La première centrale à vagues productrice d’énergie se trouve en Australie….

Voilà une trouvaille qui fait du bien à la planète.

Energie houlomotrice – Au large de Perth, une start-up australienne a mis en place la toute première centrale à vagues reliée à un réseau électrique. C’est la première fois dans le monde que plusieurs unités d’une même centrale fonctionnent en même temps et alimentent un réseau.

La force des vagues pour produire de l’énergie

Si vous vous baladez du côté de Perth en Australie, vous apercevrez sûrement d’étonnantes bouées  de onze mètres sous la surface de l’océan indien. Ces bouées sont rattachées à des unités de pompages immergées et appartiennent à Carnegie Wave Energy, une start-up locale.

Le mécanisme est simple : les vagues font bouger chaque bouée, ce qui actionne un piston hydraulique fixé à 24 mètres au fond l’océan. On appelle cela l’énergie houlomotrice ou énergie des vagues.

Ces bouées appelées CETO 5 représentent, à elles seules, 240 kW et alimentent en électricité et en eau fraîche la plus importante base navale australienne, la HMAS Stirling, située sur l’île de Garden Island. Tenant son nom d’une déesse grecque de la mer, CETO 5 est le résultat de 13 années de travail, qui ont coûté de 70 millions d’euros. En tout, 5 % de l’électricité de cette base est produite grâce à l’énergie des vagues. Ce dispositif pourrait produire suffisamment d’électricité pour alimenter entre 1500 et 2000 foyers australiens.

Depuis le début de son activité, CETO 5 a tourné pendant plus de dix mille heures et a survécu à des vagues dépassant les six mètres de haut. Chaque bouée est équipée de plus de 500 capteurs qui enregistrent la pression, le débit, la température de l’eau. Cela représente plus de deux giga-octets de données par jour, qui permettent de mieux comprendre comment fonctionne le système…/….

Lire la suite et voir les images

Auteur Hugo Quinton pour ConsoGlobe

 Sur le sujet:

14 commentaires