Grèce, la réunion de l’Eurogroupe n’a rien fait avancer…

Rangez les fanfares et les trompettes, il n’y a pas eu de grande annonce, pas de victoire quel que soit le côté, l’Eurogroupe ne donnera pas un centime d’euro de plus pour « sauver la Grèce », enfin…les banques privées, car les grecs, ils peuvent aller se faire voir chez eux pour ces financiers qui n’ont strictement aucuns scrupules. Le gouvernement grec refuse d’étrangler plus encore la population sous le poids d’une austérité qui ne sert à rien, puisque l’austérité n’est pas une solution: « Les cures d’austérité imposées aux pays endettés aboutissent non pas à une réduction rapide de leurs dettes souveraines mais à une récession qui aggrave encore la situation de leurs comptes publics » (Plus d’infos ici). Reste à voir quelle suite va être donnée à cela, surtout qu’il va être difficile de rivaliser avec l’autre option offerte à la Grèce: rejoindre la banque des BRICS et échapper un jour à l’esclavage organisé par la finance de l’Oncle Sam.

refuser-esclave

C’est sans accord ni décision qu’une réunion extraordinaire de la zone euro consacrée à la situation économique de la Grèce s’est clôturée lundi, a constaté le ministre finlandais des Finances Alexander Stubb, ajoutant que le travail allait se poursuivre.

Les ministres des Finances de la zone euro ont achevé lundi leur réunion extraordinaire sans parvenir à un accord pour débloquer une aide financière vitale à la Grèce, a reconnu le ministre finlandais Alexander Stubb, indiquant toutefois qu’une nouvelle réunion était prévue jeudi prochain.

« La réunion de l’Eurogroupe s’est achevée, mais le travail se poursuit, les institutions (Commission européenne, Banque centrale européenne et Fonds monétaire international, ndlr) examinant les nouvelles propositions d’Athènes », a écrit M.Stubb sur son compte Twitter à la sortie de la réunion ministérielle.

La dette que la Grèce doit à la troïka (Commission européenne, Banque centrale européenne, FMI) s’élève à 240 milliards d’euros. Le total de la dette extérieure du pays atteint 315 milliards d’euros, soit environ 180% du PIB.

La Grèce est dans une situation financière critique. Des solutions peinent à émerger, alors le pays a besoin de fonds très rapidement afin d’honorer ses dettes colossales. Toutefois, l’Eurogroupe — dont l’avis est décisif — n’acceptera de verser une aide financière qu’en échange de réformes jugées satisfaisantes.

Source: Sputniknews

Petit ajout de dernière minute puisque l’information vient de tomber:

Athènes accepte le principe d’une prolongation de son plan d’aide

La Grèce a accepté le principe d’une prolongation de son plan d’aide actuel, a appris l’AFP ce soir de source gouvernementale grecque. « Pour la première fois, nous acceptons l’extension du programme comme seul moyen d’avancer », dans les négociations avec les créanciers – Union européenne et FMI -, a déclaré cette source en marge du sommet exceptionnel des 19 pays de la zone euro.
Voir plus sur Le Figaro
Pour l’heure, pas beaucoup d’informations supplémentaires, mais je surveille le sujet pour vous mettre à disposition les suites de cette actualité qui nous aideront à mieux comprendre ce que cela implique réellement.

 

14 commentaires

  • GROS

    C’est pas faute d’avoir dit que c’était un pétard mouillé.
    Ils continueront à plumer le pigeon tant qu’il ne s’enfuit pas. Et s’il n’a plus de plume, c’est pas grave, on continue quand même et on le saigne.

    Bon, c’est quand, la prochaine réunion de l’ultime dernière chance ?

  • Jujusmart

    Merkel et Hollande estiment que la Grèce ne manifeste pas encore suffisamment son souhait de plumer jusqu’à l’os le peuple grec! Je verse ma petite larme pour la grande déception qu’ils ressentent en ce moment.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif
    http://fr.sputniknews.com/international/20150622/1016663115.html

  • Jujusmart

    Mon message n’est pas le bon, je mélange tout pour finir, il n’a rien à voir avec la Grèce

    • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

      Grèce, Ukraine, les tortionnaires ne sont pas les mêmes, mais la souffrance des peuples est omniprésente …

      M.G.

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif « La Grèce a accepté le principe d’une prolongation de son plan d’aide actuel, » …bref Tsipras a encore baissé son froc quoi ; …je commence vraiment à le suspecter d’aimer ça ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif

    • defecator

      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif non seulement il a du choisir de deux maux le moindre,mais il a AUSSI du baisser le ben (et une chtit’ caresse sur la joue… il en redemandait le junker ).On voit ici clairement le mécanisme dette-crise. »Vous ne pouvez(voulez)quitter l’EU,alors on fait « rouler la dette ».Rions un peu
      http://www.youtube.com/watch?v=E46qi3kX4XM
      (à 3.27 john cleese ne dit pas « êtes vous sur de votre coup » mais « êtes vous sur d’avoir ce droit? »)
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gifbonne journée

  • Pierre L

    Ce que je comprends dans cette affaire, c’est que la Grèce sert à vider les caisses des Etats dans les caisses du FMI. Le FMI étant le gagne-caviar d’investisseurs bancaires et privés Usiens, Français, Allemands, métèques…

    La seule solution raisonnable serait que la Grèce sorte de la zone zéro et de l’UE, puis continue sa vie en solitaire avec une politique monétaire adaptée à son économie. Mais les USA ne le veulent pas, car, elle retrouvait naturellement la santé économique, puisque la Gèece regorge de bras et de bonne volonté, et cela démontrerait l’idiotie de la zone zéro.

    Résultat de tout cela : Les membres de l’UE seront ruinés et la Grèce ne remboursera jamais les prêts qui lui ont été accordés pour « rembourser » le FMI.

    • ErJiEff

      Pile-poil dans le mille.

      Les membres de l’UE seront ruinés ?
      C’est exactement ce que notre allié et maître suprême USA veut.
      La Grèce est un outil, les sanctions contre la Russie un autre auquel les imbéciles corrompus qui nous gouvernent se livrent avec enthousiasme.

      C’est quoi déjà la définition de trahison ?

      • Balou

        Si des banques systémiques de l’UE plongent, croyez-vous que les banques US verront passer la tempête seulement à la télé ? Les banques systémiques plongeront toutes en coeur.
        Je te tiens, tu me tiens, par la barre bichette…http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

    • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

      « elle retrouverait naturellement la santé économique, puisque la Grèce regorge de bras et de bonne volonté »

      J’ajoute : d’or (ce qui fera plaisir à .article35. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif) et autres richesses en plus d’un tourisme fortement développé.

      M.G.

  • steeve

    En exclu un micro cachē dans la salle de l’Eurogroupe ou l’on entends un échange entre Merkel et tsipras
    youtube.com/watch?v=5e0FJZOxqY4

  • BA

    Dette publique de la Grèce : 317,094 milliards d’euros, soit 177,1 % du PIB.

    Regardons l’année 2015 (sans même regarder les années suivantes).

    Entre aujourd’hui et le 21 décembre 2015, la Grèce a 25 échéances à rembourser.

    Jusqu’au 21 décembre 2015, la Grèce doit rembourser 26,648 milliards d’euros.

    http://graphics.wsj.com/greece-debt-timeline/

    Or en ce moment, toute la planète vit dans l’angoisse :

    la troïka va-t-elle accepter de prêter 7,2 milliards d’euros supplémentaires à la Grèce ?

    Mais qu’est-ce que ça changera ?

    La Grèce a encore 26,648 milliards d’euros à rembourser, rien que pour l’année 2015 !

    Je dis bien : 26,648 milliards d’euros !

    Alors qu’est-ce que ça changera, ce prêt de 7,2 milliards d’euros de la troïka ?

    Rien.

    Même si la troïka finit par accepter de prêter ces 7,2 milliards d’euros, il faudra que la troïka prête encore à la Grèce 19,448 milliards d’euros supplémentaires avant le 21 décembre 2015 !

    Et je ne parle que de l’année 2015 !

    En plus, ces nouveaux prêts rajouteront des milliards d’euros supplémentaires de dette publique sur les épaules de la Grèce !

    Plus la troïka « aide » la Grèce, plus la Grèce est en faillite.