La première centrale à vagues productrice d’énergie se trouve en Australie….

Voilà une trouvaille qui fait du bien à la planète.

Energie houlomotrice – Au large de Perth, une start-up australienne a mis en place la toute première centrale à vagues reliée à un réseau électrique. C’est la première fois dans le monde que plusieurs unités d’une même centrale fonctionnent en même temps et alimentent un réseau.

La force des vagues pour produire de l’énergie

Si vous vous baladez du côté de Perth en Australie, vous apercevrez sûrement d’étonnantes bouées  de onze mètres sous la surface de l’océan indien. Ces bouées sont rattachées à des unités de pompages immergées et appartiennent à Carnegie Wave Energy, une start-up locale.

Le mécanisme est simple : les vagues font bouger chaque bouée, ce qui actionne un piston hydraulique fixé à 24 mètres au fond l’océan. On appelle cela l’énergie houlomotrice ou énergie des vagues.

Ces bouées appelées CETO 5 représentent, à elles seules, 240 kW et alimentent en électricité et en eau fraîche la plus importante base navale australienne, la HMAS Stirling, située sur l’île de Garden Island. Tenant son nom d’une déesse grecque de la mer, CETO 5 est le résultat de 13 années de travail, qui ont coûté de 70 millions d’euros. En tout, 5 % de l’électricité de cette base est produite grâce à l’énergie des vagues. Ce dispositif pourrait produire suffisamment d’électricité pour alimenter entre 1500 et 2000 foyers australiens.

Depuis le début de son activité, CETO 5 a tourné pendant plus de dix mille heures et a survécu à des vagues dépassant les six mètres de haut. Chaque bouée est équipée de plus de 500 capteurs qui enregistrent la pression, le débit, la température de l’eau. Cela représente plus de deux giga-octets de données par jour, qui permettent de mieux comprendre comment fonctionne le système…/….

Lire la suite et voir les images

Auteur Hugo Quinton pour ConsoGlobe

 Sur le sujet:

14 commentaires

  • Dubitatif

    quid si tsunami ???
    sans compter partout sur le globe une énorme érosion de
    toutes les cotes « biscotte » élévation niveau mer
    sinon… c’est mieux et moins dangereux que le nucléar

    • SURICATE

      Je ne peux qu’approuver cette solution PROPRE ! venais de déposer un commentaire à ce sujet sur le nucléaire.

      TSUNAMI comme le soulève Dubitatif ? En FRANCE Monsieur Dubitatif, il n’y a pas qu’une seule PLAGE et mieux vaut une coupure de courant due à un tsunami qu’à l’explosion d’une centrale nucléaire ! Hein ? Mais si voyons…

      Cet essai en Australie est magnifique ! BRAVO.

      • Dubitatif

        https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif
        je suis une fille, Suricate !
        trop long à expliquer pourquoi j’ai choisi « dubitatif » et
        pas « dubitative » et… sans intérêt.
        bizgrostreshttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

    • On peut aussi se demander quel effet sur la faune et la flore marine. Et aussi quel rendement par rapport à la place nécessaire et au coût (aller réparer des trucs sous l’eau ça doit couter plus cher) d’entretien. L’idée est bonne, mais qu’en est-il de l’efficacité réelle ?

      C’est pas la première fois qu’on pond des solutions qui posent plus de problèmes qu’elles en résolvent, genre les éoliennes… Mais bon, je ne voudrais pas encore passer pour le type déprimant qui enquiquine tout le monde en étant jamais content :p

    • gerard51

      Energie propre ?? Quid du coût du kwh? Coût à l’évidence très élevé car le système demande énormément d’énergies grises pour être fabriqué : énergie pour extraire des métaux nobles (chrome, molybdène etc… pour faire des acier inox-marine), pour fabriquer ce système, pour l’entretenir, etc…
      Cela fait penser aux voitures électriques « propres »… à condition de ne pas regarder comment l’électricité qui recharge les batteries a été produite.
      N’oubliez pas : le coût d’un produit est proportionnel à la somme des énergies qui ont été nécessaires à sa conception (Rq : la main d’oeuvre est une énergie, une prime à l’achat est une énergie -d’où vient l’argent?-, etc…).
      Des divers moyens de production, la houille blanche (barrage hydraulique d’eau douce) est la plus propre, la plus rentable, la moins chère.

  • GROS

    Ça va faire des vagues.

  • zeus

    240 Kw pour un cout de 70 millions.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif
    Une éolienne c’est 2 Mw pour 1 million …

  • vico

    c’est connue! mais… chez nous ? vague= bof bof :D sinon çà à l’air pamal à voir sur le long terme! en terme efficacité économique que sur les frais de gestion!
    j’ai penser en rapport production https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif http://quenelplus.com/revue-de-presse/eoliennes-sans-pales-letrange-conception-du-ciel-vue-par-rtl.html
    et > http://quenelplus.com/revue-de-presse/leolienne-sous-licence-libre-quon-pourra-construire-chez-soi.html

  • rouletabille rouletabille

    Ils nous enfument pour démontrer que c’est le nucléaire qui est la solution.
    Rien qu’Un KM carré de panneaux solaires au SAHARA et fini les PB d’énergies électriques.

    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

  • Natacha Natacha

    Les Extraterrestres vont encore rigoler.