Aldous Huxley: « Je suis terrifié de voir mes prophéties réalisées »…

Tout va tellement vite que même certains analystes visionnaires sont étonnés, voire terrifiés, par leurs propres visions du futur..

Que nous dit le passé de notre futur, ou plutôt de notre présent ? A l’occasion de l’exposition Une brève histoire de l’avenir, qui a eu lieu lundi 24 septembre au Louvre, la série Mémoires Vives vous propose de réécouter comment, il y a de cela 30 à 70 ans, nos prédécesseurs envisageaient le futur.

Vous êtes plutôt « Matrix » ou « Le meilleur des mondes »? © Warner Bros

En 1961, le romancier Aldous Huxley a publié Le meilleur des mondes il y a déjà une trentaine d’années. On l’entend ici répondre à une interview expliquant sa surprise de voir certains des aspects de son brave new world déjà à l’œuvre dans la société, ce qu’il a analysé dans un essai publié en 58 et appelé Retour au meilleur des mondes.  Huxley s’exprime dans un français parfait, ce qui ne surprend pas car il fut enseignant de cette langue en Angleterre.

Dans un autre passage de cette même interview, Huxley revient sur d’autres aspects peut-être un peu moins connus de sa vie, son rapport au mysticisme et son expérience de la mescaline et des hallucinations qu’elle provoque. A écouter ici :

Source Un-Nouveau-Paradigme

Voir aussi sur la même page:

Barjavel: le nucléaire, « moyen barbare de se procurer de l’énergie »

On a beaucoup de peine à s’évader de ce que l’on connaît. Il est impossible d’imaginer avec ce que l’on n’a pas déjà dans la mémoire. René Barjavel

« Le robot peut servir l’homme, la machine l’asservissait »

Dans le futur, « il n’y aura plus qu’à réchauffer des plats préparés à l’avance »

Il est nécessaire de freiner l’utilisation des produits chimiques et d’installer les laboratoires de contrôle nécessaires. Guy Fauconneau, en 1972.

9 commentaires

  • on est dans une combinaison de 1984 / Meilleur des mondes / Globalia / wall-e / matrix / invasion des profanateurs
    mais il manque un autre film/livre culte pour compléter le tableau …
    les machines ne vont pas nous attaquer parce qu’on est trop primitif, elles fusionnent avec nous. C’est bien pire.
    je pense que c’était le sujet de A.I. mais Spielberg à probablement pas compris ce que voulait faire le génie absolu Kubrick, il en a fait un spectacle insipide pour gamins.

  • Mata Hari Mata Hari

    Bonjour les ME http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif
    Il manque  » Soleil Vert  » et « Apocalyspe now « 

  • suzanna

    Faire mine d’être étonné, alors que tout lui vient de son entourage, ou était-il lui-même un initié.

    Aujourd’hui on a à peut près le même genre d’énergumène, Jacques Attali.

  • soubiemyriam

    Terrifié? Certainement pas autant que moi.

  • Aldous Julian et son frère, faisaient tout deux partie de la Lucis Trust, une société théosophique créé par Alice Bailey et Blavatsky..C’était surtout une société luciférienne, responsable de la création de la WWF et surtout de l’ONU comme grand donateur on ne sera pas étonner de retrouver les Rockefeller.. Et le mouvement Hippie se créera dans cette mouvance, parmi les intellectuels de San Francisco.

    Lire http://tinyurl.com/p8z5oeb Donc oui Aldous, savait pertinemment bien comment le monde allait évoluer, puisqu’ils l’on rêvé et influencer.

    Akasha.

  • Ses prophéties se réalisent, et on a laissé faire.
    D’où le fait de croire aux prophéties, non comme inévitables, mais au contraire comme autant de messages d’alerte.
    Beaucoup vont dans le même sens, que ce soit, comme le dit Akasha, voulu plus que prédit, alors il serait bon de les prendre en compte et de se demander comment éviter ce dont il est question, ou l’amoindrir.
    Je sais que c’est ce que nous faisons ici, pour la plupart au moins.