La glande pinéale ce 3ème Oeil d’Horus, que l’on nous empêche d’utiliser…

Voilà de quoi méditer sur la fonction de la glande pinéale, et agir pour lui faire retrouver sa pleine capacité.  Vos avis sont les bienvenus. Je remercie Merlin pour le partage de ce sujet, qui ne laissera pas indifférent.

Vue tridimensionnelle de la glande pinéale (en rouge)/Wikipédia

Nous allons dans ce sujet voir pourquoi elle est si importante dans les anciennes cultures, dans les religions et les sociétés secrètes à travers les âges.

Nous verrons comment et pourquoi tout est mis en oeuvre par ceux qui nous « dirigent » pour calcifier notre glande pinéale, et nous empêcher par tous les moyens d’utiliser notre pinéale, à savoir notre 3e oeil…

Nous allons voir en quoi elle est reliée à la spiritualité, et pourquoi il est important de la « détartrer ».D’ailleurs, comment s’entartre t’-elle ?

« Pinéal » vient de « pin », la pomme de pin.

Quelques notions médicales : La glande pinéale ou épiphyse est une petite glande endocrine de l’épithalamus du cerveau des vertébrés. À partir de la sérotonine, elle sécrète la mélatonine et joue donc, par l’intermédiaire de cette hormone, un rôle central dans la régulation des rythmes biologiques (veille/sommeil et saisonniers)

Dans l’espèce humaine, l’épiphyse a la forme d’une pomme de pin (d’où son nom) ou d’un petit cône (d’environ 8 mm) situé en position médiane en arrière du troisième ventricule, entre les deux thalamus, au-dessus des colliculi supérieurs derrière la stria medullaris. On parle ainsi de cette glande comme du «troisième œil».

Je vais m’arrêter la avec les notions médicales aux risques de perdre le lecteur, avec des termes et des explications trop technique qui nous éloigneraient du sujet, retenons simplement que chez les mammifères, dont l’homme, l’épiphyse a perdu cette fonction photoréceptrice.

Je vais au maximum ‘’retirer’’ les termes trop technique, si vous voulez ensuite creuser le sujet de façon plus approfondi et plus technique, libre à vous…

La production de mélatonine a lieu principalement pendant la nuit, et ceci y compris chez les espèces nocturnes.  La synthèse de la mélatonine se fait en quatre étapes. Dans l’espèce humaine, la glande pinéale croît en volume jusqu’à l’âge d’un à deux ans puis se stabilise  mais sa masse augmente à partir de la puberté. En effet, il se produit souvent une calcification de cette glande chez l’adulte qui est associée à la baisse de production de mélatonine.

Il semblerait que l’épiphyse joue donc aussi un rôle dans la régulation du développement sexuel causé par la mélatonine qui inhibe l’apparition des caractères sexuels secondaires. La baisse de production de mélatonine à la puberté correspondrait donc à une levée de cette inhibition. Cela expliquerait le fait qu’un dysfonctionnement de l’épiphyse peut se manifester par une puberté précoce (développement accéléré des organes sexuels et du squelette). Enfin, l’épiphyse participe aussi à la régulation des rythmes infradiens liés aux saisons.

Elle sécrète la mélatonine (dérivé de la sérotonine sécrétée elle par les tissus nerveux), et joue par son intermédiaire un rôle central dans la régulation du rythme biologique. Chez les oiseaux, la glande pinéale est située juste sous la surface du crâne d’où elle capte l’intensité lumineuse extérieure et permet ainsi d’ajuster le rythme circadien de l’animal. Avec une approche plus générale, l’embryologie et l’anatomie comparée vont jusqu’à la dénoncer comme le troisième œil avorté des vertébrés, qui est d’ailleurs un œil véritable chez certains lézards et chez le sphénodon.

Mythologie…

La glande pinéale fut la dernière des glandes endocrines dont la fonction fut identifiée. Cela explique sans doute les spéculations tant physiologiques que métaphysiques qui ont entouré son rôle supposé central dans la pensée du fait de sa position dans l’encéphale.

La plus célèbre de ces théories est sans doute celle du philosophe français René Descartes qui désigna la glande pinéale comme le  » siège  » de l’âme. Pour justifier cette hypothèse, Descartes se basait sur le fait que la glande pinéale aurait été l’unique organe de la tête à n’être pas conjugué, c’est-à-dire ne se présentant pas sous une forme de paire d’organes symétriques situés de part et d’autre du plan sagittal.

Par ailleurs outre sa position centrale, la glande pinéale se trouve juste au dessus de l’aqueduc de Sylvius dont Descartes pensait qu’il guidait les esprits animaux qui faisaient naître les sensations dans l’âme en frappant la glande pinéale. Aujourd’hui, les études histologiques ont montré que la glande pinéale est bien un organe conjugué mais les deux hémisphères qui la constituent sont presque fusionnés.

Dans la mythologie védique du Yoga, la glande pinéale est associée, tantôt au chakra Ajna ou 3ème oeil, tantôt au Sahasrara ou chakra de la couronne, situé au sommet du crâne.

Dans la plupart des interprétations du Discordianisme la glande pinéale est supposée servir d’organe de communication avec la déesse Eris, et est tenue pour sécréter du DMT (diméthyltryptamine), une substance psychotrope hallucinogène qui jouerait un rôle dans les rêves.

La glande pinéale est parfois aussi appelée « le troisième œil atrophié ». D’après Paul Foster Case, la glande pinéale est la « montagne » de la Bible où se fait la communication avec le Très Haut. Exotériquement, Moïse reçoit les tables de la loi « sur la montagne », d’un point de vue ésotérique, cette montagne ne serait autre que le siège de la glande pinéale.

Glande Pinéale & DMT…

Quand la force de vie individuelle entre dans le corps du fœtus vers 7 semaines, c’est le moment où nous devenons véritablement humains, elle passe à travers la glande pinéale et déclenche la première crue primordiale de DMT (N-diméthyltryptamine).

Plus tard, à la naissance, la glande pinéale libère plus de DMT. Le DMT est un médiateur des expériences pivots de la méditation profonde, des états de conscience chamaniques, des psychoses, de l’émergence spirituelle et des expériences de mort imminente.

La glande pinéale est profondément enfouie dans le cerveau, ce qui semble donné à entendre son importance cachée. Il a été découvert que cette glande pourrait voir au-delà de l’espace-temps dans les jours avant sa fonction comme un œil physique, elle a été considérée comme un mystère lié à la superstition et au mysticisme.

La glande pinéale est activée par la lumière, et elle contrôle les différents biorythmes du corps. Elle travaille en harmonie avec l’hypothalamus qui dirige la soif du corps, la faim, les désirs sexuels et l’horloge biologique qui détermine notre processus de vieillissement. Quand elle se réveille, on ressent une pression à la base du cerveau.

Bien que la fonction physiologique de la glande pinéale ait été inconnue jusqu’à une époque récente, les traditions mystiques et ésotériques des antiques écoles ont reconnu depuis longtemps ce domaine dans le milieu du cerveau à être le lien entre les mondes physiques et spirituels.

Considéré comme la source la plus puissante et la plus élevée de l’énergie éthérée à la disposition de l’homme, la glande pinéale a toujours été importante dans le déclenchement des pouvoirs surnaturels. Le développement des talents psychiques a été étroitement associé à cet organe de vision supérieure.

Pour activer le «troisième œil» il s’agit d’élever la fréquence et de se déplacer dans une conscience plus élevée.

Tout est expérience de conscience et celle-ci est perçue à travers l’œil de temps ou le troisième œil. La méditation, la visualisation du yoga, et toutes les formes de voyage «hors du corps», ouvre le Troisième Œil et vous permettent de «voir» au-delà du physique. Plus vous le pratiquerez, et plus vous l’aurez rapidement et plus fréquemment. Vos capacités mentales augmenteront ainsi que les messages reçus en rêve.

Vous pouvez d’abord commencer avec vos yeux fermés, mais au fur et à mesure que vous pratiquez, vous serez en mesure d’ouvrir votre troisième œil en concentrant votre attention et de recevoir des messages avec vos yeux physiques ouverts. La fréquence vibratoire planétaire s’accélère de façon exponentielle, permettant aux âmes de scruter d’autres domaines beaucoup plus facilement que par le passé. Les fréquences vont continuer d’augmenter jusqu’à ce que la conscience évolue hors du plan physique.

L’OEIL D’HORUS serait-il une représentation de la glande pinéale ?

Une forme évocatrice. Les similitudes ne sont pas seulement étrange elles sont exactes. Pourtant, ceci est considéré comme rien de plus qu’une coïncidence, parce que dans la pensée moderne, il est supposé que les Égyptiens ne pouvaient avoir eu cette connaissance. Ainsi nous sommes aveugles à l’évidence.

L’œil d’Horus a également été divisé en six composantes de base, chacune représentant un sens différent, l’odorat, le toucher, le goût, l’ouïe, la vue et la pensée. Le thalamus est la partie du cerveau humain qui traduit tous les signaux entrants à partir de nos sens. Est-ce que le symbolisme de ceci pourrait être plus clair ?

La glande pinéale est considérée comme étant le «TROISIEME OEIL» car elle dispose d’une membrane qui capte les images comme celle au fond de la rétine des yeux, la glande pinéale est remplie d’eau et c’est la partie la plus magnétique du corps humain.

La glande pinéale ressemble à une pomme de pin d’où d’ailleurs elle tire son étymologie. Et chose étonnante, on la retrouve partout dans les religions, preuve de son importance… CAPITALE !

Quelles est la plus importante statue de la place principale du Vatican ? Une pomme de pin !

Une cour lui est même dédiée au sein du Vatican, c’est la cour de la Pigna !

Elle doit son nom à une immense pomme de pin en bronze, d’environ 4 mètres de haut, placée dans la niche du Palais du Belvédère. À l’époque classique, elle se trouvait à Rome près du Panthéon, dans ce qui est devenu le quartier de la Pigne, au Moyen Âge, elle fut probablement transportée dans l’ambulacre de l’ancienne basilique Saint-Pierre, avant d’être placée ici en 1608. De part et d’autre, on remarquera deux paons de bronze, copies d’originaux du IIe siècle apr. J.C, conservés dans le Braccio Nuovo.

C’est également le symbole utilisé par le Pape pour illustrer le trait d’union entre la terre et le ciel, la chair et le spirituel…

« Ils » doivent en fait prier, pour que nous restions dans cet état d’ignorance totale, afin de conserver leur pouvoir sur toute l’humanité !

C’est également le symbole Bouddhiste pour illustrer l’illumination, le symbole des illuminati le plus utilisé, l’un des symbole franc maçons,  un symbole présent dans tous les temples asiatiques, et c’est le symbole dont parlaient les égyptien quand ils parlaient de « L’Oeil qui voit tout », et le symbole que l’on retrouve sur presque toutes les tablettes Sumériennes !

L’épiphyse joue un rôle central dans les phases du sommeil, de la reproduction, voir du bien être. Elle est constituée de cristaux d’apatite. Ces cristaux vibrent en fonction des ondes électromagnétiques captées.

L’épiphyse est stimulée par certaines longueurs d’onde de la lumière : de la lumière réfléchie comme de la lumière directe. Ceci, sur une très large palette du spectre, bien au-delà du seul spectre visible.

Si l’épiphyse coordonne le rythme, alors elle est confrontée au temps cyclique. Elle est donc l’unique organe du corps directement relié à la quatrième dimension : l’espace-temps.

Dans un très grand nombre de courant spirituels et religieux, l’épiphyse serait capable de détecter des dimensions invisibles aux yeux ordinaires. Pour certains philosophes et mystiques, elle serait le siège de la conscience, de l’âme.

Elle pourrait être liée aux phénomènes tels que la clairvoyance (voyance d’événements non encore advenus), la télépathie (communication au moyen de la pensée) et la capacité d’entrer en contact avec d’autres dimensions (médiumnité)……/….

[…]

Lire la suite pour connaître les conséquences de la calcification de la glande pinéale, des méfaits du fluor, du Prozac, et les moyens d’y remédier..

Auteur Merlin pour Homme-et-Espace

Aller plus loin:

Un cristal super géant au centre de notre Terre…!

Quand l’Entité des Crânes de Cristal nous parle…

Le système PIE harmonise notre vie…

Quand l’Amérique détruit les vestiges de Sumer…Pourquoi…?

L’Amérique anéantit Sumer et les dieux Anunnaki…?

En finir avec le diabète, cancer, infarctus, arthrose …etc !

43 commentaires

  • samlours94

    C’est le week-end, on repart donc dans le grand n’importe quoi !
    Et en plus avec tous les liens qui vont bien :) Les cranes de cristal, je me suis bien marré, merci :)

  • Graine de piaf

    Merci Volti, je connaissais déjà en grande partie ce que tu as transmis ici.
    (Maintenant quelque chose de tout à fait technique qui n’a rien à voir : sur le blog de Merlin, il y a à gauche une série de drapeaux qui m’ont empêchée de lire le texte, et que je n’ai pu supprimer, y aurait-il un moyen que je n’ai pas vu ? merci)

    • voltigeur voltigeur

      Bonjour Graine de Piaf
      Pourtant les drapeaux et la bannière contact sont bien
      séparés du panneau de lecture.
      Essayes de réduire ton écran « CTRL » et la roulette de la souris :)

      • Graine de piaf

        Merci Volti, je n’y avais pas pensé, étant plus habituée à augmenter la taille des textes afin de protéger mes yeux; Le sens inverse ne m’a pas effleurée ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

  • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

    le plus important semble être içi
    http://www.elishean.fr/?p=16790

  • Arkadia62

    Merci !
    Je connaissais déjà l’article écrit avec une légère différence, mais l’essentiel y est !

    Je vais essayé de répondre sans trop partir dans l’ésotérique ni me faire repérer par les sociétés secrètes ah ah… :)

    Dans le domaine « ésotérique » ou culture ancestrale, il existe 7 chakras supérieurs et 5 suprachakra (ou chakras solaires).
    Je vais juste m’attarder sur « ESTAR » et « EREPSUS » qui sont les derniers.

    Pour la petit explication de ce qu’ils représentent, Estar est un suprachakra qui permet de « se brancher » sur des énergies supérieures et Erepsus de « récupérer » ses acquis de vies antérieures.

    « l’ouverture » d’Ereupsus ne peut se faire que naturelement. Il n’est pas possible de forcer son activation. Il est situé sur le front, tandis que Ajna ou 3ème oeil est situé entre les 2 soucils à l’arète du nez.
    C’est le petit point qui me fait tilter à savoir si on peut vraiment assimiler Ajna à la glande pinéale.

    En méditation, avec un peu d’expérience, on rentre dans différentes phases. D’après la science moderne, une question de fréquence qui se modifie dans le cerveau et à partir de là, on peut consciemment mettre plusieurs aspect de notre être en veille.

    Dans la vie quotidienne, on pense beaucoup trop et surtout pour des broutilles, que ce soit le gout dans le bouche, la dernière publicité vue, la vaiselle à faire… Tout ça, on peut le zapper. Je ne dis pas que c’est facile, mais on peut rejoindre le « blanc ». Une zone dans notre esprit où on peut se voir comme corps physique en s’attardant sur ce qui se passe de l’intérieur. Et puis, ne plus prendre conscience de tout cela et là, on rentre dans la conscience pure ou presque.

    Si la glande pinéale permet de réguler le sommeil ou état de veille biologique (et surement bien d’autres effet ), il me parait évident qu’elle sert de transition vers d’autres états de conscience.

    J’ai mon vécu, mes expériences, pour moi, tout cela se goupille depuis déjà quelques années, mais pour le septique, souvenez-vous que tout n’est qu’énergie. Le vide n’est pas vide. Même si la science parlent d’atomes etc. Les atomes forment les choses qui nous entourent. Nous ne sommes pas forcément en mesure de les voir à l’oeil nu, mais prenez l’exemple des UV du soleil, ils sont là pourtant, notre oeil ne les voit pas.

    Pour ce qui est de l’espace temps, il n’y a qu’a voir les rêves la nuit. Vous avez l’impression d’avoir rêvé sur 1 heure alors que vous êtes resté en état de veille une nuit.

    A mes yeux donc, la glande pinéale sert à changer sa perception en changeant d’état de conscience, même si le raccourci est insultant. (lol)

    Pour ce qui est de la « connexion » avec l’âme divine, je pense que cela est un tout. Beaucoup parlent de la Kundalini mais cela se base théoriquement que sur les 7 chakras supérieurs. Il existerait une autre forme d’évolution qui serait baséz dans le coeur divin, qui traverserait Ajna/glande pinéale, Erepsus avant de se relié à notre source originelle, notre âme divine.

    Les textes sont flou et beaucoup de copie de copie d’informations perpétue ce flou. Peut-être est ce finalement la même chose.

    Ce qui est sure, les dernières activitées, entre l’énergie cosmique, solaire et le magnétisme de la terre. Les choses bougent beaucoup avec son lot de conséquences pour le corps et la conscience…

    Si vous souhaitez échanger, m’éclairer ou que sais-je !
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_heart.gif

    • marley

      Connaissez vous la DMT?si oui,forcer ces choses la n’est il pas plus nuisible qu’autre chose?

      • Arkadia62

        De nom, sachant que le corps peut en produire sous certaines conditions, mais c’est aussi un psychotrope.
        Je n’ai jamais expérimenté et j’avoue ne pas être tenté…

      • verisheep

        Le DMT est une molécule synthétique en poudre qu’on peut parfois trouver en vente (rarement) et qu’on fume dans une pipe.
        Les trips hallucinogènes sont très violents, plus qu’avec le LSD mais ne durent pas très longtemps.
        Apparemment des plantes rentrant dans la composition de l’ayahuasca contiennent une molécule similaire.

        Concernant l’effet hallucinogène de la glande pinéale, Horton S. Thomson y fait référence dans « Fear and loathing in Las Vegas (repris au cinéma par Terry Gilliam et connu en VF sous le « nom Las Vegas Parano », bien que dans cette version la traduction est inexacte « pineal gland » devenant « glande surrénale » ):
        http://www.dailymotion.com/video/x2lod1_las-vegas-parano_fun&start=121

        Il est probable que cet exemple se base en partie sur son expérience étant donné que Thompson à été jusqu’à sa mort un gros consommateur de toutes les drogues possibles et imaginables, en plus d’un écrivain et journaliste génial.

    • Trollzilla Trollzilla

      Lut Arkadia,

      Mental supérieur, abstrait, activité intelligente, chakra Frontal (Ajna), analogue de Yang Qiao Mai et Hypophyse.

      Alors que pour l’épiphyse les traditions tablent sur Spirituel, volonté d’être, chakra Coronal, analogue de Du Mai (réservoir de l’énergie yang et « accessoirement » lanceur d’activité externe à l’heure ou il faudrait que l’on reste bien sage pour que passe l’asservissement qui ne dit pas son « nom »…).

      Je ne connais pas la signification de ce que tu nommes « suprachakra » (pour moi le quinaire est à rapprocher des modalités de transformation cyclique et saisonnière du prana/Qi via les « éléments »), de même il y a aussi l’Alta Major (similaire à Daath) et le « solaire bis » qui porte à neuf le nombre traditionnel de ce système de chakras.

      Autre petit point de détail mais sur l’article cette fois ; regardez le déroulé exponentiel des fractions associés à l’oudjat.
      Les systèmes initiatiques et de connaissances « orientalistes » sont de l’ordre des fractales, maintenant comptez le nombre de « fractions », rien ne vous saute aux yeux ?
      Bhêê on retombe sur les traditions algébriques du bassin méditerranéen avec les 7 jours de la genèse, mais chut, je ne vous ai rien dit…
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

      PS j’ai relu l’article est une chose a été omise, en endocrinologie (tout comme en acupuncture) on apprend que les glandes fonctionnent par triplet, ce qui nous donne dans la tradition védique qu’une action hypo sur le coronal entraine une hyper sur le basal et trouble le fonctionnement du troisième de nos « petits cochons » qui est celui du coeur…
      Et ça, même si on est réfractaire à ce type d’enseignement il n’y a qu’à ouvrir les yeux sur son application sociétale.
      La spiritualité en berne, on compense par l’accumulation et on verrouille son coeur.
      What else ???

  • Le Gaulois libre

    Après les définitions laborieuses et souvent oiseuses du : qu’est-ce c’est ? et à quoi ça sert ?

    Je vous propose quelques exemples concrets du : comment ça marche le centre Ajna !

    http://temple-hermes-thoth.blogspot.fr/

    Libre à vous d’essayer de faire fonctionner le vôtre, les questions sont posées deux jours avant les réponses.

  • Hé bhééé…… J’ai cru à un billet de Steph2892 sur le coup….

  • engel

    Une question,
    Est-ce grâce à elle qu’on peut se pignoler?
    Ok, je sors…

  • Plus le temps mais gardez-moi cet article au chaud, c’est passionnant ! Cette petite glande de rien du tout est un trésor à préserver et à développer. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

    • dereco

      Très ancienne glande dans l’évolution avant nous sur 400millions d’années :
      https://en.wikipedia.org/wiki/Pineal_gland
      « Nearly all vertebrate species possess a pineal gland. The most important exception is the hagfish, which is often thought of as the most primitive extant vertebrate.[3] Even in the hagfish, however, there may be a « pineal equivalent » structure in the dorsal diencephalon »

  • dredger

    Salut,
    Je suis la communauté SOTT depuis pas mal de temps, et sur leur forum, après être tombé sur une vidéo youtube, j’avais posté, c’est assez récent (fin 2014).
    Dites vous une chose : le forum SOTT est le forum, à mon sens, le plus avancé qu’on puisse trouver, mais il est énorme, une véritable usine à gaz, il faudrait un temps plein pendant … 1 an pour en faire le tour, et il y a un nombre considérable de bouqins et trucs à lire si vous voulez vous mettre au même niveau que les « acteurs principaux » de la communauté – mais, et c’est mon avis, c’est la meilleure communauté que je connaisse sur le web.
    bref, l’url de la discussion, si vous voulez lire les commentaires suite à mon post :
    http://cassiopaea.org/forum/index.php/topic,36640.msg536343.html#msg536343

    Et, la vidéo youtube, où je suis certain que les mâles ici présents, dont je fais partie, seront enchantés de regarder la vidéo jusqu’au bout … vous comprendrez vite ^^ (on retrouve aussi le lien dans mon post évidemment) :
    http://www.youtube.com/watch?v=92qmQFkYILM

    Bon vékend ! ou restant de …

    • dereco

      Vous démontrez ce besoin instinctif chez l’homme de croire en des dieux, voire en n’importe quoi comme explications !!

      • Jujusmart

        Cela montre au minimum que celui qui croit en des dieux ou en un dieu a au moins l’humilité de ne pas se croire le plus extraordinaire et le plus merveilleux de tout ce qui Est !

    • pokefric pokefric

      Grand merci à volti et dredger (super forum tellement riche d’enseignements…) et les autres participants..

  • La « vie individuelle » ne rentre pas systématiquement vers 7 semaines. Elle peut rentrer au moment même de la conception ou bien longtemps après la 7è semaine.

    A lire: Yann Lipnick, Chroniques de l’Ascension, ou encore Connais-toi toi-même, sur l’activation des différents chakras entre autres. Passionnants !

  • Povtach

    La caste du nouvel ordre mondial a donc appris à utiliser sa glande pinéale pour maintenant l’humanité à l’état de glands incapables de se bouger le fion pour dénoncer leur malfaisance.

    • Trollzilla Trollzilla

      Euh…
      La seule chose qu’ils ont appris c’est comment saloper la pinéale pour engendrer l’inhumanité, pour ne pas dire que ces salopes ont comme idéal de piner l’humanité tout simplement.

      La solution consisterai à serrer les fesses et les mordre salement à la carotide…
      Quid des « sans dents » ?

      Bientôt on nous nommera « French pipe de velours » à ce rythme !!!
      (ok je sors)

  • Baltazar Baltazar

    Plus j’ouvre mon 3 èm œil et plus je voie un monde fractal https:// nono
    http://www.youtube.com/watch?v=qdhlka8H0Co
    https:// nono
    http://www.youtube.com/watch?v=BIgtliwpElY
    https:// nono
    http://www.youtube.com/watch?v=F_nfHY61T-U
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

    PAS DE HTTPS:// POUR YOUTUBE!!!!
    ANGRY

  • Balou

    DMT & Mondes aliens

    Rick J. Strassman, professeur en psychiatrie à l’école de médecine de l’Université du Nouveau-Mexique, est l’auteur de « DMT – La Molécule de l’Esprit » (2001) et co-auteur de « Inner Paths to Outer Space ». Notes de lecture des chapitres « Contact à travers le Voile » :

    Dès le début de sa carrière, Rick Strassman s’était fixé comme but de pratiquer des recherches légales aux Etats-Unis sur les substances psychédéliques, selon un protocole rigoureux. Dans le cadre de l’Université du Nouveau-Mexique, il s’était interrogé sur le rôle éventuel de la glande pinéale dans les états de conscience extra-ordinaires.

    Le Dr. Strassman a poursuivi ses travaux cliniques de 1990 à 1995, en cherchant à déterminer la fonction de la mélatonine, l’hormone secrétée par la glande pinéale (épiphyse).

    Le groupe de recherches qu’il animait a réalisé la première étude permettant de connaître le rôle principal de la mélatonine chez l’homme.

    Il s’intéressa ensuite à la DMT, l’agent actif de l’Ayahuasca, et il entreprit en 1990 la seule expérimentation approuvée et financée par le gouvernement américain sur les psychédéliques pendant ces vingt dernières années.

    Il avait du batailler pendant deux ans avant de recevoir le feu vert de la FDA pour évaluer les effets physiologiques de la DMT, et mettre au point le questionnaire d’évaluation « Hallucinogen Rating Scale », servant à mesurer les effets psychologiques de la DMT et autres substances enthéogènes.

    Ces recherches sur les psychédéliques étaient approuvées et financées par le ‘National Institute on Drug Abuse’.

    . Un volet particulier de cette recherche étudie les effets des agents psychoactifs sur la conscience. Dans le cadre de la Fondation Cottonwood, nous poursuivons l’exploration des mystères les plus étranges de l’esprit humain. Nous utilisons les composants psychoactifs des plantes pour étudier les divers champs de conscience manifestés chez l’homme, leur processus, et découvrir leurs bases biochimiques et physiologiques. Nous nous intéressons également aux implications médicales, sociales, et spirituelles de ces différents états, afin de savoir comment les appliquer au mieux pour soigner, développer la créativité et acquérir une certaine sagesse. »
    Rick Strassman

    « Pendant des milliers d’années, des cultures indigènes ont utilisé des plantes médicinales pour induire avec méthode des états de conscience amplifiés et de type mystique. La science occidentale commence à peine à s’intéresser aux immenses ressources du savoir traditionnel concernant ces plantes et leurs effets. Nous poursuivrons nos buts en confrontant diverses perspectives, scientifique, anthropologique, et spirituelle. »

    « Notre vice-président, le Dr. Steven Barker de l’Université de Louisiane, met au point un nouveau protocole ultra-sensible pour mesurer les émissions naturelles de DMT et d’agents similaires dans le corps humain. Ceci devrait nous permettre de comparer les quantités habituelles avec celles qu’on relève lors des états de conscience amplifiés. »

    Le Dr Strassman sait que ses recherches ne feront pas l’unanimité: « Ceux qui ont expérimenté des « abductions aliènes » ou qui s’y intéressent – persuadés de la « réalité » de ces expériences – seront probablement choqués d’apprendre que pour moi la DMT est directement impliquée dans ces évènements. (…)

    D’autres ne manqueront pas de réfuter l’idée que la DMT peut permettre à nos cerveaux de percevoir la matière sombre ou des univers parallèles, tels des plans d’existence habités par des entités conscientes. »

    Le Dr Strassman note que bon nombre des abductés ont durablement souhaité orienter leur vie vers une plus grande spiritualité. De nombreux volontaires ont décrit avec précision des rencontres avec des « présences » intelligentes mais non-humaines, souvent qualifiées d’aliens. Presque tous les participants ont témoigné avoir vécu des expériences exceptionnellement profondes.

    Aaron est l’un d’eux. Il raconte : « J’ai commencé par voir une série de mandalas, et j’ai eu des visions pouvant évoquer des fleurs de lys. Puis un genre d’insecte s’est imposé à mon regard, planant au-dessus de moi alors que la session commençait. Cette chose m’a aspiré hors de ma tête, me projetant dans l’espace, sous un ciel sombre avec des millions d’étoiles.

    Je me trouvais dans une sorte de salle d’attente, extrêmement vaste. Je me sentais observé par plusieurs espèces d’insectes. Puis ils ont cessé de s’intéresser à moi. J’ai été emporté vers l’espace et j’ai été examiné. »

    « La rencontre de ces insectes de type alien fut pour moi le mauvais côté de l’expérience. Un peu comme si j’étais possédé, comme si quelqu’un ou quelque chose prenait le contrôle. J’ai du me défendre. J’étais conscient de leur présence, et c’était réciproque. J’ai alors pensé qu’ils devaient avoir des objectifs.

    C’est un peu comme s’aventurer dans une région inconnue, sans bien savoir quelle est la nature de l’endroit. Nous n’avons pas les références nécessaires pour comprendre le fonctionnement des êtres reptiliens qui s’y trouvent. »

    Le Dr. Strassman vit et exerce actuellement à Taos, Nouveau-Mexique. Professeur de Psychiatrie, il préside la « Cottonwood Research Foundation », un organisme non-lucratif qui se consacre à la recherche sur la DMT et autres substances psychoactives. – Source
    Alex Grey – DMT

    Peintures de Alex Grey

    Nous avons vu dans la première partie que le Dr Rick Strassman a étudié les effets de la DMT (N,N-diméthyltryptamine), un puissant enthéogène.

    Cette substance serait produite par la glande pinéale du cerveau humain, et c’est un agent actif de l’Ayahuasca.

    La préparation se boit sous forme d’infusions ou de décoctions, à partir d’une liane du genre Banisteriopsis caapi, qu’on trouve dans la jungle amazonienne.

    L’action du breuvage est assez complexe et due à l’association de plusieurs composants. Les ethnobiologistes occidentaux ont relevé que les Ayahuasqueros pouvaient utiliser 200 à 300 plantes pour composer leurs préparations.

    Le programme de recherches s’est déroulé pendant cinq ans, de 1990 à 1995. Strassman a administré environ 400 doses de DMT à une soixantaine de volontaires, dans le cadre de l’école de médecine de l’Université du Nouveau-Mexique, à Albuquerque.

    Il a formulé l’hypothèse que dans une phase d’approche de la mort, la glande pinéale produirait de la DMT, ce qui pourrait expliquer les séquences visuelles que rapportent les personnes revenues d’une NDE, de même que les expériences mystiques.

    Le Dr Strassman note que René Descartes en avait fait le siège de l’âme, et qu’elle est considérée comme le 7ème chakras pour les yogis.
    DMT – The Spirit Molecule

    La DMT semble capable de produire dans la conscience les caractéristiques les plus fréquentes des abductions rapportées par des témoins ou des « contactés » : « Les séances peuvent durer dix à vingt minutes. Lorsque je relis mes notes de sessions avec mes volontaires, je suis toujours surpris de voir qu’un grand nombre parle de « rétablir le contact » avec « eux » ou d’autres êtres.

    Pour les décrire, ils utilisent le plus fréquemment des expressions comme « entités, » « êtres, » « aliens, » « guides, » ou « aides ». On trouve la même chose dans des récits d’expériences datant des années 50… On ne peut donc parler d’une imagerie typiquement New Age.

    La molécule de l’esprit avait déjà révélé des mondes invisibles et leurs habitants bien avant que la science occidentale entreprenne ces recherches…

    Notre approche contemporaine de la réalité repose sur la conscience de veille et nos outils sensoriels; or ces êtres sont immatériels.

    Certains volontaires n’ont pas manqué de faire un rapprochement avec le « Petit Peuple invisible », le monde des elfes et des fées. »

    Lucas raconte : « Rien ne pourrait vous préparer à cela. Ca commence avec un son bzzzz. Ensuite ça s’est intensifié, c’était plus intense et plus rapide. Je montais de plus en plus, et soudain POW! Il y avait une station spatiale juste en-dessous, et vers la droite. Je sentais au moins deux présences, une de chaque côté.

    Elles m’ont guidé vers une plateforme. J’étais conscient que de nombreuses entités se trouvaient dans la station – des automates, des créatures de type androïdes comme un croisement entre des mannequins utilisés pour les tests de crash et des soldats de l’Empire de Star Wars, sauf que c’étaient des êtres vivants, pas des robots.

    Il m’a semblé que des panneaux de commandes étaient disposés en divers endroits de leurs corps, notamment sur la partie supérieure de leurs bras. Ils étaient occupés à des travaux de routine sur des machines et ne me prêtèrent aucune attention. J’étais alors très perturbé et j’ai ouvert les yeux. »

    Le témoignage de Chris : « C’était impressionnant. Pas de couleurs au début. Mais le son habituel : une sorte de bourdonnement intérieur, agréable. Ensuite j’ai vu trois êtres, avec une apparence corporelle. Des rayons de lumière émanaient de leurs corps puis y retournaient. Ils étaient reptiliens et humanoïdes. Ils essayaient de m’amener à comprendre, sans mots mais par gestes. Ils voulaient que j’observe leurs corps de l’intérieur. J’ai regardé en eux et j’ai compris la reproduction, tout ce qui se passe avant la naissance, l’incarnation.
    Alex Grey

    Après que j’aie reçu ce qu’ils me communiquaient, ils sont restés là encore un moment. Leur présence était vraiment tangible. »

    D’autres patients rapportent avoir été examinés : « Ils voulaient savoir comment fonctionnait mon esprit. Ils ont introduit dans mes yeux des sortes de longues fibres optiques. » Parfois les expérimentateurs ont le sentiment de se trouver dans une salle d’attente, une pouponnière, ou une salle de jeux peuplée de clowns animés. Les clowns et ces mêmes décors sont fréquemment cités par les volontaires.

    Peintures de Alex Grey

    Suite des recherches du Dr Rick Strassman sur les effets de la DMT…

    Jeremiah fut l’un des 60 volontaires : « J’étais dans un processus évolutif. Ces intelligences s’occupent de nous. Il demeure un espoir, malgré toutes nos turpitudes. Je n’avais aucun moyen de modifier le cours de l’expérience. Ca dépassait toutes mes attentes ou ce que je pouvais imaginer. La surprise était totale ! J’ai essayé de m’ouvrir à l’amour, mais c’était stupide de ma part. Je devais me contenter d’observer. »

    Rick Strassman note dans ce cas que la tentative infructueuse de « s’ouvrir à l’amour » exclut qu’il ait été abusé par son imagination « parce que dans l’imaginaire rien ne l’aurait empêché d’y parvenir. Il a juste constaté que c’était une attitude presque ridicule dans cette situation. »

    Le rapprochement avec des récits d’abductions est flagrant. C’est pourquoi Rick Strassman postule que les abductés ont subi des décharges de mélatonine par stimulation de leur glande pinéale. « Avant de refaire une expérience, près de la moitié des volontaires nous disent à peu de choses près : « Je sais que je vais retrouver les entités… ». »
    Rick Strassman

    Jeremiah analyse ainsi sa série de quatre expériences : « La DMT m’a montré que la réalité est composée d’une infinité de possibilités. Ca confirme l’existence d’autres dimensions. Ce serait trop simple de parler de planètes aliènes peuplées d’autres civilisations. Ces mondes sont bien plus proches de nous. Cette substance n’est pas une drogue au sens habituel. C’est davantage l’expérience d’une nouvelle technologie. On a le choix de participer ou non. Ca se déroule même si nous n’y prêtons pas attention. On ne revient pas à son point de départ, mais là où les choses ont évolué depuis son départ. Ce n’est pas une hallucination, mais une observation. Lorsque je me trouve là, je ne suis pas sous l’influence d’un produit. Je suis lucide et clair. » Le Dr Strassman essaye de dégager les grandes lignes de ses 400 sessions :

    « Il est surprenant de constater que les témoignages sont corroborants lorsqu’il s’agit de contacts avec des êtres immatériels.

    Ca commence par un son et des vibrations qui s’amplifient jusqu’au moment où s’impose presque par surprise un monde entièrement « alien ». Les volontaires se retrouvent sur un lit ou une sorte de couche de repos, dans un labo de recherches, ou un environnement technologiquement très avancé.

    Les êtres très évolués qui se trouvent dans cet « autre » monde manifestent de l’intérêt pour le visiteur. Ils semblent prêts à commencer dès son arrivée comme s’ils l’attendaient, et n’ont pas de temps à perdre dans les préparatifs. Il y a parfois un être plus particulièrement chargé de diriger les opérations.

    Nos volontaires ont fréquemment rapporté que les relations sont empreintes d’amour, d’attention à l’autre, mais parfois l’attitude de ces entités est strictement professionnelle.

    Leur « activité » semble consister à tester, examiner, sonder, ou même modifier l’esprit et le corps du volontaire. Parfois ça commence par une phase de tests; s’ils sont satisfaisants, d’autres interactions peuvent s’ensuivre. Ils essayent de communiquer avec les volontaires, leur transmettant de l’information par des gestes, par télépathie, ou des images mentales. Nous ne pouvons être sûrs de leurs motivations, mais plusieurs sujets ont ressenti que ces êtres manifestent beaucoup d’empathie envers les individus et notre espèce. »

    Il est extrêmement délicat pour le chercheur de formuler des hypothèses : « Qui pourrait en conclure qu’une partie de notre tissu cérébral, une fois activée, puisse projeter des rencontres avec des êtres, se livrant à des expériences, et s’occupant de nous reprogrammer ?

    La théorie du rève éveillé ne colle pas non plus avec les sensations des participants. La plupart ont spontanément témoigné que cette explication ne tenait pas la route.
    Alex Grey : Writing

    J’ai essayé de proposer que ces expériences étaient induites au niveau psychologique par nos peurs, nos attentes, ou des conflits non résolus. Mais le cumul de ces vécus ne pouvait s’expliquer par des manoeuvres de l’inconscient. En outre, comment l’imagination des volontaires pouvait-elle produire des états plus réalistes que la conscience de veille ? Chaque fois que j’avais essayé de rationaliser, les participants avaient préféré garder pour eux leurs expériences. Ils en étaient venus à monter un groupe d’entr’aide, en réalisant qu’il serait inutile d’en parler avec ceux qui ne pouvaient comprendre… »

    Peintures de Alex Grey

    Suite et fin sur les recherches du Dr Rick Strassman concernant « DMT & Mondes aliens ». Notes de lecture de son livre : « DMT – The Spirit Molecule ».

    Quelques secondes après l’injection, Rex s’est retrouvé dans une ruche immense, entretenue par des êtres insectoïdes qui dévoraient ses émotions, mais lui offraient en même temps un environnement sécurisant et chaleureux…

    Certains des volontaires déclarent que les territoires où évoluent ces entités sont comme bornés par une frontière, et que ces êtres ne peuvent les suivre au moment de la redescente dans la réalité ordinaire.

    Sara témoigne à son tour : « J’ai toujours pensé que nous n’étions pas seuls dans l’univers. Je croyais que le seul moyen de les rencontrer serait de voir leurs soucoupes volantes et leurs lumières dans l’espace. Je n’aurais jamais imaginé que ce fut possible dans notre espace intérieur.

    Je pensais que nous serions limités à percevoir des choses qui seraient en rapport avec notre propre sphère d’archétypes et notre mythologie. » (…)
    Alex Grey : Life & Death

    « Je m’attendais plutôt à voir des guides spirituels et des anges, pas des formes de vie aliènes. C’était très différent de l’état de rêve, ou même de rêve éveillé qu’il m’arrive d’expérimenter. Seuls ceux qui ont vécu ça peuvent me comprendre. Ma vie en est complètement transformée. »

    Parfois les volontaires ont des difficultés à se remémorer certains épisodes, malgré des efforts soutenus : il s’agit pour le Dr Strassman d’un effet identifié sous l’expression « state-specific memory »… où le souvenir est attaché à un état particulier. Il « revient » lorsqu’on se retrouve sur le même plan de conscience. Cela expliquerait également pourquoi certains rêves nocturnes sont aussi volatils…. Bien des choses observées avec précision dans ces dimensions, comme des machines sophistiquées, ne peuvent être décrites au retour.

    La molécule révèle des territoires assez méconnus, de haute énergie, qui ne se laissent pas aisément cartographier. Rick Strassman confie que jusqu’ici, avant d’entreprendre cette recherche, les récits d’abductions l’avaient très peu intéressé :
    Alex Grey : Transfigurations

    « Ca me semblait bien plus ‘marginal’ que l’étude des psychédéliques… Je me devais maintenant de creuser le sujet. Cette remarquable similitude m’a conduit à proposer que les expériences d’abduction sont rendues possibles par des doses anormales de DMT dans le cerveau.

    Ca peut se produire de manière spontanée dès lors que la glande pinéale est stimulée. Il se passe la même chose avec un apport extérieur de DMT dans le cadre de nos recherches. »

    Le chercheur énumère ensuite dans son livre les nombreuses similitudes avec les principales caractéristiques recensées par le psychiatre John Mack. Il relève que les victimes d’enlèvements ont également rapporté que cette expérience est « plus réelle que la réalité ordinaire ».

    Un autre élément commun aux deux types d’expériences est la transformation spirituelle qui s’opère à la suite des rencontres, après avoir vécu « un changement radical dans la perception de l’espace-temps, un aperçu d’autres dimensions de la réalité ou d’autres univers… le sentiment d’être relié à l’ensemble de la création. »

    Strassman conclut ainsi son second chapitre sur les ‘Contacts à travers le voile’ :

    « Si vous retiriez la référence à la DMT dans les compte-rendus que vous venez de lire, pourriez-vous différencier ces récits des témoignages d’un groupe d’abductés ? » Il note enfin qu’aucun de ses 60 volontaires, en remplissant le questionnaire préalable sur les motivations, n’avait exprimé le souhait de rencontrer « d’autres entités ».

    John Edward Mack (1929-2004) concluait dans ce sens. Ce professeur de psychiatrie à l’université de Harvard, et auteur de « Abduction & Passport to the Cosmos », s’était intéressé pendant plusieurs décennies aux récits de rencontres supposées avec des entités non humaines.

    Selon lui : « Les recherches majeures de Rick Strassman contribuent à amplifier la prise de conscience que nous vivons dans un univers multidimensionnel, lequel est bien plus complexe et plus fascinant que celui représenté par nos théories scientifiques. Il est d’une importance capitale que nous assumions les implications de cette découverte, car elle a énormément de choses à nous apprendre sur ce que nous sommes et les raisons de notre présence ici. »
    John Mack

    A noter que l’un des pionniers de la recherche sur la DMT est le Dr. Stephen Szara. Il avait découvert les effets psychédéliques de la molécule dans son laboratoire à Budapest, en Hongrie, au milieu des années 50, en l’expérimentant sur lui-même.

    Le prochain ouvrage du Dr Strassman, « The Soul of Prophecy », sera publié d’ici la fin de l’année 2011. Le livre en français : « La Molécule de l’Esprit » (éditions Exergue) a été sous-titré « Les potentialités insoupçonnées du cerveau humain ».

    Peintures de Alex Grey

    http://ovnis-usa.com/dmt-mondes-aliens/

  • SURICATE

    Passionnant votre article ! Merci.
    La glande pinéale fut l’avant-dernière des glandes endocrines dont la fonction fut identifiée. Cela explique sans doute les spéculations tant physiologiques que métaphysiques qui ont entouré son rôle supposé central dans la PENSEE du fait de sa position dans l’encéphale.

    « La plus célèbre de ces théories est sans doute celle du philosophe français René Descartes qui désigna la glande pinéale comme le « siège » de l’âme. »

    Donc ce sujet m’ayant intéressée, j’ai lu et relu tout ce qui pouvait être écrit sur cette épiphyse ou glande pinéale. Ignorais qu’elle avait un rôle si important !

    Et avec une touche de dérision j’en ai été amenée à penser :

    Nos Politiques alors…pour ne citer qu’eux et surtout CEUX qui nous DIRIGENT, savent-ils que leur épiphyse s’est éteinte parce que fortement Calcifiée, voire même Pétrifiée dès leur sortie des grandes écoles du genre ENA, SCIENCES PO etc…?

    La Pensée et la réflexion gravement altérées-Pas de Troisième Oeil-Pas d’ÂME ! cà y ressemble bien les concernant …

    NB : j’ai entendu une seule fois seulement dans ma vie parler de Voyance par une Amie charentaise, il y a fort longtemps et elle me disait : « petite fille,j’ai vu des choses, des événements que personne dans ma famille ne voyait. Ma mère me croyait « dérangée » par moments. J’ai su bien plus tard qu’à la suite d’un accident grave survenu à l’âge de 8 ans (une chute) j’étais devenue voyante, médium etc… »

    J’ai donc fortement pensé à Elle hier et ma réflexion qui s’en est suivie a été : si l’on bouscule violemment cette épiphyse lors d’un accident, il n’est pas impossible qu’elle nous ouvre une porte…elle se calcifie très tôt d’après ce que j’ai lu et qui nous dit que cette calcification qui se fissure ne nous permet pas d’aller où d’autres n’iront jamais ?

  • pokefric pokefric

    Pour vous liberer un peu:
    http://touchpianist.com/