Réalité bancaire camouflée, imposture des journalistes ?

La triche est totale et colossale, mais ça passe, et vu que le plus grand nombre ne comprend pas les véritables enjeux… De nouveaux stress-tests sont annoncés, sans que l’on sache quand exactement, puisqu’il était prévu qu’il n’y en ait pas avant 2016. Il ne faut pas oublier que pour l’année 2014, non seulement certaines banques avaient échoué, mais que certaines n’avaient réussi que grâce à une simple tricherie grâce à des résultats « adaptés ».Pour 2016, ils vont faire très fort, les stress-tests devraient s’étendre aux établissements non-bancaires, mais le plus fort de tout, c’est que certaines banques ne passeront même pas les tests, trop peur des résultats? En effet, au sujet du stress-test prévu: « Il pourrait toutefois ne concerner qu’une partie des 123 banques que nous supervisions directement« , dixit Danièle Nouy, présidente de superviseur bancaire européen . La question reste simple: ils vont servir à quoi exactement ces stress-tests? Puisque l’on sait pertinemment que les résultats ne correspondent pas du tout à la réalité….

Quand aux journalistes, pour ceux qui peuvent émettre une opinion ou une analyse non biaisée, ils sont rares, le plus grand nombre n’informant pas réellement, impossible, il y a trop de gens qui regardent disait Coluche.

Il est donc parfois intéressant d’avoir un semblant de vérité, et de revenir sur certains débats du passés qui restent intéressants et qui peuvent aider à la réflexion, même si nous ne savons pas réellement pour l’instant quelle va être la suite des événements, la situation grecque pouvant faire peser la balance d’un côté comme de l’autre… Enfin, à ne pas oublier, si la Grèce est dans une situation actuelle, n’oubliez pas que la France fait partie des suivante: « La dette publique de la France a augmenté de 51,6 milliards d’euros au premier trimestre pour atteindre 2.089,4 milliards fin mars, soit 97,5% du PIB, selon les statistiques publiées par l’Insee« .

débat delamarche et autres

Dans les semaines à venir, la presse économique va être amenée à parler de nouveaux stress tests des banques. Plutôt que d’ouvrir un énième bal des langues de bois médiatiques sur ce sujet, nous laissons la parole à un ancien membre éminent de la haute finance …

Hervé de Carmoy : 2004 – 2010 :Vice-Président de la Section Européenne et membre du Comité exécutif mondial de la Commission Trilatérale et grand banquier d’envergure internationale.

Source: Business Bourse

8 commentaires