Pr Joyeux: Réponse au conseil national de l’ordre des médecins (cnom) qui porte plainte…

Le Professeur Henry Joyeux n’a pas l’approbation de l’ordre des médecins, qui au lieu de le soutenir dans sa démarche d’information envers les patients, le désavoue. Comment faire confiance au corps médical si, des informations concernant la santé, qui ne font pas les affaires de certains sont tenues secrètes?

vaccins-adjuvant

Une plainte et l’impossibilité de poursuivre ma mission de consultant à l’ICM de Montpellier

C’est le 18 juin 2015 que le CNOM s’est réuni à Paris pour examiner les 2 pétitions diffusées sur les réseaux sociaux concernant respectivement :

  • l’une la vaccination contre les cancers du col de l’utérus, que les laboratoires cherchent à généraliser dès l’âge de 9 ans chez garçons et filles,
  • l’autre la rupture de stock calculée par les fabricants du vaccin trivalent contre Diphtérie-Tétanos-Polio (DTP) obligatoire selon la loi ; ceci entraînant l’obligation pour les familles d’utiliser deux mois après la naissance un vaccin Héxavalent contre 3 maladies supplémentaires : l’hépatite B, la coqueluche ainsi que les maladies dues à l’Hémophilus Influenzae de type b. Une belle arnaque !

J’ai donc reçu une plainte du CNOM qui a décidé de saisir la Chambre disciplinaire de première instance du conseil de l’ordre de la région Languedoc-Roussilon à laquelle j’appartiens.

Simultanément, je recevais la consigne du directeur de l’Institut du Cancer de Montpellier (ICM) dans lequel je travaille depuis 1970, de stopper les consultations à partir du 7 juillet à l’issue d’un contrat d’une année qui ne sera donc pas renouvelé.

Ainsi, les patients déjà inscrits pour mes consultations des prochains mois seront vus par d’autres médecins, ce qui me rassure, car l’équipe de l’ICM est de très grande qualité.

Sur ordre de qui me direz-vous ? Probablement de la ministre, qui n’apprécie pas mes propos concernant les vaccins, alors qu’elle écrivait noir sur blanc la même chose sur les adjuvants lors de la dernière campagne présidentielle :

« De nombreuses études ont ainsi alerté sur le possible potentiel cancérigène et perturbateur endocrinien des sels d’aluminium. […] La nature des adjuvants utilisés dans leur fabrication doit faire l’objet d’une attention particulière et doit être communiquée aux familles afin qu’elles soient pleinement informées. Elles doivent également avoir le choix de faire procéder aux vaccinations obligatoires par des vaccins sans sel d’aluminium, d’autant plus que cela était le cas jusqu’en 2008. » [1]

Au lieu de reconnaître ses propres inquiétudes, auxquelles les miennes font écho, la ministre préfère dériver sur d’autres sujets sans rapport avec la vaccination pour tenter de me faire taire.

Que me reproche le CNOM ?

De publier sur des sites internet des articles à charge contre la politique vaccinale de l’État en particulier du haut conseil de santé publique. Voici les arguments :

« preuves scientifiques non établies, discours alarmistes », car « le médecin est au service de la santé publique » avec rappel des « principes de moralité et de probité », « nécessité de concourir à l’action entreprise par les autorités compétentes en vue de la protection de la santé des individus et de l’éducation sanitaire », « obligation de prudence et soucis de répercussions des propos auprès du public », « interdiction de déconsidérer la profession » selon un grand nombre d’articles du Code de la santé publique que je connais bien.

Pourquoi pas de réponses à ses questions et à celles de très nombreuses familles ?

La ministre, comme ses collaborateurs et subordonnés, cherche à me faire passer parmi les excessifs, activistes réactionnaires systématiquement contre les vaccins. Cela est entièrement faux et démontre qu’il s’agit d’un faux procès.

Leur seul objectif est de me faire taire par les moyens légaux afin que je rentre dans le moule de ceux qui leur proposent une vaste planification de santé publique imposée à tous, comme ce fut le cas au siècle dernier dans des dictatures bien connues, y compris au sujet des vaccinations. Et il est interdit de sortir du rang.

Ainsi la propagande médiatique très bien orchestrée économiquement peut diffuser sans discussion des informations quasiment publicitaires, destinées à faire peur aux familles pour imposer la vaccination généralisée, sans expliquer qu’il y a d’autres moyens qui ne coûtent rien pour éviter certaines de ces maladies.

C’est sans compter sur les réseaux sociaux qui ont le grand avantage d’informer très rapidement le maximum de personnes sans passer par les médias officiels ou qui ont pignon sur rue et sont fort gênés de donner des informations qui ne vont pas dans le sens de leurs ”sponsors”.

Alors je ne suis pas étonné de ne recevoir aucune réponse aux deux questions élémentaires qui se posent :

  1. le vaccin contre les cancers du col de l’utérus est-il nécessaire dès 9 ans et sans dangers pour les enfants ?
  2. pourquoi imposer à des nourrissons de 2 mois un vaccin Hexavalent qui n’est pas obligatoire et qui contient des adjuvants dangereux pour la santé ?

Mes premières réponses pour la santé publique

Je maintiens que je ne suis pas opposé à la vaccination obligatoire DTP et que les laboratoires doivent fabriquer à nouveau ce vaccin sans adjuvant dangereux pour la santé. De très nombreuses familles l’attendent.

Je maintiens que les familles n’ont pas l’assurance d’absence de dangers immédiats ou plus tard liés à la vaccination contre les cancers du col de l’utérus et l’hépatite B. On ne tient pas à les faire connaître, ce qui fait le jeu des laboratoires et de lobbies ayant des intérêts financiers énormes.

Je maintiens qu’il n’est pas nécessaire de vacciner un enfant de 2 mois contre l’hépatite B à moins qu’un ou ses deux parents soient porteurs du virus.

Je maintiens que je continuerai à informer les familles qui ont droit à une information juste, prudente, car même si je respecte l’État comme citoyen, ma liberté d’expression reste entière pour informer clairement afin de que les décisions soient prises de manière libre, autonome et responsable.

Je connais parfaitement le serment d’Hippocrate qui engage le médecin à protéger le malade et sa famille, pour l’avoir prêté avec confiance en 1972. Sous aucun prétexte je n’en dévierai, sans n’avoir de leçon à donner à personne.

Je n’ai aucune leçon de moralité et de probité à recevoir, ayant toujours exercé mon métier de chirurgien cancérologue sans jamais avoir eu de relations financières avec les patients, et sans la moindre plainte d’aucun d’entre eux.

Quant au Conseil de l’ordre des médecins, je vois bien qu’il est plus aux ordres de l’État et des lobbies qu’au service des patients pour les informer loyalement et les protéger. Il ne faut donc pas s’étonner que la profession médicale soit de plus en plus contestée, voire décriée par l’État lui même quand ça l’arrange.

Le CNOM une des institutions représentant le corps médical, essentiellement responsable des sujets éthiques, a trop souvent défendu les intérêts de médecins influents. Il a malheureusement dans son histoire en plusieurs circonstances apporté son soutien et même couvert certains médecins sans scrupule et exploiteurs de situations de détresse humaine.

Je reste donc à la disposition des familles et des enfants pour leur meilleure santé

Pour l’instant, continuez à faire signer la pétition autour de vous, c’est la seule solution pour faire bouger les pouvoirs publics et les laboratoires très attentifs à leurs intérêts respectifs.

La pétition se trouve sur le site de l’Institut pour la Protection de la Santé Naturelle (IPSN) : Vaccin obligatoire : les Français piégés par la loi et les laboratoires !

Bien cordialement à tous,

Professeur Henri Joyeux
Source: Santé-Nature-Innovation


 [1] Source : Lettre du 20 avril 2012 pendant la campagne présidentiellede Mme la députée Marisol Touraine à Monsieur Didier Lambert administrateur de l’association E3M.

24 commentaires

  • Dubitatif

    ben voilà làlà, xième pet signée

    chers zamis, si j’ai un jour un blem je compte aussi sur
    vous pour signer ?
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

  • Mehdi

    « La ministre, comme ses collaborateurs et subordonnés, cherche à me faire passer parmi les excessifs, activistes réactionnaires systématiquement contre les vaccins. Cela est entièrement faux et démontre qu’il s’agit d’un faux procès. »

    Je suis un « activiste réactionnaire » et je t’emmerdes monsieur Joyeux.

    joyeux

    C’est bien beau de cracher dans la soupe des collègues, mais ça ne sert à rien si derrière on empoisonne des innocents à coups de chimio et de radiothérapie.

    • rouletabille rouletabille

      Pourquoi serait il (Pr Joyeux)attaquer par ses Pairs s’il est complice suivant votre argumentaire avec les traitements de chimiothérapie et de radiothérapie ???
      Avez vous un lien permettant d’étayer ce que vous dites svp ?
      merci
      PS
      Quand on est contre la vaccination étatisée,je pense qu’on est CONTRE la CHIMIO et la RADIOTHÉRAPIE me semble t’il .

      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif

      • Cela me semble logique aussi. Mais nul n’est parfait, et s’il a fait des vaccinations son cheval de bataille, c’est déjà positif.
        Les accusations de la ministre seraient hilarantes s’il ne s’agissait de la santé de tout un chacun: « principes de moralité et de probité », « nécessité de concourir à l’action entreprise par les autorités compétentes en vue de la protection de la santé des individus et de l’éducation sanitaire ». Rien que là, il y a contradiction: les principes de moralité et de probité ne cadre pas avec le concours à l’action des pouvoirs publics puisque celui-ci n’a pas pour but la santé des individus. C’est clair !

        Avec en plus l’interdiction de critiquer la profession. Donc aucune remise en cause possible, donc aucune avancée, aucune évolution possible. Ce sont des dinosaures englués dans la gadoue depuis des lustres !

      • rouletabille rouletabille

        Ils trouvent toujours des nouveaux vaccins,de nouveaux médoc etc ,mais JAMAIS ils ne s’attaquent aux causes,vont pas couper la branche quand même.
        Merci Biquette,je partage agréablement votre cris de cœur
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

      • Trollzilla Trollzilla

        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif
        « Quand la bouche crie ce n’est pas elle qui a mal… »
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

      • Mehdi

        « Avez vous un lien permettant d’étayer ce que vous dites svp ?
        merci »

        http://www.icm.unicancer.fr/fr/soins/les-soins-l-icm

        Derien =)

        Je cite M. Joyeux ( l’homme qui n’aime pas les anti-vaccins )

        « Simultanément, je recevais la consigne du directeur de l’Institut du Cancer de Montpellier (ICM) dans lequel je travaille depuis 1970, de stopper les consultations à partir du 7 juillet à l’issue d’un contrat d’une année qui ne sera donc pas renouvelé.

        Ainsi, les patients déjà inscrits pour mes consultations des prochains mois seront vus par d’autres médecins, ce qui me rassure, car l’équipe de l’ICM est de très grande qualité. »

        Cordialement.

      • rouletabille rouletabille

        Merci Mehdi

        Dommage qu’il ne parle pas des inconvénients liés à cette thérapie,chimio etc,mais bon,si déjà être contre les vaccins est un crime..
        amicalement.
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

      • Liloup

        @Mehdi

        Ce que vous dites n’a pas de sens. Vous cherchez juste à descendre l’initiative de Joyeux.
        À qui profite le fait de chercher des poux dans la tête à cet homme ?
        Vous le voulez vraiment, ce vaccin, vous voulez une loi qui oblige à injecter ces saloperies à votre nouveau-né de 2 mois ?

        Le lien que vous mettez donne sur le site de l’IMC, je crois que peu de gens ici sont vraiment qualifiés pour critiquer les pratiques de cet institut.

        Je ne vois pas ce que les vaccins incriminés ont à voir avec votre lien, ni Joyeux, bien qu’il ait certainement collaboré avec eux, ce n’est pas le problème.
        Si Joyeux a travaillé pendant des années en cancérologie, son expérience doit lui permettre de connaître parfaitement les cancers et ces causes. S’il alerte les gens à ce sujet, je pense que c’est justifié. Pour le reste, il a certainement des défauts comme tout le monde…

        Ce que vous faites dire à Joyeux entre guillemets n’est pas dans le lien que vous donnez, la phrase est sortie de son contexte et ne prouve absolument rien(…)

        Vous lui reprochez de ne pas être totalement anti-vaccins ?
        En fait, il propose une solution qui arrange aussi bien les pro que les anti : proposer des vaccins mois dangereux tout en informant mieux les familles ET leur laisser le choix.

      • Mehdi

        « Le lien que vous mettez donne sur le site de l’IMC, je crois que peu de gens ici sont vraiment qualifiés pour critiquer les pratiques de cet institut. »

        Si on suit votre logique, M. Joyeux n’est pas qualifié pour critiquer les vaccins et les thérapies liés à Alzheimer ou Parkinson puisque c’est un cancérologue.

        « Ce que vous faites dire à Joyeux entre guillemets n’est pas dans le lien que vous donnez, la phrase est sortie de son contexte et ne prouve absolument rien, d’ailleurs il y a une faute d’orthographe, je me demande donc où vous l’avez pêchée, sûrement pas dans un site sérieux. »

        Cette phrase prouve que M. Joyeux donne du crédit aux techniques conventionnelles de lutte contre le cancer (chimio, radio, curiethérapie et chirurgie). Donc concernant les vaccins, on ne devrait pas suivre la médecine conventionnelle mais contre le cancer, oui. Super logique.
        Et pour info, j’ai pêché cette phrase sur lesmoutonsenrages. A vous de juger si ce site est sérieux ou pas. xD J’ajouterai que je l’ai pêché sur l’article sur lequel on est en train de publier des commentaires. A se demander si vous avez lu ledit article.

        Finalement, je voudrais clarifier la situation. C’est sûr que c’est mieux d’avoir un DTP sans alu qu’un hexavalent avec alu. Sur ce combat je rejoins M. Joyeux.
        Par contre je n’ai pas aimé qu’il nous traite, moi et beaucoup d’autres personnes qui sont anti-vaccination, d’activistes réactionnaires et excessifs. Comme si on n’avait pas de cerveau et qu’on réagissait sans rien comprendre, comme des demeurés.

      • Liloup

        Si l’ordre des médecins le met déjà en procès pour son initiative pour dénoncer ce multivaccin absurde qu’on veut imposer à des nouveaux-nés; on comprend qu’il ne veuille pas se proclamer « anti-vaccins », sous peine d’être accusé d’être un inconscient ou un monstre…et brûlé au bûcher.
        Il propose déjà d’informer les parents et leur laisser le choix, c’est le moins qu’on puisse faire…

        « La ministre, comme ses collaborateurs et subordonnés, cherche à me faire passer parmi les excessifs, activistes réactionnaires systématiquement contre les vaccins. Cela est entièrement faux et démontre qu’il s’agit d’un faux procès »
        « activiste, etc », voire « extrémiste », ne sont pas des mots insultants, mais de la bouche d’une ministre, peut-être un peu quand même, car ils sont mal perçus par une partie de la population.

        Lorsque j’étais très jeune j’étais plutôt pour la vaccination, mais j’ai vite changé, comprenant le monde qui nous entoure.
        On égare la population dans le mensonge, l’austérité et les contraintes pour le profit des industriels et les laboratoires font la loi sur tout et tous; médecins et pharmacies y trouvent leur compte.Ce n’est pas acceptable.

        J’ai signé la pétition pour l’initiative car je ne voudrais pas qu’on contraigne mes amis ou ma famille à injecter des saloperies inutiles à leur nouveaux-nés.

    • Liloup

      Si on vivait intelligemment,on éviterait tout ce qui peut causer les cancers, on éviterait ainsi d’avoir à les soigner !

      Attraper un cancer dans sa vie n’est pas une fatalité..!

      À une époque, les cancers étaient presque tous mortels; le monde moderne les soigne avec des thérapies très lourdes et également dangereuses.

      On sait depuis fort longtemps que l’industrialisation à gogo donne des cancers. Les agriculteurs utilisant des produits phytosanitaires sont malades. Avant ces thérapies, ils tombaient comme des mouches dans certaines régions…
      Maintenant, ce n’est guère mieux, on cherche des thérapies pour soigner les cancers au lieu d’éviter l’apparition de ces cancers..!
      Certes, il arrive parfois que la thérapie échoue ou achève le malade avant la maladie…
      Mais, bref, certains praticiens font ce qu’ils croient bon pour le patient…

      Multivacciner un nourrisson de 2 mois avec des additifs dangereux comme l’aluminium, dont on connaît pourtant les conséquences possibles,c’est totalement absurde et irresponsable, ces vaccins ne servant totalement à rien, et encore plus pour un nourrisson qui a déjà les immunités de sa mère au moins jusque sa première année, surtout s’il bénéficie de l’allaitement maternel.
      Par contre, cela présente un danger pour multiples raisons.
      Cela fait vraiment peur de voir l’inconscience des gens qui sont aux manettes…
      À moins qu’ils ne veuillent obliger les autres pour protéger leur propre marmaille…
      :(((

    • Balou

      Quoi qu’il en soit, il se bat ici pour une cause logique et juste. Ici c’est pas lui qui m’emmerde.

      > …cracher dans la soupe des collègues…

      Elle est bonne la soupe, sur le compte de la santé et du portefeuille des « patients » ?

      • Mehdi

        N’en déplaise aux groupies de M. Joyeux, c’est un charlatan, comme la quasi totalité des médecins.

        Le mec est pro vaccin, pro chimio, pro radiothérapie.

        Peut mieux faire. =)

      • rouletabille rouletabille

        Cher MEHDI,c’est pas vous qui êtes éjecter des établissements de soins ,perdre son emploi et se faire insulté en + démontre que le prof JOYEUX est contre les vaccins et autres usines de morts.
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif

      • Balou

        Quel que soit son passé, quelqu’un qui ouvre vraiment les yeux et agit en conséquence, devient pour moi tout à fait respectable. Ses connaissances, si elles ont servi à faire le mal, servent alors à toute autre chose. Elles deviennent utiles pour tous.

        Sauf à vouloir décrédibiliser son action actuelle, je ne vois pas l’intérêt de lui donner des points, comme s’il était encore à l’école devant son professeur…

      • Liloup

        @ Mehdi
        Ce sont les thérapies existantes contre le cancer qui est quand même terrible.
        Si vous êtes en présence d’un enfant malade, par exemple, qui n’a pas une chance sur dix de s’en tirer naturellement, mais 75% avec une chimio, c’est de la merde, mais le choix est vite fait. À moins que vous ne connaissiez un régime miraculeux ou autre..? Je demande à voir !

      • Mehdi

        Quand on a un cancer c’est qu’on a un dérèglement corporel et spirituel. Qu’on a des carences.

        Comme pour n’importe quel maladie, il faut renforcer son corps, retrouver son équilibre et combler ses carences.

        La vision de la médecine conventionnelle est biaisé car elle combat la maladie au lieu de renforcer les défenses du corps.

        Si un jour j’attrape un cancer ou même n’importe quelle autre maladie, je n’irai pas voir un charlatan qui a appris ses dogmes entre deux soirées satanico-étudiantes.

        Si vous avez un cancer, commencez donc par prendre de la vitamine C, qui est très importante pour notre corps et qu’on ne trouve plus en quantité suffisante dans la nourriture à cause de l’agriculture intensive.

        Bien sur la vitamine C seule ne suffira pas. Il faudra changer complètement ses habitudes. Comme bannir l’aluminium de notre maison et surtout de notre cuisine, le plastique, le wifi, les additifs alimentaires, etc …

  • SURICATE

    Je respecte le Professeur JOYEUX. Je reçois ses bulletins d’information.

    Pétition signée !

  • marcb

    idem ,je reçois ces lettres informations ainsi que celles de Jean-Marc Dupuis.

    • Diouf

      Idem, la lettre du Pr. Joyeux c’est une mine d’informations qui remettent en question les idées inculquées par le formatage intéressé des lobbies médicaux.Comme lui il n’a rien à vendre je l’écoute d’autant plus que d’autres.
      Tout a été infiltré par les Big Labos, que ce soit les études de médecine, les hopitaux, le Conseil de l’Ordre, notre Sécurité Sociale, tout le para-médical etc… . Les médecins qui trouvent des solutions et guérissent leurs malades sont mal vus maintenant. Un guéri n’achète plus rien !

      Un exemple perso : une fois par an je dois faire faire un bilan sanguin complet dont les cholestérols HDL, LDL etc… quand j’ai dit au médecin de l’hosto que je ne prenais pas et ne prendrai pas de statines, quitte à avoir un taux trop élevé (trop élevé d’après leur critère) je me suis aperçue 6 mois plus tard en allant faire faire la prise de sang qu’il n’avait pas demandé les cholestérols, bien naïve je croyais qu’il avait oublié… qué nenni!!! je les intéresse plus vu que je prends pas ce qu’ils veulent me vendre; voilà aujourd’hui l’hôpital public, chaque interne se doit de prescrire un certain nombre de médocs, c’est quasi obligatoire sinon son parcours de carrière en prend un coup.

  • Trollzilla Trollzilla

    De la désinformation et du formatage éducatifs de nos « doctes personnes » sensés appliquer le « primum non nocere ».

    http://www.sciencesetavenir.fr/sante/20150708.OBS2292/que-disent-les-medecins-generalistes-a-leurs-patients-anti-vaccins.html

    Pour vous avoir saoulé avec nombre d’arguments valables et avérés sur ce sujet, pour une fois je resterai quoi et vous laisse par vous même déconstruire cette propagande scientiste selon votre propre sens critique les M.E.

    En sup, petite vidéo animalière sur l’usage actuel du caducée applicable (aussi) à nos politicards autorisés par le N.O.M. et Bildeberg « associated press »…
    http://www.youtube.com/watch?v=xVoA-rc8gi4

    Merci de votre lecture.
    Signé un « hérétique » orthodoxe.