vois ce que tu veux dire, et c’est un bon exemple
        tu bois une certaine quantité de pastis dilué, avec 3 volumes d’eau par exemple, et au bout de 3 verres t’es soûle hihihi
        maintenant tu reprends la même dose de pastis que tu dilues dans 6 parties d’eau, tu crois que tu ne seras pas soûle au bout de 3 verres??
        la quantité d’alcool est la même, juste que c’est plus ou moins dilué, en fin de compte t’as juste bu plus d’eau, mais pas de pastis, et tu n’as pas bu moins de pastis non plus.
        c’est pareil avec l’argent colloïdal, c’est plus ou moins dilué dans l’eau.
        Le problème avec la concentration, c’est qu’à partir d’une certaine quantité dans un volume d’eau, l’argent peut s’agglutiner et devenir trop gros et donc ne plus avoir d’effet quand il reste longtemps dans une bouteille, donc on y met des concentrations basses.Si on le consomme a 100ppm juste après l’avoir fabriqué il y a peu de risques qu’il soit agglutiné, mais par après ce n’est pas sûr.
        Mais rien n’empêche de doubler les doses quand on a un sérieux problème de santé, que ce soit à 15 ou à 30ppm, l’effet sera le même pour une quantité d’argent consommée
        C’est pour les thérapeutes que c’est compliqué, car il faut qu’ils composent avec la quantité d’argent dans l’eau et la quantité à prendre, c’est plus facile pour eux de dire de prendre une cuillère de 15ppm ou une cuillère de 30ppm que de faire des calculs pour savoir combien de cuillères il faut prendre en fonction de la quantité d’argent qu’il y a dans la bouteille que tu as. Imagines faire ce calcul avec 23ppm, ça devient casse tête non???

      • voltigeur voltigeur

        Au calcul je privilégie la logique, et au fond
        je n’avais pas tout à fait tort, ni raison, puisqu’en fait
        tout est question de concentration. :)

      • Michele

        ben oui, c’est la concentration que t’as dans le corps qui compte au final

      • cogitologue

        et la caféine ? C’est pas parce que t’as moins d’eau en buvant un expresso que tu as moins de caféine que dans une grande tasse remplie, ni que c’est plus dilué parce que plus de volume !

      • Michele

        il y a moins de caféine dans l’expresso court que si on continues à mettre de l’eau sur le café

      • cogitologue

        je crois pas non

      • Taz

        Plus le café infuse plus il est fort en caféine, un expresso est beaucoup moins caféine que le café cafetière.

      • Oui c’est exact ! C’est Michele et Taz qui on raison

        Pour le bon point, Michel, je te sert une taz de café ? http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

        Pour un vrai expresso, il faut utiliser une Bialetti (cafetière italienne) http://www.maxicoffee.com/cafetiere-italienne-c-3_15.html

        Et là t’as un expresso, car le café est concentré, mais en même temps, il infuse bien. Sinon la bonne vielle cafetière électrique avec filtre à café et dosette, c’est le pied…Et utilisez un vrai café, une dosette par tasse. Un bon Malongo, Lavazza (paquet rouge et bleu), Molinari, Segafredo, Mokarurk, Café Liégeois,…

        Akasha.

      • Michele

        non merci, je ne bois jamais de café hihihi

      • sabazius

        Non!!! pas de dosettes!!! le meilleur étant de choisir son café en grain et pas au supermarché et de le moudre soit même avant de le boire ça n’a juste rien a voir avec les dosettes!9G de grains de café par expresso!

        (Bon si y a 10 personnes a la maison faut quand même avoir la machine parce que c’est chiant de mouliner pendant 10 plombes)

        Ou il y a le mixeur pour le faire a votre place mais j’aime pas ces machins.

      • cogitologue

        Bon ben j’admets, je m’ai gouru ! J’ai confondu plusieurs choses, merci pour vos réponses !

    • samuellebel

      Beaucoup d’idées reçu avec la différence entre le 15 et 23 PPM ! Il suffit de prendre une dose en ml 50% plus élevée que la concentration à 23 PPM avec une solution 15 PPM pour avoir la même dose d’argent dans l’organisme !!!

  • Au sujet de l’épidémie en cours

    Etant marié à une généraliste, je sais quand il y a des épidémies, parce qu’elle rentre encore plus tard que d’habitude. Depuis la rentrée de septembre, c’est terrible! Il n’y a que le week-end où j’ai une petite chance de la voir rentrer à la maison avant 10H du soir.

    Forcément, vous avez eu, autour de vous, plusieurs personnes touchées par ce virus qui court les villes et les campagnes. Il se manifeste par une irritation de la gorge, qui peut se transformer en angine, une toux sèche mais persistante, et souvent par des maux de tête, parfois accompagnés de petites poussées de fièvre.
    En théorie, pour peu que vous soyez en forme et que vous faites quelque chose pour aider votre corps à vous débarrasser de cette cochonnerie, ces symptômes disparaissent le 4ième jour. Mais si vous êtes fatigué, cela va empirer et se compliquer et se transformer en une grosse rhino-pharyngite, que vous allez trainer 15 jours ou 3 semaines malgré les antibiotiques, que vous donnera votre médecin.

    Mes 3 enfants et leurs conjoints ont été touchés par les premiers symptômes et ont évidemment appelé Maman, le soir venu, pour qu’elle les sauve en leur prescrivant quelque bon antibiotique des familles. Pour chacun d’eux, je suis repassé derrière leur médecin préféré après cette consultation téléphonique, en leur disant d’aller chercher dans leur salle de bains la bouteille d’Eau Positive, qui fait partie de leur placard à pharmacie.
    Une dose sous la langue pendant 3 minutes avant d’avaler et pour faire bonne mesure, un gargarisme dans le fond de la gorge… Deux heures après, il n’y avait plus d’angine et tous les 5 étaient en pleine forme le lendemain après un deuxième traitement au réveil.

    C’est simple de rester en bonne santé, il suffit d’avoir les bons réflexes.

    Nous sommes au début de la mauvaise saison et, à priori, cet hiver devrait être très rigoureux. Que ce soit pour vous ou pour vos enfants, vous devriez faire preuve de sagesse et avoir dans votre placard de quoi vous prévenir ou vous défendre contre les attaques bactériennes ou virales à venir.

    Sauf si vous aimez trainer dans les salles d’attente des médecins, évidemment !

    Cordialement votre

    Menthalo
    http://www.eau-positive.com

  • walter kurtz walter kurtz

    Salut tout le monde
    Les bouquins que je mets des fois , sont de mauvaise qualité , mais grosso modo on y comprend quelque chose .
    http://toutbox.fr/walterkurtz/Documents/Argent+colloidal-Une+arme+secrete+contre+-+Zone-7,45940086.pdf
    sur le mms
    http://toutbox.fr/walterkurtz/Documents/comprendre+le+mms,45939608.pdf
    http://toutbox.fr/walterkurtz/Documents/Traduction_notice_MMS-DMSO-JIO-LIPOC-PHYTO-2013,45939330.pdf
    Il manque l’indium et l’ormus , que j’omets volontairement , car ces produits sont hors prix .
    http://www.silvermedicine.org/silvergen-generators.html

  • Pelerin

    Tout ce qui est antiseptique est dans la nature (le thym, le romarin, la sarriette, l’ail, les oignons, et bien d’autres plantes et aliments (naturels bien sûr) etc…)..bcp plus simple que de trouver de l’argent coll.

    • Michele

      oui c’est vrai pour les petites affections courantes, mais quand il faut un remède de choc, les plantes à l’état naturel ne marchent pas vraiment, il faut les huiles essentielles pour ça, et ça aussi faut les trouver et il en faut plusieurs et savoir les combiner, tandis qu’avec l’argent colloïdal c’est plus simple et plus rapide. Mais rien n’empêche de combiner les deux, ou d’ajouter de l’extrait de pépin de pamplemousse en sus

      • Pelerin

        Tout à fait Michele, et j’utilise aussi les les HE..pour une brocnhite par exemple, il y a une association qui fonctionne super bien..(voir les bouquins téléchargeables à ce sujet). Du coup, une bonne alimentation avec ces herbes et autres, est une alimentation PREVENTIVE. Personnellement je n’ai pas vu de toubib depuis 7 ans…une alimentation saine et la plus naturelle possible est le premier médoc pour le corps – en tous cas pour moi.

  • Bladerunnerblues01

    Très intéressant et je vais me laisser tenter.

    En revanche comment ça se passe la consommation ?
    Pur ou pas ?

    Merci pour vos réponses ;)

    • voltigeur voltigeur

      Perso, j’en prenais une dose pure le matin à jeun, je laissais
      quelques minutes dans la bouche, avant d’avaler.
      Au moins 3mn c’est pour que les muqueuses s’imprègnent et que
      l’A.C se diffuse dans le corps. Si tu avales trop vite,
      les reins se chargent d’éliminer, donc effet amoindri.

      PS: Ma bouteille avait un bouchon doseur gradué, la solution est toute prête :)

    • samuellebel

      Voici des instructions sur la posologie de l’argent colloïdal, en ingestion, nébulisateur, spray et même pour les animaux:
      http://www.institut-katharos.com/#!mode-administration/c23lw

  • flojlg

    Un petit temoignage:

    Atteint , suite a une grave maladie, (absence de péritoine et diverses éventrations) de coliques aussi imprévisibles, immédites que douloureuses.
    Le tout parfois accompagnées de lombalgies aiguës a ne plus pouvoir marcher.
    20/30 consultations plus tard, je ne vais pas ici dépeindre les diagnostiques et autre collioscopies de circonstances, ni les potions charbonnées, anti ceci-cela…

    Puis un jour, suite a un article je test AColloidal a 20PPM (la peur de bleuir…http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif )
    Depuis je revis je peut sortir sans angoisses, je revis juste avec un petit verre (dose) quand les douleurs apparaissent et zou (1 l me fait environ 2 mois) .

    Chose interressante voila 3 ans que je ne suis pas allé voir un doc ni rhume ni rien….juste l’age mais la personne ne peut rien y faire.

    Autre petit truc anecdotique en spray avant d’aller se coucher …. on diminue de beaucoup les ronfflements.

    Bref ce n’est peut etre pas la panacée universelle, mais je ne peux que conseiller sans oublier son doc de temps en temps.

    L’ayant conseillé a droite a gauche, ceux qui l’ont testé pour des petites allergies, rhume….ont vraiment découvert un vrai mieux.

  • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

    Pour ceux qui ne savent pas ou trouver de l’argent colloïdal, voici le site sur lequel je commande le mien, faute de le fabriquer moi-même … http://www.biocolloidal.fr/

    M.G.