Un ancien soigneur accuse Marineland d’avoir tué Valentin

KeikoOrcaFreeWillyDec98Source de l’image: Wikipedia

Dans une tribune publiée sur le site du Plus de L’Obs, John Hargrove, ancien dresseur d’orques à Marineland et SeaWorld, dénonce la mort de l’orque Valentin. Pour lui, c’est le parc qui l’a tuée, « son bassin était une prison« . 

John Hargrove a travaillé à Marineland et « nagé avec Valentin quotidiennement ». « Bien que je l’aimais, je regrette profondément d’avoir fait partie de cette industrie qui lui a causé, et continue de causer à d’autres orques comme lui, une telle souffrance », écrit l’ancien soigneur. Une industrie qu’il a quittée en 2012, après y avoir travaillé pendant 14 longues années, pour s’engager dans la lutte contre la captivité.

Valentin prenait des « antibiotiques lourds »

Dans sa tribune, il revient sur le caractère de Valentin: « sociable, sensible et intelligent« . Un animal qui a « souffert depuis le jour où il est venu au monde« . John Hargrove évoque notamment la qualité de l’eau dans les bassins de Marineland

: « elle était si mauvaise que j’ai souvent eu de graves infections de la peau et son traitement requérait les antibiotiques les plus lourds« .

Comme Sea Shepherd avant lui, l’ex-soigneur dénonce l’enfermement des orques. « Si Valentin s’était trouvé dans son milieu naturel, l’océan, là où est sa place, il aurait senti les courants, entendu les appels des siens. Il aurait pu nager […] et se déplacer hors du danger« .

Source et article en intégralité sur Nicematin.com

Pour cet ancien soigneur, une seule solution: la fermeture du parc:

Pour que ce trou ferme, refusons d’acheter des entrées

Marineland, vous avez ignoré les demandes de PETA suite aux inondations pour relâcher les animaux dans des sanctuaires marins.

Si Valentin s’était trouvé dans son milieu naturel, l’océan, là où est sa place, il aurait senti les courants de l’océan, entendu les appels des siens, il aurait pu nager et parcourir des distances normales au lieu de dépérir dans un minuscule bocal, et il aurait pu se déplacer hors du danger.

Au lieu de ça, il était piégé dans sa piscine dégoûtante et est devenu une statistiques de plus sur les parcs marins. Comment pouvez-vous vous regarder en face ?

Si Marineland ne prend pas de décisions justes, nous sommes capables de les mettre au pied du mur. Nous pouvons et surtout nous devons tirer des leçons de cette tragédie : ces animaux majestueux n’ont pas leur place en captivité. C’est en refusant d’acheter des entrées que ce trou fermera.

Faisons en sorte que Valentin soit la dernière victime. Repose en paix copain, je sais que tu es mieux là où tu es.

Article en intégralité sur Leplus.nouvelobs.com

Et Valentin n’est que l’un d’une très très longue liste d’orques en captivité, au nom du fric…

8 commentaires

  • Dubitatif

    quelle triste vie pour ce bel animal ! et pour tous ceux
    en captivité ailleurs, ceux aussi en liberté, ceux dans les
    laboratoires, ceux dans les abattoirs, et en élevages cruels,
    ceux chez des habitants qui torturent, ceux utilisés pour les
    jeux, ceux achetés comme un objet, puis jetés dans un sac au bord des routes pour une promesse de vacances de beaufs à se
    dorer la peau dans la promiscuité.
    L’homme est un animal au même titre que les « animaux » et ce
    n’est pas car il possède une forme de langage (parler) qu’il est supérieur aux animaux;
    même un végétal parle avec ses feuilles, ses racines et chante !!!
    je suis triste du calvaire que l’humain fait subir aux animaux. vraiment triste car ils ne peuvent pas se défendre.
    En france, il y avait une loi récente disant de considérer l’animal de compagnie comme sensible (pour des peines plus lourdes) elle vient d’être retirée….
    L’Animal ne trahit jamais, ne ment jamais
    L’humain OUI

  • SURICATE

    Ce genre d’animal ne devrait jamais se trouver dans des parcs d’attraction !!!

    Ni même dans des aquariums donnant sur un salon, comme celui de MADONA qui admire de son cannapé deux pauvres dauphins qui sont voués à une mort lente et certaine.

    « Un seul oiseau est en cage et la liberté est en deuil. »
    Jacques Prévert (1900-1977)

  • soubiemyriam

    Ouai mais bon y a des gens qui achètent des places…

  • Ces grands animaux ne sont pas faits pour tourner en rond dans leur bocal. Tout animal libre par nature n’a rien à faire non plus dans les zoos et autres cirques.
    Mais oui, c’est ça le drame: il y en a qui achètent des places !

    Oui Dubitatif, « L’Animal ne trahit jamais, ne ment jamais » !

    Je crois que beaucoup, à Marineland, sont morts après les inondations de ces dernières semaines.

  • Amine

    Aucun animal n’est fait pour vivre en captivité que ce soit dans un appart ou dans une maison (quelque soit sa superficie), encore moins dans un Zoo ou un aquarium aussi géant soit-il !

    Moi-même j’ai 2 chats ds 1 appart assez grand et je le regrette.

    • melany

      Moi, je crois que c’est à l’animal de choisir son lieu de vie…Pour ceux qui sont nés en captivité.. il est « normal » qu’ils préfèrent la compagnie de l’homme et ses infrastructures… Ces dernières leur offrent un certain confort de vie qu’ils n’ont pas dans la nature.. et croyez-moi certains animaux savent bien faire la différence :) J’ai l’exemple d’une jeune corneille qui comme bon nombre de ses congénères cette année ont quittés les nids trop tôt (à cause de la chaleur) et qui s’est retrouvée en mauvaise position; attaquée par des pies, les plumes massacrées par les barrières délimitant les propriétés de chacun dans lesquelles elle s’est retrouvée prisonnière… Bref, cette coquine, bien qu’elle soit totalement libre de sortir (ce qu’elle fait souvent d’ailleurs et va rejoindre ses congénères) étrangement, ne sort pas quand il faut mauvais temps, et rentre quand il fait nuit :) Je la vois dans les champs, elle mange ce qu’elle y trouve, mais me réclame sa pitance en rentrant ! Il faut croire qu’elle sait ce qu’elle veut et que le confort douillet de notre maison lui plaît !.. Bref, tout ça pour dire que je crois que nous sommes tous (animaux et humains) capables d’apprécier une certaine « captivité », tant que celle-ci apporte protection ainsi qu’un bien-être non négligeable …;) D’ailleurs, au moment ou j’écris ces lignes, je ne vous dis pas l’état de ma cuisine mdr … elle est entrain de prendre son bain et m’en met partout :D L’eau semble aussi être un confort qu’elle apprécie dans la maison… elle passe un temps fou à faire sa toilette alors que dehors, bien qu’il y ait le ruisseau… je ne la vois pas s’y baigner ….Allez savoir pourquoi… bon, sur ce, bon dimanche à tous.

  • melany

    Je suis vraiment triste que Valentin soit mort…Je me souviens très bien de sa naissance! Il est né 2 mois avant ma fille… et à cette époque Keiko (sauvez Willy) était l’objet d’une tentative de réinsertion dans son milieu naturel. Mon fils adorait cette orque (il avait une peluche à son effigie dont il ne se séparait jamais et que j’ai gardée..;)) Il suivait assidûment les efforts de ses soigneurs via webcam pour lui rendre sa liberté…C’est très jeune qu’il a compris lorsqu’elle est morte, qu’un animal né en captivité et nourrit par la main de l’homme ne peut que rarement retrouver sa liberté et y survivre ! Le gros problème,c’est qu’ils ont été dénaturés dès leur naissance, et ce, à tous les niveaux (qualité de l’eau, nourrissage, vie sociale etc..) La reproduction de ces grands animaux devraient être interdite, la capture en milieu naturel aussi et ainsi, petit à petit, il n’y aurait plus d’animaux « sauvages » en captivité. Mais c’est utopique que de croire ou d’espérer que les animaux captifs à ce jour (à fortiori dans des parcs d’attractions) puissent un jour recouvrer la liberté ! Le faire, c’est les condamner d’une manière ou d’une autre et rapidement…. Vaut mieux donc assumer nos conneries et continuer à prendre soin de ces animaux jusqu’à leur fin de vie…D’imposer aux parcs détenteurs de ces cétacés des mesures draconiennes tant d’un point de vue « du travail » demandé aux animaux, qu’à leur espace vital et à leur « intimité »… Il devrait en aller ainsi pour tout animal sauvage en captivité ! Quant aux programmes de reproduction concernant les espèces en voie de disparition, ils devraient être encadrés sérieusement afin d’offrir aux animaux un espace représentatif de ce que leur offre la nature… c’est le meilleur moyen pour les sauvegarder d’une disparition certaine à plus ou moins long terme ! Il va de soi que si rien n’est fait également pour que cesse les dégazages, et autres pollutions de leur environnement tout effort pour leur préservation ne servira à rien !